David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

la saga Predator

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square la saga Predator

Message par Albéric le Dim 30 Déc - 22:02




Résumé Predator (1987) :
Baroudeur expérimenté, le major Dutch Schaefer se voit confier une périlleuse mission par le général Phillips et son vieux copain Dillon, de la CIA : aller secourir un ministre et plusieurs otages américains tombés aux mains de guérilleros d'un pays d'Amérique Latine. Dutch, ses hommes - Mac, Blain, Poncho, Billy, Hawkins - et Dillon, déposés clandestinement en hélicoptère dans une jungle hostile, découvrent bientôt un horrible charnier : les victimes - des soldats américains - ont été écorchées et pendues par les pieds.


L'idée géniale de ce film est de partir d'un film de guerre, ou plutôt de commando, de twister et d'ensuite aller vers un film de SF, ou plutôt d'horreur.
Le casting est bon et c'est un plaisir de retrouver toutes les victimes défiler sourire aux lèvres lors du générique de film : une belle galerie de tronches qui donne un côté 7 mercenaires à l'ensemble.
Le producteur Joel Silver a laissé les coudées franches à John McTiernan et c'est tant mieux : à l'écran il retransmet parfaitement la moiteur de la jungle d'Amérique Centrale.
Le côté guerrier est bien fait, et le côté horreur est très bien fait.
Pourquoi cela marche aussi bein ? On sent un vraie solidarité et une franche camaraderie entre les membres du commando, qui les rendent attachants : on s'inquiète pour eux, alors que sans un survival lamba, on se demande juste qui va crever après le black, l'abruti et la bimbo de service. Mais sans le très bon score d'Alan Silvestri, le film aurait eu beaucoup moins d'impact !
Le réplique culte : "si ça peut saigner, on peut le tuer !" :geek:






Résumé Predator 2 (1991) :
Los Angeles 1997. Le détective Mike Harrigan et son équipe luttent contre toutes sortes de trafiquants. Bientôt, un tueur invisible et invulnérable décime leurs rangs. Mike mène son enquête et découvre que Los Angeles est devenue le terrain de chasse d'un prédateur venu d'un autre monde...


Sans surprise moins bien, plus vieillot et plus daté que le 1er opus.
On sent trop l'influence des films d'action et des buddy movies des années 1980.
Néanmoins, Stephen Hopkins arrive à assez bien transposer l'intrigue de la jungle végétale poisseuse de mésoamérique à la jungle urbaine non moins poisseuse de Los Angeles.
Danny Glover campe l'exact opposé du flic pantouflard de l'Arme Fatale sans être invincible.
Les relations entre les personnages sont moins viscérales que dans Predator, mais c'est honnête.
Et on lorgne sur la saga Alien (remember le crâne de xénomorphe dans le vaisseau extraterrestre) : Bill Paxton reprend son rôle d'Aliens et Maria Conchita Alonso reprend le rôle de Vasquez (toujours Aliens), et dans le même temps on reprend la structure en 4 actes puisqu'après la confrontation entre héros / Predator, on enchaîne avec un 4ème acte où sont inversés les rôles.
Je l'ai revu récemment et franchement sans le très bon score d'Alan Silvestri, encore une fois, pas sûr que le film dépasse vraiment le stade de bon divertissement de fin de soirée.
Intrigue et rebondissements sont très corrects certes, mais j'ai surtout noté une idée très sympa :
Spoiler:
la critique du 2ème amendement avec le Predator qui massacre les citoyens férus d'autodéfense
:lol!:





Résumé de Predators (2010) :
Royce, un mercenaire, se retrouve obligé de mener un groupe de combattants d?élite sur une planète étrangère. Ils vont vite comprendre qu'ils ont été rassemblés pour servir de gibier. A une exception près, tous sont des tueurs implacables, des mercenaires, des yakuzas, des condamnés, des membres d'escadrons de la mort ; des « prédateurs » humains qui sont à présent systématiquement traqués et éliminés par une nouvelle génération de Predators extraterrestres.


Pas vu, mais rien qu'à la bande-annonce on peut se demander si Adrian Brody n'est pas une ETC.

TO BE CONTINUED ?


Dernière édition par Albéric le Mer 13 Fév - 14:24, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Dark schneider le Mar 15 Jan - 9:49

Derfel a écrit:Je déteste Adrian Brody, mais Predators est vraiment plusieurs coches au-dessus de Alien vs Predator Requiem. Ce film est un gigantesque clin-d'oeil au 1er Predator, celui avec Schwarzy.

Je trouve qu'Adrien Brody est un excellent acteur...quand il ne se plante pas de registre ! Dans le Pianiste ou King Kong il est parfait, dans Splice il est moyen, dans Predators il est à chier ! Ce mec n'est pas crédible une seule seconde dans le rôle d'un marine badass. Il faudrait qu'il change d'agent !

Predators, c'est mauvais. Le scénario n'est qu'un mélange du premier predator et de l'excellent film...Cube. La scène d'ouverture est ridicule. Et là où Predator 1er du nom mettait en scène un corps de soldat américains d'élites, là on a un groupe hétéroclite constitué de plusieurs nationalités dont survivent (tant pis pour le spoiler et puis c'est ultra prévisible) : l'américain (brody), et l’israélienne !! Le message est hallucinant de connerie et en plus c'est les 2 acteurs les moins crédibles qui survivent. Quant on a un type aussi charismatique que Danny Trejo on ne le fait pas mourir aussi rapidement comme une merde ! Et que dire de la prestation hautement ridicule de Laurence Fishburne ? C'est dingue, on a de bons acteurs à la base mais on en fait n'importe quoi.

Non vraiment, il y avait tellement moyen de concevoir un film beaucoup plus intelligent et ambitieux. Predator 2 reste largement au dessus de cette bouse qui a pourtant des moyens beaucoup plus important. Bon après, c'est toujours sympa de revoir le tronche des Predator (vraiment une des meilleur créatures du cinéma).

Au final, je ne trouve même pas le film meilleur que les AVP.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Derfel le Mar 15 Jan - 14:23

Bah, moi je n'aime pas Adrian Brody, mais je ne prétend pas pour autant que le film est mauvais simplement parce que Brody y apparaît.

Tu trouves Predators prévisible ? Ah bon, moi aussi. Sauf que dans le cadre de ce type de film, tu t'attendais à quoi ? Cette saga est usée à la corde, donc à part s'attendre à voir un film d'action dont le scénario est bien convenue on ne peut demander plus. Les Predators ont combattu les marines, les aliens, les gens du commun, il restait les tueurs de la mafia, des Yakuza et autres. Voilà, on les a, mais au moins les décors sont plus accroche-l'oeil que dans AVP : Requiem qui est, mais alors totalement, une daube.

Danny Trejo est ...quoi ? ... charismatique ??? Tu es sérieux ? Attend, je le réécris, Danny Trejo charismatique ? Le gars qui fait toujours le même rôle peut importe le film dans lequel il joue ?
Il lance des couteaux ou il tue avec une arme de poing, une machette (d'ailleur Machete kills arrive sur les écrans en 2013) ou une autre arme tranchante. Alors là, nous divergeons d'opinion totalement ou bien tu faisais du sarcasme...

Pour terminer, sur le site Rotten Tomatoes, AVP récolte une étoile sur 5, alors que Predators en a 3.
AVP : Requiem = un score de 20% et 37% des gens qui disent avoir aimé ce film.
Predators = un score de 64% et 51% des gens qui disent avoir aimé ce film.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Dark schneider le Mar 15 Jan - 15:17

Mais on est pas tant en désaccord que ça. D'ailleurs je ne dis pas que AVP Requiem est au dessus de Predators (ce n'est pas le cas), juste que Predators n'est pas au dessus des AVP (je faisais la moyenne des AVP, donc on pourrai en conclure que pour moi AVP > Predators > AVP Requiem).

Pour le scénario, oui il ne faut pas attendre monts et merveilles, mais les ALIEN sont justement un bon exemple de renouvellement de scénario, alors pourquoi on ne pourrait le faire avec Predator? Chaque Alien est un film unique là ou Predators se contente de très peu. Et, ce qui m'a le plus dérangé dans le film (je n'ai peut-être pas été assez clair dans mes précédents post) c'est la direction d'acteur : catastrophique !
Bon tu ne trouves pas Trejo charismatique, je veux bien. C'est vrai qu'il joue beaucoup sur le même registre : soit sérieux, soit plein d'autodérision (j'ai beaucoup aimé Machette). Mais quoi qu'il en soit, ce mec c'est une "gueule d'acteur" et il sent le vécu (c'est un vrai ancien toxico), je trouve donc qu'il en impose. Alors le voir incarner un personnage aussi con dans le film c'est pas possible, surtout quand a côté tu as un Brody ultra sérieux. Seul le personnage du Yakusa dégage une certaine classe, le russe aussi mais au final c'est un peu le couillon de service (bah oui, russe=communiste=je me sacrifie pour le groupe). Et à la fin on a la victoire de l'alliance sacrée USA-Israël ! c'est une blague ?

Franchement revois Predator 2 : ce film sous-estimé recelait de bonnes idées, renouvelait la franchise (la jungle remplacée par le jungle urbaine, le héros du film beaucoup plus vulnérable que Schwarzie, les armes du predator, etc). Predators n'apporte quasiment rien et massacre un casting d'une certaine qualité à la base. Après je le redis, on peu aussi le voir en débranchant le cerveau (c'est pas un reproche) et en savourant l'action. Mais chez moi ça n'a pas vraiment marché tant je trouve la direction d'acteur et les personnages pitoyables.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Dark schneider le Mar 15 Jan - 18:58

Cultissime ce Predator.
Bon, c'est un classique que sans doute quasiment tout le monde doit connaître ici. Une des meilleurs idées du film c'est de prendre aussi le point de vue du Predator (ce qui le différencie d'ailleurs de la saga Alien).
D'ailleurs on se demande qui est vraiment le héros du film : le Predator ou Dutch ?

La longue poursuite finale est un grand moment de ciné qui a inspiré bon nombres d'autres films (Apocalypto ?).

Même l'affiche est culte : il est amusant de voir le nombre jeux vidéos qui l'ont reprise (sur atari notamment) de façon détourné ou de nanars italiens ou philippins.

Comme pour pas mal de films avec Schwarzie : la VF est excellente ! Faut savoir qu'il y a eu un travail d'adaptation en ce qui concerne les répliques et franchement le "t'as pas une gueule porte bonheur" c'est autre chose que le simple "you ugly motherfucker" non ?
Le doubleur français de Schwarzie est vraiment excellent ! :thumright:
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Mar 15 Jan - 19:15

"t'as pas une gueule porte bonheur"
J'avais failli l'oublier celle-là. La VF est effectivement excellente, comme souvent dans les eighties.
Si Alien est la référence du survival à ambiance, Predator est la référence du survival à action.
Et effectivement grosse postérité visuelle dans le culture populaire (illustrations, jdr, jv & cie) !

PS: j'ai ajouté la présentation de Predator 2 au 1er message, puis celle de Predators



Dernière édition par Albéric le Mar 15 Jan - 22:03, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Duvodas le Mar 15 Jan - 19:23

J'ai adoré, évidemment. Je trouve ce film juste excellent, justement à cause de l'ambiance, de cette jungle tropicale humide, de la tension qui s'installe et croît, tout ça, c'est bien amené, pour moi.

c'est vrai que les dialogues sont excellents.

Le centre de ce film, c'est l'idée du traqueur qui se retrouve traqué, et justement, c'est un Predator qui traque, donc il faut serrer les fesses ! :P J'ai trouvé la créature incroyablement charismatique Avant de voir ce film, je ne la percevais pas du tout de la même manière, mais maintenant, elle est clairement devenue une de mes bestioles de SF favorite et j'ai été super satisfait du second opus qui nous en apprend vachement plus sur cette race et sa technologie (excellent, cette substance incandescente qu'utilise le monstre pour cautériser sa paie ! :geek:) En voilà un film qui tiens ses promesses, contrairement à certains autres;.. ! ;)

Et puis oui, il y a cette fameuse réplique, Dark Schneider. Une tuerie, franchement, j'ai adoré ce moment (j'ai vu les deux films deux fois, toujours à l'affilée).

Contrairement à certains membres, j'ai bien aimé Predators, moi, mais il faut dire que oui, le groupe de mercenaires est cliché et le coup du survivant qui les recueil dans son repère, ça fait cruellement penser à Jurassic Park, quand même...). cependant, le fait de revoir les predators en "version remasterisée" ça m'a fait du bien.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square pred

Message par Dark schneider le Mer 16 Jan - 10:24

Dépassionnes toi Derfel. Déjà, personne n'a dis que AVP Requiem était un bon film, juste qu'il n'était peut-être pas si mauvais qu'on le dit.

Ensuite, pour ce qui est de ces histoires de nationalités, ce n'est pas le fait que ce soit un américain qui gagne dans un film américain qui me dérange, loin de là. Je dis juste que dans le cas de Predators, ce qui me dérange c'est qu'à la fin c'est l'américain plus l’israélienne qui gagnent : je suis désolé, mais je ne vois pas comment on ne peut pas y voir un sous-texte politique surtout quand les autres pays sont représentés de manière négative (le mexicain = narcotrafiquant, le japonais = yakusa, le russe = le brave soldat sacrifiable à merci), heureusement qu'il y a un traitre dans le lot pour nuancer un peu tout ça. Comment ne pas faire d’interprétation quant à la fin survivent un représentant de l'armée la plus puissante et une représentante des soi-disant meilleurs services secret du monde ? C'est la conjugaison de tout ça qui me dérange, plus le fait que les acteurs survivant ne sont pas crédibles (toi même tu l'avoues). Pour les Independance day et autres Armageddon ça ne me dérange pas plus que ça que les américains sauvent le monde : c'est leur film, autant qu'ils se donnent le beau rôle ! Je suis fan de cinéma chinois et là-bas c'est pareil avec un goût pour le révisionnisme historique nettement plus marqué.


Après oui, il y a aussi des différences culturelles. En Europe, on est très sensible à ce genre de choses, notamment en France car on ne c'est toujours pas remis de la claque de 39 et de notre perte d'influence dans le monde, il y a une certaine rancœur mais pas que ça (c'est très complexe à expliquer). A l'inverse, j'ai souvent croisé des québecois sur des forums et régulièrement j’entends parler de leur désir d'indépendance : je t'avoue qu'en France on s'en fiche un peu de l'indépendance du Quebec.Juste pour dire qu’effectivement les différences culturelles peuvent susciter des incompréhensions, même entre francophone.

Une dernière chose : j'aime bien quand les forums ont un minimum de liberté de ton politique. Je n'aime pas les forums où l'on décrète : "pas de politique !". Pour moi ça fait partie de la liberté d'expression et c'est aussi un signe de maturité. Après je suis bien d'accord pour dire que cela doit être fait avec sagesse, de façon contrôlée, et surtout ne pas prendre le pas sur les thèmes de prédilections du forum.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Mer 16 Jan - 17:45

@ Derfel
Dutch était bien américain dans Predator et on tuait des méchants sud-américains et on n'en fait pas tout un plat.
Le film est sorti en 1987, or (ce qui suit un constat chronologique, pas du bashing anti-américain) :
1980-1990, intervention américaine au Salvador
1981-1988, intervention américaine au Honduras et au Nicaragua
1983 invasion de Grenade
1989 invasion du Panama
Pour le coup cela serait presque un background intelligent pour un film d'action.
(et donc cela marche bien finalement !)

Par contre c'est le 1er comic qui devait servir de base au scénario de Predator 2 :
(on a conservé pas mal d'éléments, mais il y a eu aussi pas mal de remaniement)
Le Détective Schaefer et son partenaire, le détective Rasche, découvrent un Predator dans New York lors d'une transaction de drogue qui a mal tourné. Schaefer estime que le Predator et un mystérieux général de l'armée ont un lien avec son frère disparu, Dutch, ce qui conduit Schaefer à sa poursuite. En Amérique du Sud Schaefer affronte le Predator et un baron de la drogue colombien, un de ses anciens adversaire newyorkais. Ayant survécu à ses adversaires, Schaefer est transporté vers les Etats-Unis pour découvrir un complot gouvernemental pour le livrer aux prédateurs.


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Ven 1 Fév - 0:02

Là encore un comic sans doute intéressant pour les fans (couv de Raymond Swanland) :


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Duvodas le Ven 1 Fév - 6:23

Impressionnant, ce Swanland. Cette couverture et l'illustration de l'autre topic ont tout bonnement magnifiques. J'irais voir son travail de plus près, merci. ;)
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Dim 10 Fév - 9:36

Pour ceux que cela intéresserait, le fansite avp galaxy a fait une page sur les romans Predator :

http://www.avpgalaxy.net/literature/predator-novels/

Evidemment les 2 novélisations des films sont plus que dispensables.
Notez que le dernier en date a été écrit par Jeff Vandermeer, une grosse pointure de la SFFF américaine en tant que cador et fer de lance du mouvement New Weird.
Disons-le clairement, son bouquin a été bien repompé pour le scénario de Predators...


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Derfel le Dim 10 Fév - 14:21

Pour ma part, j'ai personnellement vu les deux premiers au cinéma. Autant j'ai adoré le premier, autant j'ai été déçu du second lequel, à mon humble point de vue, a excessivement très mal vieilli ce qui ne m'a pas empêché de le revisionner à quelques reprises dans l'espoir de l'apprécier, mais non, la sauce ne lève pas.

De retour sur Predator. La composition de l'équipe de mercenaires est tout de même particulière sur un point, j'y reviendrai au prochain paragraphe.
On mise sur Arnold Schwarzenegger comme tête d'affiche, mais on inclut Carl Weathers dans la distribution. Weathers qui venait de jouer le rôle de Apollo Creed dans les quatre premiers Rocky de la franchise désormais plus que célèbre. À cette époque, on parlait beaucoup d'un antagonisme entre Swartzy et Stalllone, les deux stars des blockbusters de films d'action.
Je vous invite à lire cet article qui traite justement de ce sujet :
Stallone-Schwarzenegger : "Hollywood a fait de nous des ennemis".
Predator nous a donc présenté une confrontation musclée entre Swarzenegger et Stallone par l'entremise de Carl Weathers dans son personnage du Major George Dillon. Qui est l'homme fort d'Hollywood ? À défaut d'avoir Stallone, on prend celui qui lui a tenu tête et on le met face à Swarzenegger qui n'en fait qu'une bouchée et avec le sourire s'il vous plaît ! :P


Bon, et alors, qu'est-ce qu'il y a de particulier dans le casting ?
Dans l'ordre et au premier rang : Blain Cooper, "Dutch", George Dillon, Jorge "Poncho" Ramirez
Second rang : Rick Hawkins (Shane Black a été le scénariste de L'Arme Fatale), Mac Elliot , Billy Sole
Eh bien c'est tout simplement que
Spoiler:
Jesse Ventura (appelé Jesse "The Body" Ventura lors de sa carrière de lutteur professionnel) est devenu gouverneur des États-Unis de l'État du Minnesota du 8 janvier 1999 au 6 janvier 2003 et Arnold Swarzenegger a suivi le même chemin en devenant le gouverneur de l'État de Californie le 17 novembre 2003.
Deux baroudeurs de films d'action, présent dans le même film et qui sont chacun élu comme Gouverneur, poste qui est aux portes de la Présidence du pays. Ils ont aussi eu le rôle de commandant en chef (Commander-in-Chief) de la Garde nationale de l'État (car celles-ci ne sont pas fédéralisées au Minnesota et en Californie). Ils ne le cèdent alors qu'à l'autorité de Président en tant que pouvoir suprême de l'État.
Pour terminer sur une note humoristique... Sonny Landham (Billy Sole dans le film) est réputé pour son imprévisibilité et ses excès de violence. Un garde du corps l'accompagnait donc lors du tournage de Predator non pas pour le protéger lui, mais pour protéger les autres (Schwarzennegger, McTiernan, les autres acteurs... toute l'équipe de tournage en fait !) de lui.


Dernière édition par Derfel le Dim 10 Fév - 15:21, édité 4 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Dim 10 Fév - 15:19

Pour ma part, j'ai personnellement vu les deux premiers au cinéma. Autant j'ai adoré le premier, autant j'ai été déçu du second lequel, à mon humble point de vue, a excessivement très mal vieilli ce qui ne m'a pas empêché de le revisionner à quelques reprises dans l'espoir de l'apprécier, mais non, la sauce ne lève pas.
Je serais un chouïa moins sévère mais je suis sur la même longueur d'onde (cf 1er message).

Merci bien Derfel pour toutes ces anecdotes sur les acteurs.

Notez aussi que Bill Duke (Mac) est apparu dans plusieurs séries télé.
Par exemple il a incarné un trafiquant mafieux dans Battlestar Galactica.
(il avait la grande classe, dommage qu'il s'agissait d'un loner...) :(

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Derfel le Dim 10 Fév - 15:26


Comme citations, notez « Stick around » et « Knock, knock » qui ne sont pas piquées des vers, non plus...

Albéric a écrit:Notez aussi que Bill Duke (Mac) est apparu dans plusieurs séries télé.
Par exemple il a incarné un trafiquant mafieux dans Battlestar Galactica.
Tous les acteurs de Predator sont apparus dans d'autres films. Je me permet de nommer Jesse Ventura dans le rôle du Capitaine Freedom dans Running Man, toujours avec Schwarzy dans le rôle principal (en 1987, la même année que Predator)


Dernière édition par Derfel le Dim 10 Fév - 15:38, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Dim 10 Fév - 15:37

Je me permet de nommer Jesse Ventura dans le rôle du Capitaine Freedom dans Running Man, toujours avec Schwarzy dans le rôle principal.
Il ne te reste plus qu'à ouvrir un sujet sur ce film !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Derfel le Dim 10 Fév - 15:41

Albéric a écrit:
Je me permet de nommer Jesse Ventura dans le rôle du Capitaine Freedom dans Running Man, toujours avec Schwarzy dans le rôle principal.
Il ne te reste plus qu'à ouvrir un sujet sur ce film !
Tiré de l'excellent bouquin de de Stephen King (sous le pseudonyme de Richard Bachman).
J'ai mes deux critiques des tomes 13 et 14 du Trône de Fer et je verrai à le faire par la suite.

Albéric a écrit:
Pour ma part, j'ai personnellement vu les deux premiers au cinéma. Autant j'ai adoré le premier, autant j'ai été déçu du second lequel, à mon humble point de vue, a excessivement très mal vieilli ce qui ne m'a pas empêché de le revisionner à quelques reprises dans l'espoir de l'apprécier, mais non, la sauce ne lève pas.
Je serais un chouïa moins sévère mais je suis sur la même longueur d'onde (cf 1er message).
Je m'attendais à BEAUCOUP plus de Predator 2.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Mer 13 Fév - 19:30

Concernant Predators :


Scénarisation :

La ressemblance avec le synopsis du roman de Jeff Vandermeer suscite l’interrogation…
Pour le reste ce film est un gigantesque clin d’œil au 1er film auquel il rend hommage :
- déjà, on repart dans la jungle puisque les scènes en extérieur ont été tournées à Hawaï…
- les cadavres écorchés suivis des intuitions du soldat back sont copiés sur celle de Mac
- les révélations d’Isabelle sur événement du Guatemala en 1987
- la scène des pièges : c’est les mêmes que ceux de Dutch dans Predator
- le baroud d’honneur d’Hanzo : il débute comme celui de Billy dans Predator
- la chute de la falaise est calquée sur celle de Predator
- le dernier face-à-face avec le Predator reprend l’association de la boue et du feu
- le générique de fin reprend Long Tall Sally de Little Richard (chanson usitée dans Predator)
A force de faire référence au film de John McTiernan, on nous rappelle constamment que ce Predators n’arrive vraiment pas à égaler son aîné (c’est flagrant dans le duel final semi raté)
Et pour faire bonne mesure on repique aussi « L'ennemi de mon ennemi est mon ami » (AVP).

La 1ère partie du film est vraiment bien, mais passées les révélations tout est très prévisible.
(on se demande d’ailleurs bien pourquoi on a essayé d’instiller un suspens sur le départ Royce)
Les autres extraterrestres ? La présence de la foreuse géante ? Les rivalités des Predators ?
Autant d’éléments de background qui ne serviront pas à grand-chose…
Les créatures du maître chien ? Déception car c’est juste une scène d’action en plus
Les drones du maître espion ? Déception car c’est juste une scène d’action en plus
(les Supers Predators sont assez cons, la même ruse marchant à plusieurs reprises contre eux, alors tout le film insiste sur le fait qu’ils évoluent rapidement en apprenant de leurs erreurs)
Le twist de Noland ? Déception car c’est jute une scène d’action en plus
Le twist d’Edwin ? Déception car c’est juste une scène d’action en plus (ou 1 clin d’œil à Dexter ?)
Le twist du « prisonnier » ? Déception car c’est juste une scène d’action en plus
C’est ballot d’introduire des éléments assez sympas si c’est pour que cela tombe à plat.
On aurait pu réaliser un film sur les faux semblants, la confiance et l’égoïsme : oui mais non.
Car c’est fou toutes les bonnes directions que les scénaristes n’ont pas pris.
(on a confié l’écriture d’un film à plusieurs dizaines millions de dollars à des primo-arrivants)
Bref, on aurait pu avoir un excellent survival mais on devra se contenter d’un très bon slasher.


Interprétation :

C’est quoi cette direction d’acteur qui n’aboutit à rien ?
WTF Adrian Brody ! On transforme le personnage torturé du Pianiste en soldat bodybuildé.
Comme je l’avais pressenti c’est une Erreur Terrible de Casting : difficile d’adhérer au perso.
Il fait de son mieux mais entre un script douteux et des répliques foireuses, ce n’est pas facile.
Car Royce l’Américain croit tout savoir, se pose d’emblée en chef du groupe, prend unilatéralement ses décisions, utilise sans vergogne ses compagnons (mais demande leur aide quand les choses se compliquent), et complote avec sa pote israélienne qu’il prend de haut…
On aurait voulu faire une critique de la diplomatie des Etats-Unis, on ne s’y serait pas pris autrement.
Après je n’ai pas vu d’Alliance Sacrée EUA / Israël car le personnage d’Isabelle est celui qui montre le plus de traces d’humanité parmi le groupe des prédateurs humains.
Quand on pense qu’on a recalé Josh Brolin avant d’embaucher Adrian Brody…
Spoiler:

Dani Trujo ? Il a une tronche de film d’action mais ne sert à rien et son perso est cliché.
Il y avait bien mieux à faire qu’à se farcir un énième narcotrafiquant qui meurt connement.
(private joke sur Predator 2 que déteste le producteur Robert Rodriguez ?)
Mahershala Ali ? Il ne sert presque à rien et en plus ses rares répliques sont ratées.
Il y avait bien mieux à faire avec son personnage de fedayin africain.
Oleg Taktarov ? Il est fait pour les films d’action mais ne sert qu’à porter une sulfateuse.
Il s’agit d’un gros clin d’œil au personnage de Blaine Cooper dans Predator.
Mais son perso de commando russe est sympatoche et il a une fin héroïque.
Walton Goggins ? Il a une bonne tête de psychopathe mais on l’a affublé de répliques bidons.
Néanmoins sa fin est assez classe et assez gore !
Louis Ozawa Changchien ? C’est le perso le plus classe du film mais il n’a aucune réplique…
Son baroud d’honneur aurait pu être génial mais il n’est pas amené donc assez forcé.
Alice Braga tire son épingle du jeu car c’est le perso dont le script est le plus travaillé…
… mais même pour elle, il y a avait largement mieux à faire.
Et Laurence Fishburn a bien vieilli depuis Matrix
Son personnage aurait du être incarné par Jeff Fahey : il aurait peut-être mieux valu.
Spoiler:


Réalisation :

Tout le monde était sur les rangs pour réaliser ce Predators !
C’est donc tout naturellement qu’on a envoyé balader :
- Michael J. Bassett (La Tranchée, Solomon Kane : on aurait eu un film + stylé et + sympa)
- Darren Lynn Bousman (Saw 2/3/4, Eleven, The Forest : on aurait pu avoir un bon film gore)
- Bill Duke (Mac dans Predator, qui mourrait d’envie de participer à ce gros revival)
- Neill Marshall (Dog Soldiers, Descent, Centurion : on aurait pu avoir un bon film d’action)
- Marcus Nispell (on aurait eu un film plus stylé sur la forme et pas moins raté sur le fond)

Oui mais non : on a choisi l’hongro-américain Nimrod Antal spécialiste des thrillers…

Néanmoins c’est appliqué, c’est professionnel, c’est efficace.
Si les scènes d’action sont très chouettes, les scènes qui les relient sont forcées, les twists se succèdent pour donner du rythme sans être exploités pour autant et les points d’orgue tombent un peu à plat. Durant tout le film j’ai eu l’impression qu’il ne lâchait pas les chevaux.
Mais c’est très agréable à voir : pas de shaky cam et autres montages épileptiques…
Toutefois on reste sur sa faim tant on sent que le duel au katana aurait pu déchirer sa race !
(cette scène transpire la coolitude, mais on préfère miser sur le remake de Predator avec Royce)

Visuels :
La photographie est vraiment réussie, les décors naturels et artificiels sont bien mis en valeur.
Les créatures sont bien fichues, les FX sont de qualité et pour une fois utilisés à bon escient.
La forêt tropicale est bien filmée mais les cadrages sont un peu trop convenus.
Bref c’est tous les aspects visuels qui tirent clairement le film vers le haut.


Bande-son :
Un score classique mais efficace signé Alan Silvestri… Merdum, le score est de John Debney.
Vu la ressemblance avec le travail d’Alan Silvestri, pourquoi avoir engagé un clone ?
Les variations et les leitmotivs sont cools quand même et cela apporte une plus-value au film.
(genre ajouter quelques notes de flûte japonaise pour le baroud d’honneur du yakusa)


Pour 40 millions de dollars on a un film mieux troussé et plus cool qu’AVP et AVPR.
Moi j’ai bien aimé et j’ai passé une bonne soirée.
Mais cela reste frustrant car on a l’impression qu’on a confié le projet à un yesman trouillard.
Mauvais choix de réalisateur, d’acteurs, de scénarios, de compositeur…
Beaucoup d’erreurs pour Robert Rodriguez qui a failli raté un film qui s’annonçait très bon !
RDV pour Predators 2 ou on suivra soit Noland (Préquelle) soit Royce (Séquelle).


Dernière édition par Albéric le Jeu 9 Mai - 9:04, édité 3 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Dark schneider le Mer 13 Fév - 19:55

Albéric a écrit:


Interprétation :

C’est quoi cette direction d’acteur qui n’aboutit à rien ?
WTF Adrian Brody ! On transforme le personnage torturé du Pianiste en soldat bodybuildé.
Comme je l’avais pressenti c’est une Erreur Terrible de Casting : difficile d’adhérer au perso.

Dani Trujo ? Il a une tronche de film d’action mais ne sert à rien et son perso est cliché.
Il y avait bien mieux à faire qu’à se farcir un énième narcotrafiquant qui meurt connement.
(private joke sur Predator 2 que déteste le producteur Robert Rodriguez ?)
Mahershala Ali ? Il ne sert presque à rien et en plus ses rares répliques sont ratées.
Il y avait bien mieux à faire avec son personnage de fedayin africain.
Oleg Taktarov ? Il est fait pour les films d’action mais ne sert qu’à porter une sulfateuse.
Il s’agit d’un gros clin d’œil au personnage de Blaine Cooper dans Predator.
Mais son perso de commando russe est sympatoche et il a une fin héroïque.
Walton Goggins ? Il a une bonne tête de psychopathe mais on l’a affublé de répliques bidons.
Néanmoins sa fin est assez classe et assez gore !
Louis Ozawa Changchien ? C’est le perso le plus classe du film mais il n’a aucune réplique…
Son baroud d’honneur aurait pu être génial mais il n’est pas amené donc assez forcé.
Alice Braga tire son épingle du jeu car c’est le perso dont le script est le plus travaillé…
… mais même pour elle, il y a avait largement mieux à faire.
Et Laurence Fishburn a bien vieilli depuis Matrix

Moi quand l'acteur principal n'est pas à la hauteur ça a tendance a vraiment me plomber totalement le film surtout si celui-ci se base beaucoup sur son casting (et c'est le cas ici, on est pas dans une série B italienne qui se moque des acteurs). Donc, même si visuellement le film est clairement réussi, ça ne m'a pas plu. Et puis tout ces clins d'oeil au 1er film ça fait plus cache misère qu'autre chose.

Du coup, pour rebondir sur le message de Derfel plus haut, c'est dingue la différence de qualité entre les 2 castings. Et je préfère nettement aussi le casting de Predator 2 (bien que je concède que le film n'ait pas très bien vieillit visuellement).

Sympa de rappeler les anecdotes par rapport au casting du 1er predator, même si je les connaissais toutes. C'est vrai que j'ai toujours eu tendance à faire un parallèle entre Schwarzy/Weathers/Stallone.

Quant à Bill Duke, il a effectivement joué dans beaucoup de films et séries, mais toujours des persos secondaires.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Mer 13 Fév - 20:01

On peut avoir un casting de luxe qui en roue libre fait le taf quand même (Prometheus)
On peut avoir un casting d'inconnus qui se décarcasse pour faire un truc bien (Predator)
Là on est entre les 2 et on arrive même a tirer parti de l'un ou de l'autre, c'est fou !
On sent qu'il n'aurait pas été très difficile de creuser les personnages et la synergie entre eux.

Moi quand l'acteur principal n'est pas à la hauteur ça a tendance a vraiment me plomber totalement
C'est pareil pour les bouquins ! ;)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Albéric le Jeu 9 Mai - 9:06

Vint dans Dark Moon à propos des Daroths :
"s'ils peuvent saigner, je peux les tuer"

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: la saga Predator

Message par Derfel le Ven 10 Mai - 1:31

Gemmell était fan de Predator, semble-t-il.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum