David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Riverdream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Riverdream

Message par Derfel le Sam 9 Fév - 16:12

George R.R. Martin est maintenant connu mondialement. Nul doute que la fait de porter à l'écran sa saga du Trône de Fer ait largement contribué à cet état de fait. Cependant, croire que la plume de cet auteur se limite à sa série phare serait très mal juger l'ampleur du talent de ce natif de Bayonne au New Jersey. Une légende jamais prouvé affirme que des huguenots français se seraient installés à cet endroit.
Sachant que George R.R. Martin est fils de docker et que le drapeau (arborant des couleurs bien connues) de sa ville natale met de l'avant un voilier, alors que s'attendre de cet auteur sinon un roman mettant de l'avant un personnage, capitaine de vaisseau qui transporte des passagers et du fret.

- o - o - o - o -o -
Riverdream ou quand Mark Twain rencontre les vampires d'Anne Rice... Fevre Dream est un roman qui se situe au croisement de ces deux oeuvres bien connus. Le choix français du titre est quelque peu surprenant voire commercial et probablement plus vendeur que Le Rêve de Fèvre.

1857, sud des Etats-Unis. Abner Marsh, autrefois à la tête d'une compagnie navale prospère, ne possède plus que sa réputation d'excellent capitaine. Un soir, à Saint Louis, il reçoit une étrange proposition : Joshua York, un inconnu au teint pâle, lui offre la somme suffisante pour construire le bateau de ses rêves, à la condition de le prendre comme associé et d'accepter ses amis, son bord. Le rêve d'Abner devient réalité : le Rêve de Fevre surpasse en splendeur et en rapidité tous les autres bateaux à vapeur sur le Mississippi. Le voyage sur le Grand Fleuve commence, mais d'étranges rumeurs se répandent parmi l'équipage. Car Joshua et ses amis fuient la lumière du jour...
La fille émit une brève plainte mais avant qu'elle n'eut compris ce qui se passait, Billy l'Aigre rengaina son couteau, s'écarta, et Julian reprit sa main. Il souleva son bras mince de nouveau, posa ses lèvres sur son poignet et se mit à aspirer.
Billy l'Aigre recula jusqu'à la porte. Les autres quittèrent l'escalier et s'approchèrent dans le froissement d'étoffe des robes. Ils formèrent un cercle avide autour de Julian et de sa proie, leurs regards sombres et brûlants. Quand Emily perdit conscience, Billy l'Aigre bondit et l'attrapa sous les aisselles pour la soutenir. Elle était plus légère qu'une plume.
- Quelle beauté, murmure Julian en se détachant d'elle, les lèvres humides, le regard lourd et rassasié. Il sourit.
- S'il te plaît, Damon, implora celui qui s'appelait Jean, tremblant comme un homme pris de fièvre.
Le sang s'écoulait sombre, le long du bras d'Emily, mais Julian toisa Jean d'un regard froid, mauvais. - Valérie, dit-il. À ton tour.
La pâle jeune femme aux yeux violets s'avança dans sa robe jaune, s'agenouilla avec élégance et se mit à laper le terrible épanchement. Elle nettoya le bras entier de sa langue avant d'appliquer les lèvres sur la plaie ouverte.
Puis vint le tour de Raymond, sur l'invite de Julian, puis d'Adrienne, puis de Jorge. Enfin, quand tous les autres eurent fini, Julian se tourna vers Jean et lui adressa un geste, le sourire aux lèvres. Jean se précipita sur l'esclave en refoulant un sanglot, l'arracha à l'étreinte de Billy l'Aigre et se mit à déchiqueter la chair douce de sa gorge. Damon Julian grimaça de dégoût.
- Quand il aura fini, dit-il à Billy l'Aigre, tu nettoieras.


- o - o - o - o -o -
Avec un peu d'imagination - tout juste un soupçon - nous pourrions croire que l'auteur s'est dépeint (ou serait-ce son père ?) dans le rôle d'Abner Marsh, un homme corpulent, travailleur acharné, doté d'un physique ingrat. Bref, cet homme bourru se voit presque acculé à la faillite avant d'accepter une proposition visant à partager la co-propriété de sa compagnie d'une ligne de paquebots - dont il ne reste qu'un bateau - avec un riche inconnu. Ce dernier offre au marinier de construire le plus glorieux, le plus majestueux, le plus grand et le plus rapide bateau à aubes de tout le Mississippi : Le Rêve de Fevre.
Marsh accepte et ce sera le départ de la plus pittoresque histoire sur le vampirisme que j'ai lu à ce jour.

Les vampires de Martin ne sont pas que de vulgaires buveurs de sang sortant à la nuit tombée. Ils ont une histoire, des buts, des faiblesses, une culture. Ce roman sort des sentiers battus, met à bas toutes les croyances, fausses, entretenus sur les vampires qui sont eux-mêmes victimes de la soif rouge, cette pulsion irrésistible qui les forcent à boire le sang des humains, leur bétail. Cependant, toutes ces créatures de la nuit n'acceptent pas leur condition et le récit nous propulse d'un bout à l'autre des grands cours d'eau du Sud de l'Amérique où deux Maîtres du Sang s'affrontent dans un combat qui ne laissera qu'un vainqueur : le libérateur des légendes, ce roi pâle promis des vampires car ceux-ci attendent leur Christ !

Comme d'habitude, George R.R. Martin nous peint des personnages colorés : Abner Marsh; Mike le Poilu; Dan Albright; Jonathon Jeffers; Toby; Joshua York; Damon Julian & Billy l'Aigre Tipton en tant que familier, question de préserver quelques lieux communs avec ces classiques vampiriques !
Bref, tous ces individus vont naviguer, vivre ou mourir le long des berges où ces navires à vapeur vont nous mener.
Fidèle à son habitude, George Martin n'est pas avare en ce qui a trait de faire trépasser ses protagonistes, aussi sympathiques soient-ils... et nous les suivons dans une atmosphère chaude et humide qui suinte et qui est ressentie tout au long des 35 chapitres et des 330 pages de bouquin.
Difficile de ne pas ressentir un malaise grandissant au fil de notre lecture. Martin suggère plutôt que décrit, il dépeint en teintes sombres et il fait le pari, gagné haut la main, que notre imagination va nous mener aux pires extrêmes.
Qui n'a pas ressenti une peur sourdre, créer une atmosphère envoûtante avant de s'emparer de nous dans une pièce totalement privée de lumière ou dans un boisé sous une nuit sans lune ?
Imaginez-vous dans le noir le plus total et subitement entendre une voix murmurer à votre oreille sans que vous puissiez deviner ni entendre le déplacement de la créature qui rôde autour de vous...
George R.R. Martin est le maître d'orchestre dans votre descente aux enfers où les vampires citent les poèmes de Lord Byron en prenant une coupe de vin avec vous. Mais est-ce bien du vin que ce liquide sirupeux, coulant tel un miel rouge et très sombre dans le gobelet d'argent que l'on vous présente ?

Ce livre est un fabuleux exemple démontrant à tous que les romans de Martin qui ne sont pas associés au Trône de Fer ne sont pas que des oeuvres mineures. Riverdream, où le mythe du vampire est revisité avec brio, devenant ainsi un incontournable dans la littérature fantastique.

À associer avec 12 de Jasper Kent qu'il surpasse d'une canine et avec Dracula de Bram Stoker à lequel il ne cède la première place que de quelques gouttes de sang, le vôtre. ...Une nuit prochaine, qui sait ?

Pour conclure je me permets de paraphraser Mélisandre, futur personnage de l'univers du Trône de Fer : la nuit est sombre et pleine de terreurs... et ce ne fût jamais si vrai que dans Riverdream.


Dernière édition par Derfel le Lun 11 Fév - 22:31, édité 8 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Invité le Sam 9 Fév - 19:05

Saperlipopette! Je l'ai lu celui-là! Je l'avais acheté il y a bien 7 ou 8 ans, aux éditions Mnémos, si j'ai bonne souvenance...
Eh bien vous savez quoi: j'ai jamais fait le rapprochement en ce Martin et celui du Trône de Fer ! :geek:
Faut dire que le nom était écrit en plus petit sur la couverture à l'époque. Faut croire que c'était pas encore un argument de vente ! J'avais adoré, soit-dit en passant.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Invité le Sam 9 Fév - 19:11

Je confirme, éditions Mnémos en octobre 2005.
Et bien, ça c'est cocasse :lol!:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Derfel le Sam 9 Fév - 19:58

Tu m'as devancé car j'ai réédité mon message.
Amusant de comparer le changement de taille du titre et du nom de l'auteur entre les deux éditions. :P
Une chose est sûre, Tarentio, tu avais du flair. :P

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Albéric le Lun 11 Fév - 18:40

Très chouette compte-rendu Derfel.
Ce livre fait partie de mes rendez-vous manqués... auxquels je compte bien un jour remédier ! ;)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Derfel le Lun 11 Fév - 22:34

Albéric a écrit:Très chouette compte-rendu Derfel.
Ce livre fait partie de mes rendez-vous manqués... auxquels je compte bien un jour remédier ! ;)
J'ai trop souvent la flemme, mais j'ai fait un effort pour ce roman là. :P

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Invité le Lun 11 Fév - 23:16

Derfel a écrit:
Une chose est sûre, Tarentio, tu avais du flair.

Disons surtout que je souffrais d'une boulimie de livres à l'époque, et que pour quelques perles comme celle-ci, je suis tombé sur pas mal de bouses (du genre Goodking et Paolini :twisted: )

Heureusement, je suis devenu plus sélectif depuis... Grâce à vos conseils de lectures entre autres :cheers:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Derfel le Mar 12 Fév - 3:33

Tarentio a écrit:Heureusement, je suis devenu plus sélectif depuis... Grâce à vos conseils de lectures entre autres :cheers:
Idem pour moi, depuis que j'ai suivi tes coups de coeur, depuis deux ans, je n'ai que des bonnes occasions de me réjouir.
Et depuis la refonte du Forum, je découvre encore plus de choses intéressantes ! :P

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Riverdream

Message par Albéric le Mer 26 Juin - 10:57


Je partais pour l'acheter, mais en le feuilletant je ai trouvé les dessins plutôt moyens donc je me suis abstenu (sans parler de cette poitrine aguicheuse fort peu crédible).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum