David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Yasushi Inoué

Aller en bas

White Square Yasushi Inoué

Message par Albéric le Lun 24 Déc - 11:19

ll existe un pays où les auteurs de BD sont des icônes nationales que personne n'oserait prendre de haut, un pays où les événements de la rentrée littéraire sont les remises des prix polar et thriller, un pays où les auteurs de romans historiques voire d'aventures entrent à l'Académie des Arts et reçoivent les plus hautes distinctions honorifiques.
Ce pays, c'est le Japon, un vrai pays de littérature où on lit énormément, par comme la France où une minorité de connards élitistes n'a pas ménagé ses efforts pour dégoûter à vie des générations de lecteurs potentiels. Le pire étant qu'ils sévissent encore assez largement.

Bref : le Japonais Yasuki Inoué est un bon auteur de romans historiques, pour nous assez exotiques
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yasushi_Inoue

De cet auteur je n'ai lu que Le Loup Bleu et Vents et Vagues et j'en garde un bon souvenir :
(c'est une amie franco-vietnamienne qui me les avait recommandés)


Résumé :
Gengis-khan (1167-1227) - le "conquérant du monde", selon ses chroniqueurs - avait formé un empire démesuré allant de Pékin à la Volga. Yasushi Inoue raconte l'épopée de ces fils du " loup bleu et de la biche fauve ", les chevauchées triomphantes, les butins fabuleux et les carnages qui entraînèrent les hordes mongoles en terre d'Islam et, au-delà de la Grande Muraille, dans la mythique Chine. Mais, de bataille en bataille, c'est à la découverte d'un homme énigmatique que nous convie l'écrivain : à partir des chroniques de l'Histoire secrète des Mongols, il reconstitue peu à peu le mystère de la vie de celui qui n'eut de cesse de devenir le légendaire "Loup bleu".
Assez classique de prime abord, et donnant de l'eau au moulin faisant du conquérant mongol la réincarnation du héros japonais Minamoto no Yoshitsune, l'ascension de Temujin est finalement bien traitée (si vous avez apprécié le film Mongol, vous serez ici comme un poisson dans l'eau) et j'ai bien aimé les passages sur les guerres en Asie Centrale, assez immersifs dans leur ambiance antiquisante.



Résumé :
Kubilai (1215-1294), grand Khan des Mongols, petit-fils de Gengis Khan, empereur fondateur de la dynastie mongole de Chine, réalisa le rêve que son aïeul, avant lui, n'eut pas le temps d'accomplir : la conquête de la mythique Chine avec les fils du ''loup bleu et de la biche fauve''. Connu des Européens grâce aux récits de Marco Polo, son nom évoque, pour les Japonais, le fameux épisode des ''kamikaze'' ou ''vents divins'' qui protégèrent leur pays de l'invasion mongole.
Ce roman part d'une bonne idée, à savoir raconter l'invasion du Japon à travers les yeux de la Corée occupée, obligée de collaborer avec l'occupant mongol à la traversée du Détroit de Tsukuma.

Un bel hommage rendu au peuple coréen par l'auteur japonais, et c'était pas gagné quand on sait que la Corée a été victime par 2 fois d'invasion, d'occupation et de crimes contre l'humanité...


Dernière édition par Albéric le Dim 14 Juil - 15:06, édité 2 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Yasushi Inoué

Message par Albéric le Ven 12 Juil - 22:59


Résumé :
Dans le japon du XVIe siècle, les seigneurs se disputent âprement leurs territoires : de bataille en bataille, c'est toujours un nouvel opposant plus dangereux qui se profile à l'horizon, dans un climat de violence où la force, la ruse et le courage ouvrent seuls les chemins du pouvoir. De cette période de chaos se détache une figure tout aussi prodigieuse, Yamamoto Kansuke, décrit comme nain, borgne, boiteux, de teint noir et marqué de petite vérole, devenu le stratège génial et secret du seigneur du clan des Takeda. porteur d'un rêve immense, celui de l'unité du japon, fidèle à son maître et à sa concubine Yubu, qu'il vénère pour sa beauté et son caractère indomptable, il mourra sans avoir vu se réaliser la vision qui soutient son existence.

Celui-là, il finira dans ma PAL.
Marre d'Oda Nobunaga : vive Takeda Shingen !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum