David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Aventures maritimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Aventures maritimes

Message par Invité le Dim 13 Jan - 0:44

Voici un topic sur mes lectures au rayon aventures maritimes. Avec pour spécificité de se centrer sur la marine de guerre britannique de la fin du 18ème et du début du 19ème siècles.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Dim 13 Jan - 0:46


Horatio Hornblower de C.S. Forester
http://fr.wikipedia.org/wiki/C._S._Forester

La série fait partie des grands classiques de la littérature maritime et le personnage est l'objet d'un véritable culte en Angleterre. Le héros principal est fortement inspiré d'une icone nationale en Angleterre: Lord Thomas Cochrane,

Aspirant de marine embarqué à 17 ans, ce qui est très tard par rapport aux usages en cours dans la marine britannique du 19ème siècle, souffrant du mal de mer, gringalet timide et maladroit, au physique ingrat, sans nom ni fortune, et surtout sans soutiens influents, Horatio Hornblower est le héros improbable qui, grâce à sa volonté de fer et son intelligence va gravir un à un tous les échelons de la hiérarchie de la marine de sa majesté au prix de combats navals violents et héroïques.

Au fil des dix romans, on suit cet anti-héros extrêmement attachant, de son adolescence à la fin de sa carrière. On l'aime pour sang-froid et son flegme purement britannique face à l'adversité, mais aussi, ou surtout, pour ses doutes et sa sensibilité écorchée. N'aimant ni la guerre, ni la violence, il n'est pas l'archétype du guerrier intrépide et sans peurs qui se rit de la mort et s'expose au plus fort de la bataille, en riant face aux canons ennemis. C'est un homme seul qui s'élève au-dessus des autres par son habileté et sa ferveur.

Les personnages secondaires sont eux aussi bien réussi mais ne sont pas, à mon avis, développés suffisamment. Ce qui aurait permis de donner plus de dimension à l'ensemble et nous épargner cette légère impression, au bout des dix tomes, que tout avait été dit et qu'on arrivait au bout du potentiel du personnage. Certaines lectrices pourraient aussi regretter que les personnages féminins soient très peu présents, mais vu le contexte (le plus souvent le pont d'un navire de guerre britannique au cœur de la bataille), il y a bien entendu très peu de place pour elles. Il y a bien entendu quelques romances au cours de la carrière de Hornblower, mais celle-ci ne resteront pas gravées dans les annales de la littérature romantique. Le domaine de Forrester, c'est l'Histoire et la guerre maritime. Les références historiques n'agrémentent pas l'œuvre, elles en constituent la trame de fond. Les navires, les manœuvres en mer, la stratégie navale, la vie à bord d'un vaisseau de guerre de sa majesté nous sont dépeints avec un luxe de détails qui ravira tout amateur de l'Histoire militaire.

Les batailles sont décrites sans pudeur. On voit réellement le sang gicler des blessures, on sent vraiment la fumée et le pont trembler sous la mitraille, et on exulte sincèrement en se lançant à l'abordage aux côtés de Hornblower de ses marins. Pas possible de refermer le livre avant le dernier coup de canon.

La succession d'aventures est un peu décousue et assez déroutante: on a parfois l'impression que c'est un recueil de nouvelles compilées dans un roman et qu'il y a peu de lien d'un chapitre à l'autre. On reproche aussi parfois la qualité inégale de l'ensemble des romans, certains préférant les premiers aux derniers. Ici, il est important de savoir que Forrester a commencé la carrière de Hornblower au grade de capitaine de frégate, et que c'est par la suite qu'il a imaginé ses premières années d'aspirant. La différence de qualité tient sûrement au fait que l'auteur a acquis sa maturité au fil de la parution de ses livres, différant de l'ordre chronologique de lecture présenté par les éditions Omnibus dans leurs recueils sur base desquels je rédige ce topic.

Premier héros du genre, il a servi de modèle auquel on compare Bolitho et Aubrey.
Finalement, on retrouve beaucoup de Forrester chez Gemmell: un héros improbable, des combats dantesques,... et des romances parfumées à la guimauve!
La série complète (ou presque) des aventures de Horatio Hornblower est proposée en de recueils aux éditions Omnibus.

Les aventures de Hornblower ont été adaptées au cinéma dans les années 50 au cinéma, avec Gregory Peck dans le rôle principal. Sous le titre français de Capitaine sans peur, le scénario est basé sur trois des livres de la série. Une adaptation télévisée de huit épisodes a aussi vu le jour de 1998 à 2003 et raconte les premières années de Hornblower au service de Sa Majesté.





Dernière édition par Tarentio le Dim 13 Jan - 0:49, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Dim 13 Jan - 0:47



Jack Aubrey de Patrick O'brian
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_O%27Brian

Tout comme Horatio Hornblower, le personnage de Jack Aubrey est largement inspiré par la vie de Lord Thomas Cochrane. Mais ici, l'œuvre ne se focalise pas sur un seul héros, mais se caractérise par l'amitié indéfectible entre le docteur Mathurin, chirurgien érudit, antimilitariste convaincu et agent secret à ses heures perdues, et le bouillant capitaine Aubrey. Personnalités opposées mais complémentaires, Aubrey et Mathurin vont tisser des liens d’amitié indéfectibles, renforcés par leur amour commun de la musique.
Ici, les personnages féminins sont bien présents. La rivalité amoureuse entre les deux amis va même jusqu'à menacer leur amitié. Le personnage de l'intriguante et volcanique Diana est très bien posé.

L'humour est aussi un élément caractéristique de cette série par rapport aux autres du genre. Il résulte des relations entre les différents personnages : les calembours désastreux de Jack Aubrey qui irritent Mathurin, les maladresses de ce dernier qui ne parvient pas à retenir le vocabulaire nautique, et qui trébuche fréquemment sur le pont du navire, les remarques désobligeantes de l'irascible Killick, valet attitré du capitaine, qui frôle souvent l'insolence,...

A propos de Aubrey, difficile d'imaginer héros plus opposé à Hornblower: grand gaillard impétueux de nature vive et joyeuse, aimant les femmes et la bonne chère, capitaine courageux et chanceux, aimé de ses hommes, parfois un peu lourdaud et maladroit... (ça ne vous rappelle pas un grand gaillard armé d'une hâche?)

L'excès de détails et de vocabulaire spécifique pèse un peu plus que dans la série Hornblower, mais on sent bien dans l'auteur l'érudit maîtrisant parfaitement son sujet. Très vite on n'essaye même plus de comprendre chaque terme nautique tant on est pris par l'intensité du récit. Les aventures d'Aubrey et de mathurin déborde largement de la sphère napoléonienne pour nous emmener sur toutes les mers du globe, ce qui fait que leurs aventures gagnent en intérêt sur pas moins de vingt volumes, sans que jamais le niveau ne baisse. L'ensemble est aussi bon que la série Hornblower, avec un style d'écriture peut-être un peu plus moderne vue la relative jeunesse de l'œuvre en comparaison avec son aînée. Un pur régal.

Les combats sont décrits de main de maître, tant dans l'intensité du combat que dans la perception qu'en ont ceux qui y participent. On palpite à chaque fois dans l'apréhension de son issue à chaque fois incertaine.

Les aventures de Aubrey et Mathurin peuvent être trouvées en éditions de poche chez Pocket ou en cinq recueils aux éditions Omnibus.

Leurs aventures ont été adaptées au cinéma dans le fameux film Master and Commander, avec Russell Crowe et Paul Bethany (dans les rôles respectifs de Aubrey et Mathurin), qui reprend principalement l'intrigue de Seul maître à bord.



Dernière édition par Tarentio le Dim 13 Jan - 0:51, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Dim 13 Jan - 0:48



Richard Bolitho d'Alexander Kent
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Kent
Ma préférée.

Héros très hollywoodien, il est plus tourmenté, violent et énigmatique que ses prédécesseurs. En proie à la folie meurtrière des combats, tel un Berserker, il n'hésite pas à s'exposer à la mitraille et à être le premier à se lancer à l'abordage.

Il n'a cependant pas la complexité d'Hornblower ni sa propension à s'adonner comme lui à l'introspection, ni l'humour et la bonne humeur d'Aubrey.

Les combats y sont dépeints de façon plus rude et crue que dans les séries précédentes. Ceci s'explique sans doute par le fait que l'auteur a réellement connu l'horreur des combats en mer car il a été combattant lors de la seconde guerre mondiale. On n'hésite pas, par exemple, à nous décrire l'agonie d'un jeune aspirant coupé en deux par un boulet. Moins de lexique spécifiques aux marins et de détails techniques aussi, même si on ressent chez l'auteur une grande connaissance sur le sujet. Par contre la nature humaine de chaque protagoniste, principaux comme secondaires, est parfaitement dépeinte.

En dehors du personnage central, les personnages secondaires sont eux aussi sont bien construits et attachants. Et c'est avec peine qu'on en voit un certain nombre tomber aux cours des nombreuses aventures de Bolitho.

L'avantage de cette série par rapport aux précédentes citées est qu'elle recouvre une période beaucoup plus vaste, pas seulement les guerres napoléoniennes : on commence avant la guerre d'Indépendance américaine.

A ce jour 25 romans parus, dont une grande part réédités en version poche chez Phébus.


Dernière édition par Tarentio le Lun 14 Jan - 9:16, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Albéric le Dim 13 Jan - 14:42

C'est un pan de la littérature qui m'a toujours fait de l'oeil, mais :
- est-ce que cela n'est pas répétitif ? les séries sont assez longues, si les récits le sont aussi
l'époque est la même, le cadre est le même, les personnages sont tous officiers de marine
- est-ce que ce n'est pas trop "nationaliste" ?
grandeur de la Navy, blablabla, grandeur de la nation britannique, blablabla...
(parce que j'ai souvenir d'un paquet de film d'aventures maritimes où les braves marins anglais défenseurs de la patrie et du monde libre combattent les méchants Espagnols / Français)

Par contre que c'est clair que cette littérature est une voie qui a mené à la fantasy (qui je le rappelle n'a pas attendu les fanboys tolkiniens pour exister), car les récits de Burroughs, Merritt et Howard contiennent tous des héros marins (comme Steve Costigan chez Howard, qui n'a pas hésité à recycler des récits d'aventures maritimesques en nouvelles conanesques).

Dans tous les cas, une bonne idée de lecture estivale pour les années à venir.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Lun 14 Jan - 9:12

est-ce que cela n'est pas répétitif ? les séries sont assez longues, si les récits le sont aussi
l'époque est la même, le cadre est le même, les personnages sont tous officiers de marine

La parfaite transition, cher Albéric, pour introduire un quatrième cycle: Les aventures de Thomas Kydd. Une dizaine de tomes, dont 4 parus en français à ce jour (dont 2 ou 3 en versions poche déjà!). Cette fois, ce n'est plus les aventures d'un officier qu'on suit, mais celles d'un jeune matelot, enrolé de force, dans la marine anglaise de la même époque. C'est clair que le point de vue est différent cette fois, et l'auteur inisiste plus encore, et avec une réalisme saisissant, sur la rudesse de cette vie de marin (même si les autres cycles ne le cachaient pas du reste).


Maintenant, c'est clair qu'étant donné la taille des cycles, se les enfiler tous l'un à la file de l'autre peut peser sur l'estomac, mais on peut très bien en lire un indépendamment des autres sans être trop déboussolé. D'ailleurs, l'ordre chronologique n'a été adopté par les maisons d'éditions françaises que pour les rééditions. Les auteurs n'ont, pour Hornblower et Bolitho du moins, commencer les aventures de leur héros qu'à l'âge d'homme, et n'ont imaginer les débuts de leur carrière que par la suite. Je conseille donc d'essayer avec Cap sur la gloire de la série Bolitho. Pour Hornblower, c'est plus difficle d'en isoler un car on ne les retrouve plus qu'en recueils. A moins d'une bonne pioche en bouquinerie, dans quel cas, je conseille Retour à bon port.


est-ce que ce n'est pas trop "nationaliste" ?

C'est clair que ces auteurs sont fiers de leur Histoire et de leur marine. Mais bon, pas plus que les Yankees qui nous abreuvent de patriotisme et de bannière étoilées, et qui ont sauvé au moins 200 fois la planète à Hollywood (et chaque fois je marche!). L'ambiance générale qui prévaut est que l'Angleterre est ingrate vis-à-vis de ses braves marins qui donnent leurs vies sur toutes les mers du globe pour la défendre contre l'ogre Napoléon, et que au-dessus du grade de capitaine, tous les officiers supérieurs sont des fats arrogants et intriguants, plus intéressés par la politique que par la conduite de la guerre (exceptés nos héros quand il montent en grade bien sûr!). Et je ne parle pas de leurs méchantes manies d'envoyer des Grenouilles par le fond (quoique, étant Belge, j'arrive à m'y faire :lol: )! Mais pas de panique, j'ai encore dans ma cantine une bonne cargaison de romans maritimes français où se sont les Rosbeefs qui boivent la tasse (Garneray, ...).

En résumé, c'est comme en toute chose, si l'excès peut être indigeste pour les néophytes, une petite dégustation ravira les lecteurs les plus gourmets et leur ouvrira l'appétit!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Dark schneider le Dim 20 Jan - 11:47

Très intéressant ce topic. J'ai tellement adoré l'ambiance maritime de Terreur de Dan Simmons que tout cela me tente bien, et puis de toute façon j'aime les récit d'aventures.
La série d'Alexander Kent est sans doute celle qui me fait le plus de l'oeil.

Comme d'hab, je constate que les éditions omnibus ont privilégié l'ordre chronologique des histoires plutôt que d'écriture. Je sais que c'est pas toujours une bonne idée (cf l'intégral Elric). Tarentio, je suppose que tu conseilles plutôt de lire les romans dans leur ordre d'écriture ? (heu en fait, je crois que tu répond plus ou moins à ce message dans ton dernier post)
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Albéric le Sam 23 Fév - 9:54

L'inclusion d'aventures maritimes dans les oeuvres de Fantasy a toujours été une belle plus-value.
Histoire de faire vivre ce topic, listons les romans de fantasy qui lorgent sur cette littérature ! ;)
(et puis cela nous fera un entraînement pour un grand début sur Histoire et Fantasy)

Charité bien ordonnée commence par soi-même donc :
- ce qui sauve Ombremage, le tome 3 des Ravens, c'est sa chouette course poursuite en mer
- le cycle des Aventuriers de la Mer de Robin Hobb, dois-je justifier pourquoi ? ;)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Sam 23 Fév - 9:58

Sur des mers plus ignorées, de Tim Powers

Fin du XVIIe siècle, dans le Nouveau Monde. Là seulement la magie continue de procurer la jeunesse éternelle, de ramener les morts à la semi-vie et de rendre fous d'horreur les rares Européens qui s'y aventurent ; tel ce père qui cherche à faire revivre sa femme dans le corps de sa fille...
Voguant vers la plantation qui lui revient de droit, Chandagnac est capturé par des pirates et sera forcé de se joindre à eux. Pour sauver Beth des atroces pratiques magiques que son père s'apprête à lui faire subir, devra-t-il aussi s'initier aux fabuleuses puissances du vaudou et de ses loas ? mener une lutte sans merci contre les magiciens et les pirates, les loas et les bocors, les zombies, la folie et la mort ?


L'auteur mélange roman de piraterie et fantasy. A l'instar de Howard, il donne corps à la magie en utilisant une bonne vieille recette trop ignorée à mon goût : le vaudou !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Invité le Sam 23 Fév - 10:04

Vulméa le Pirate Noir de Robert Howard


Recueil de trois nouvelles:

La Vengeance de Vulméa le Noir
Les Epées de la Fraternité rouge
Les Pirates du Temple Maudit


Pirates sanguinaires, abordages, trésors fabuleux, îles sauvages, temples maudits... Voilà les ingrédients de ce livre, un des plus flamboyants du grand Howard, un de ceux où son sens inné de l'action et de l'aventure apparaît avec le plus d'éclat.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Albéric le Sam 31 Aoû - 18:15

Tarentio, tu mets les histoires de pirates dans ce topic ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Aventures maritimes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum