David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Jean-Luc Istin, Elfes

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mar 28 Oct - 16:19

Yo ! Euh, c'est de qui, et à propos de quel tome ? Après, bon, moi je maintiens qu'Elfes c'est pas une BD fantasy qui restera dans les annales. Il a raison de dire que les idées développées ne sont pas des plus originales. Après le coup des orcs vert qui sont vert, ouais c'est un peu con et limité, car les arguments négatifs concernant le scénario de certains tomes ou le dessin de certains tomes ne manquent pas.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 16:31

Sieben a écrit:Yo ! Euh, c'est de qui, et à propos de quel tome ? Après, bon, moi je maintiens qu'Elfes c'est pas une BD fantasy qui restera dans les annales. Il a raison de dire que les idées développées ne sont pas des plus originales. Après le coup des orcs vert qui sont vert, ouais c'est un peu con et limité, car les arguments négatifs concernant le scénario de certains tomes ou le dessin de certains tomes ne manquent pas.
de silverfab, à propos du tome 1.
Comme tu dis, il y a suffisamment de faiblesses pour ne pas avoir à en inventer. Après c'est une série mainstream, qui n'a pas vocation à rester dans les annales et à faire dans l'original. Mais on est déjà au tome 8, preuve qu'il y un succès populaire mine de rien (dans les librairies, les tomes partent toujours très vite !).
Je ne sais pas où tu en es, mais :
tome 5 Harry Potter + Drizzt Do'Urden
tome 6 bienvenu à Zombieland (aussi bon que le Wollodrin 2e époque)
tome 7 la revanche des vaincus du tome 2 (narration maladroite, mais bonnes intentions)
tome 8 Olivier Péru is back et nous fait du shonen fantasy ! C'était très cool.
(c'est vrai que ce tome 4 avec de bonnes intentions, mais très mal raconté et avec quelques planches à revoir m'avait un peu coupé dans mon élan)
C'est quand même plus frais que pas mal de thorgaleries / lanfeusteries... ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mar 28 Oct - 17:02

Désolé je me suis définitivement arrêté au tome 4 qui m'a tué niveau scénar (le nombre de trucs incohérents ne t'as pas fait tiquer sur ce tome ?) Pourtant graphiquement il était très plaisant à regarder sans être exceptionnel.

"Succès populaire", n'exagérons rien. Soleil prod fait parti des éditeurs qui sort le plus de BD chaque mois, s'ils arrivent à en vendre 30 000 exemplaires à chaque nouvel album, ils sont gagnant. Mais bon, combien de séries à rallonge et dont le succès est au final relatif ?
Je pense que c'est une illusion, du fait que les albums s'enchaînent très vite en ce moment (magie du changement d'auteurs).
 
Mais d'un autre côté, quand on sait la galère que s'est de sortir une BD pour des auteurs, parler de série "mainstream" qui n'a pas à vocation de conquérir les étagères, je n'en suis pas aussi certain. C'est une série ambitieuse, franchement. Soleil prod a décidé de miser sur cette série, ils ont mis des sous sur la table. Elle marche plutôt bien, tant mieux pour elle, tant mieux pour Soleil (et Delcourt). L'élève Ducobu, Les Conquérants de Troy, Les Profs (...) aussi se vendent bien. Pourtant c'est de la grosse daube, de mon point de vue (sans comparaison avec Elfes).

Bon, j'ai pas accroché, elle est bien entendu au-dessus de bon nombre de série mais on trouve mieux également.
Après je dois aussi reconnaître que je suis rarement satisfait des productions fantasy en bande-dessinée. Okko, Siegfried, Excalibur-Chroniques, Elric (Glénat), Saga Valta, Siorn, Lanfeust de Troy, Wollodrïn (fonctionne un peu comme Elfes)... ça c'est franchement bien !
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 17:27

@ Sieben
Ah si, si, on en a déjà parler des errements narratifs du tome 4. C'est con, car il y avait quand même de sympathiques intentions.
Si tu l'as trouvé aussi rédhibitoire qui moi le tome 4 d'Oracle, je comprends un peu quand même.
Le souci c'est que les tomes 5, 6, 7 et 8 sont nettement mieux donc au final c'est le canard boiteux de la série...

"Succès populaire" ? je t'assure qu'il parte très vite dans ma librairie, je note les jours de sortie pour être sûr de tomber dessus...
Après sur le côté mainstream, je voulais dire qu'on reste dans la fantasy classique : on n'a pour ambition de réaliser un truc qui va tout chambouler, mais d'un autre côté on a de bons artisans de la BD qui participent à renouveau fantasy après l'époque Arleston / Soleil.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mar 28 Oct - 17:55

Oh oui je regarde des fois les ventes, les albums se vendent bien. On ne s'est juste pas compris sur la définition de ce qu'est un succès populaire en BD. Sur les nouveautés de ces dernières années, Walking Dead est un succès populaire, Titeuf en est un (ok là ça date). Elfes, je ne pense pas qu'elle laissera une trace mémorable.

En fait entre Elfes et Wollodrïn, j'ai choisi de suivre Wollodrïn.

Pour le renouveau de la fantasy, c'est un autre débat mais juste comme ça, je ne pense pas qu'il y ait un renouveau ou eu un renouveau récent. Avec Soleil on est capable du meilleur comme du pire mais globalement ils ont toujours produit de grosses daubes depuis Lanfeust de Troy qui a quand même 20 ans !

Depuis Lanfeust, aucune grosse série n'a vraiment donné une nouvelle impulsion au genre et pourtant: Servitude, tout le monde dit que c'est très bien, Elric on est globalement d'accord que ça va devenir un must-have, Okko se vend incroyablement bien (série culte), Siegfried c'était génialissime , Siorn personne n'en parle (vraiment dommage). 

A mes yeux se sont les meilleurs BD fantasy de ces 8-10 dernières années mais est-ce que les gens en parlent ? Pas de gros gros gros succès. En parallèle on continue de sortir les lanfeusterie et toute la gamme que tu connais et que m'écorche les doigts de citer.
J'attends toujours LA série de fantasy qui va apporter un renouveau.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 18:05

Tu remarqueras quand même la concomitance de beaucoup de série BD fantasy qui sortent des sentiers battus et rebattus par Soleil. Je n'avais rien contre un Istin par exemple, mais les celtiqueries en rafales, je n'ai jamais pu suivre la cadence !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mar 28 Oct - 18:16

Trop tard, on l'a perdu depuis longtemps. Il a ses habitudes chez Soleil.

- Arthur Pendragon
- Les Contes de Korrigan
- Le Crépuscule des dieux
- Draven
- Les Druides
- Excalibur-Chroniques
- Lancelot
- Merlin
- Merlin la quête de l'épée
- Merlin le prophète
- Ys, la légende


Et on compte pas les autres fantasy pas vraiment celtique. Au final, rien d'exceptionnel à part quelques unes. Certains ont leurs entrées...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 18:31

Sieben a écrit:- Arthur Pendragon
- Les Contes de Korrigan
- Le Crépuscule des dieux
- Draven
- Les Druides
- Excalibur-Chroniques
- Lancelot
- Merlin
- Merlin la quête de l'épée
- Merlin le prophète
- Ys, la légende
Il y a quand même la série dessinée par Alain Brion qui est superbe !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Mar 28 Oct - 19:03

Franchement vous êtes très (trop je pense )exigeant, on est dans un age d'or de la Bd édité en France (au sens large :bd euro, comics, manga) et vous ne vous en rendez même pas compte.

Des séries excellentes y en a vraiment beaucoup depuis quelques temps et pour tous les goûts. Et en fantasy autant qu'ailleurs c'est pas mal du tout, bien plus qu'au temps jadis dans tous les cas.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Mar 28 Oct - 19:31

En fantasy ce que je considère comme des œuvres de qualité : 

- La quête de l'oiseau du temps
- Siegfried
- Légendes des Nuées écarlates
- Chroniques de la lune noire
- elric
- Les Druides
- Arawn
- Merlin
- Walkyrie
- Ys la légende
- Oracle
- saga valta
- Lancelot
- Le Crépuscule des dieux
- sang roya
- Thorgal
- ténèbres
- Konungar
- la ville d'Ys
- la voie du sabre
- La graine de folie
- Complainte des landes perdues
- Excalibur - chroniques
- Slaine
- dynastie des dragons
- moi, dragon
- le seigneur d'ombre
- ...
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 19:34

Oui, mais vu que la production est abondante, on peut se permettre de distinguer le satisfaisant du kiffant...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mer 29 Oct - 13:03

Marv,

Ton classement est intéressant mais il n'engage que toi. Certaines séries que tu cites, excuses-moi, mais leur qualité est contestable: La Graine de Folie, Ténèbres, le seigneur d'ombre... A ce niveau là on peut en citer une trentaine d'autres. Mes bon, c'est très subjectif tout ça. Disons que tu es moins exigeant, tant mieux pour toi.

Sinon, franchement avec tout mon respect, quand tu dis
on est dans un age d'or de la Bd édité en France (au sens large :bd euro, comics, manga) et vous ne vous en rendez même pas compte.
Je me rends surtout compte que tu es complètement à l'ouest. On n'est pas en train de vivre un âge d'or, on est au crépuscule. En France on peut être fier d'être un pays lecteur: la France est le deuxième plus gros pays lecteur de Manga après le Japon et le comics connaît un vif regain mais soyons honnêtes: ces 2 formats font concurrence à la BD alors qu'on a nous-même du mal à l'exporter hors continent européen.

Tu dis avec raison que la production de séries à augmenté considérablement ces dernières années: c'est justement ce fléau qui fait que la BD se porte très mal.

Je ne suis pas dans le milieu de la BD mais pour écouter tout les acteurs du milieu, éditeurs, auteurs... et échanger avec les passionnés sur des forums tous disent que ça péter dans pas longtemps. Je te renvoi à l'association récemment créé des Etats Généraux de la BD où ils expliquent c'est quoi le problème:

http://www.etatsgenerauxbd.org/

Bruno Maïorana (Garulfo, D) a jeté l'éponge récemment et il n'est pas le seul.

Et en fantasy autant qu'ailleurs c'est pas mal du tout, bien plus qu'au temps jadis dans tous les cas.
La Quête de l'oiseau du temps c'était il y a 30 ans, Chroniques de la lune noire quasi 30 ans, Thorgal 30 ans (pas vraiment fantasy)... désolé je fais pas la liste.
Après je suis pas du genre "c'était mieux avant" vu que je n'ai pas connu le "avant" et effectivement on voit beaucoup d'auteurs avec plein de bonnes idées et talentueux mais est-ce vraiment mieux maintenant ? Non.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mer 29 Oct - 13:10

Sieben a écrit:beaucoup d'auteurs avec plein de bonnes idées et talentueux
le pire étant que beaucoup d'entre eux viennent des écoles de scénaristes du ciné et de la télé qui ne trouvent pas de débouchés car occupés par les mêmes nababs rentiers depuis des années et des années...

Après quand je vois le niveau graphique des comics et des mangas, qui pourtant a été élevé par le haut, je me dis que la BD est largement au-dessus...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mer 29 Oct - 13:33

Albéric a écrit:le pire étant que beaucoup d'entre eux viennent des écoles de scénaristes du ciné et de la télé qui ne trouvent pas de débouchés car occupés par les mêmes nababs rentiers depuis des années et des années...

Oui comme Jérôme Legris, scénariste et réalisateur de Requiem pour une tueuse avec Mélanie Laurent. Il a du mal a percé, ça lui a permis d'écrire deux excellentes BD: Horacio d'Alba (dont je pense avoir déjà parlé sur ce site), et Malicorne: des histoires de duellistes.

Ou alors ils deviennent tellement populaire qu'ils peuvent revenir vers le cinéma comme Xavier Dorison: les brigades du Tigre, bientôt Les Sentinelles, et on parle d'une série télé pour HSE (Human Stock Exchange).

Mais on est d'accord, c'est très très rare.

Après quand je vois le niveau graphique des comics et des mangas, qui pourtant a été élevé par le haut, je me dis que la BD est largement au-dessus...
Oui on a la même opinion là-dessus. Mais tout le monde n'est pas d'accord parce que bon nombre de nos dessinateurs ont été influencé par le style comics.
Pour les japonais je pense qu'ils ne savent même pas que chez nous la BD est élevé au rang d'art, ils ne lisent jamais de BD. Dommage.
Les américains se la raconte grave je trouve, ils en sont resté à Tintin et les Schtroumpfs concernant la BD. On les a dépassé depuis longtemps. Je me souviens d'une interview de Stan Lee assez éloquente à ce sujet, c'était lors d'une émission hommage à Moebius. A l'époque où ce dernier était déjà considérait en France comme un maître, Stan Lee l'a rencontré sans le connaître. Lee disait qu'il pensait que les français, et les européens de manière générale, ne savaient pas dessiner. J'ai halluciné en écoutant ça, mais c'est bien représentatif de la vision américaine. Comme la BD ne s'exporte pas en dehors de l'Europe, les américains (ou les japonais) pensent qu'on est resté coincé avec Hergé, Peyo, Uderzo et cie (avec tout mon respect pour ces maîtres incontestés du 9ème). Alors que la BD comme tout autre art, est évolutif, nos auteurs ont puisé ailleurs et la BD d'aujourd'hui est très diversifiée.

J'aime bien Fairy Tail de Hiro Mashima. Mais quand je compare son dessin à celui d'Akira Toriyama sur DB, il y a 30 ans... ça fait mal, Toriyama domine toujours.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 31 Oct - 15:37



Résumé du tome 8 : La Dernière Ombre
Fall vit retiré du monde, seul avec son dragon blanc. Mais la colère née en lui ne s'éteint pas, il ne supporte plus de voir les Hommes détruire tout ce qu'ils touchent. Sa haine pour eux ne fait que grandir, elle l'éloigne de sa nature d’Elfe et le pousse à s’attaquer à ceux qui méritent son courroux.
C’est ainsi qu’il met en pièces une meute de chasseurs spécialisée dans la traque de monstres en tout genre. Mais Halleran, le chef de cette troupe, est prêt à tout pour se venger. Il veut aussi la tête du dragon blanc à son tableau de chasse. Ce serait pour lui un trophée sans prix. Halleran va alors créer une nouvelle horde dont le seul but sera de traquer Fall et sa monture. Sur terre et dans le ciel, Hommes, Elfes, Orcs, Nains, tous vont s'unir pour tuer Fall et sa bête.



Rhaaa lovely : c’est parti pour un coup de cœur !
Un peu décontenancé au départ par les changements graphiques, mais ensuite j’ai grave kiffé ma race d’amateur fantasy. Je gage que tout le monde ne partagera pas mon enthousiasme pour cette BD là, mais au fil des pages des mélodies se sont imposé dans mon esprit tel le chant des sirènes, et à partir de là impossible de ne pas être emporté leur charmes…

Les dessins de Stéphane Bileau sont de bonne facture sinon qualité, et bien mis en valeurs par les couleurs de Merli. Ah ça, c’est beau à voir… Un tome très dense pour un tome indépendant, avec une galerie de personnages très fourni, et le scénariste Olivier Péru offre à chacun un peu de profondeur et son moment de bonheur et/ou de malheur !
L’univers se structure enfin un peu puisqu’on précise que ce tome 8 se déroule 500 ans avant le tome 1.
On retrouve ici Fall, l’elfe blanc au cœur noir destructeurs des siens, qui parcourt avec son dragon les jeunes royaumes humains… ^^ Oui, difficile de ne pas songer à Elric de Melniboné...
Mais Olivier Péru ne puise pas que chez l’incontournable Michael Moorcock, non il puise aussi aux sources du shonen classique et de ses valeurs : action, émotion, amitié, loyauté, solidarité, courage, honneur…

Fall joue le rôle d’un éco guerrier qui châtie sans pitié les braconniers, mais aussi celui d’un garde forestier du jardin d’éden qu’il a façonné au Pôle nord (une version écologique de la Forteresse de Solitude ou la version Green Peace de la Terre Sauvage de Marvel ? Péru connaît ses classiques)
Quels sont les personnages qui évoluent comme adversaires ou comme alliés de Fall dans  ce tome 8 ?
Spoiler:
- 3 enfants gobelins qui partent à l’aventure pour réaliser une quête comme les « Grands » (comprenez les humains ^^)
- la chasseresse Halleran, qui la rage au cœur ne vit que pour détruire depuis qu’elle a été défigurée par une meute de harpies
- le colosse affranchi Alish qui suit jusqu’au bout celle qui l’a libéré la servitude (cela ressemble à la relation Thol / Hilda de Polaris dans Saint Seiya Asgard : Péru connaît ses classiques)
- l’acariâtre nain Moyeu qui souhaite laisser une trace dans l’histoire avant de casser sa pipe
- l’elfe renégat Lukren qui veut par-dessus tout ressusciter son défunt amour, quel qu’en soit le coût…
- la tigresse à dents de sabre albinos Khira, le centaure érudit et le dragon banc domestique, qui sont les gardiens d’un parc mythologique…

Beaucoup de pathos dans ce tome, comme tout bon shonen classique qui se respecte : préparez vos mouchoirs !
Spoiler:
- l’apocalypse du Jardin d’Edén
- le sacrifice de Kromer, le jeune gobelin qui voulait devenir un héros
- le sort de ceux qui protégeront la vie ou le souvenir de celles qu’ils aiment et/ou admirent jusque dans la mort
- Fall qui en défendant ses valeurs jusqu’au bout marche dans les pas du Shiryu de Saint Seiya (Péru connaît ses classiques)
Et quelle fin ! Les survivants du drame trouvant une rédemption qu’ils n’auraient jamais pensé mérité dans cette vie ou dans une autre dans un dénouement plein d’humanité après tant de pages pleine de bruit et de fureur :
« Nous nous élevons et nous tombons tous ensemble ; rejeter les autres, c’est se rejeter soi-même… »
Retrouverons-nous Fall dans une éventuelle 3e saison ? Que nous réserve le tome 4 intitulé Le Siège de Cadanla ?

Tout n’est pas parfait évidemment, car tout va vite, trop vite… L’histoire aurait mérité 2 tomes pour prendre sa réelle ampleur.
Il y aussi cette manière pour Fall de passer d’ange vengeur à ange rédempteur, de la rage absolue à la sérénité absolue en 1 seul image. Et puis l’arrivée des tuniques bleues elfiques qui fait vraiment Deus ex machina… (Mais bon cela fait partie du truc.) Et graphiquement quelques personnages secondaires présentes un charadesign un peu protéiformes (rien de bien méchant quand même hein). Je voulais mettre 4 étoiles. Mais franchement, en offrir autant en si peu, ce n’était pas un pari pas gagné d’avance.
Chapeau pour l’exercice de style de marier la fantasy classique au shonen classique. Très peu y sont arrivés ! ^^
En plus Olivier Péru fait partie du cercle restreint des conteurs arrivant à mettre de belles valeurs humaines à la portée du plus grand nombre…


Finies les thorgaleries, finies les lanfeusteries. Avec Elric, Elfes, Wollodrïn, et quelques autres, la BD fantasy tourne une page, chaque série apportant sa pierre à l’édifice de la fantasy française. Amis/amies amateurs de fantasy, nous vivons peut-être une époque formidable ! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Lun 28 Sep - 19:52



Elfes tome 9 :
À Cadanla, les semi-elfes vivent dans un ghetto et sont chargés des activités impures. Dans le quartier des abattoirs, une terrible épidémie vient d’apparaître. Fah-Laën est chargé d’abattre le troupeau, tandis que ses compagnons sont mis en quarantaine sans savoir que le sire Sugrunn, le frère du seigneur de la cité, a décrété que personne ne devra sortir vivant. Toutefois, la ville va avoir besoin de toutes ses forces vives car un ennemi inconnu s’apprête à fondre sur elle.


Ce tome 9 de la saga Elfes, signé par le duo formé par le scénariste Eric Corbeyran et le dessinateur Gwendal Lemercier, est intitulé Le Siège de Cadanla. Le titre est un peu trompeur puisque l’aspect épique n’est finalement pas majoritaire, et que l’action et la baston se concentrent plutôt sur la fin du récit.
Nous entrons dans l’histoire par l’histoire d’amour entre le fort Fah-Laën et la belle Mei-Hood, qui a préféré le ghetto de son prolétaire, délégué syndical des équarisseurs, au palais du frère du régent qui lorgnait sur elle… Racisme, ségrégation, ghettoïsation… on peut facilement remplacer les métis elfes par des minorités ethniques ou religieuses IRL.
La cité est menacée par une épidémie apparue dans le Four, le complexe agro-industriel souterrain qui fait vivre la cité (un peu à la manière des porcheries de Mad Max III ^^)… C’est donc tout naturellement que les notables locaux décident de sacrifier les travailleurs pauvres pour assurer la réussite de la quarantaine en mentant et en manipulant à qui mieux-mieux pour éviter la panique et la baisse de la productivité. Averti par sa bien-aimée, le héros endosse alors le rôle de délégué syndical de ses camarades...
C’était sans compter sur l’arrivée d’une horde de goules qui va obliger prolétaires et bourgeois à faire cause commune pour avoir une chance de survivre à ce remake horrifique de la Bataille du Gouffre de Helm.
Alors que les défenseurs rejouent la vieille histoire du peu contre beaucoup, la magie de l’epicness to the max finit par s’estomper…
Spoiler:
Pour boucler l’histoire en 56 pages, les choses accélère brusquement, donnant une impression de précipitation pas trop maîtrisée : le chef des goules use de magie noire pour posséder Mei-Hood et pousser les défenseurs à réaliser une sortie désespérée dans laquelle tout le monde va mourir. Fah-Laën voit mourir sa bien aimée sous ses yeux et se lance dans un massacre conanesque avant de succomber et de rejoindre la horde des non-morts…
On reconnaît le vieux routard de la BD qu’est Eric Corbeyran dans la liaison entre les phylactères du prologue et de l’épilogue, qui puise dans les plus belles heures de la littérature romantique voire gothique du XIXe siècle… Je vous laisse le plaisir de la découverte !
Les dessins de Gwendal Lemercier, colorisés par Digikore Studios, sont très agréables. On reste dans les nouveaux standards de qualité de Soleil, mais force est de reconnaître que le bonhomme ne cesse de progresser, et toutes ses images pleines pages en jettent sacrément ! (comme la page 53 qui semble avoir invoqué les mânes d’un Frazetta).
Un bon one-shot fantasy, mais un one-shot quand même avec toutes ses limitations par rapport à un véritable feuilleton.

Cela devient récurrent dans la BD française : j’ai l’impression que certains scénaristes ont biberonné à Marx et Engels tellement les dialogues transpirent la lutte des classes. C’est un phénomène mondial car on retrouve la même chose avec des séries américaines ou asiatiques clairement antisystème (l’adaptation en manga du Capital de Karl Marx a même été best-seller au Japon !). Cela ne me dérange pas du tout, bien au contraire car je n’ai jamais été un adorateur du Veau d’Or, et je n’ai jamais pratiqué l’onanisme en lisant Adam Smith… Et puis il faut bien quelque chose pour faire contrepoids aux mantras de la pensée unique constamment relayés par les médias presstitués.
Je serais un intellectuel, je me pencherais urgemment sur ce phénomène d’émergence d’une culture populaire mondiale ouvertement en conflit avec la pensée fric du top 1%.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Lun 28 Sep - 19:55


Elfes tome 10 :
Gaw'yn a quitté la forteresse de Slurce où il a reçu l'enseignement destiné à faire de lui un vrai Elfe noir : un tueur implacable et sans pitié.
Sa première mission, dans la cité de Scarande, est d’assassiner l’ensemble de la famille héritière du trône. Il s’infiltre donc comme précepteur afin de mieux observer sa cible, et il trouve un moyen ingénieux de mener sa mission à bien. Pourtant, malgré sa détermination, les choses ne vont pas se passer comme il l’avait prévu.
La présence de la jolie Dyfelyne le trouble plus qu’il ne l’aurait imaginé, et il est confronté aux contradictions de sa nature. Est-il si noir que ça ?



Ce tome 10 de la saga Elfes, signé par le duo formé par le scénariste Marc Hadrien et le dessinateur Yi Ma, est intitulé Elfe noir, cœur sombre. Nous retrouvons donc l’apprenti assassin Gaw’yn, qui après avoir découvert la liberté, va découvrir l’amour… car s'il connaît déjà tout de la mort, il ne connaît encore rien de la vie…


Ayant dû quitter précipitamment la forteresse de Slurce avant la fin de son apprentissage, suite aux tragiques événements racontés dans le tome 5, Gaw’yn rejoint la grande cité de Scarande pour y retrouver Scup’yn, le contact de son mentor Varh’yn (ah les noms inutilement compliqués de l’heroic-fantasy ^^). Il doit faire ses preuves comme assassin, en mettant fin aux jours de la famille Su Glementes sans diriger les soupçons vers leurs commanditaires, la famille Su Mordrale. Mais notre jeune elfe noir éprouve de nouveaux sentiments à force d’observer la belle Dyfelyne aux cheveux roux… Suivra-t-il la voie de la mort ou la voie de la vie ?
Un mélange assez frais entre les célèbres Drizzt Do’Urden et Crying Freeman : quel réjouissant programme ! ^^

Les dessins de Yi Ma sont agréables et se marient parfaitement aux ambitions des productions de marier bandes dessinées, comics et mangas. On dénote toutefois que dessinateurs/ graphistes chinois ont a mal à trouver leur identité propre entre influences occidentales et influences orientales (Japon, Corée du Sud, Hong-Kong), avec moult personnages longilignes aux membres graciles et aux cous trop longs et trop minces, ce qui aboutit parfois à des proportions anatomiques un peu étrange… Plus on avance dans l’histoire et plus le chardesign est détaille et expressif, à l’image de Dyfelyne par exemple. D’habitude l’inconstance d’un charadesign m’horripile, mais ici cela peut refléter l’évolution des sentiments de Gaw’yn qui se représenterait de mieux en mieux l’élue de son cœur au fur et à mesure de qu’il se rapproche d’elle. Si c’est le cas, c’est bien vu et bien réussi !


Désormais traqué par son rival de toujours et par son ancien mentor, Gaw’yn est plus que jamais en fuite et seul contre tous… Au point où on en est, la saison de 3 d’Elfes est plus que probable, elle pourrait même se révéler hautement recommandée pour les amateurs d’heroic-fantasy…

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Lun 28 Sep - 20:08


Elfes tome 11 :
Kastennroc est une forteresse légendaire et imprenable. Les Elfes bleus et les Yrlanais tentent d'y piéger l'Elfe noire Lah'saa qui cherche, forte d'une armée de goules de cent mille têtes, à envahir les terres d'Arran. L'armée des Elfes bénéficie du pouvoir du crystal bleu et d'un des plus puissants guerriers d'Arran : Redwin le nain. La guerre embrase Kastennroc et nul ne sait qui en sortira vainqueur.


Oh putain, Elfes entre dans le dur : ça rigole plus !



Dans ce tome 11, après avoir détruit Aspen (voir Elfes tome 6) et Cadanla (voire Elfes tome 9), la mago psycho Lah'saa continue sa conquête du monde… L'Hiver vient ! Et Elfes, Nains et Humains se rassemblent dans la forteresse montagneuse de Kastennroc pour lui barrer la route, mieux lui tendre un piège !

Il était une fois le genre fantasy : en 1937, le dénommé JRR Tolkien faisait kiffer une génération entière avec la Bataille des Cinq Armées, et le bonhomme récidiva une génération plus tard en 1954 avec la Bataille du Gouffre de Helm, un jour de grande aventure comme on en fait trop peu… En 1976, le dénommé David Gemmell entrait à son tour dans la légende en passant tout ça à la moulinette pour nous offrir un remake grand spectacle de Fort Alamo de fort bonne facture où les derniers défenseurs de la liberté affrontait un héritier de Gengis Khan qui voulait unifier le monde. Parlons peu, parlons bien : cette bande dessinée renoue carrément et joliment avec cet esprit-là, et derrière tel ou tel personnage nous retrouverons les mânes de Sauron, Elrond, Aragorn, Arwen, Théoden, Eomer, Legolas, Gimli et pour ne rien gâcher Druss la Légende, le Stallone/ Schwarzie de la Fantasy ! Aujourd'hui la vie est belle !!!

Sauf que le scénariste Jean-Luc Istin a été contaminé par le pessimiste antisystème de son compère Nicolas Jarry, et qu'un gros crevard arriviste et carriériste prêt à tout et au reste va trahir des peuples entiers pour faire avancer sa cause personnelle, quitte à anéantir les derniers espoirs du monde libre… (Que lui et ses semblables aillent tous pourrir en enfer bordel de merde ! Genre Valls, Macron et Sarkozy pour ne citer qu'eux…)
Athé'non s'est-il sacrifié en pure perte ? Redwin va-t-il redevenir Colère (voire Nains tome 1) ? Slurce va-t-elle redevenir Melniboné (voir Elfes tome 5) ? La forêt de Daëdenn va-t-elle tomber elle aussi à son tour (voir Elfes tomes 7) ? le petit Rom sera-t-il le héraut d'une nouvelle génération de héros ? Dans le grand nord, le guerrier de l'hiver Fall va-t-il revenir à la vie (voir Elfes tomes 3 et 8) ?

La narration et sa voix-off sont très soignées avec prologue et épilogue, mais les dessins de José Francisco Duarte, assisté d'Héban aux couleurs, ne sont pas en reste. On pourrait peut-être reprocher des designs assez proches du film Les Deux Tours de Peter Jackson, ou un côté horrifique un peu trip facile avec ses zombies / goules / monstres morts-vivants, mais qu'importe l'ensemble est de qualité, nous offrant des planches voire des doubles planches parfois de toute beauté si on apprécie la Fantasy…

Peut-être du classique, mais du très très solide. Après Thorgal et Lanfeust, nous sommes plus que jamais dans la troisième génération de bandes dessinées fantasy : rendez-vous dans Elfes tome 13 !!! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Mer 28 Oct - 11:27

J'avais arrêté mon expérience avec cette série après un premier tome qui ne m'avait pas du tout convaincu, c'est en feuilletant en librairie le 11 eme tome que j'ai fini par basculer de nouveau.

Tout d'abord ce tome peut tout à fait s’apprécier sans avoir connaissance des volumes précédents (même si cela est sans doute préférable), et puis cette histoire est tout simplement jouissive et furieusement épique au possible.Kastennroc, c'est la rencontre en BD des Deux Tours de Tolkien et de Légende de David Gemmell et qu'il est bon de retrouver le valeureux Redwin après avoir fait sa connaissance dans l'excellent premier tome de la série des nains.

Au niveau graphique Duarte rend une copie satisfaisante avec un style qui rappelle celui de Pierre-denis Goux, de toute façon de tome en tome il y a globalement un souci de cohérence stylistique qui rend à cette série une véritable identité.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Jeu 29 Oct - 22:02

epicness to the max ce tome 11, hein Marv ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Jeu 29 Oct - 23:43

Albéric a écrit:epicness to the max ce tome 11, hein Marv ?


Carrément ce tome est très bon, il me donne même envie de reprendre la lecture du cycle car passer du tome 1 au tome 11 la marche est rude et encore que j'ai pas spécialement eu du mal à rentrer dans l'intrigue
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 30 Oct - 8:53

du coup, tu n'as pas surkiffer l'ultime cliffhanger : le chevalier dragon Fall est de retour !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Ven 30 Oct - 10:35

En fait non lol mais il me semblait bien que c'était un personnage d'au moins une des BD précédente
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 30 Oct - 10:43

Marv a écrit:En fait non lol mais il me semblait bien que c'était un personnage d'au moins une des BD précédente
2 en fait, avec un gros revival shonen d'antan !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Sam 31 Oct - 11:16

Je n'aime pas cette série, mais il faut dire ce qui est la couverture du tome 12 à venir déchire:

avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum