David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


les anti David Gemmell

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square les anti David Gemmell

Message par Albéric le Dim 30 Déc - 19:04

Autant vous le dire, ce topic ne va pas être fair play du tout, mais puisque les anti-gemmell ne se privent pas de cracher leur venin en dépit de la bonne foi la plus élémentaire, ne nous gênons pas !

Je propose de collecter les avis les plus fumés et d'en rire, car le fauxcuisme est parfois évident :
car derrière les anti-gemmell, il y a bon nombre d'anti-bragelonne, et derrière les anti-bragelonne il y a certaines personnes du microcosme littéraire SFFF qui enragent du succès de Bragelonne.
(ils ont qu'à faire leur boulot correctement, car on voit les massacres opérés par Pygmalion, l'Atalante, Fleuve Noir, feue Calman-Lévy et cie il y vraiment de quoi pleurer)

Commençons avec cet avis sur la Quête des Héros Perdus :
ça se frite tout du long pour un oui pour un non, et on y retrouve bien des traits typiques de la production BCF de David Gemmell
Or on peut trouver la définition suivante :
Littéralement Grosse Fantasy Commerciale, la BCF est le surnom donné par le magazine Locus à un sous-genre de la fantasy : la high fantasy. On trouve, entre autres, dans ce sous-genre : Le Seigneur des Anneaux de Tolkien, les Chroniques de Krondor de Feist, la Belgariade d'Eddings ou encore Le secret de Ji du français Grimbert.
On retrouve généralement une magie omniprésente, des Elfes, des Nains, des Peaux-Vertes, des méchants millénaires, des artefacts ultimes, des prophéties, des Elus et surtout des adolescents (orphelins le plus souvent) qui sauvent le monde pour aguicher le lectorat adolescent.
Sitez-moi 1 seul Gemmell qui comprennent un ou plusieurs de ses éléments ? :study:
Qualifier David Gemmell d'être un auteur de BCF est un mensonge éhonté. CQFD !


Dernière édition par Albéric le Mar 19 Fév - 10:42, édité 7 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Dark schneider le Dim 30 Déc - 19:31

J'ai tiqué la dessus moi aussi ! Clairement l'argument qui ne tient pas la route par excellence, d'une mauvaise foi absolue ! Comme tous ceux qui critiquent le côté bourrin (pas si omniprésent que ça, sur le forum des chroniques némédiennes, un gars trouvait justement que Gemmell était un auteur mou !).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Dim 30 Déc - 19:48

sur le forum des chroniques némédiennes, un gars trouvait justement que Gemmell était un auteur mou !
Tu penses visiblement à Esau Cairn ?

Ben moi, je trouve que Gemmel c'est du resucé de Howard à la mode Thongor. Il y a mensonge sur la marchandise avec du mélange de Moorcock et Tolkien. C'est mauvais. Alors que l'on tente de nous allécher avec de la bonne S&S qui tape. Druss est un mou du genou !!!
DG qui recycle Tolkien ??? :lol!: (les otakus tokieniens oublient que la fantasy existait avant Tolkien)

Gemmel !! Ha !! Gemmel. Je me suis laissé tenter par Druss, présenté comme un Conan à Fort Alamo !! En soi, un non-sens. Patrice nous l'a très bien résumé. Conan n'est pas un martyr de la cause. Ensuite, le personnage ne prouve rien, mis à part ressasser sa gloire. Et que dire des ascètes investis de pouvoirs, du brigand repenti et qui trouve sa rédemption dans un titre de noblesse. En outre, si je me souviens bien, il y a encore un albinos sorcier. Cette mode des albinos sorciers, avec Sapkowski, c'est cela. Alors Messieurs, rendez à Michael, ce qui est à Moorcock. Et la fin en deus ex machina, à pleurer ... Donc mensonge !!!
Conan à Fort Alamo est un non sens ? Quand on sait qu'Howard mélangeait fantasy et western.
Ce mec qui soi-disant adore Howard n'a pas lu Au-delà de le Rivière Noire ? :lol!:
Conan n'est pas un martyr de la cause certes, mais il est souvent le champion des causes perdues.
Quant à Serbitar, il n'est pas sorcier et c'est un personnage secondaire...
... de là à parler de plagiat complet ! :lol!: (dans le Sorceleur, Geralt de Riv n'est pas sorcier mdr)

Il me semble que ce type a sévi sur le Cafard Cosmique (les critiques ont disparu car trop fumées)
(car il n'y a pas 36 personnes qui ont comparé la Compagnie Noire de Glen Cook à un mauvais mélange de Seigneur des Anneaux et de Harry Potter : un rageux fumeur de moquette car il critique des trucs qui ne sont pas dans le livre, genre les vampires des marécages que je cherche encore)


Dernière édition par Albéric le Mar 19 Fév - 10:43, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Dark schneider le Ven 4 Jan - 19:47

De toute façon, rien que d'évoquer Tolkien ça lui enlève toute crédibilité.

En fait, Gemmell adorait Tolkien et le SDA est son bouquin préféré, mais il disait qu'en gros c'était un peu pour lui le modèle de tout ce qu'il ne voulait pas faire en matière d'écriture ! Et il est vrai que quand il prend pour exemple le passage des funérailles de Boromir, totalement nawak dans le fond, il n'avait pas tort !

Dans le genre je raconte tout et son contraire et je n'arrive pas à assumer mon point de vue, le sieur A. de chez nikable.net fait fort :

Gemmell a une place particulière dans ma bibliothèque.
Je tiens cet auteur pour un de mes favoris... mais seulement parce qu'il éveille un peu de nostalgie. Il s'agit d'un des auteurs ayant accompagné mes premiers pas (balbutiants, etc.) en fantasy. Le plaisir de lecture est un peu coupable. Je suis clairement conscient que ses récits sont simples, que les ficelles sont grosses. Pourtant, je me laisse emporter assez facilement. D'autres ont tenté la même chose sans y parvenir. Je pense à Col Buchanan et son Farlander (tiens d'ailleurs ça sonne comme Waylander...) que j'ai trouvé clairement insipide.
Mince mais ça voudrait dire que Gemmell écrivait bien ? Oui et non. Le travail sur la langue n'est pas démentiel et on est loin des meilleurs "jongleurs de mots". Mais Gemmell reste un des conteurs de l'Imaginaire les plus doués (là je parle vraiment de la personne qui vous raconte une histoire au coin du feu). Ses textes (du moins les meilleurs) sont plutôt évocateurs et entraînants. L'autre auteur qui me fait cette impression, c'est Jack Vance. Avec des histoires simples, ils vont font passer de bien meilleurs moments que d'autres avec des intrigues plus travaillées.

Bon faut savoir quoi ? Il n'aime que par nostalgie mais finalement dit qu'avec son écriture plutôt simple il est bien meilleur que d'autres auteurs plus alambiqués ? Donc on est un peu beaucoup au delà de la simple nostalgie non ?
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Sieben le Jeu 21 Fév - 19:12

Ce sujet me permet d'évoquer aussi les critiques négatives sur le style de David Gemmell. On a le droit de ne pas aimer (les goûts et les couleurs, hein) mais dire que son écriture est limitée par qu'elle est "simple", c'est donner un jugement trop hâtif et donner au final
l'impression d'avoir survoler son œuvre. Certains disent que son style est "simple", moi je préfère dire fluide, sans fioriture. Un style qui colle aux caractéristiques de son auteur qui avait de la gouaille et ne tortillait pas du cul pour chier droit, ses personnages phares sont à son image, avec du "punch", un franc-parler qui peut paraître brute de décoffrage de première abord mais derrière laquelle se cache encore une fois un profond humanisme et une déclaration d'amour à la vie.

Les détracteurs lui reprochent cette surenchère de violence, trop de combats et pas assez de réflexion. Mais ces personnages ne choisissent pas la voie de la violence parce qu'ils sont mauvais, ils y sont contraints. Et par qui ? On en revient à la politique; à cause des
tyrans comme Jianna et Gorben, les khan, les ducs et comtes qui ne sont que des camés du pouvoir et qui en veulent toujours alors que, lisez les réflexions des personnages seconds couteaux, que veulent-ils ? Souvent ils n'aspirent qu'à fonder une famille, avoir une ferme, élever des chevaux, être artisans (relire la façon dont Dakeyras convainc les brigands de ne pas attaquer sa famille dans l'épilogue de Waylander 3).

Voilà la philosophie (oui il y en a) qui ressort des romans de Gemmell.

Modération : merci, c'est cool ! (il sait pourquoi, Albéric) ;)
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Jeu 21 Mar - 8:59

Le gars est tellement rageux contre Renégats qu'il va vomir sa haine sur goodreads (sans faire l'effort de rédiger en anglais sur un site anglo-saxon).

Dans ce bouquin, on suit les aventures d différents personnages en lutte contre un roi devenu fou et désirant exterminer tous les impurs. Bien sûr, il y a de la magie, un ordre de chevalerie très élégant dans ses armures d’argent, des méchants très méchants et cruels, des bons sentiments (ah, non tiens, il n’y en a pas tant que ça), des bandits au grand coeur, de l’amour, de la folie, et des grands d’épée qui vous déchirent de l’épaule à l’estomac.
C’est court comme résumé, non ? Et pourtant, c’est pas vraiment la peine d’en lire plus. J’avais choisi de lire ce bouquin pour découvrir l’oeuvre de Gemmell, dont le nom eplit les rayonnages de pas mal de librairies au rayon SF et, honnêtement, j’espère m’être trompé en achetant ce bouquin (sous-entendu : si quelqu’un peut me conseiller le chef-d’oeuvre séminal de cet auteur, qu’il n’hésite surtout pas).
Parce que bon, d’accord, c’est de la fantasy sans saloperies de créatures magiques, avec une magie qui sait rester à sa place, mais ça n’est pas spécialement une raison pour pondre une histoire aussi mal cousue qu’une vieille serpillère. Car l’histoire est notoirement indigente et rebattue : les courageux rebelles qui s’allient pour lutter contre un roi aidé par les puissances du Mal, je trouve que ça n’est plus de la première fraîcheur. Donc le scénario est décevant, mais ça n’est pas tout. L’introduction des différents personnages, pour lesquels l’auteur nous raconte à chaque fois leur vie en une page, est un monument de mauvaise littérature. Hélas, rien ne vient sauver ces grossiers défauts.
Je ne peux donc que balancer ce ramassis de lieux communs usés jusqu’à la garde (sauf peut-être cette magie coloriste) dans l’enfer des livres médiocres, qui peut quasiment s’installer en tant que catégorie parente de la fantasy, n’eut été quelques chefs d’oeuvre que j’ai déja eu l’occasion de décortiquer.

Je dis non à la fatalité de la pourriture.
Car il est clair qu'il n'a pas compris grand-chose. Ici s'étale la mauvaise foi d'un rageux élitiste.
La preuve : ces gens là ne lisent que des bons livres, à savoir les chef-d'oeuvres postmodernes auxquels la plupart des gens ne comprennent rien, sauf eux qui adorent.
(déjà l'échelle de valeur j'aime => note maxi & je déteste => note mini c'est d'un faux-cul)
Pour ces esprits supérieurs il y a les chef-d'oeuvre, les trucs potables, et les grosses merdes.
Pourquoi rechercher à tout prix l'exceptionnel là où l'agréable suffit bien souvent largement ???

Je vais finir par croire que les esprits supérieurs qui passent à côté des messages humanistes ne sont pas des homo sapiens sapiens mais une para-humanité qui ne comprend rien à la vie.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Invité le Jeu 21 Mar - 17:47

Albéric a écrit:

Pourquoi rechercher à tout prix l'exceptionnel là où l'agréable suffit bien souvent largement ???

Amen mon frère!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Sieben le Jeu 21 Mar - 18:51

Pour une fois je ne trouve pas la critique sur Renégats incendiaire. On a lu pire. J'ai pas envie de défendre la critique, le mec est passé à côté de la plaque visiblement; mais bon, Renégats n'est pas le meilleur roman de Gemmell honnêtement (un des moins bon sûrement). Moi non plus je ne l'ai pas vraiment apprécié. Je veux dire par là que c'est un excellent livre parce que c'est du Gemmell tout craché (pour résonner court) mais déçu parce j'ai lu meilleur chez l'auteur. Alors bon, je préfère me dire que c'est un type qui a voulu découvrir Gemmell avec un one-shot (Renégats est tiré à part malgré les similitudes révélées) comme il le dit lui-même mais pas de bol il est tombé sur un des moins bons.
Il faut faire attention à ne pas tomber dans une sorte de chasse aux sorcières où toute critique de Gemmell serait blasphématoire. On critique bien négativement certains romans ici et que d'autres lecteurs adorent. Le mieux serait d'argumenter avec ces personnes là... hélas les anti-gemmell viennent rarement sur les forums consacrés à un auteur qu'ils n'aiment pas.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Jeu 21 Mar - 19:50

Pas incendiaire ?
"l’enfer des livres médiocres"
"un monument de mauvaise littérature"
"rien ne vient sauver ces grossiers défauts"
"histoire aussi mal cousue qu’une vieille serpillère"
"Car l’histoire est notoirement indigente et rebattue"

(il semblerait ici qu'il est très connu  que DG écrive des histoires pourries)
"balancer ce ramassis de lieux communs usés jusqu’à la garde"

Je n'aurais pas oser écrire cela de romans de gare que je n'ai pas aimé !
Un jugement aussi tranché et définitif sur l'auteur sur un seul livre c'est vachard.
Quand on est à côté de la plaque, on peut faire l'effort d'être un chouia plus nuancé.
Surtout qu'ici le gars s'est permis d'aller troller sur un site anglo-saxon....
J'ai jeté un coup d'oeil sur sa liste de livres préférés : sans surprise on est à des années lumières de l'héroïc fantasy avec des gros cycles d'anticipation et des romans transgenres postmodernes. Quand tu sens tu que ne fait pas partie du public visé, pas la peine de rager.
(j'ai le souvenir d'un gars qui rageait contre Prince of Persia parce que, je cite, "les passages de plate-formes gâchent le jeu")

J'ai pour règle de toujours laisser une 2e chance à 1 auteur (voire à 1 livre).
Il y a bien des livres qui m'ont déçu, mais je vais rechercher le positif et le public visé avant de l'envoyer directement dans l'enfer des livres médiocres (ce que je fait très rarement).

Sieben a écrit:Le mieux serait d'argumenter avec ces personnes là...
Déjà fait, je te fais un pot-pourri :
"histoires ennuyeuses d'un auteur médiocre qui devrait prendre des cours d'écriture"
"un auteur honteusement commercial qui ne fait pas faire autre chose que de la BCF"
"niveau originalité, c'est très en dessous de la Horde du Contrevent !"
"niveau écriture, on arrive pas à la cheville de Gagner la Guerre !"
"un worldbuilding de Donjons & Dragons qui ne soutient pas la comparaison avec Eddings"


Dernière édition par Albéric le Mer 14 Aoû - 10:24, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Ven 14 Juin - 14:31

Je n'ai pas repris les éléments de la critique, je me suis contenté de donner le lien car autant le dire tout de suite il s'agit de la diarrhée dactylographiée d'un gros rageux élitiste. C'est sûr que si on ne cherche pas, on ne trouve pas et dans cette optique il n'est pas de pire aveugle/sourd que celui qui n'a pas envie de voir/entendre.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Ven 21 Juin - 21:07

Daily Telegraph a écrit:"The only thing I liked about Waylander 2 – imitation Tolkien with no characterisation – was the butch girl on the cover."
Va mourir espèce de fantaisix qui n'y connaît rien mais qui croit tout savoir parce qu'il a une carte de presse.
OMG, on croirait le ranger du Donjon de Naheulbeuk qui se croit plus intelligent parce qu'il est persuadé de porter un anneau d'intelligence.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Sam 17 Aoû - 15:12

Les Anglais présentent David Gemmell comme le "fondateur de l'héroïc fantasy moderne".
Alors qu'en France les critiques qui ont pignon sur rue parlent d'un "auteur bourrin pour les bourrins" (sic).
Quelle est la différence entre l'Angleterre et la France ?
En France on lit peu de Fantasy (d'ailleurs on lit peu tout court), et les bobos font la pluie et le beau temps.
Sûrement que les 2 phénomènes doivent être étroitement liés... :whistle:

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Sieben le Sam 17 Aoû - 23:47

Albéric a écrit:
Alors qu'en France les critiques qui ont pignon sur rue parlent d'un "auteur bourrin pour les bourrins" (sic).
A Paris c'est bien connu, les journalistes ne lisent pas les livres. Ils ne se basent que sur la réputation d'un auteur. David Gemmell était vu, à tort, comme un "bourrin", du coup on la laissé dans la case bourrin sans même lire son œuvre, ça me rappelle Albert Camus...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Dim 1 Sep - 15:03

Sieben a écrit:A Paris c'est bien connu, les journalistes ne lisent pas les livres. Ils ne se basent que sur la réputation d'un auteur.
C'est presque un secret de Polichinelle.  

Concernant le classement de the wertzone :
Gillossen de ten.nikable a écrit:je souris en voyant que Gemmell dont on nous rebat les oreilles en France n'est pas si haut que ça, loin de là (J'ai choisi cet exemple au hasard ).
Il sera toujours plus haut que tous les trucs censément être monumentaux que selon lui on devrait absolument lire : l'hypocrisie des bobos élitistes de la Fantasy n'a aucune limite.
Cette déclaration est largement démentie par les faits.
Mais c'est classique, on monte en épingle le moindre truc douteux qui va dans son sens et on ignore tout le reste quittes à être totalement déconnectés du réel.
(Genre cracher sur Salvatore avant de s'apercevoir qu'il vend bien et de rétropédaler).
C'est pathétique...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Dark schneider le Lun 2 Sep - 13:29

Il n'aurait sans doute pas dis la même chose si Gemmell était publié chez pocket !

Qu'il aille au diable !
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Derfel le Lun 30 Sep - 1:20

Albéric a écrit:
Le gars est tellement rageux contre Renégats qu'il va vomir sa haine sur goodreads (sans faire l'effort de rédiger en anglais sur un site anglo-saxon).

J’avais choisi de lire ce bouquin pour découvrir l’oeuvre de Gemmell, dont le nom eplit les rayonnages de pas mal de librairies au rayon SF et, honnêtement, j’espère m’être trompé en achetant ce bouquin (sous-entendu : si quelqu’un peut me conseiller le chef-d’oeuvre séminal de cet auteur, qu’il n’hésite surtout pas). 
S'il déteste quand que ça, pourquoi démontrer une ouverture à lire le chef-d'oeuvre de Gemmell ?

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Sieben le Lun 30 Sep - 11:41

Chaque fois que je lis une critique négative sur David Gemmell comme quoi il serait un auteur "bourrin" à la plume "simple" et que ses bouquins sont toujours les mêmes, je pense à cette réplique d'Angus Young le guitariste d' AC/DC:

A un journaliste qui un jour a déclaré: "AC/DC c'est dix albums qui sonnent comme un seul", Angus Young répondit par voie de presse: "Il ment! Nous avons déjà onze albums qui sonnent comme un seul!".

Pour moi David Gemmell est à la fantasy ce que AC/DC est au Hard Rock. Un monument du genre. Leurs albums/livres sonnent comme un seul et c'est ça qu'est bon. On en redemande et on ne veut surtout qu'ils fassent comme d'autres artistes/écrivains qui adaptent leur style à leur époque.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Dark schneider le Lun 30 Sep - 11:53

Très bonne comparaison !  

Le monde de la musique est souvent aussi cruel dans ses critiques.

Certains groupes se font descendre parcequ'ils n'évoluent pas.
Certains groupes se font descendre parcequ'ils évoluent.

On oublie le principal : c'est la qualité qui compte.

AC/DC par exemple a fait des albums plus faibles mais pas parcequ'ils ne font pas preuve d'évolutions mais juste parceque le niveau des compositions étaient plus faibles.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Ven 18 Oct - 18:53

le boss de ten.nikable a écrit:Légende, qui ne pouvait déjà pas prétendre à être plus qu’un agréable spectacle dépaysant
Il ne peut même pas s'empêcher de balancer des piques quand il remanie la chronique d'un autre livre... Entre les chroniques en cartons (il ne peut pas s'empêcher de cracher sur la Fantasy qu'il est censé promouvoir et défendre dans sa dernière chronique en date) et la Jean-Patrick Sacdefiel attitude, c'est de plus en plus nullissime ce soi-disant site de référence pour la Fantasy en France...


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Ven 1 Nov - 18:09

le boss de ten.nikable a écrit:Évidemment, Druss lui-même (ou les autres héros de Gemmell) imposait souvent au lecteur de faire preuve d’une sacrée suspension d’incrédulité, mais, le temps de sa lecture, on y croyait, souvent dur comme fer.
Si on n'y croit pas, il ne faut pas lire de la Fantasy...
Gemmell fait de la l'héroïc fantasy néoclassique. Les héros de tous les récits épiques ne sont pas faits pour être réalistes. La suspension d'incrédulité est donc assez hors-sujet. Si on veut des personnages définitivement, et bien il faut aller dans la littérature générale qui privilégie la psychologie et les drames relationnels. Cette Autorité de la Destruction qui se présente comme un défenseur de la fantasy au quotidien ne semble pas comprendre grand chose à ce qui constitue l'essence même de la Fantasy.
C'est triste.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Oncle Kiin le Sam 2 Nov - 1:44

Un autre truc qui me fait marrer, dans le genre, c'est la condescendance affichée envers les Prix Gemmell, baptisés des "concours de popularité", etc.
Comme si les autres prix n'étaient pas également des concours de popularité, des histoires de réseau (pour ne pas dire copinage), de séduction (pour ne pas dire "tête du client") et d'air du temps. Au moins, avec les prix du public, l'échantillon de gens à mettre dans sa poche est beaucoup plus large, donc finalement c'est sans doute bien plus représentatif...
Un prix du public genre Prix Gemmell, ça mesure la fanbase des auteurs, leur présence sur le net et la sympathie qu'ils inspirent, ainsi que (pour partie, mais quand même), oui, la qualité ressentie de leurs bouquins. Bref, pour moi c'est largement plus parlant que les prix distribués par des jurys, qui se fondent en gros sur ces mêmes facteurs, mais du seul point de vue d'un happy few.
Les autres facteurs déterminant l'attribution des prix à jurys, qu'ils soient respectables (partis pris assumés sur le genre, promotion de "l'excellence" à travers une grille critique bien déterminée, etc.) ou plus contestables (proximité idéologique, copinages avec les auteurs ou les éditeurs, etc.) sont loin de suffire à rendre ces derniers plus "nobles" ou plus pertinents que l'expression de ses goûts et accointances par le public lui-même.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Sam 2 Nov - 8:41

Elbakin a écrit:C’est pendant la World Fantasy Convention qui se déroule à Brighton (Grande-Bretagne) qu’ont été annoncés les vainqueurs de la session 2013 du prix David Gemmell Awards.
Rappelons qu’il s’agit d’un concours de popularité, ouvert à tous sur le site du prix. Trois catégories sont en jeu, le Morningstar Award pour le meilleur débutant, la meilleure illustration avec le Ravenheart Award et la catégorie du meilleur roman avec le Legend Award. La catégorie phare est remportée par Brent Weeks et son Porteur de lumière, tome 2 : Le couteau aveuglant tandis que c’est Didier Graffet et Dave Senior qui obtiennent la meilleure illustration pour la couverture du A Red Country de Joe Abercrombie. Le meilleur espoir est pour sa part gagné par John Gwynne et son Malice.
Alors que Le couteau aveuglant est d’ores et déjà disponible en français, l’on pourra retrouver l’année prochaine Red Country chez Bragelonne et peut-être prochainement le roman de John Gwynne.
Rappelons de la même manière que la Prix Elbakin.net est un concours de popularité réalisé en interne par l'équipe d'Elbakin, qui chacun le sait désormais fonctionne à la tête du client avec des amitiés IRL, des inimitiés IRL, des copinages IRL, du clientélisme en veux-tu en voilà, des partis pris pas assumés du tout et tutti quanti. Comme d'habitude, faites ce qu'on dit, pas ce qu'on fait...

D'ailleurs que disent-ils sur leur podcast sur la Fantasy dans les réseaux dits sociaux :
"les blogs sont des boites à savons, écrire une critique Amazon revient à pisser dans un violon les gens ne regardant que les étoiles, les critiques peuvent être achetées sur les sites basés sur des systèmes de démocratie participative dupant aisément les jambons que sont monsieur et madame Toutlemonde"
Evidemment il fallait lire entre les lignes pour comprendre cela, parce que ces crypto-bobos sont de véritables bisousnours tueurs assez malins dans le genre...

"le troll malin, c'est celui qui fait passer les autres pour des trolls"


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Albéric le Ven 10 Jan - 18:53

le boss d'Elbakin a écrit:Dark Moon va effectivement voir sa note baisser car un 8.5 constitue bel et bien une anomalie. J'étais jeune... En revanche, vu comment je trouve Légende faible, je me trouve encore trop gentil.
Vu comment je trouve le chroniqueur faible, je me trouve encore trop gentil avec ten.nikable.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Derfel le Ven 10 Jan - 19:19

C'est incroyable d'écrire ça. Va-t-il revoir toutes ses notations de jeunesse, j'en doute !
Bref, ça fait pas sérieux, on dirait de la jalousie envers une plume qui réussit à toucher et à émouvoir en Fantasy, chose que je n'ai vraiment pas rencontré souvent, hors-Gemmell.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Sieben le Sam 11 Jan - 0:43

Donc en gros maintenant c'est juste un vieux con aigri ? Ce qui serait bien c'est de préciser pourquoi il n'aime plus autant Dark Moon. Mais c'est sûr qu'essayer de développer des arguments, pfou la la c'est dur, alors que démonter un livre à coup de "c'est mauvais", c'est tellement facile. Et puis pourquoi se fouler à se justifier, c'est le "boss" après tout, aucune raison d'expliquer à la plèbe pourquoi c'est de la daube. "C'est mauvais jvous dis !"
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les anti David Gemmell

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum