David Gemmel
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Jean-Luc Istin, Elfes

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Dim 17 Mar - 20:02




Résumé du tome 1 : le crystal des elfes bleus
Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nodrënn, ont tous été massacrés !
L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces hommes du Nord qui haïssent les Elfes. Dans la cité-île d’Elsémur, Vaalann, une jeune Elfe bleue, passe l’épreuve de l’eau des sens. La mèreprophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré. “Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan.” Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être l’Élue que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…
Entre enquête et initiation, cette histoire nous mène dans un monde de faux-semblants, de rêves et de désillusions !


Visiblement gros succès, mon libraire qui en avait commandé beaucoup est en rupture de stock.
Un concept sympa qui évite les syndromes tome 1 jamais suivis et longue saga qui se délite.
5 stand-alone dans 1 même univers par des binômes de scénaristes différents. Intéressant ! ;)
Le 1er tome est sympa. Evidemment on sent que l'histoire aurait gagné à être étalée sur 2 ou 3 tomes car c'est un peu précipité. Mais le scénario est pas mal et les dessins à l'avenant.
Ce qui était cool c'était les nombreux clins d'oeil aux récits tolkiniens (livres et films).
Hâte de voir la suite qui arrive au mois de mai il me semble.



Dernière édition par Albéric le Jeu 4 Avr - 7:51, édité 2 fois

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Elfes

Message par Albéric le Lun 6 Mai - 19:48


Résumé tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains
La cité d’Eysine est assiégée par des mercenaires Orcs. la situation est désespérée. La fille du roi décide, contre l’avis de tous, d’aller demander l’aide des Elfes sylvains. Alors qu’elle s’enfonce toujours plus profondément dans la forêt, pourchassée par les Orcs, elle trouve refuge dans une citadelle en ruine, un sanctuaire jalousement préservé par les Elfes. L’ancien pouvoir qui hante les lieux reconnaîtra la jeune femme comme la dernière descendante des druides...
Ce qui aurait pu sauver son peuple sera pour elle la plus terrible des malédictions !



Une belle histoire : une humaine et un elfe croient en la fraternité entre les peuples envers et contre tout.
Pas facile quand la haine divise les races, les peuples, les Etats.
Une haine sciemment attisée par une ploutocratie insulaire qui parle libre échange, esprit d’entreprise, taux d’intérêt, trading et stock options… tandis qu’on saccage les ressources, qu’on spécule sans vergogne pour mieux exploiter les gens, qu’on attise les conflits pour mieux assurer son contrôle sur les Etats et la société.
Bref tandis que certains s’empiffrent dans l’opulence, d’autres crèvent dans une misère noire.
Jarry nous a pondu un joli pamphlet antilibéral de la plus belle eau. Dommage qu’il soit un peu voyant.
Tout cela est servi par des graphismes de Maconi qui suivent les standards Soleil : cela manque de personnalité mais c’est soigné et très bien colorisé. J’ai trouvé cela joli à regarder et agréable à suivre.
Mine de rien cette BD possède un vrai souffle en alternant action, émotion et humanisme (est-ce gemmellien ?).
Un sad end mélancolique : attention mégaspoilers
Spoiler:
Llali meurt avant d’avoir commencé sa quête, Yfass défend jusqu’au bout ses valeurs et meurt inutilement.
Les Efles sylvains arrivent trop tard et ne peuvent que retarder l’inévitable amère fin.
Le prince d’Eysine se retrouve tout seul face à une coalition de crevards néolibéraux…

La narration à rebours dans le 1er tiers apporte une plus value à un scénario dense mais simple.
Les twists sont un peu précipités dans le denier tiers mais c’est du au format choisi du one-shot.
Les ellipses sont placées aux bons endroits pour terminer l’histoire en moins de 60 pages. C’est bien vu.
D’un autre côté c’est un peu frustrant : on aurait aimé voire l’histoire, l’univers et les personnages approfondis.
Encore une fois des clins d’oeils très sympa à Tolkien et à Jackson même si l’univers high fantasy lorgne sans doute ce coup-ci plus du côté de Warhammer que du SdA : je vous laisse découvrir tout cela.

En avant première la critique de ten.nikable :
Ce n’est pas la BD de l’année… blablabla graphismes corrects… blablabla histoire correcte… blablabla mais intrigue bâclée… blablabla mais personnages caricaturaux… blablabla peut se laisser lire et c’est déjà pas si mal.

Dans tous les cas, rdv au mois d'août pour le tome 3 sur les Elfes blancs écrit par l'incontournable Olivier Péru.
Peut-être Oncle Kiin sera-t-il de la partie ?

http://soleilprod.com/dossier/72

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Oncle Kiin le Lun 6 Mai - 21:12

Albéric a écrit:Dans tous les cas, rdv au mois d'août pour le tome 3 sur les Elfes blancs écrit par l'incontournable Olivier Péru.

Peut-être Oncle Kiin sera-t-il de la partie ?

Grave :)

J'hésitais un peu parce que je n'adore pas les "séries de one-shots", mais bon j'avoue, rien que les illustrations de couvertures me crient "achète-moi !" depuis le début, donc si en plus y a Peru... ^^

Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Lun 6 Mai - 22:51

Oncle Kiin a écrit:J'hésitais un peu parce que je n'adore pas les "séries de one-shots", mais bon j'avoue, rien que les illustrations de couvertures me crient "achète-moi !" depuis le début, donc si en plus y a Peru... ^^
Oui mais les série de one-shot nous évitent d'un côté les tomes 1 jamais suivi d'effets et d'un autre côté les séries à rallonge qui n'en finissent plus de se déliter.
Je me demande bien comment Péru va nous surprendre.
Et puis cela sent le joli coffret qui va bien au printemps prochain.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Oncle Kiin le Mer 19 Juin - 2:16

Tome 1, Le Crystal des Elfes bleus

L’histoire n’est pas ébouriffante, et le texte souvent un peu naïf, mais le dessin est correct, et le côté « fantasy traditionnelle » m’a bien plu. On trouve des ersatz d’Elrond, d’Eowyn, des paysages familiers, etc. Ajoutons des elfes à la peau bleue qui font un peu Star Trek/Wars, et l’ensemble m’a suffi pour rêvasser agréablement.
Surtout, il y a quelques paysages panoramiques que j’ai trouvé pour le coup vraiment réussis. La cité du roi des Elfes, au milieu de la mer, vaut le coup d’œil !


Tome 2, L'Honneur des Elfes sylvains

Aïe. Hormis le design de certains orks et quelques jolis paysages, je n’ai pas aimé grand-chose dans ce tome.
Je n’ai pas du tout accroché au texte, encore une fois très peu naturel et trop lourdement explicatif (sans doute encore moins bon que celui du volume précédent, selon moi).
L’intrigue n’est pas mauvaise mais elle m’a paru emprunter un peu trop d’éléments au roman Druide d’Olivier Peru.
En outre, je ne sais pas si ça a été relu, mais j’ai relevé pas mal de coquilles ou de fautes assez grossières, trop en tout cas pour une BD de 50 pages.

J’avoue que je n’avais pas gardé un excellent souvenir de ce que j’avais lu de Nicolas Jarry autrefois (sa trilogie de romans Chroniques d’un guerrier Sinnâm chez Mnémos), mais là j’y suis allé sans crainte, sachant qu’il avait fait une assez belle carrière en BD depuis cette époque. Sauf que non, ça ne passe toujours pas. La thématique écolo anti-marchande avait tout pour me plaire, mais ça devient insupportable quand c’est surligné à ce point.
Spoiler:
Et la fin est bien vue, mais on n’a pas eu le temps de s’attacher suffisamment aux persos pour s’en émouvoir vraiment.
Quant à l’aspect visuel, les Elfes des bois, quoi ! Je m’attendais à des visions forestières qui en jettent, quelque chose qui me colle un peu la chair de poule ! Là, c’est pas vilain, certes, mais en dehors de deux ou trois cases qui remontent le niveau, ça ne décolle pas suffisamment.

Déception, donc, l’ensemble (texte et dessins) me donnant tout de même l’impression d’avoir été un peu traité par-dessus la jambe.

Je reste néanmoins à bord, en espérant que Peru nous fera quelque chose de sympa pour le tome suivant.

Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 28 Juin - 15:12

Oncle Kiin a écrit:On trouve des ersatz d’Elrond, d’Eowyn, des paysages familiers, etc.
Dans la mesure où c'est parfaitement assumé, on est plus dans le clin d'oeil que dans l'erzatz à mon avis.

La thématique écolo anti-marchande avait tout pour me plaire, mais ça devient insupportable quand c’est surligné à ce point.
Il y a tellement de titres où il n'y aucune thématique, qu'on il est inutile de trop rager sur cette maladresse.

Quant à l’aspect visuel, les Elfes des bois, quoi ! Je m’attendais à des visions forestières qui en jettent, quelque chose qui me colle un peu la chair de poule ! Là, c’est pas vilain, certes, mais en dehors de deux ou trois cases qui remontent le niveau, ça ne décolle pas suffisamment.
Déception, donc, l’ensemble (texte et dessins) me donnant tout de même l’impression d’avoir été un peu traité par-dessus la jambe.
Moi j'ai trouvé cela très correct, un chouia au-dessus des standards habituels de qualité graphique chez Soleil.
Oncle Kiin, j'ai trouvé ton avis sur le 2e tome assez sévère.
Attention, ou tu vas le qualifier de "tout-venant".


De toutes les manières, je trouve rafraîchissante la démarche d'enchaîner les one-shot dans le même univers : pas de tome 1 sans suite et pas de série à rallonge interminable.
Après avec des histoires de moins de 50 pages, forcément les faiblesses apparaissent tôt ou tard. Donc soyons indulgent !


Dernière édition par Albéric le Ven 28 Juin - 17:23, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Oncle Kiin le Ven 28 Juin - 17:12

Albéric a écrit:
Oncle Kiin a écrit:On trouve des ersatz d’Elrond, d’Eowyn, des paysages familiers, etc.
Dans la mesure où c'est parfaitement assumé, on est plus dans le clin d'oeil que dans l'erzatz à mon avis.
Oui.

Mais sinon, le tome 2, ben je ne l'ai pas aimé, que veux-tu ^^
Les catéchismes gros sabots m'horripilent toujours, même quand je suis profondément d'accord sur le fond (comme c'était le cas ici).
Plus le manque de naturel dans l'écriture et le nombre de dialogues un peu ridicules, qui m'ont fait soupirer tout du long (alors que je me serais pourtant facilement contenté d'un texte neutre et efficace pour une BD de ce type, je ne demandais pas la lune).
Et le dessin n'a rien de scandaleux, mais sur le thème des elfes sylvains ça m'a quand même déçu de ne pas avoir plus de cases donnant un petit choc esthétique. (Alors que dans le premier, pas forcément "meilleur" au niveau du dessin, j'ai trouvé que ça "en jetait" davantage, les paysages et les ambiances des elfes bleus parvenaient mieux à me faire voyager).

Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 28 Juin - 17:22

@ Oncle Kiin
Tu sais les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas.
(quoique, quand certains connaisseurs de fantasy n'aiment ni Howard, ni Leiber, ni Zelazny, ni Moorcock, ni la high fantasy ni la sword & sorcery... je me posent de graves questions !)
On change d'auteurs et de dessinateurs à chaque tome, donc on fera comme pour la série 7 un bilan à la fin de la saison.
Je croise les doigts pour l'opus de Péru !

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Dim 25 Aoû - 19:32


Résumé du tome 3 : Elfe blanc, cœur noir
Immortels et sages, les Elfes blancs vivent sur leurs îles, loin des Hommes et des autres Elfes.
Ils se considèrent comme les gardiens du monde et s’efforcent de protéger tout ce qui doit un jour disparaître : livres, armes, œuvres d’art et parfois même des créatures vivantes. Aussi, quand le dernier dragon blanc est aperçu sur la terre des hommes, les Elfes n’ont d’autre choix que de le prendre en chasse pour le ramener sur leurs îles. Ils envoient deux de leurs meilleurs pisteurs sur les traces du monstre.
Elfes blancs, dragon blanc. La traque commence...



Sur la forme :
On suit les standards Soleil avec des dessins animés et colorés mais avec un fort sentiment de déjà vu.
Si le dragon blanc est classe, dommage que le charadesign soit inégal de pages en pages (et ce pour les mêmes personnages)

Sur le fond :
Encore une belle histoire qui suit les codes de la tragédie antique tout en empruntant pleins de petits trucs à Tolkien.
Et puis cet elfe blanc au cœur noir possède vraiment un destin à la Elric de Melniboné

Bref, Péru connaît ses classiques et trousse une bonne histoire qui souffre contre les 2 précédents opus du carcan du one-shot et d’une fin un peu précipitée.
Mais comme on évite le syndrome 1er tome orphelin et le syndrome série à rallonge, je ne vais pas trop râler.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Mar 27 Mai - 23:23

TOME I

Cinq volumes, cinq récits indépendants et le moins que l'on puisse dire c'est que çà commence pas fort...
Ce premier tome est très dispensable tant l'histoire contée manque d'ampleur et de dramaturgie.
Sans réel charisme, notre duo héroïque (composé d'un humain et d'un elfe) évolue dans ce récit de manière plus que discrète avant de le conclure brutalement alors que les événements prenaient finalement une tournure intéressante.
L'histoire se résume à une guerre annoncée entre humains (de type scandinave) et elfes, après qu'un massacre perpétué sur une communauté de "peaux bleues" soit  injustement associé aux hommes.
Au travers d'une pseudo enquête, nos héros devront découvrir dans un délai assez court qui est à l'origine de ce chaos annoncé ainsi que ses motivations, afin de pouvoir mettre fin à cette guerre.

Ce premier volume n'est  pas le chef-d'oeuvre annoncé, mais plutôt une oeuvre de commande plutôt bien soignée par sa forme (bien que les dessins des planches intérieurs n'égalent pas celui de la couverture), mais bâclé par son fond.
Une oeuvre décevante.

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mer 28 Mai - 12:32

Un même univers, plusieurs scénaristes et dessinateurs, une histoire par tome, forcément les albums sont inégaux et leur intérêt varient selon. Le monde dépeint dans Elfes est intéressant et la carte présente en début d’album est d’une grande aide pour se le représenter concrètement mais cette série est tout de même destinée aux grands amateurs de fantasy. Car avec plusieurs histoires indépendantes les unes des autres où l’on suit la destinée d’un peuple elfe, qu'il soit bleu, sylvain, blanc, semi-elfe, puis noir, il n’y a aucune trame principale qui permettrait de relier chaque aventure et c’est là le gros point faible car pour accrocher le lecteur, personnellement j’aurais misé sur un fil conducteur. Avec ce côté « chroniques » on a la possibilité d’un nombre indéterminé de tomes qui va varier selon le succès commercial de la série (un second cycle va débuter) alors qu’une histoire finie aurait été plus alléchante.

Tome un 2/5 – Le moins bon de la série peut-être. L’intrigue est assez simplette même si le dénouement réserve une mini-surprise mais ce qui étonne surtout, c’est son côté tiré par les cheveux insupportable par moments mais comme les personnages sont bêtes à bouffer du foin, ils vont dans le sens du scénario.
Les premières personnes à découvrir le massacre des elfes bleus sont les héros et comme par hasard, devinez à qui le roi des elfes confie la charge d’enquêter sur ces meurtres ? Les mêmes types. Ça fait un peu trop de coïncidences. Celui qui remporte la palme du plus gros abruti c’est bien le roi humain d’Yrlanie, écrit par le scénariste juste pour donner un coup de pouce à l’intrigue. Son crédo à lui ce serait "la diplomatie c’est pour les tapettes" : quand la femme elfe bleu vient enquêter il ne trouve rien de mieux que de lui proposer une tournante avec ses hommes et de la tuer au passage, au risque de déclencher une guerre puisqu’elle fait un peu office d’ambassadrice. Et quand on lui rappelle que les elfes bleus ne le craignent pas, sa réaction est toute appropriée : « attaquons-les ! ». Logique…
Je pourrais continuer longtemps comme ça alors juste un petit dernier pour la route : quand la cité elfique d’Elsémur est attaquée, notez la réaction de l’elfe chargé de la défense quand on lui annonce qu’ils sont envahis : « C’est impossible ! Les esprits de l’eau nous auraient prévenus. » Ouais… et les tours de gardes c’est pour les humains ? D’autant plus que la cité est en hauteur. Et comment ils ont fait les humains pour la conquérir cette cité ? Non parce qu’elle semble imprenable entourée de chutes d’eau abyssales et avec un seul passage juste assez large pour un seul bateau pour y accéder.Grosse ellipse.

Bon sinon les couleurs à l’informatique non merci, le dessin est bof, je l’ai trouvé grossier et pas contemplatif. Ce qui est un comble pour une histoire qui va piocher chez Tolkien et Jackson, on n’a pas envie de s’attarder sur le dessin.

Tome deux 3/5 – Il y a de l’amélioration au niveau du dessin même si ça reste du même tonneau.

Cette histoire m’a fait me demander si tous les albums se déroulaient à la même époque? Même monde mais autre temps ? Parce que les humains ici ont des vêtements, coiffures et barbes qui font très renaissance ou Bas Moyen-âge. En plus ils ont des pistolets ! Moi qui pensais qu’on était en pleine fantasy médiévale et tolkiennerie, voilà que l’auteur met des flingues. Ou alors c’est un sacré anachronisme.
Sinon on a une très bonne histoire plus fouillée, avec deux visions du monde qui s’affrontent. Les traditionnels elfes sylvains qui vivent reclus et coupés du monde en phase avec la nature, et de l’autre côté les humains qui vivent dans une société infiniment plus complexe et structurée par des lois, des traités et accords commerciaux. Un mode de vie égoïste et brutal qui met en danger celui de leurs voisins elfes. Ça a des allures d'Avatar de James Cameron mais avec une conclusion majestueuse qui prend une tournure de drame shakespearien.

Tome trois 3,5/5 – J’apprécie le dessin de Bileau et ses lignes claires. Un dessin propre et net où là j’ai envie de m’attarder sur le décor. Sauf à la page 8 et la femme humaine qui a une main disproportionnée, grande comme deux fois son visage. Mais à part ce détail, j’aime.

Une histoire passionnante et poétique qui tranche avec les deux récits précédents. Pas de guerre ou de gros enjeu de fin du monde, le récit relève du parcours initiatique pour ce jeune elfe blanc adopté et qui cherche à percer les mystères de son passé en chassant le dragon. C’est beau tout du long puis cruel dans son dénouement. A découvrir.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Marv le Mer 28 Mai - 13:46

Voilà qui va peut être me donner envie de reprendre la série après un tome 1 qui m'avait déçu

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Jeu 29 Mai - 22:44

Sieben a écrit:Car avec plusieurs histoires indépendantes les unes des autres où l’on suit la destinée d’un peuple elfe, qu'il soit bleu, sylvain, blanc, semi-elfe, puis noir, il n’y a aucune trame principale qui permettrait de relier chaque aventure et c’est là le gros point faible car pour accrocher le lecteur, personnellement j’aurais misé sur un fil conducteur. Avec ce côté « chroniques » on a la possibilité d’un nombre indéterminé de tomes qui va varier selon le succès commercial de la série (un second cycle va débuter) alors qu’une histoire finie aurait été plus alléchante.
C'est justement ce qui fait la spécificité de la série. On y entre et on en sort comme on veut (comme son aîné La Geste des chevaliers dragons), et cela permet de faire travailler plusieurs équipes sur une même série pour sortir plus vite des tomes et garder captif le public (parce que les histoire qu'il faut attendre plusieurs années pour avoir la suite, c'est parfait pour décrocher).
Effectivement une histoire finie aurait été plus alléchante, mais pour cela il faut être sûr d'aller au bout, or vu le nombre de projets fantasy arrêtés ou raccourcis ce n'est pas gagné...

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Ven 30 Mai - 0:07

Albéric a écrit:C'est justement ce qui fait la spécificité de la série. On y entre et on en sort comme on veut (comme son aîné La Geste des chevaliers dragons), et cela permet de faire travailler plusieurs équipes sur une même série pour sortir plus vite des tomes et garder captif le public (parce que les histoire qu'il faut attendre plusieurs années pour avoir la suite, c'est parfait pour décrocher).
Effectivement une histoire finie aurait été plus alléchante, mais pour cela il faut être sûr d'aller au bout, or vu le nombre de projets fantasy arrêtés ou raccourcis ce n'est pas gagné...

Quand un éditeur lance une série il n'est jamais sûr que le succès sera au rdv. Si on attendais de faire mouche à chaque coup il n'y aurais plus de nouveauté.

La spécificité est donc purement commercial puisqu'on ne donne pas sa chance à une vraie histoire. On se dit "au pire si le tome 1 ne marche on pourra abandonné la série en espérant ne pas laisser trop de stock". C'est justement un des problèmes qui ronge le monde de la BD, de ne pas donner sa chance sur la durée à un auteur. Aujourd'hui la BD se porte bien, autrement dit, les grosses maisons d'éditions type Delcourt. Mais pas vraiment les auteurs qui ne peuvent plus vivre de leur passion et sont obligés d'avoir un autre job à côté. On a de plus en plus de jeunes auteurs qui vont sortir 1 album puis arrêter parce qu'on aura pas donner sa chance à la série.

Je n'ai rien contre le travaille à plusieurs mains mais là on est pas dans cette configuration. Il s'agit bien de changer de scénariste et de dessinateur à chaque album dans une logique de compétitivité et d'engranger le max de tunes pendant que la série à le vent en poupe ("garder captif le public"), et ça ce fait au mépris de la qualité bien souvent. Derrière une BD il y a un mec qui met ses tripes sur la table, il investi de son temps et de son argent (dans le matos) pour livrer un travail abouti et qui forcera l'admiration des lecteurs. Et oui, ça peut prendre des années mais ça demande une sacré charge de travaille dont tu ne te rends peut être pas bien compte.

En France on ne travaille pas de la BD comme Etats-Unis, quel horreur ! Avec ces dessinateurs payés au lance-pierre obligés de travailler à la chaîne pour rendre un boulot de tâcheron. Ce n'est pas la BD que j'aime.

PS: "On y entre et on en sort comme on veut (comme son aîné La Geste des chevaliers dragons)"
La Geste des chevaliers dragons ? Ouarf ! Cette série destinée à assouvir les fantasmes de mâles en rûtes avec des femmes vierges dessinées quasiment à poil ? Et qui sont immunisées contre une terrible maladie pourquoi ? Grâce à un petit bout de viande qu'elles ont entre les cuisses.
Toi qui pestes souvent contre le racolage dans Game of Thrones, je m'étonnes de te voir citer cette série.  

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Ven 30 Mai - 0:40

Sieben a écrit:La spécificité est donc purement commercial puisqu'on ne donne pas sa chance à une vraie histoire. On se dit "au pire si le tome 1 ne marche on pourra abandonné la série en espérant ne pas laisser trop de stock".
Le côté purement commercial je le vois beaucoup plus dans les séries à rallonge (Van Hamme je te vois !), les spin off en séries ou les guerre des clones (Lanfeust je te vois). Après je n'ai pas l'impression que "7", "Jour J", "Uchronies", "L'Homme de l'année"... soient des BD faites à la va vite par des tâcherons.
Sur la charge de travail, autant une Isabelle Dethan qui fait les scénarios, les dessins et les couleurs (en fait elle peint ses planches) m'impressionne carrément, autant le travail en équipe (scénariste + dessinateur + coloriste) permet d'aller plus vite. Sortir 1 tome de 48 pages par an une fois les bases établies ne me paraît pas abusé. J'ai le souvenir d'une époque où il s'écoulait plusieurs années entre chaque tome d'une série... J'ai en est arrêté des paquets par lassitude d'attendre.

La Geste des chevaliers dragons, faudra qu'on en reparle.
Je ne suis vraiment pas trop fan, et je ne comprend pas l'engouement pour la série et certains avis officiels complètement à décharge. Non seulement on n'arrive pas à construire un background malgré les nombreux tomes, mais en plus il y a des tomes vraiment faibles sur le fond comme sur la forme. Si je l'ai cité, c'est juste pour la comparaison entre les formules, rien de plus, rien de moins...

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mer 4 Juin - 18:45

Sieben a écrit:Tome un 2/5 – Le moins bon de la série peut-être.

Effectivement. Mais il fallait bien commencer quelque part et le duo aura peut-être payé des pots cassé. Pour le reste, je te trouve trop sévère quand même. C'est c'est les goûts et les couleurs, car les couleurs informatique que tu n'aimes pas sont bien souvent devenus la norme.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mer 4 Juin - 20:12

Ce n'est pas le travail à l'informatique en lui-même que je fustige, beaucoup s'en sortes très bien, comme Denis Bajram par exemple qui est passé depuis longtemps au tout à l'informatique sur ces séries fleuve Universal War One et UW2. Mon avis ne concernait seulement qu'Elfes. Une page d'UW2:
 
Et une du T1 d'Elfes:
A mes yeux, c'est trop lisse, ça manque de nuance, on voit tout de suite que c'est fait sommairement à l'info. Pas chez Bajram.

Albéric a écrit:car les couleurs informatique que tu n'aimes pas sont bien souvent devenus la norme.

Il n'y a pas de norme dans le monde de la BD, et si beaucoup de nos jours utilisent le tout à l'informatique, encore faut-il savoir s'en servir. Et de nombreux dessinateurs reconnaissent aussi utiliser ce procéder uniquement pour des raisons de gains de temps et des coûts prohibitifs du matériel mais ça ne remplace pas le plaisir qu'ils peuvent avoir en travaillant directement la couleur en vrai. La grande majorité préfèrent travailler à la couleur direct et nombre d'entre eux continuent de fonctionner façon ancienne école comme Alice, Recht, Jean Bastide, Jean-Pierre Gibrat, Guarnido (je vais pas tous les faire ils sont légion, j'ai cité de tête).

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Mer 4 Juin - 20:13

Après chacun fait ce qu'il veut, mais moi ça ne me plaît pas visuellement.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mer 4 Juin - 20:18

@ Sieben
Ma formulation était elle-même assez simpliste. Je voulais souligner que les couleurs informatiques manquant de nuances, on les retrouve très souvent chez Soleil.
Je suis bien d'accord avec les défauts que tu soulignes, mais je pense qu'elles empêchent les titres d'être tirés vers le haut plutôt que de vraiment tirer les titres vers le bas. Après je ne cache pas ma joie de retrouver ceux qui fonctionne à l'ancienne école !

edit: et oui, pour les graphismes les goûts et les couleurs c'est déterminant !

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Sam 14 Juin - 17:35

Tome 4 2,5/5. Je suis très impressionné par le dessin dont je n’attendais pas grand-chose après lecture des trois tomes précédents, mais le dessin de Bordier et son style semi-réaliste m’en ont mis plein les mirettes. Il me fait penser à celui de Jérôme Lereculey sur Wollodrïn. Le découpage et le rythme collent bien au scénario, c’est fluide et nickel.
Pareillement, la couleur sort des sentiers battus de ce que Soleil prod a l’habitude de sortir et je suis d’autant plus surpris car le travail a été sous-traité à une boîte qui s’appelle Digikore Studios. C’est toujours réalisé à l’informatique mais c’est aussi du très bon boulot cette fois.

Bon maintenant le scénario, (gros soupir). Par où commencer ?... L’idée de base est vue et revue mais pire, sans aucune surprise qui lui aurait permise de se démarquer.
Ainsi, on a une intrigue qui s’apparente à une banale et ô combien classique histoire biblique du messie providentiel venant pour sauver son peuple de la tyrannie, de l’esclavagisme, pour ensuite conduire celui-ci vers une terre promise où il pourra s’épanouir et vivre libre. En traduction cela donne : Nah-Thaal est un semi-elfe issu de l’amour d’un humain et d’une elfe. Comme tous ceux de sa race il est considéré comme dégénéré par les gens dits de races « pures ». Un jour ses parents se font rattraper et Nah-Thaal, encore enfant, est condamné ad vitam aeternam à être un esclave des mines. Mais un semi-elfe a autrefois prophétisé qu’un des leurs arborant une marque distinctive viendrai les délivrer et cetera. Ça tombe bien, Nah-Thaal a une marque et il est bien décidé à péter la gueule de ses geôliers. Ce qui devait arriver arriva et Nah-Thaal se retrouve à la tête d’une « armée » de semi-elfes vindicatifs.
Ainsi débute cette histoire qui jusqu’ici ce passait plutôt bien jusqu’à ce que… je rentre dans le spoiler :

*********** SPOILER ************

Je crois que tout commence à partir en sucette page 24 lorsque Nah-Thaal revient de sa mission diplomatique de chez les elfes sylvains où il a échoué à négocier une bande de Gazah. Son meilleur ami Jih-Biin, à qui il avait confié la défense du camp en son absence, est partie entre-temps dans les montagnes sur les conseils d’une elfe (pas du tout louche avec son voile), à la recherche d’armes magiques forgées par des semi-elfes revanchards en un autre temps.
Durant son ascension il se fait voler son casque par un aigle un brin chapardeur. L’aigle est en fait le compagnon d’un mystérieux inconnu qui se présente au campement devant Nah-Thaal et lui tient se langage : « Haha ! Je détiens ton ami prisonnier (en fait pas du tout), donc si tu veux le revoir vivant tu va devoir faire quelque chose pour moi. Me céder ta place de chef. Hé ouais. Je suis le descendant de celui qui a prophétisé ta venu (personne ne demande de preuve au passage, tout le monde boit ses paroles) ». Et devinez quoi ? Ce blaireau de Nah-Thaal accepte. Non il ne réplique pas « ouais enfin tu détiens juste son casque, qu’est-ce qui me prouve qu’il est en vie ou que c’est ton prisonnier ? Et quand bien même, tous ces gens me suivent parce qu’ils pensent que je suis l’élu d’une prophétie, je leur ai rendu la liberté, et même si j’ai dans un premier temps échoué à leur trouvé une terre, rien n’ai perdu, le monde est vaste, et on va bien trouver un endroit où se poser. Et puis tu t’imagines qu’ils vont suivre un vulgaire bouseux fauconnier comme toi, qui nous suis à distance de manière louche sans venir se mêler à nous ? Et les autres le sauront bien que j’abdique uniquement parce que tu me fais du chantage et que tu n’es qu’une ordure ». Mais non.
Ce scénario est tellement bête et indigent que personne ne pose de questions. Le plan suit son court. Mais chut, c’est Eric Corbeyran le scénariste, sûrement un gage de qualité.
Mais le plus drôle est à venir. On se dit que maintenant que l’autre couillon belliqueux est au pouvoir, Nah-Thaal va exiger que son ami lui soit rendu, non ? Logique. Et bien non, son ami tombe dans un trou de sa mémoire, ou du scénario (c’est juste la seule et unique raison pour laquelle il renonce au pouvoir), et il choisi à la place de… partir en exil. Cette BD. Mais cette BD…

Par la suite un troisième protagoniste fait son apparition et revendique lui aussi le rôle d’élu : l’un des 3 frères semi-elfe de la légende ayant forgé les armes de pouvoirs. Il est de retour et bien décidé à revendiquer son statut de vrai élu de la prophétie. La raison ? Lui aussi « porte la marque ». Héhé ouais. Et alors ? Nah-Thaal a une marque lui-aussi donc comment savoir que tu es bien le vrai élu ? D’autant que ce dernier a fait jusque maintenant beaucoup plus que ta pomme en sauvant son peuple. Toi tu t’es juste contenté de pointer ta fraise au moment où tout le boulot a été fait.
Dernier truc débile, le plan d’attaque des semi-elfes contre les elfes sylvains : on court comme des dératés dans la forêt pour leur péter la gueule. Evidemment ils se font maraver leur tronche parce que c’est bien connu, la forêt ce n’est pas du tout le terrain de chasse favori des elfes sylvains… Que de victimes pour rien. En même c’est bien fait, ils n’avaient qu’à pas prendre un fauconnier traître pour leader.

Cette série est incroyable. Lorsque ce n’est pas le dessin qui est mauvais c’est le scénario ou les deux à la fois. Mais jamais on a dessin/couleur plus scénario de qualités. Frustrant.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Sam 14 Juin - 17:45

@ Sieben
Je l'avais aimé quand même ce tome 4.
Cela partait vraiment très bien entre le côté fantasy spaghetti et le côté Spartacus elfique. Mais effectivement cela partait en cacahouètes : j'avais l'impression de ces films hollywoodien au scénario à x mains ou on part sur 1 truc, puis paf on bifurque sur 1 autre truc sans vérifier que le tout tienne la route et soit cohérent.
Mais plutôt que de tomber sur le râble des tomes de la série, j'ai plutôt envie d'analyser quels binômes ont su vaincre la difficulté du one-shot. A ce jeu-là Olivier Péru s'est est vraiment bien sorti. On sent le mec qui a roulé sa bosse en Fantasy ! il serait intéressant de comparer avec le parcours des autres scénaristes.

Sieben a écrit:Mais jamais on a dessin/couleur plus scénario de qualités.
et le tome 5 avec son Poudlard version elfe noir ?

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Sieben le Sam 14 Juin - 18:21

Albéric a écrit:Je l'avais aimé quand même ce tome 4.
J'ai surtout aimé son traitement graphique mais le scénar est complètement décousu. J'ai lu certains avis qui parlent de scénario "qui tient la route". Odieux Connard svp, un commentaire ?

Albéric a écrit:et le tome 5 avec son Poudlard version elfe noir ?
Pas encore lu celui-là. Au bout du 5ème tome il serait temps d'en sortir un correct sur tout les plans. Mais la série se vend bien. Pourquoi changer, hein ?

Albéric a écrit:A ce jeu-là Olivier Péru s'est est vraiment bien sorti. On sent le mec qui a roulé sa bosse en Fantasy ! il serait intéressant de comparer avec le parcours des autres scénaristes.
J'ai remarqué que vous l'aimiez bien sur ce forum Olivier Peru. Peut être cela vient-il de son premier roman, Druide, que je n'ai pas encore lu mais qui est dans ma liste. Mais franchement Olivier Peru, scénariste de bande dessinée, j'ai rarement réussi à l'encadrer.
Bon le tome 3 d'Elfes est pas mal, ça va, on ne va pas trop en demander, je l'ai plutôt apprécié.
Assassin (soleil prod): un des pires trucs qui m'est été donné de lire.
La Guerres des Orcs : intéressant, on en parlera peut être mais il y a de grosse conneries comme dans le T4 d'Elfes.
Mjöllnir : sa meilleure série. Il exploite bien le mélange fantasy tolkienienne et mythologie scandinave. Mais le graphisme ne m'a pas convaincue. Et encore une fois on trouve de ces coquilles dans le scénar... c'est énervant parce qu'on sent le potentiel.
Shaman : j'ai adoré le worldbuilding mais son frère (décédé) au dessin ne m'a pas convaincu. Pire, la couleur parvient à enlaidir un dessin déjà limite selon mes critères. Déception.
Zombies (soleil) : la meilleure alternative à Walking Dead en série courte je le reconnais volontiers. Mon frère fan de zombies à apprécié.

Le reste de bibliographie semble intéressante et je me pencherai dessus un de ces quatre mais je reste sur ma faim avec cette auteur. Il y a toujours un truc qui merde et qui fait me sortir de ma lecture.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Sam 14 Juin - 18:59

Sieben a écrit:J'ai surtout aimé son traitement graphique mais le scénar est complètement décousu. J'ai lu certains avis qui parlent de scénario "qui tient la route". Odieux Connard svp, un commentaire ?
On peut dire les 2 je crois.
C'est plutôt une histoire sympa mal racontée qu'un scénario complètement naze. Il y a du potentiel et le pitch aurait pu être très intéressant. Ah oui c'est décousu dans le traitement, mais je ne suis pas arrivé à trancher si Corbeyran a mal ficelé l'ensemble ou s'il a mal géré le format imposé.
Après tout avec plus de pages pour éviter les raccourcis et mieux amener les rebondissements, je suis persuadé qu'il avait moyen d'aboutir à un bon truc.

Sur Olivier Péru, l'auteur est prolifique et protéiforme.
Sans doute finalise-t-il moins que ses collègues.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Dim 29 Juin - 8:07

Lu le tome 6. Beaucoup de changements !
Visiblement, le saison 2 aura l'invasion horrifique en fil conducteur puisqu'on part du Nord et qu'on arrivera à Slurce, la citadelle des Elfes noirs.
La mode zombie a encore frappé.
Je vois d'ici les fanboys du TdF hurler au plagiat, sauf que les zombies sur la banquise c'est vieux comme Frankestein au Pôle Nord ! (il y avait un super tome du LDVELH Loup Solitaire qui développait cette thématique).
Cela ressemblait drôlement au 2e diptyque de Wollodrin, et comme j'avais beaucoup aimé, c'est cool.
Fini les errances narrative, ici pas de hiatus, d'ellipses ou de raccourcis. C'est nettement mieux !
Niveau dessin, c'est mieux aussi même s'il traîne des trucs pas bien. Je laisse les fins connaisseurs en graphistes les pointer du doigt et nous expliquer le pourquoi du comment (il y a quelques cases où il y a clairement abus du montage numérique).
Sympa le personnage du nécromancien orc, ça change des brutasses habituelles de Warhammer & cie.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-Luc Istin, Elfes

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 8:14

au final, un one shot fantasy assez lambda, reprenant des idées lues ou vue a droite a gauche (tiens les orcs sont verts !)
La mauvaise fois à l'état pur ? mdr
Ah oui quel manque d'originalité, les nains sont nains.
Le gars refuse les commentaires, bravo l'ouverture d'esprit... "Je sais, donc je vous informe et vous n'avez qu'à prendre acte de mes jugements"

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum