David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Oncle Kiin le Sam 9 Mar - 15:24


Résumé :
Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d’Europe.
Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d’une compagnie d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce. Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal !



Cette édition intégrale regroupe les trois tomes initialement parus entre 2007 et 2010, sous les noms suivants : Les Lames du Cardinal, L’Alchimiste des Ombres, et Le Dragon des Arcanes.

Comme je m’y attendais – et m’y étais préparé afin de ne pas être trop déçu, l’aspect fantasy de l’œuvre reste très mineur, car il s’agit avant tout d’une (réjouissante) série de cape et d’épée.
Très peu de magie, donc. Presque pas de créatures – surtout dans le premier volume, où les dragons, dracs et dragonnets sont surtout là pour faire joli. En outre, le contexte historique est assez loin de la tonalité « épique » que j’associe volontiers au plaisir procuré par la fantasy, et que peuvent charrier naturellement des cadres plus barbares, médiévaux ou antiques (parfois sans même avoir besoin, alors, d’en rajouter beaucoup dans le surnaturel). C’est rythmé, et fort bien rythmé, mais à de rares passages près ce n’est pas vraiment ce que j’appellerais « épique ».

Tout ça pour dire que je n’étais pas forcément un lecteur facile pour cette trilogie. J’ai d’ailleurs eu du mal à entrer dedans au début. Peu aidé, il est vrai, par le premier tiers du premier volume, assez faiblard.
Beaucoup de personnages nous sont présentés, c’est assez long, et sans qu’il ne leur arrive grand-chose de très palpitant ou viscéral qui pourrait nous faire nous attacher immédiatement à eux. De plus, le lien entre eux tous demeure longtemps trop ténu : le coup de la chevalière, c’est une bonne idée de série télé, on imagine bien le zoom insistant, mais ça passe beaucoup moins bien en roman.
Ces chapitres m’ont donc pas mal ennuyé. Assez injustement sans doute, j’accepte moins bien ce genre de choses dans un roman de cape et d’épées que je ne l’accepterais dans un roman de pure fantasy – où je me montrerais beaucoup plus indulgent avec un début longuet, jusqu’à lui trouver parfois un certain charme.

Mais bref, on finit par entrer dans le cœur du sujet, et ça devient alors beaucoup plus captivant.
L’histoire est bien construite, les événements s’emboîtent plutôt bien, ça va vite et on ne s’ennuie plus du tout. Le dosage de charme et d’action m’a bien plu.

Charme :
Les personnages n’en sont pas dénués. On a une ribambelle de beaux stéréotypes bien fichus, qui pèchent toutefois un peu par leur caractère fabriqué, et qu’on aurait aimé voir davantage approfondis. N’empêche qu’ils fonctionnent ! Comment ne pas trouver Saint-Lucq super classe, comment résister à la séduction de Marciac, comment ne pas être touché puis admiratif face au destin d’Agnès, etc. Alors oui, un peu « fabriquées », certes, mais les Lames font le job, si j’ose dire :)
Par ailleurs, certains persos, parfois secondaires, sortent tout de même du lot et dépassent leur statut d’outil : j’ai trouvé que Richelieu crevait l’écran à chacune de ses apparitions, j’ai beaucoup aimé les mystérieux, charismatiques et érotiques « dragons des Arcanes », et quelques autres qui croisent parfois la route des Lames pour seulement une poignée de pages. Enfin et surtout, ce personnage merveilleux de Laincourt, pour le coup beaucoup moins utilitaire que les autres, et que je devine plus personnel et intime dans sa création par l’auteur.
Ça fait quand même beaucoup de beaux personnages.
En outre, leur langue (comme celle de la narration) est savoureuse. L’auteur fait un usage immodéré de périphrases, d’euphémismes, de doubles négations et autres pronoms indéfinis, créant ainsi une tonalité bien particulière qui produit de nombreux sourires intérieurs et renforce l’immersion.

Action :
C’est souvent trépidant, et si j’ai personnellement marché, j’avoue que ça m’a quelquefois laissé un sentiment ambivalent. Le traitement est tout de même particulier. Entre la brièveté des scènes, leur entremêlement parfois un peu nébuleux, et leur dimension visuelle qui ne s’éclaire souvent qu’à condition d’y glisser la clé de l’imaginaire cinématographique, je comprendrais que certains lecteurs puissent être déroutés. Quand on lit un roman, on peut avoir envie de lire autre chose qu’un très sympa storyboard...
Moi j’ai vraiment bien aimé, mais il faut accepter de jouer le jeu, c’est-à-dire ne pas oublier, tout du long, de « penser audiovisuel », et de se recréer ses images à chaque scène. Si on ne fait pas cet effort de « traduction », je ne suis pas sûr que toutes les scènes visuelles surgissent d’elles-mêmes, et sans doute certaines pourraient-elles même tomber un peu à plat.
Mais encore une fois, une fois qu’on a pris le coup, on peut vraiment s’éclater. Les fins de volumes sont notamment de vrais feux d’artifice (parfois littéralement) d’images, de décors et de gestuelles super classe.

En conclusion, ma première rencontre avec cet auteur me fait augurer le meilleur pour la suite. S’il a réussi à m’avoir avec cette trilogie qui n’était pas spécialement ma came à la base, je pense que je vais être très client de Haut-Royaume, sa prochaine série, qui se veut apparemment plus fantasy.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Sam 9 Mar - 21:16

J'ai lu ton intervention avec grande attention. C'est fichtrement intéressant.
Avant de répondre, je me demande où placer le topic.
Car si tu as bien défendu son placement dans la section historique, on a déjà parler de l'auteur.
(et plutôt 2 fois qu'1 dans la section fantasy)

Je tranche et on en reparle ! ;)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Mer 18 Sep - 18:34

Une présentation par Pierre Pevel himself :


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Invité le Mer 18 Sep - 21:41

Pour ma part, ni uchronie, ni historique, mais bien fantasy.
Ceci mis à part, excellent analyse de l'œuvre, à laquelle j'adhère totalement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Mar 12 Mai - 21:21

Je viens de terminer le tome 1 des Lames du Cardinal. J'ai beaucoup aimé et je rejoins l'avis plus haut d'Oncle Kiin qui a dit l'essentiel et plus. Je n'aurai pas grand chose à rajouter.

Si on a envie de se lire des aventures de cape et d'épée et que le style Dumas nous rebute ou nous effraie à priori, Les Lames de Pierre Pevel peuvent offrir une alternative moderne qui plaira au public d'aujourd'hui. En tout cas moi je recommande la lecture, c'est vraiment très bon. Toutefois j'espère que dans les tomes suivants le background fantastique s'étoffe un peu plus. En tout cas ça intrigue, ça complote, ça ferraille... tout les éléments sont réunit mais écrit dans un style dynamique et très cinématographique je trouve. Ce tome 1 est un vrai page turner. Cependant quelques bémols:

- Le découpage. Il y a peut être trop de chapitres donnant une fausse impression de lire vite et beaucoup. Je pense que parfois, surtout au début, le récit aurait gagné à avoir des scènes rallongée. Je pense à la scène d'introduction de Lepart le messager du roi par exemple. Au moment où la tension est palpable, on sent qu'il va y avoir de l'action, et Pevel nous balance une coupure pub. Et la scène redémarre quelques chapitres plus loin avec de l'action. Donc trop de chapitres selon moi.

- C'est sympa la petite ballade dans le vieux Paris mais des fois ça fait un peu Métronome de Loran Deutsh. Je suis pas un peu mitigé. Est-ce un vrai plus ? C'est sûrement intéressant mais ne pouvant pas visualiser comment c'était exactement, je ne vois pas exactement ce que ça apporte que l'on se situe au croisement de la rue Saint-Honoré, de la rue machin, en parallèle du boulevard truc, à l'angle du vieux hôpital bidule et qui a brûlé dans un incendie en 1688.

C'est tout le négatif que je trouve à en dire. Pour le positif, ce référer à l'avis d'Oncle Kiin et ce que j'ai dis plus haut. Bien aimé aussi le contexte où on est 5 ans après le siège de La Rochelle, évènement important de l'histoire de France et où l'on sent qu'il s'est passé un drame qui a affecté nos Lames.

Donc assez bon ce t1, je plonge dans la suite.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Lun 18 Mai - 10:03

Excellent deuxième tome, encore plus réussi que le premier. On s'éclate avec Pierre Pevel ! Sans être introductif, le tome 1 présente une histoire pouvant se lire seule, l'auteur sait comment renouvelé un récit en élargissant le background dans ce tome 2.
Génial le personnage de Saint-Lucq, badass de chez badass. Bien aimé la course poursuite finale où Pevel nous rejoue celle de Sleepy Hollow ou au choix celle de Van Helsing (avec Hugh Jackman). Très blockbuster comme scène.
Ce deuxième volume se conclue sur une note pessimiste laissant augurer le chaos pour le tome 3, façon le Hobbit 2:
Spoiler:

Paris brûle t-il ?

Une chose à redire. J'ai relevé une coquille assez honteuse, alors soit elle n'est présente que dans la version numérique que j'ai lu, soit elle est aussi présente dans la version papier, enfin je vois de raison qu'elle ce soit que chez moi: page 158, moment d'histoire où Pevel fait mention de Catherine de Médicis comme la veuve de Henri IV, reine mère, mère de Louis XIII... ????   Et à plusieurs reprises en plus. Catherine de Médicis à cette époque, elle est séchée depuis un petit moment déjà. C'est Marie de Médicis la reine mère. Je trouve ça incroyable de la part de Pevel d'être capable de faire des recherches sérieuses sur le Paris d'époque mais incapable de différencier Catherine de Marie qui, à part le fait d'appartenir à la maison des Médicis, sont 2 personnages assez éloignée.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Mar 19 Mai - 20:38

Encore de la belle critique, c'est cool ça !
Sur la confusion Catherine/ Marie de Médicis, j'ai envie de dire que les bugs ça arrive même aux meilleurs d'entre nous... Par contre, carton jaune aux relecteurs et aux correcteurs qui ont laissé passés la boulette !

SPOILERS ? ah ça oui, le grand final du tome 3 roxe du poney !!! ^^

Malgré toute l'affection que j'ai pour ce cycle, annoncé par le très cape et d'épée flashback du 2e tome d'Ambremer, j'ai gardé meilleur souvenir de Wieldstadt... Le plaisir de la découverte sans doute ! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Mar 19 Mai - 21:36

On peut légitimement se demander si Bragelonne embauche des correcteurs et relecteurs vu le nombre de fautes d'orthographe et autres coquilles. Sérieux, personne ne relit les premiers jets sortis de l'imprimerie ?

Je suis en plein dans le tome 3. Ce n'est pas le grand final attendu pour l'instant mais je marche toujours à fond. Je sais pas l'expliquer car au final il n'y rien de révolutionnaire, que ce soit dans le style, l'histoire, les personnages... Mais c'est tellement bien troussé.
Enfin, on ne peut pas toujours tomber sur du "révolutionnaire", c'est une qualité rare un écrivain qui a un style.
Pour ma part je peux me contenter d'auteurs comme Pevel qui savent divertir leur public avec une plume tout à la fois élégante, simple et dynamique, sans esbroufe. Des personnages déjà-vu mais vachement attachants, une histoire captivante qui ressuscite les grandes heures du cape et d'épée. Le tout avec cette touche fantastique qui se fait plus présente plus on avance dans le récit.
Pas encore fini, mais pour moi l'ensemble vaut bien au moins un 7,5/10
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Mar 19 Mai - 22:02

Sieben a écrit:Enfin, on ne peut pas toujours tomber sur du "révolutionnaire", c'est une qualité rare un écrivain qui a un style.
Pour ma part je peux me contenter d'auteurs comme Pevel qui savent divertir leur public avec une plume tout à la fois élégante, simple et dynamique, sans esbroufe.
Tout comme tout : je préfère maintenant un auteur efficace qui ne pète pas plus haut que son cul qu'un auteur vendu comme révolutionnaire sans vraiment l'être...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Jeu 21 Mai - 19:05

Po po po... Quel final ! Je trouvais le début un peu mou mais le dernier tiers, les 100 dernières pages grosso modo, plus le siège de Notre-Dame, ça envoi du pâté.
C'est comme je l'ai dit précédemment, la dose de fantastique monte crescendo jusqu'au moment où tout ce décide et le putsch de la loge des Arcanes.
Vraiment Les Lames du Cardinal est une put&^%1 de bonne trilogie de fantasy où: on ne s'ennuie jamais, un vrai page-turner, y a de l'action, de l'intrigue... 'fin bref, y a tout pour qu'on s'éclate. 
Excellentissimement jouissif le duel final entre Agnès et l'Archéen:
Spoiler:
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Jeu 21 Mai - 20:47

J'avais trouvé un peu trop de recyclage des éléments des tomes 1 & 2, mais le final rattrape tout avec cet affrontement final epicness to the max !

Une bonne petite trilogie qui donnerait un truc du tonnerre sur grand écran... Oui mais non, outreatantique on préfère adapter Eragon, l'Epouvanteur, l’Épée de Vérité...

Notons que le cycle s'est plutôt bien vendu en Angleterre et a réussi a se vendre aux States, ce qui n'est pas un mince exploit.


Sieben, t'es parti pour jeter un coup d’œil aux autres cycle de l'auteur ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Jeu 21 Mai - 22:53

Albéric a écrit:
Une bonne petite trilogie qui donnerait un truc du tonnerre sur grand écran... Oui mais non, outreatantique on préfère adapter Eragon, l'Epouvanteur, l’Épée de Vérité...

D'un autre côté il est bien normal que les producteurs américains adaptent des romans américains. Ce serait plutôt aux productions françaises d'adapter les romans francophones. Ou comme on n'a pas beaucoup de tunes, des coproductions européennes.

Albéric a écrit:Notons que le cycle s'est plutôt bien vendu en Angleterre et a réussi a se vendre aux States, ce qui n'est pas un mince exploit.

Pour les ventes, j'ai pas les chiffres mais réussir pour un auteur français à se faire traduire aux USA est déjà une grande réussite. C'est l'effet "grand siècle" à mon avis, le cadre dans lequel se déroule l'histoire: Richelieu, Les Mousquetaires, le masque de fer, Louis XIII, Louis XIV, etc. Tout ça, ça parle aux gens universellement. Avec la révolution française, ce doit être la période de notre pays la plus connue des étrangers. Donc si en plus on rajoute de la fantasy, il y a moyen que ça intéresse le lectorat américain de SFF.

Albéric a écrit:Sieben, t'es parti pour jeter un coup d’œil aux autres cycle de l'auteur ?

J'ai beaucoup de nouveaux auteurs à découvrir mais c'est clair qu'après Les Lames du Cardinal j'ai très envie de découvrir Haut-Royaume et la trilogie Wielstat.
Quand je lis un auteur je lui donne une seule chance et en général je préfère passer à un autre. Il faut vraiment que j'adhère complètement à l’œuvre pour que je me laisse tenter par ses autres séries.
Pevel a réussi le test, mais ça attendra. Trop de truc à lire et si peu de temps...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Albéric le Lun 8 Aoû - 19:47

ça va plaire à pas mal de monde : Pierre Pevel reprend la série Les Lames du Cardinal, oh yeah !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Pierre Pevel, Les Lames du Cardinal (uchronie fantasy)

Message par Sieben le Mar 9 Aoû - 13:41

Albéric a écrit:
ça va plaire à pas mal de monde : Pierre Pevel reprend la série Les Lames du Cardinal, oh yeah !

Les Lames du Cardinal saison 2 ? C'est super ça.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum