David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Mer 5 Mar - 18:46

@ e-bou
Le choix de la chronique continue est appréciable, comme cela on a un vrai roman feuilleton à l'ancienne où 1 tome = 1 épisode (ou plusieurs en fonction des choix de narration effectué)

Wolfgang Hohlbein ? Je ne connais pas du tout.
Je te serai gré de nous ne toucher 1 ou 2 mots.

Je me rapproche de ma lecture du tome 2.
Hâte de retrouve le capitaine pirate Lulius Never.  

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Dim 9 Mar - 11:14

Alors, Wolfgang Hohlbein a écrit "la chronique des immortels", dans laquelle Andrej Delany, un vampire, lutte contre son anomalie et tente de survivre dans un monde qui intègre ses semblables de diverses manières. C'est habile, bien écrit. On suit les premiers tomes comme une histoire unique, puis chaque tome raconte une histoire close. Ce n'est pas l'aspect qui m'a le plus plu, je préfère les bons gros cycles qui ne débitent pas l'histoire en tranches. Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.  

Never a (à priori) un rôle minuscule dans ce tome 2. Mais bien sûr, ça ne veut rien dire du tout, ce serait trop facile, et ce ne serait pas drôle.

Pour les lecteurs de ce forum, n'oubliez pas la page 413 du tome 3 (même sans acheter le livre, rien qu'en le feuilletant en librairie).  
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 10 Mar - 9:57

e-bou a écrit:Alors, Wolfgang Hohlbein a écrit "la chronique des immortels", dans laquelle Andrej Delany, un vampire, lutte contre son anomalie et tente de survivre dans un monde qui intègre ses semblables de diverses manières. C'est habile, bien écrit. On suit les premiers tomes comme une histoire unique, puis chaque tome raconte une histoire close. Ce n'est pas l'aspect qui m'a le plus plu, je préfère les bons gros cycles qui ne débitent pas l'histoire en tranches. Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.  
Moi personnellement, cela me donne envie.  

e-bou a écrit:Never a (à priori) un rôle minuscule dans ce tome 2. Mais bien sûr, ça ne veut rien dire du tout, ce serait trop facile, et ce ne serait pas drôle.


e-bou a écrit:Pour les lecteurs de ce forum, n'oubliez pas la page 413 du tome 3 (même sans acheter le livre, rien qu'en le feuilletant en librairie). 
Le rendez-vous est pris. Une surprise au rendez-vous ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 10 Mar - 10:17

La critique du tome 3 est tombée chez les basés d'en face (enfin à ce niveau-là les pisse-froid d'en face)
Asavar de ten.nikable a écrit:Nous revoilà aujourd’hui plongés dans le monde de Régis Goddyn.
Pour le moment, la saga évolue plutôt dans le bon sens. Alors que le premier se révélait quelque peu poussif, le second commençait à corriger en partie ce défaut qui, lors de ce troisième tome, s’étiole encore d’avantage sans pour autant en être totalement absent. Le rythme est désormais plus soutenu et gardera davantage le lecteur en haleine. On sent que l’histoire prend de l’ampleur au fur et à mesure alors que son auteur approfondit toujours plus son univers. Ses personnages qui au premier abord n’étaient pas des plus charismatiques commencent à gagner en épaisseur. Enfin, diront certains. Il y a aussi de nouveaux protagonistes qui vaudront le détour et qui ajouteront un réel plus au récit.
Mais si le fond devient réellement intéressant, il n’en va malheureusement pas de même pour la forme. Le style reste toujours quelque peu maladroit. Ce que le lecteur patient pouvait pardonner dans les premiers tomes le fera désormais fera soupirer d’agacement devant des erreurs pouvant facilement être évitées. Un constat vraiment regrettable, car coupant à plusieurs reprises l’élan que l’intrigue tentait d’impulser. Avec trois tomes parus en si peu de temps, peut-être que les éditions l’Atalante pourraient ralentir le rythme pour laisser l’occasion à Régis Goddyn de fignoler son texte.
Alors, qu’en est-il finalement de ce troisième tome ? Les forces de l’auteur sont toujours présentes mais malheureusement, il en va de même de ses faiblesses. Et alors que les premières se renforcent, les secondes ne diminuent pas, ce qui est bien dommage. Ce qui est sûr, c’est que si vous avez aimé dès le départ, vous ne changerez pas d’avis mais si la sauce n’a pas pris… il est peu probable que ce tome vous pousse à poursuivre plus avant.
Commençons par le commencement, le Mr Loyal du site présente la chronique par une private ambiguë voire péjorative : "more of the same !"
Ensuite je suppose que l’administration va devoir tôt au tard préciser "une chronique certifiée d'Asavar", car on retrouve tous les guimmicks, toutes les lubies et tous les tics d'écriture de l'Autorité de la Destruction.
Pour continuer, moi je sens une chronique vite torchée, qu'on pourrait plaquée sur moult autres livres : on parle plus du style que du reste (on frôle le délire littérant), aucune info sur l'univers, la magie, les personnages, les intrigues, les thématiques. Bref au bout de 20 lignes on apprend rien. Pire on sent que c'est conçu pour le pas donner envie.
Car il faut savoir lire entre les lignes.

c'est mieux qu'avant mais la note est plus basse
"cela évolue dans le bon sens" mais "cela s'étiole"
"il y a plus de rythme", sous-entendu il n'y en avait pas avant
"les personnages gagnent en charisme diront certains", donc sur ce point ce n'est pas gagné non plus (dingue cette façon annihiler par un aparte le seule remarque 100% positive de la chronique)
"Le style reste toujours quelque peu maladroit", il faut comprendre que c'est moins bien écrit que Jaworski, Maître de conférence en lettres modernes à l'Université de Nancy, ou que les machines à écrire américaine formaté aux ateliers d'écriture et bardées de diplômes littéraires.
Encore un délire littérant de la part de ceux qui déjà du mal à écrire une chronique potable...
"soupirer d’agacement devant des erreurs pouvant facilement être évitées"... Autorité de la Destruction copyright
"peut-être que les éditions l’Atalante pourraient ralentir le rythme pour laisser l’occasion à Régis Goddyn de fignoler son texte."
L'Atalante ne connaît pas son métier. cela tombe bien, Elbakin.net non plus. Et puis on connaît les bonnes relations qu'ils entretiennent.
"Les forces de l’auteur sont toujours présentes mais malheureusement, il en va de même de ses faiblesses." Comme on n'a pas aimé les tomes 1 et 2, il n'y a de raison d'aimer ce tome 3. Car on parle beaucoup des défauts, mais assez peu des qualité.
"Ce qui est sûr, c’est que si vous avez aimé dès le départ, vous ne changerez pas d’avis mais si la sauce n’a pas pris… il est peu probable que ce tome vous pousse à poursuivre plus avant." La conclusion soufflé par l'Autorité de la Destruction donne vachement envie, donne vachement sa chance au roman de rencontrer son public. Pour résumer "on a raison de ne pas aimer, faites de même"

Je remercie chaleureusement Elbakin.net. Grâce à eux j'ai appris à aimer et respecter tous les genres, tous les livres, tous les auteurs au lieu de les prendre de haut. Grâce à eux j'ai appris à rédiger des chroniques qui donnent envie ou a défaut laisse leur chance aux livres mêmes quand je ne les ai pas aimé. Grâce à eux, je sais tout ce qu'il ne faut pas faire quand on parler SFFF.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Dark schneider le Lun 10 Mar - 10:34

Asavar = petit toutou fidèle du boss.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 10 Mar - 11:01

Dark schneider a écrit:Asavar = petit toutou fidèle du boss.
Avec Guigz et Mr Grosses Chevilles ça fait 3 vizirs qui veulent être califes à la place du calife. Mais Guigz ne lit presque plus car il s'est piqué de lire Steven Erickson en VO... et Mr Grosses Chevilles s'est grillé à force de troller (ses dernières sorties ont un peu beaucoup foutu le bordel en suscitant de vives réactions)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Lun 10 Mar - 14:24

Bon, ne vous attendez pas quand même à un gros cadeau, genre noël en retard. Mais il y a cette page 413 quand même.

Pour la critique Elbakin, les notes des autres volumes ont encore baissé.    C'est beau l'amour.

Le premier tome était (dé)jugé avant d'avoir été ouvert, celui-là aussi. C'est ainsi... Heureusement, il y aura d'autres critiques à venir.

Je n'ai trouvé, en gros, de la part des responsables de ce forum-là que de la méchanceté. Étant d'un naturel bienveillant, ça me surprend toujours.

Sinon, écrire que ceux qui n'ont pas été convaincus ne seront pas réconciliés par le tome 3 ne veut pas dire grand chose, car de toute façon, ils ont déjà décroché de la série.

Cela dit, Yann (de l'Atalante) me disait qu'il n'y avait pas de bonnes ou de mauvaises pub, mais seulement de la pub. Leurs brûlots m'auront certainement valu quelques lecteurs attirés par l'odeur du souffre.   . Si je les croise un jour, je les en remercierai chaleureusement.


Dernière édition par e-bou le Lun 10 Mar - 22:45, édité 1 fois
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 10 Mar - 15:15

@ e-bou
Pour la critique Elbakin, les notes des autres volumes ont encore baissé.   C'est beau l'amour.
La période des prix littéraires est passée, le naturel revient au galop… Ils n’assument plus depuis longtemps leurs notes, la palme étant revenu à l’excellent La Cité de Stella Gemmell dont la note été rabaissée la semaine suivant la publication de la critique. Pathétique.
Je note que beaucoup de livres ont vu leurs notes ramenées à la baisse mais les notes des chouchous des chroniqueurs genre David Eddings, Elisabeth Haydon ou Stephenie Meyer elles ne changent pas… Les masquent tomberaient si ce n’était pas déjà fait : le prétendu resserrement de la notation est un nouvel avatar de la notation à la tête client.

Sinon, d'écrire que ceux qui n'ont pas été convaincus ne seront pas réconciliés par le tome 3 ne veut pas dire grand chose, car de toute façon, ils ont déjà décroché de la série.
C’est ce qui m’a fait le plus tiquer. Cela ne sert à rien, sinon conforter dans leur sentiment ceux qui n’ont pas aimé. Super constructif de la part des défenseurs de la Fantasy au quotidien.

Cela dit, Yann (de l'Atalante) me disait qu'il n'y avait pas de bonnes ou de mauvaises pub, mais seulement de la pub.
J’aimerais être aussi optimiste. Il y a quand mêmes quelques dizaines (centaines ?) de lecteurs qui tombent dans le piège.

Si je les croise un jour, je les en remercierai chaleureusement.
Aux Imaginales au mois de mai ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 10 Mar - 17:47

L'Autorité de la Destruction a écrit:Trois tomes pour voir des personnages prendre de l'épaisseur, la chronique me confirme que cette série n'est définitivement pas pour moi.
Ça me rappelle quand une partie des fans de Berserk répétaient sans cesse qu'il fallait poursuivre jusqu'à x tomes pour commencer à accrocher. tongue
Connard va.
Déjà Mr Gros Melon qui est censé défendre la Fantasy au quotidien a décidé de ne pas aimé le manga culte et la référence Dark Fantasy de Kentaro Miura. Pour info, il trouve qu'il dessine trop mal...


Ensuite le voir rouspéter, complètement à tord car la plupart des lecteurs ont accroché dès le tome 1, sur le fait qu'il faut attendre trop longtemps pour s'intéresser au personnages est d'une HYPOCRISIE sans nom. Car c'est la même personne qui conseille aux lecteurs de s'accrocher aux 3 voire 4 premiers tomes de La Roue du Temps de Robert Jordan (soit 3000 pages) pour voire enfin les personnages prendre de l'épaisseur.
Et puis faire semblant de se rallier à l'avis d'autrui alors que ledit avis a été dicté par le bonhomme en question... Qu'est-ce que c'est FAUX-CUL !
J'avais encore un vague respect pour le chroniqueur en chef d'Elbakin.net, mais c'est juste un rageux qui se la pète, bref un connard.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Lun 10 Mar - 22:58

On ne peut pas y faire grand chose sans s'abaisser soi même. Bon, j'admets que je suis tenté, mais je résiste. :-D

Cela dit, il y a d'autres critiques mitigées que je respecte parfaitement, le livre qui plait à tout le monde n'existe pas et le mien n'échappe pas à la règle. Mais elles sont modérées, argumentées, et les blogueurs en question sont plutôt désolés de n'être pas entrés dans le livre. On n'est pas dans la mise à mort.    D'ici quelques semaines, d'autres critiques moins bêtes et méchantes arriveront sur le net pour équilibrer les choses, qualitativement. Quand à moi, j'ai un tome 5 à écrire, chacun son job.
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Ven 21 Mar - 19:06

@ e-bou
on est dans la mise à mort ici :
http://www.elbakin.net/fantasy/roman/deesse-4333
(l'auteure me fait glousser, mais quand on a pignon sur rue on peut laisser une chance à son lectorat en évitant les diatribes inutilement méchantes)
on est dans la mise à mort ici :
http://www.elbakin.net/fantasy/roman/la-guerre-du-jour-4332
(j'ai eu l'impression que le chroniqueur jubilait de voir le cycle baisser de régime)
Et puis le bashage de :
Brooks, Feist, Salvatore, Hobb, Goodking...

Chacun son job. Le leur c'est de promouvoir la Fantasy... Il y a de quoi se poser des questions non ?


Mais laissons les rageux rager.
Ils n'ont sans doute que cela à faire !

Enfin commencé le tome 2. Un peu d’appréhension du fait de perdre le plaisir de la découverte, mais je trouve cela vraiment très rafraîchissant !
D’un côté le ton et l’atmosphère sont très différentes du « tout venant » fantasy. D’un autre côté j’apprécie le mélange entre comédie et tragédie qu’on retrouve souvent dans la Fantasy française.
En outre il y a vraiment un parfum seventies pas déplaisant du ton, notamment dans les thématiques sociales.
J’ai encore bien ri quand les Gardiens essayent de déchiffrer le sens caché du message d’Orville alors que ce dernier explique un peu plus loin qu’il n’a fait que se la péter dans un message hautain et fumeux improvisé à la va vite.
Après tout n’est pas parfait :
- le calvaire d’Asertimas est amené de façon un peu abrupte
- le coming out de Pétrus est un peu WTF sur les bords
- l’obsession d’Orville pour Armine, encore…

je continue donc avec plaisir

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Sam 22 Mar - 0:00

Ah, Orville et Armine, il en faudra des années pour que le tome qui explicitera cette question sorte. Je reste assez content de cette histoire-là.   C'est drôle que tu en parles, j'expliquais justement à l'éditrice cet AM de quoi il retournait. Même dans le tome en question la solution ne sera pas offerte sur un plateau.

Toujours personne pour la page 413 du tome 3 ?
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Mer 26 Mar - 21:59

Fini le tome 2. J'ai encore bien aimé. Comment dire...
Orville = MacLeod ?
Cravan = Kurgan ?
Leo = Ramirez ?
Highlander forever !  


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Mer 26 Mar - 22:28

Il y a de ça, en effet. Sauf que si Orville Mc Léod se fait trancher la tête, sa puissance n'inondera pas son vainqueur jusqu'à ce que le gagnant final de la compétition devienne une sorte de narrateur omniscient.    Et j'aime toujours autant vos smileys !
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Mer 26 Mar - 22:40

Il y a une ligne de démarcation entre les Gardiens qui sont puissants et veulent le rester sinon l'être davantage pour profiter des plaisirs simples de la vie, cad "écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes", et les rebelles qui déplorent être porteurs du fardeau de l'immortalité. Le récit de la vie de Léo m'a beaucoup touché alors qu'il ne s'agit que d'un aparte.


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Mer 26 Mar - 23:29

Léo parle avec simplicité de la vie, de la tendresse, de la fidélité, du vrai sacrifice (pas celui des héros, celui des hommes). On n'attend pas cela d'un soldat dans un roman qui viole et décapite ses personnages à chaque page, ou presque. Je confesse que j'étais ému en écrivant ce passage (P 305-306), que je viens de  le relire grâce à ton post.

Allez, je m'autorise un scoop sur cette même page : Léo est le surnom de Clarence Léonidas fend. Il n'aura pas échappé aux guitaristes qu'il s'agit d'un hommage à Clarence Léonidas Fender, inventeur des guitares qui portent son nom. Vous savez, les telecaster, stratocaster etc... Alors, quand il discute avec Orville (Gibson), il est normal que ces deux-là s'accordent ensemble, et qu'il règne entre eux une certaine forme d'harmonie.    
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Sam 29 Mar - 19:23

Merci pour le scoop (toujours pas déniché le tome 3 !)
Voici mon compte-rendu, désolé pour les redites car il s'agit là de la version interfora :


Un peu d’appréhension du fait de perdre le plaisir de la découverte, mais encore une fois j’ai trouvé cela vraiment très rafraîchissant. Tous poursuivis par les Gardiens, on retrouve Orville et Pétrus en cavale maritime dans la Mer Intérieure, et Rosa et ses compagnons en cavale terrestre dans la Crête. Pendant ce temps on nous montre le coup d’Etat des Gardiens vu de l’intérieur, tandis qu’on découvre enfin la Résistance à la fin du roman… et que de nouvelles résistances apparaissent un peu partout ! Ce sont sûrement là de nouvelles graines semées pour le tome 3 !

L’auteur sait se rendre accessible avec un style simple, mais fluide donc efficace (même si j’ai regretté de perdre les descriptions montagnardes du tome 1), une résumé du tome précédent, une carte du monde, un dramatis personae et un glossaire. Difficile donc de se perdre en cours de route.
D’un côté le ton et l’atmosphère sont très différentes du « tout venant » fantasy.
D’un autre côté j’apprécie le mélange entre comédie et tragédie qu’on retrouve souvent dans la Fantasy française.
Pas mal de running gags comme Orville qui fait passer l’improvisation pour la préparation, la chance pour de l’expérience, tout en masquant ses pouvoir de mage de façon abracadabrantesque, les prisonniers du Goulet qui se font passés pour benêts à moitié fous alors qu’il s’agit tous de génies dans leur domaine d’expertise qui jouent finement la comédie (comme en faisant mine de croire à la légende du fantôme du Goulet), les anciennes amantes jalouses de Pétrus qui rappelle le Sieben de Gemmell…

En outre il y a vraiment un parfum seventies pas déplaisant du ton, notamment dans les thématiques sociales.
On retrouve l’opposition entre sang bleu et sang rouge, mais on développe avec le peuple honteusement trompé et exploité, les théocrates quoi doivent maintenir le peuple dans l’ignorance et l’obéissance, les aristocrates qui sont là pour prendre du bon temps, les monarques qui sont là pour prendre encore plus de bon temps, les Gardiens qui se sentent au-dessus du commun des mortels et qui vont bien le faire sentir, les mystérieux commanditaires du leader des Gardiens dont on ne sait pas encore grand-chose… et les rebelles qui veulent rester à l’écart de ce jeu de dupes mais qui servent d’épouvantail aux crevards !
Tout cela fait très lutte des classes, concept suranné et erroné d’après les prescripteurs d’opinion.
C’est marrant parce les gens les plus concernés pensent être en train de la gagner (cf. Warren Buffet).
Et on ne sait plus trop si Lothar, Rufus et leurs sbires finissent pas gober leurs propres bobards.
On pille, on viole, on tue… pour contrer une rébellion dont on ne voit même pas le bout du nez. Aristocrates et monarques n’y voient que du feu et marchent à fond dans le truc par peur de perdre leurs privilèges dans un très hypothétique Grand Soir. Impossible de ne pas penser au garde à vous des nations occidentales suite au « War against terror » de George Walker Bush.

Il y a une aussi une véritable ligne de démarcation entre les Gardiens qui sont puissants et veulent le rester sinon l'être davantage pour profiter des plaisirs simples de la vie, cad "écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes", et les Rebelles qui déplorent être porteurs du fardeau de l'immortalité. Le récit de la vie de Léo m'a beaucoup touché alors qu'il ne s'agit que d'un aparte. D’un côté je retrouve des thèmes humanistes développés par David Gemmell, de l’autre je retrouve la célèbre configuration d’Highlander avec Orville McLeod, Léo Ramirez et Cravan Kurgan !

Quelques trucs m’ont empêché d’être pleinement convaincu :
- le grosbillisme : On nous a répété à l’envie que les mages n’existaient plus et là il en apparait toute une fournée d’un coup…
- l’autospoil : quelle horreur ce chapitre « Pour le Pire » qui spoile tout et rien à la fois tout en démystifiant le cycle…
- au bout de 800 pages effectivement, la caractérisation des personnages manque quand même de tassiture.
On est dans du Gemmell light. Mais est-ce vraiment gênant pour trouver cela plaisant ?
J’ai adoré par exemple l’évolution d’un Sylvan (lui, c’est un pote un Waylander à Olek Skilgannon !), et j’espère qu’on le reverra par la suite. Le jeune érudit prodige Aldemond qui n’est pas dupe du tout est lui aussi assez intéressant.
J’ose espérer que les rebelles immortels comme Jof le flibustier seront du même acabit dans le tome 3.
- des méchants très méchants qui recourent aux pires bassesses pour satisfaire les caprices de leurs égos !
C’est un peu dingue que des moines-guerriers semi-immortels se transforment presque du jour en lendemain en brutes fourbes et sadiques qui se complaisent dans l’assouvissement de leurs plus bas instincts… ils étaient en manque ou quoi ?
- quelques points amenés de façon un peu rapide pour ne pas dire abrupte
- le coming out de Pétréus sort un peu de nulle part quand même
- Lulius Never : WTF, deus ex machina, hommage à son anagramme, rebondissement feuilletonnesques ou autre chose ?

Maintenant arrivé à la fin du tome 2, je saisis mieux l’ampleur du projet : la résurrection du roman-feuilleton !
D’ailleurs les tribulations maritimes d’Orville sont d’inspiration clairement vernienne (avec un soupçon de filouterie).
L’hétérogénéité des POV passe mieux, mais pourrait mieux passer quand même. On quitte trop souvent avec regret Orville ou Rosa et les autres POV sont trop dilués pour qu’on puisse encore vraiment accrocher. Reste que le gros du roman, cela reste les tribulations d’Orville qui continue à explorer les limites de sa métamorphose tout en étant en quête d’Armine, l’élue de son cœur qu’il n’a vue une seule fois dans vie.
Spoiler:
amusant d’ailleurs qu’Orville quitte le Goulet pour la retrouver alors que cette dernière fait le chemin en sens inverse en étant envoyée au Goulet
Se dirigent-on vers une guerre des mages avec Orville, Rosa, Braseline, l’enfant de Jean et Eliette, Oldarik et les armes secrètes des Gardiens, des Rebelles ou des Compagnons du Verrou…
Vivement la suite ! 

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 14 Avr - 21:30

http://lecturestrollesques.blogspot.fr/2014/04/le-sang-des-7-rois-tome-3-regis-goddyn.html
Elle est bien cette critique e-bou.

Toujours pas déniché le tome 3, je me suis coiffé au poteau 2 fois déjà. Je me mets à sa quête sérieusement la semaine prochaine !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Lun 14 Avr - 21:58

Ah, Ptitetrolle aurait bien voulu plus de clés (les clés de contact de la soucoupe volante). J'y avais pensé, mais plus je divulgue tôt ce pan là de l'histoire, plus cela m'oblige à l'accélérer dans les tomes suivants. Donc, rien dans le tome 1, une bricole dans le 2, un peu plus dans le 3, une info anecdotique dans le 4, un peu plus dans le 5, et le tome 6 amènera clairement ce second univers qui se développera vraiment dans le tome 7.
Je veux tout de même que ça reste un peu de la fantasy, il y aura une autre partie de l'histoire pour les boulons et les rayons laser. Chaque chose en son temps...

LSd7R est un univers qui se déploie doucement, à déconseiller aux lecteurs impatients.   D'un autre côté, il y en a des qui sortent un tome tous les 5 ans... ;-)
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 14 Avr - 22:05

e-bou a écrit:Je veux tout de même que ça reste un peu de la fantasy, il y aura une autre partie de l'histoire pour les boulons et les rayons laser. Chaque chose en son temps...
Amen !

e-bou a écrit:LSd7R est un univers qui se déploie doucement, à déconseiller aux lecteurs impatients. D'un autre côté, il y en a des qui sortent un tome tous les 5 ans... ;-)
Chut, tu vas nous réveiller les blasés d'en face.
(Quand j'ai écrit qu'avec le père Martin j'avais perdu patience et que j'étais passé à autre chose en attendant la fin, qu'est-ce que je me suis fait bashé ! de vrais intégristes parfois les fanboys de Martin)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Lun 14 Avr - 22:15

C'est vrai que G.R.R, c'est vraiment exceptionnel dans le genre. C'est aussi très bien traduit, d'autres livres dont on sent le potentiel souffrent d'une plume francophone poussive, et c'est bien dommage. Quand à l'ennemi, je ne l'ai pas rencontré sur les derniers salons. Peut-être à Tours ce week-end ?  
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Lun 14 Avr - 22:30

e-bou a écrit:C'est vrai que G.R.R, c'est vraiment exceptionnel dans le genre. C'est aussi très bien traduit, d'autres livres dont on sent le potentiel souffrent d'une plume francophone poussive, et c'est bien dommage. Quand à l'ennemi, je ne l'ai pas rencontré sur les derniers salons. Peut-être à Tours ce week-end ?  
Oui tous les auteurs n'ont pas bénéficié d'aussi bonnes traductions que GRR Martin (qui n'est pas réputé pour son style outre-atlantique). Son immense force c'est de donner vie à des personnages forts en quelques pages seulement. Parce que niveau imaginaire il y a à redire (je me pose en rupture avec de la low fantasy, mais j'y inclus des morts-vivants, des dragons, une sorcière et un prêtre louche, je ne m'inspire pas des autres auteurs de fantasy (encore qu'on voit bien l'influence de Tad Williams) pour mieux piocher dans chez les écrivains de romans historiques)...
En fait, comme beaucoup d'auteurs phénomènes il est arrivé au bon moment : juste entre 2 générations d'auteurs (les classiques qui se sont englués dans la BCF dans les années 80/90 et les néoclassiques qui on renouvelé le genre dans les années 2000 essentiellement).

L'ennemi, moins on le voit, mieux on se porte.
Leurs random critiques m'insupportent : leur côté creux se voie de plus en plus car on sent que certains n'ont plus guère d'atomes crochus avec le genre.


Dernière édition par Albéric le Lun 14 Avr - 23:06, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Lun 14 Avr - 22:43

on sent que certains n'ont plus guère d'atomes crochus avec le genre.
Dans ce cas, on laisse la place aux autres. Ils seront là à Épinal, peut-être à Saint Malo et Aulnay. Cela dit, je ne connais que Valérie, je peux croiser les autres sans les remarquer. Pourvu que ça dure.

Je ne vais plus sur ce forum, c'est de la fatigue inutile. Chacun son job, il y-a des gens qui construisent, d'autres qui démolissent (là on est chez Card avec Alvin le Faiseur).
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Albéric le Mer 23 Avr - 16:35

e-bou, petit cachottier... c'est vrai que tu aurais dans tes valises un projet de cycle de science-fiction ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par e-bou le Mer 23 Avr - 18:38

Naturellement, c'est d'ailleurs déjà suggéré dans le livre 2. C'est pour cela que les romans ne s'appellent pas tome 1, tome 2 etc... Le Sang des 7 rois est le tome 2 de l'histoire. L'ensemble sera un très long roman de dix à quinze livres dans lequel je veux aborder plusieurs genres de l'imaginaire comme la SF, la fantasy..., le tout dans un ensemble absolument cohérent. Le plus fort, c'est qu'un éditeur a été assez dingue pour défendre un projet tel que celui-là avec un type parfaitement inconnu.

Qui a cafté ?   Bon, je n'en fais pas un secret non plus. Il n'est pas exclu que d'autres parties se greffent sur le projet dans d'autres genres littéraire encore, mais ce n'est pas mur du tout. Encore une dizaine de romans à écrire avant d'y penser.
avatar
e-bou
Porteur de l'armure de bronze d'Orient

Date d'inscription : 02/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum