David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donnez votre avis sur le livre !

0% 0% 
[ 0 ]
86% 86% 
[ 6 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

White Square Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Sigarni le Dim 8 Fév - 16:23

Les cruels Aenirs ravagent le territoire au sud des montagnes, semant la mort et la terreur dans tous les villages.
Retranchés dans les hauteurs, les clans se croient à l’abri. Caswallon, voleur et guerrier solitaire, sait qu’ils seront les prochains à subir les assauts des terribles barbares. Mais les fiers highlanders refusent d’entendre la voix de la raison, et de s’unir pour contrer la menace. Pire, le chef du clan de Caswallon invite son ennemi à participer à leurs jeux d’été. Son geste pourrait bien condamner tous les clans.
C’est alors que Sigarni, la Reine Faucon, surgit à travers le temps et l’espace…


Dernière édition par Sigarni le Sam 1 Déc - 2:27, édité 3 fois
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par GrM le Ven 27 Avr - 19:04

Voilà, Le Faucon Eternel, le tout dernier Gemmell à paraître en France sortira le 24 août 2012...

http://www.amazon.fr/Le-Faucon-Eternel-Gemmell-David/dp/2352945887/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1335546222&sr=1-1
avatar
GrM
Guerrier Avatar

Date d'inscription : 20/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Jeu 3 Mai - 13:02

OOOOoooooh! qu'il est beau!!!! o_O je crois que je vais l'attendre avec impatience celui-là... comme tous les précédengts, en fait!^^
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par GrM le Sam 21 Juil - 18:56

Le parution du dernier Gemmell se rapproche... Comme le précédent je pense qu'il ne faut pas s'attendre à un très grand cru, à réserver essentiellement aux grands fans de l'auteur qui ont lu tous les autres livres.
Pour le coup je trouve la couverture pas mal du tout.
avatar
GrM
Guerrier Avatar

Date d'inscription : 20/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par JMtimba le Sam 21 Juil - 22:58

Très belle couverture en effet!
avatar
JMtimba
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 31 Oct - 21:33

J'ai commencé : cela fait du bien de retrouver Dave !
Dès le prologue c'est Dr Who chez les Highlanders. Yeah.
Et on retrouve la comédie humaine gemmellienne avec la relation père absent / orphelin / père adoptif si chère à l'auteur qu'il l'a vécue.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 7 Nov - 21:26

Les nouveaux chevaliers de Sigarni ?
Agwaine = Agravain
Gwalchmai = Gauvain
Lennox = Kay
Gaelen = Perceval
Caswallon = Lancelot

Comment chute Sigarni ? un traître lui vole son épée la veille de sa dernière bataille
L’endroit ou Sigarni rend son dernier soufflé? L’Île de Vallon
Le chevalier qui garde le portail qui y mène ? Bedwyr = Bedivere
Le chemin qui y mène ? la caverne du Calice (= du Graal)

L’épée de Sigarni ? Skallivar = Excalibur
Comment l’a-t-elle obtenue ? par une dame du lac
Qui orchestre l’ascension de Sigarni ? Taliesen = Merlin
Qui orchestre la chute de Sigarni ? Morgase = Morgane
Contre qui combat-elle ? les Angostins et les Aenirs = les Angles et les Saxons


Quand je pense que des spécialistes en Fantasy n’y ont vu que du feu… lolilol !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Dim 17 Nov - 19:38


Le premier personnage qui est développé est Caswallon, qui emprunte son nom au héros briton qui mena la résistance face aux légions de Jules César. On sait donc dès le départ qu’on s’embarque pour une nouvelle histoire de résistance à l’oppression et c’est tant mieux !

Un livre avec 4 niveaux de lecture, si on se donne la peine de prendre un peu de recul :
- on peut se contenter de suivre le jeune Gaelen en quête d’intégration qui découvre le sens de la vie (personnage d’inspiration largement autobiographique si on sait lire entre les lignes)
- on peut suivre avec Caswallon l’affrontement entre les Highlanders et les Aenirs (dont les rivalités intestines semblent tout droit sorties du manga Vinland Saga : normal les 2 piochent dans les mêmes faits historiques de la tumultueuse histoire viking), l’affrontement entre le Bien et Mal certes, mais surtout entre les braves gens qui se contentent de vivre leur vie auprès de leurs amis, de leur famille et de leur communauté et les homines crevarices toujours insatisfaits et qui comble le vide de leur âme avec de l’argent et du pouvoir
- on peut suivre avec Taliesen, alias Gandalf de Gallifrey, un enchevêtrement de paradoxes temporels, qui ne sont pas trop mis en avant pour que l’ensemble reste lisible, mais qui s’avère complètement vertigineux si on cherche à démêler l’écheveau du nœud gordien des réalités possibles et des infinies probabilités… Ainsi le Faucon éternel est un concept entre les travaux du physicien et mathématicien Hugh Everett et les arbres séfirotiques de la Kabbale. Que se cache-il ? L’éternelle soif de justice et l’éternelle quête du bonheur de tous peuples de tous les univers (un concept éminemment moorcockien).
- on peut suivre une astucieuse relecture du mythe du Roi Arthur et de son éternel retour à travers le naming et moult petits indices et grandes thématiques

David Gemmell nous ballade d’abord au grand air des cols enneigés aux forêts aux senteurs résinées, en passant par les vallées et les bruyères avant que le petit monde des clans ne soit bouleversé par les feux de la guerre. Ensuite c’est la tonicité habituelle de l’auteur britannique qui alterne duels, escarmouches et sacrifices héroïques, traques, fuites et cavales entre batailles désespérées et survival rondement mené.
Finalement le roman est construit comme le film La Canonnière du Yang-Tse (Robert Wise, 1966) : une première partie à la Rigante (cad misant sur une ambiance plutôt intimiste et développant les doutes et hésitations des personnages principaux) puis une partie à la Drenaï (cad avec de l’action et l’émotion, du sang et des larmes) encadre des jeux celtiques qui culminent avec un concours de course profondément ambivalent. C’est un moment de fête qui soude toutes les tribus entre elles, mais c’est aussi à partir de celui-ci que le tragique destin se met en marche : après plus rien ne sera comme avant pour le peuple des Highlands dont les clans subissent leur lot de malheurs et de tragédies jusqu’à l’inévitable fin (ici résolument optimiste quand même David Gemmell oblige).
Ce conflit de civilisation est d’ailleurs assez dense entre Gaelen qui après avoir sauvé sa peau et les 2 femmes de sa vie se lance à la recherche d’alliés de dernière minute tandis que Caswallon franchit les portails pour trouver du secours à travail les méandres du temps. Et ace à la marée aenire, le seigneur de chasse Maggrig, le champion d’épée Leofas et les frères ennemis Dunild et Patris essayent de sauver ce qui peu l’être en organisant de haute lutte le baroud d’honneur d’un peuple qui a des valeurs.

D’un côté le final pourrait s’avérer un peu frustrant, mais d’une autre côté qu’est-ce qu’on essaye de mettre en avant ? La liberté, l’égalité, la fraternité, la solidarité c’est sûr, mais aussi l’intégration, la tolérance et la résistance à l’oppression… Des thèmes humanistes et progressistes mis à la portée du grand public, n’en déplaisent à certains.



Dernière édition par Albéric le Mar 26 Nov - 18:20, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 21 Nov - 20:23

Once and Future King
C'était sous mes yeux et j'ai rien vu venir...
Le roi qui était et qui sera.
Gaelen et Sigarni, Sigarni et Gaelen...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 10 Avr - 20:58

Après un premier tome qui m'a plutôt bien emballé, je reste dubitatif devant ce second volet. Un 2ème tome qui n'est pas vraiment une suite à proprement parlé. Même univers mais personnages différents, certains ont été aperçue en catimini dans le t1 et sont ici d'avantage au premier plan.

Je regrette profondément que Sigarni ne soit pas plus mise en avant dans ce t2 où elle n'a qu'un rôle de faire valoir mineur alors que c'était selon moi le principal atout du cycle.

Pour être honnête les 2 premiers tiers du bouquin je me suis un peu ennuyé. On ressent dans ce bouquin toute l'influence d'un Lion de Macédoine et des précédents livres et que Gemmell prépare doucement le terrain pour Rigante.
En revanche dans le dernier tiers, l'action s'emballe, on a enfin des réponses. J'ai adoré les explications sur les portails donnés par Taliesen même si souvent il faut le dire, j'étais aussi paumé que Caswallon devant les graphiques et tableaux de Taliesen.

Je crois qu'il va me falloir une relecture de ce cycle 1 de ces 4 pour pleinement apprécier ce récit car l'intrigue devient assez complexe à mesure qu'on avance. Honnêtement je n'ai pas toujours tout saisi, mais le propos m'a plu. Au final quoi que fasse Taliesen pour essayer de démêler ce sac de nœud que sont les couloirs du temps, il fait fausse route. Toute sa quête est vaine car il essaie d'empêcher les paradoxes temporels de ce produire et de recoller les morceaux mais ce qu'il ne saisit pas, je pense, c'est qu'il n'existe pas de paradoxe !
Tout était écrit à l'avance et quoi qu'il se passe les choses arrivent et se déroulent comme prévu. Le destin trouve toujours un passage.

Là on rentre carrément dans la SF. ça peut en rebuter certains
Spoiler:
Le labo high tech de Taliesen avec des lumières au plafond et l'écran noir qui coulisse
car jusque là Taliesen je le voyais juste comme un druide chamanique.

La partie où il raconte son histoire et celle de son peuple est aussi passionnante car on approfondie un peu plus la mythologie gemmellienne. Il faudrait que m'attarde sur L'Echo du Grand Chant un de ces jours. Y trouverai-je des réponses par rapport à ce fameux peuple ancien ayant créé les portails ?

Donc 2/3 soupirs et long à mettre en place, suivi d' 1/3 excellent !

Encore une fois, où est Sigarni ? Quelle fin pourrie la concernant. Dommage.

J'ai perdu la page mais j'ai repéré une référence directe à Drenaï. Lorsque la sorcière aenir raconte qu'elle a appris certains de ses tours auprès d'un... Nadir, dans un autre monde.

Sinon on retrouve toutes les thématiques propres à Gemmell que je ne vais pas citer. Albéric l'a très bien fait avant moi. Je suis passé à côté des références arthurienne, mais les vikings c'étaient évidents.

6,5/10
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 10 Avr - 21:16

Un critique étayée et assumée. 
L'impression finale reste positive j'espère ?
Je reste persuadé qu'il existe 2 types d'amateurs de Gemmell et ce qui t'a déplu pourrait fort bien plaire par exemple à Alinzore qui a adoré le rythme et le ton de Rigante.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 10 Avr - 21:38

Albéric a écrit:
L'impression finale reste positive j'espère ?
Je reste persuadé qu'il existe 2 types d'amateurs de Gemmell et ce qui t'a déplu pourrait fort bien plaire par exemple à Alinzore qui a adoré le rythme et le ton de Rigante.

De manière général j'ai un avis très positive de tout les romans de Gemmell par rapport à l'ensemble de la production fantasy.

Mais impression moyenne par rapport aux autres romans de Gemmell, avec qui je suis exigeant. Avec Drenaï et le Lion de Macédoine et Dark Moon on touche les cieux, avec Rigante c'est très bon, et Renégat c'était franchement moyen. La Reine Faucon se situe entre Dark Moon et Rigante (mais ma lecture de Rigante date).

Ce rythme me plaît d'habitude, c'est même une marque de fabrique chez l'auteur, mais là il m'a agacé disons. Je m'attendais pas à me refarcir toutes les présentations du T1. Je pensais vraiment que cela allé être une suite et non pas une histoire parallèle. J'ai été surpris en fait.

En tout cas il a le mérite d'approfondir le sujet des portails spatio-temporel et des univers parallèles en apportant des réponses sur leurs origines. Gemmell aurait pu passer un peu moins de temps sur le 1er tiers et étoffer un peu plus le dernier.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 10 Avr - 21:44

Sieben a écrit:Ce rythme me plaît d'habitude, c'est même une marque de fabrique chez l'auteur, mais là il m'a agacé disons. Je m'attendais pas à me refarcir toutes les présentations du T1. Je pensais vraiment que cela allé être une suite et non pas une histoire parallèle. J'ai été surpris en fait.
Moi aussi cela m'a décontenancé voire déçu.
Et puis je me suis prêté au jeu et j'ai kiffé.
Le deniers 1/3 était rempli de trucs épiques !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Derfel le Sam 3 Mai - 0:18

Sieben a écrit:Je regrette profondément que Sigarni ne soit pas plus mise en avant dans ce t2 où elle n'a qu'un rôle de faire valoir mineur alors que c'était selon moi le principal atout du cycle.

J'ai perdu la page mais j'ai repéré une référence directe à Drenaï. Lorsque la sorcière aenir raconte qu'elle a appris certains de ses tours auprès d'un... Nadir, dans un autre monde.
Moi aussi je partage ta déception de ne pas voir beaucoup Sigarni dans ce roman. Ça brise le rythme de Reine des Batailles et ça fait bizarre de la voir apparaître toute vieille. Faut dire que Gemmell a l'air d'être encore dans l'esprit du Lion de Macédoine et de ses portails. Autre référence au Lion de Macédoine :
page 340 a écrit:Mais les sources de pouvoir sont limitées, même celles qui émanent des étoiles mortes et sont à l'origine des Sipstrassi.
Les Sipstrassi qui sont aussi à la base de la trilogie Jon Shannow et qui sont dans Le Fantôme du Roi et La dernière épée de pouvoir.

Il y a deux références à Drenaï :
page 297 a écrit:Que la Source soir remerciée, déclara le prêtre, car elle t'a envoyée au moment où j'avais besoin de toi.
mais surtout :
page 282 a écrit:C'est un vieux sort, et un bon, que m'a enseigné un chaman nadir dans une autre époque.
De là à penser de ce dyptique se passe dans un futur très éloigné du cycle Drenaï.
Ce qui expliquerait aussi l'origine de la technologie que l'on retrouve dans Les Épées de la Nuit et du Jour.

Je n'ai pas été emballé par les explications temporelles des portails, je trouvais que ça compliquait inutilement l'histoire et ça me faisait perdre de l'intérêt à ma lecture. J'aurais préféré une histoire au déroulement plus linéaire.
Finalement, ce n'est pas le meilleur Gemmell, mais tout de même un livre qui se lit sans vraiment de temps mort. Je l'ai débuté jeudi et vendredi il était terminé, c'est un très bon signe !


Dernière édition par Derfel le Sam 3 Mai - 15:19, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Sieben le Sam 3 Mai - 13:39

Derfel a écrit:
De là à penser de ce dyptique se passe dans un futur très éloigné du cycle Drenaï.
Ce qui expliquerait aussi l'origine de la technologie que l'on retrouve dans Les Épées de la Nuit et du Jour.

Au niveau temporel je ne saurai dire mais je ne crois pas du tout que l'histoire se déroule dans le futur de Drenaï. Je penche plus pour un monde parallèle. D'ailleurs dans l'extrait que tu as relevé sur le shaman Nadir, la sorcière évoque bien un autre monde. Donc même époque mais autre monde.

On est d'accord, ça se lit bien et vite mais sans moments vraiment épiques. Le sentiment qu'il s'agit d'une saga transitoire et expérimentale avec tout le vécu du Lion de Macédoine, il enfonce un peu plus le clou avec son "Multivers", mais qu'il prépare le terrain pour le vrai projet: Rigante.

Je retiendrai le personnage de Sigarni que j'ai surkiffé, et la technologie des portails.

D'ailleurs je commence à lire L'écho du grand chant. Je ne sais pas si tu l'as déjà abordé mais j'ai le sentiment d'avoir entre les mains le livre "source", celui qui explique toute la mythologie gemmellienne. A voir.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Sam 3 Mai - 14:55

Sieben a écrit:On est d'accord, ça se lit bien et vite mais sans moments vraiment épiques. Le sentiment qu'il s'agit d'une saga transitoire et expérimentale avec tout le vécu du Lion de Macédoine, il enfonce un peu plus le clou avec son "Multivers", mais qu'il prépare le terrain pour le vrai projet: Rigante.
Ce diptyque est l'oeuvre la plus clivante de sa bibliographie : c'est autant une expérience, une progression et une transition qu'un point de bascule vers ses meilleurs réalisations. Il a finit de tâtonner : il va faire basculer ses œuvres vers qqch de plus intimiste et psychologique, et associer ses inspirations historiques à son imaginaire moorcockien.

Sieben a écrit:D'ailleurs je commence à lire L'écho du grand chant. Je ne sais pas si tu l'as déjà abordé mais j'ai le sentiment d'avoir entre les mains le livre "source", celui qui explique toute la mythologie gemmellienne. A voir.
On a des topics sur le sujet.
Mais déjà le chef vagar aux yeux violets qui entend parler d'une prophétie mentionnant un sauveur unificateur en armure de bronze (à moins que cela ne soit l'inverse, je ne me rappelle pas du tout non plus)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Derfel le Sam 3 Mai - 15:20

Pas du tout, on parle vraiment d'une autre époque, pas d'un autre monde :
page 282 a écrit:C'est un vieux sort, et un bon, que m'a enseigné un chaman nadir dans une AUTRE ÉPOQUE.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Derfel le Sam 3 Mai - 15:36

J'ai l'impression que Gemmell était beaucoup attaché à ses autres productions et qu'il a mis un peu de tout dans ce livre : les portails (Lion de Macédoine), les pierres Sipstrassi (Jon Shannow et Les Pierres de Pouvoir), La Source et les Nadirs (Drenaï).
Reste Renégats et L'Étoile du Matin qui ne semblent partager aucun lien direct avec ce dyptique malgré que L'Étoile du Matin est relié à Drenaï par le biais du royaume de Ventria et du peuple angostin et que Renégats est lié à L'Étoile du Matin par la présence des Chevaliers de la Gabala donc indirectement à Drenaï et encore par la bande avec La Reine Faucon. On est dont en présence d'un réel Multivers Gemmellien.
Décidément, plus on en parle, plus je constate que ce dyptique est une oeuvre négligée et que nous avons affaire à deux romans charnières dans l'oeuvre de David Gemmell.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Albéric le Sam 3 Mai - 15:44


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Marv le Mer 21 Mai - 21:55


Gaelen n'est encore qu'un jeune adolescent vagabond quand survint le pillage de sa cité et le massacre de ses habitants par les Aenirs.
Torturé et condamné à une mort certaine, il sera sauvé in extremis par le montagnard Caswallon qui l’accueillera au sein de son clan des Highlands .
En faisant de lui son enfant par adoption, Caswallon donnera à Gaelen un nouveau foyer qui lui permettra de guérir ses plaies physique et morale.
En lui inculquant les valeurs culturelles de son peuple ainsi que des repères sociaux, Caswallon offrira une nouvelle existence à Gaelen tout en se mettant à dos une partie de la communauté.
En prenant son mentor comme modèle et en s'appropriant cette nouvelle culture, Gaelen trouvera les ressources pour se faire accepter et apprécier.

L'histoire se déroulant sur quelques années, nous le voyons grandir, nous partageons sa souffrance, ses peurs, ses doutes, ses peines de cœur. Nous assistons à sa renaissance sur une terre qui n'est pas la sienne mais qui aura fini par l'adopté. À mesure qu'il s'affirme aux yeux des autres il prend conscience de qui il est, des valeurs pour lesquels une vie vaut d’être vécue, des valeurs pour lesquels un homme serait prêt à donner sa vie.
Alors qu'il s'accomplit en tant qu'homme dans ce nouveau foyer, le fléau Aenir va s'abattre sur son nouvel éden et tout dévaster.
Un vrai beau récit initiatique.


L'univers défini dans le premier volume "Reine des batailles"est ici puissamment illustré par David Gemmell, qui chose n'est pas coutume, prend le temps de nous dépeindre ce territoire ainsi que les us et coutumes de ce peuple qui emprunte autant à la culture écossaise que Scandinave.
Plus que jamais, D. G prend le parti de nous décrire l'immensité des paysages composés de vaste forêts et de hauts plateaux enneigés.


L'auteur en profite (comme à son habitude) pour intégrer une nouvelle fois dans un roman isolé, des références à son univers Drenai.
L'utilisation du terme UNIS n'est pas exploitée dans le livre, mais c'est bien de cela qu'il s'agit à l’évocation du savoir des shamans nadirs quand une sorcière invoque lors d'un rituel des hommes garous chargés de traquer les guerriers Highlands du clan des Farlains.
Plus encore, il est fait référence aux nadirs ainsi qu'aux pierre sipstrassis propres aux romans du cycles "pierres de sang".
Il est également très probable que ce peuple des Highlands correspondent à celui de l'étoile du matin sur une époque différente.
On peut donc raisonnablement pensé que Renégats, L'étoile du matin, Reine des batailles, Faucon éternel et Dark moon, se situeraient sur le même monde à des époques différentes, alors que les romans Drenai se positionneraient dans une dimension parallèle.

Par sa qualité et sa profondeur narrative Faucon Eternel est un bon livre, toutefois l'intégration des portails dimensionnelle et la sophistication de l'intrigue dans le dernier quart du roman, porte atteinte au rythme, à la cohérence et au charme du roman.
En voulant finalement reprendre le concept du paradoxe temporel de Reine de batailles, D.G reproduit les mêmes erreurs, le récit en devient plus confus et finalement l’intérêt du roman va en décroissant.
Malgré ce final décevant, Faucon Eternel demeure une excellente production de David Gemmell à ne surtout pas délaisser.

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t347-votre-critique-de-le-faucon-eternel-de-david-gemmell
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Faucon Eternel : donnez votre avis !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum