David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Doctor Who

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Doctor Who

Message par Albéric le Mar 15 Jan - 20:54


Que dire ? Le pilier de la culture anglaise avec James Bond (les 2 viennent de fêter leurs 50 ans).
Que dire ? LA série de Sience-Fiction SF qui approche maintenant les 240 épisodes. :affraid:
Que dire ? la série SFFF la plus fun, et de très très loin, de ce début de XXIème siècle.
Une série qui depuis son dernier relaunch s'est incrustée au palmarès du Prix Hugo...

Il faut tenir jusqu'au diptyque Drôle de Mort / le Docteur Danse et après c'est que du bonheur, mis à part quelques loners dispensables, avec un pelletée d'épisodes très bons voire excellents qui font la nique aux grosses productions américaines.
(mais j'ai un peu peur que Moffat commence à se regarder réaliser depuis quelques épisodes)

Bref, qu'attendez-vous pour rejoindre le TARDIS, explorer l'espace et le temps pour sauver des planètes, secourir des civilisations et combattre des monstres !


Dernière édition par Albéric le Mer 27 Mar - 14:26, édité 11 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Duvodas le Mar 15 Jan - 21:01

J'ai jamais regardé et on m'a toujours dit que je ratais quelque chose... mais je suis obstiné ! :twisted:

Bon, bon, j'essaierais peut-être... un jour.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Albéric le Mar 15 Jan - 21:26

J'ai jamais regardé et on m'a toujours dit que je ratais quelque chose... mais je suis obstiné !
C'est ce que j'avais écrit avant de tomber sur la série par hasard sur France 4. :roll:
(et une fois que vous aurez vu l'épisode Blink, vous ne tournerez plus jamais le dos à une statue)
Une série qui doit quand même énormément aux musiques de Murray Gold, qui n'a pas grand chose à à envier aux plus grands comme John Barry, Hans Zimmer ou James Horner.



Ma best of the best, c'est celle-là (pas d'extrait vidéo, pour ne pas gâcher une belle surprise)




Et pour la route le trailer de la saison sur laquelle sur suis tombé en 1er (la 31ème) : :!:


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Oncle Kiin le Sam 21 Sep - 19:38

Première étincelle d'intérêt éveillée par l'épisode "The Girl in the Fireplace", qui offre une belle ambiance avec son décor et ses automates, mais surtout une vraie émotion autour du passage du temps. Ce truc des rencontres à travers des temporalités différentes, au fil de la vie d'un des protagonistes concernés, m'a rappelé mon passage favori de l'inoubliable roman Hyperion de Dan Simmons : ce genre d'histoires marche super bien sur moi. Je trouve qu'il n'y a rien de tel pour bien mettre en valeur le passage du temps, l'écoulement des années, et l'émotion autour de ça.

Bref : à ce moment-là, je remarque que l'auteur de l'épisode est Steven Moffat (que je ne connaissais pas à l'époque, mais à qui on devait déjà le légèrement surestimé à mon goût double épisode "The Empty Child" / "The Doctor Dances" de la saison 1). À ce point, je repère donc le nom de Moffat, mais la série est toujours loin de me séduire avec pour le moment un seul épisode réellement intéressant à son actif, et je continue mon visionnage.
L'ennui se réinstalle, puis rebelote avec "Blink", à mes yeux le meilleur épisode de toute la série, toujours signé Moffat. Un conseil, même si vous ne suivez pas Doctor Who (ce que je peux comprendre, le show restant tout de même un peu inégal), franchement, essayez de voir au moins "Blink". Cet épisode peut se regarder comme un one-shot, et il vaut vraiment le coup.

Et là, donc, j'avoue que j'ai commencé à accrocher pas mal. D'autant plus qu'on a encore droit à un très chouette double épisode de Moffat dans la saison suivante, "Silence in the Library" / "Forest of the Dead". Mais même les autres épisodes sont assez bons, à cette période, et le double épisode final de la saison (la quatrième, donc) est épique à souhait.
Par la suite, le niveau reste globalement sympathique, Moffat devient showrunner, et s'il ne reproduit plus d'épisodes aussi brillants que ceux précédemment cités, ça demeure quand même tout à fait attrayant.
Mais voilà, faut s'accrocher au début, quoi. Les deux premières saisons m'ont vraiment ennuyé, je n'aimais pas le personnage de Rose, je trouve qu'il y avait un niveau de bugs et d'incohérences dans les (enchaînements de) scènes et les intrigues fâcheusement supérieur à la moyenne des séries, avec énormément de trucs tirés par les cheveux, même si le metaplot restait globalement sous contrôle.

Au registre du casting, pour moi c'est clair : David Tennant écrase définitivement les deux autres interprètes récents du Docteur. Et pourtant, je les aime bien aussi, ces deux acteurs. Mais rien à voir avec Tennant. C'est lui le Docteur et puis c'est tout
Côté actrices, c'est marrant de retrouver pas mal de filles "normales" (du moins jusqu'à l'arrivée de la délicieuse Karen Gillian / Amy Pond), ça change des séries où le moindre troisième rôle est une bombasse de magazine.
En même temps, je me demande si je ne préfère quand même pas les séries avec des actrices canon :p
Et puisqu'on touche là aux indépassables touches britanniques de la série, en voici une autre : l'humour anglais, avec ses subtilités tordues et sa fantaisie fofolle, on aime ou on n'aime pas, et pour ma part ça me laisse un peu froid, donc je pense que la série pourrait séduire bien davantage quelqu'un qui y serait sensible.
De manière générale, l'ambiance très anglaise constituait plutôt un handicap pour moi, donc si j'ai bien aimé malgré tout, ça veut dire que pour un spectateur plus anglophile à la base, ça doit réellement atteindre des sommets :)

Dernier détail : je conseillerais de bien voir les épisodes inter-saisonniers, ceux de Noël surtout, ils font vraiment partie de l'histoire. Quant aux petites pastilles genre "Children in Need", ça vaut aussi les quelques minutes que ça dure, il y a parfois des choses assez plaisantes (le clin d'oeil de Tennant à un ancien interprète du Docteur par exemple, huit minutes très drôles et bien écrites - par Steven "toujours lui" Moffat).

Pour conclure : je ne suis pas un fan hardcore et je trouve un peu excessif tout le tintouin que cette série a générée pendant un moment, mais c'est quand même très très regardable, et sans doute même assez indispensable dans une culture SF, tant par son "statut" que par le caractère vraiment brillant et novateur de certaines de ses intrigues.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Albéric le Sam 23 Nov - 14:26

Ce soir c'est le 50e anniversaire de Doctor Who !
Soirée spéciale dans 80 pays simultanément.
Rendez-vous sur France 4 à 20h50 !  


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Albéric le Jeu 12 Déc - 20:31

Maintenant, il fossoie aussi les séries :  


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Doctor Who

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum