David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Le Sorcier et le Serpent Blanc de Chi Tsu Tung (2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Le Sorcier et le Serpent Blanc de Chi Tsu Tung (2011)

Message par Albéric le Mer 2 Jan - 16:29


Résumé :
Serpent Blanc (Eva Huang), décide de prendre l'apparence d'une très belle femme après être tombée amoureuse du jeune herboriste Xu Xian (Raymond Lam). Avec l'aide de Serpent Vert (Charlene Choi), elle s'aventure dans le monde des humains et se marie à Xu Xian. Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu'à qu'elle croise la route de Fa Hai (Jet Li), un sorcier du Temple Jin Shan dont le seul et unique but est d'éradiquer tous les démons sur Terre. Une bataille épique est sur le point de commencer...

Je suis mitigé sur la qualité globale du film mais au final j’ai passé un très bon moment.
C’est une comédie romantique fantasy conçue pour le très grand public de 7 à 77 ans, mais j’ai trouvé plus de magie et de poésie dans ce film que dans moult trucs hollywoodiens standardisés et aseptisés.
Car il s’agit de la 4ème adaptation d’un très grand classique du folklore chinois après celle de 1958, celle de 1980 et celle de 1993 à laquelle on ne peut s’empêcher de penser (le très sensuel Green Snake de Tsui Hark avec les non moins sensuelles Joey Wong et Magie Cheung, mais clairement moins grand public avec son érotisme et sa fin tragique).
Nous avons donc un conte fantastique, un Roméo et Juliette asiatique qui constituerait presque un revival des ghost kung-fu comedies des nineties et on se retrouve quelque part entre Zu et Histoire de Fantômes Chinois.
Serpent Blanc (la belle Shengyi Huang) et herboriste assurent la partie romance, Serpent Vert (la belle Charlene Choi) et apprenti exorciste assurent la partie humour, le Sorcier (Jet Li) assurant à lui tout seul la partie kung fu.
L’association de ces 3 éléments donnent une impression de décousu tant l’ensemble est inégal, mais le film offre de jolis moments :
le combat contre la Sorcière des Neiges toute de rouge vêtue, la poursuite des démones renardes toutes de banc dévêtues dans une forêt de bambous d’un vert immaculé, le beau combat mélangeant sword & sorcery entre le Sorcier et les 2 femmes-serpents, la magie de l’eau, les moines formant une chaine humaine immergée…
Grâce au directeur artistique et au directeur de photographie l’esthétisme de ce film est une vraie réussite : les paysages ruraux et urbains, naturels, artificiels ou numériques sont assez enchanteurs. Le compositeur s’est régalé, et même si on en fait un peu de trop, le score est de qualité.
Les amateurs pourront ainsi apprécier la reprise du Dans le Hall du Roi sous la Montagne d’Edvard Grieg : comment voulez-vous faire plus contes de fée ?
Mais il y a des rageux qui trouvent que le score est complètement pompé celui de Chihiro : visiblement ils ne connaissent absolument pas l’œuvre de Joe Hisaishi car on peine à trouver des ressemblances.

Sur le fond pas de surprise, si par moment on se retrouve immergé dans une véritable ambiance de conte de fées (comme quand l’herboriste se lance dans la quête de la Grande Racine de Puissance), cela reste une histoire d’amour impossible entre un humain et une créature surnaturelle qui peut vous toucher comme vous laisser totalement de marbre, qui associe romance à l’eau de rose et grandes naïvetés comme seul sait le faire le cinéma asiatique, mais cela vaut largement Twilight.
Evidemment avec tous ces bons sentiments mis en avant, le côté épique des affrontements est grandement atténué.
On a aussi un message écologique, car ce sont les hommes qui dans leur orgueil provoquent les événements qui vont mener à leur propre destruction en s’opposent à des forces qui les dépassent.
On a aussi un message humaniste, car c’est l’apprenti exorciste qui vient finalement sauver de la noyade ses anciens camarades qui l’ont rejeté pour sa différence (les Chinois occidentalisés venant au secours de la République Populaire de Chine ?).
Car cette ode à la tolérance est le fil directeur entre toutes les versions/variations du mythe. Dommage qu’en raison du droit de regard du Parti Communiste Chinois, ces aspects ne soit pas développés.

Plus artisan qu’artiste, Chi Tsu Tung est a toujours été un chorégraphe avant tout : cela se voit dans l’hétérogénéité de la réalisation.
Ainsi les FX sont très inégalement exploités, car si certains sont sublimes d’autres sont moins réussis pour ne pas dire à moitié ratés à l’image des CGI : on lorgne trop souvent à mon goût sur les mondes du manga et du jeu vidéo, tel l’affrontement entre le Sorcier et le Maître Vampire qui ressemble plus à du God of War qu’à du Seigneur des Anneaux.
De là à dire qu’ils sont miteux comme l’écrivent certains gros rageux… Ces footix soi-disant cinéphiles sont très pénibles : déjà comparer des films dont la différence de budget va de 1 à 10 c’est juste n’importe quoi, ensuite affirmer que les FX de ce film ne valent pas mieux que ceux des années 80 montre bien qu’ils n’ont jamais vu un film des années 80 pour oser écrire de telles âneries.
(les animaux n’ont pas à envier ceux de Narnia… qui à ma connaissance n’ont pas été raillés ainsi).

Dans tous les cas, un film qui donne envie de savoir jusqu’où peut s’améliorer le cinéma asiatique qui avance à pas de géant.
(on ne peut autant en dire d’Hollywood et pour être charitable ne parlons pas du cinéma français)





Dernière édition par Albéric le Jeu 21 Fév - 18:22, édité 5 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Sorcier et le Serpent Blanc de Chi Tsu Tung (2011)

Message par Dark schneider le Mer 2 Jan - 16:51

Albéric a écrit:
Dans tous les cas, un film qui donne envie de savoir jusqu’où peut s’améliorer le cinéma asiatique qui avance à pas de géant.
(on ne peut autant en dire d’Hollywood et pour être charitable ne parlons pas du cinéma français)


Je ne serais pas aussi optimiste que toi à ce niveau car je pense que le ciné asiatique accuse un peu le coup malgré l'essor du cinéma coréen, thaïlandais et même indonésien (ces deux derniers n'étant d'ailleurs pas du tout novateur, mais se contente de renouveler le cinéma hong kongais qui a eu une période moribonde mais qui parvient toujours à produire des choses intéressantes). Cela dit, s'il y a bien un domaine où il peut évoluer et où il y en encore beaucoup à faire c'est bien le Wu Xia Fantastique. Je trouve cependant que ce genre de films peinent souvent à trouver un juste équilibre (surtout quand l'humour est de la partie, l'humour asiatique faut aimer, c'est spécial, et pour mon cas je n'accroche pas trop).

Je n'avais pas du tout aimé Zu (rythme insuportable, acteurs qui cabotinent, effets spéciaux qui n'ont pas du tout supporté le poids des ans, décors et costumes nases, histoire qui m'a laissé au bord de la route) mais j'ai plutôt bien aimé Detective Dee. Bref, je suis toujours preneur quand Jet Li est de la partie, même vieillissant il vaut toujours le coup. Donc encore un film à voir...
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Sorcier et le Serpent Blanc de Chi Tsu Tung (2011)

Message par Albéric le Mer 2 Jan - 16:57


Et comme on préfère encore les figurants ou tout CGI, c'est encore mieux.

Ca, c'est une force du cinéma asiatique en costume actuel : les films sont toujours de plus en plus beau, avec des costumes et des armures magnifiques, des décors souvent très travaillés, un régal visuel même quand le film est un peu faiblard ou avec un budget faible/moyen.


Edit : grosse boulette de modo :affraid:

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Sorcier et le Serpent Blanc de Chi Tsu Tung (2011)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum