David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Aller en bas

White Square L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Derfel le Dim 7 Oct - 3:18

Pour ma part, j'ai évidemment plus apprécié ce film que Centurion, mais je trouve qu'une fois le visionnement terminé, il n'en reste pas vraiment aucun souvenir qui mérite qu'on s'y attarde.

Bref, un film moyen qui est nettement en deçà de mes attentes, qui mérite un visionnement, et j'insiste sur le un, pas plus, mais aucunement un achat.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Dark schneider le Dim 7 Oct - 14:08

Film intelligemment mené, et évitant un manichéisme prévisible. Même si je pourrais pinailler en disant qu'une fois de plus on se sert du contexte antique pour faire une parabole sur notre civilisation actuelle, ce que je trouve un peu pénible à force, mais dans l'ensemble le film s'en sort très bien. Un film qui je pense, sera revu à la hausse dans les années qui vont suivre.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Derfel le Lun 8 Oct - 19:44

Dark schneider a écrit:Un film qui je pense, sera revu à la hausse dans les années qui vont suivre.
Suite à vos commentaires, je l'ai regardé à nouveau, hier.
Là où le bât blesse, c'est lors de la fuite du village du clan des phoques. Certes, on peut croire que ces Highlanders excellent à la course, mais de là à suivre le rythme de 2 cavaliers montés, je n'y crois pas. Cette partie du film me semble sa principale faiblesse.
La finale est très bien et j'aime bien la dernière scène qui peut laisser la porte ouverte à une hypothétique suite.
Donc, vous aviez raison, à défaut d'une oeuvre marquante, c'est tout de même un bon film. :thumright:

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Derfel le Mar 9 Oct - 0:31

À une vitesse au trot de 14km/h et au galop de 20-30 km/h, avec de l'eau à proximité, des herbes comme nourriture, aucune raison que les 2 fuyards se fassent rattraper.
Au moins, si un cheval avait chuté pour se casser une jambe, mais non, il meurt d'inanition.
Par la suite, ils sont deux sur le même cheval et à la vitesse où il avance, ils auraient facilement pu marcher à son côté plutôt que le crever.

je sais que le terrain était difficile, mais ils avaient le choix de tracé et les moyens de le suivre.

Bref, non-crédible.


Dernière édition par Derfel le Dim 9 Déc - 7:21, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Albéric le Jeu 29 Nov - 21:56

Enfin un vrai bon film : cela fait du bien. :thumright:

Une grosse bataille au début, une grosse baston à la fin et entre les 2 une magnifique histoire d'amitié entre un Romain et un Briton en quête de rédemption hantés mutuellement par le souvenir de leur père respectifs.
Il m'a fait penser à Agora :
- même genre : le péplum
- même souci du détail : on sent que les équipes techniques on bien bossé sur le réalisme historique
le camp romain est très bien reconstitué y compris dans les mentalités : je m'y croirais vraiment
- même mélange entre tragédies historiques et réflexion intimistes sur la psychologie de personnages tourmentés

Belle ambiance visuelle : on sent froid et humidité des Highlands même au chaud dans son canapé.
(par contre le film aurait mérité un directeur de photographie plus ambitieux car les images sont plus termes que dans Centurion)
Belle ambiance sonore : musique symphoniques, musiques celtiques, musiques tribales donnent du cachet à l'ensemble.

Beau casting aussi, Donald Sutherland en retraité romain certes, mais Channing Tatum et Jamie Bell qui livrent 2 prestations à la fois sobres et rigoureuses, émouvantes et passionnantes, et Mark Strong méconnaissable en déserteur éloigné de la civilisation et Tahar Rahim méconnaissable en guerrier tatoué plus proche d'un Iroquois que d'un Highlander.

Et puis j'ai bien aimé le twist
Spoiler:
on part sur bon vieux film de guerre antique, et puis paf le héros blessé gravement se retrouve à la retraite d'office !
du coup expédition en binôme avec l'esclave qui va devenir son frère d'arme au Nord du Mur !!!
J'avais déjà bien aimé le Dernier Roi d’Écosse, mais là je suis vraiment séduit par le réalisateur Kevin MacDonald. J'adorerais une suite avec les mêmes acteurs car les personnages d'Aquila et Isca sont vraiment attachants.

Autant Centurion pouvait lorgner sur une adaptation des récits de Howard, autant L'Aigle de la Neuvième Légion avec ses héros cabossés en quête de rédemption pourrait aisément lorgner sur une adaptation des récits de David Gemmell (là aussi le parallèle m'a sauté aux yeux avec le mélange action/introspection & émotion !).
Kevin MacDonald, si tu ne sais pas quoi faire tu peux adaptateur Druss, Waylander, le Loup Blanc, Troie... Je suis preneur !

En attendant, cela me redonne fortement envie de relire le cycle de (B)Rigante !!! ;)


@ Derfel :
À une vitesse au trot de 14km/h et au galop de 20-30 km/h, avec de l'eau à proximité, des herbes comme nourriture, aucune raison que les 2 fuyards se fassent rattraper. Au moins, si un cheval avait chuté pour se casser une jambe, mais non, il meurt d'inanition. Par la suite, ils sont deux sur le même cheval et à la vitesse où il avance, ils auraient facilement pu marcher à son côté plutôt que le crever. Je sais que le terrain était difficile, mais ils avaient le choix de tracé et les moyens de le suivre.
Bref, non-crédible.
Je n'ai pas réellement perçu le côté non crédible du truc.
Les chasseurs connaissent le terrain, les chassés non : chaque rallongi se fait au détriment des proies qui voient leurs prédateurs se rapprocher car...
... Les chasseurs ont des chiens pisteurs : ils vont droit au but.
Les chasseurs sont des coureurs de fond, or un marathoniens court entre 15 et 20 km/h...
... Si les fuyards reste au trot, ils se font rattraper en moins de 2h !
Pour les chasseurs c'est une vendetta : on ne s'arrête pas pour boire, manger, dormir...
... les chassés si et en plus ils boivent se procurer l'eau et la bouffe que les autres ont avec eux
Et ils n'auraient pas pu marcher à côté du cheval puisque l'un d'entre eux est trop amoché pour se déplacer normalement voire tenir sur ledit cheval tout seul.
Bref, on peut laisser la place à la suspension d'incrédulité sans trop rouspéter.  ;)


Dernière édition par Albéric le Sam 31 Aoû - 10:21, édité 3 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par VinceNico le Sam 8 Déc - 11:10

Je suis d'accord dans le fond avec vous c'est un excellent péplum, novateur dans son genre, plus sombre et plus réaliste que Centurion.

Les acteurs et le réalisateur ont fait un travail remarquable d'ailleur si on prend exemple sur "l'hisoire de la neuviéme légion hispana" Légion vétérante et victorieuse de la conquéte de l'Espagne... Disparu mystérieusement et le Mur d'Adrien derniére frontiére la plus éloigné de Rome... Qu'avait t'il derriere ce mur pour que la grande armé romaine le construise vraiment...

L'une des premières histoires épique de la Grande Bretagne ne pouvait que naître.

J'adore la fin aussi quand Marcus et Esca sont comme 2 frères face aux hordes sauvages a leur poursuite puis face au généraux Romains pour leur rapport.
avatar
VinceNico
Décurion de la Pia vindex

Date d'inscription : 04/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Albéric le Mar 1 Jan - 20:05

J'adore la fin aussi quand Marcus et Esca sont comme 2 frères face aux hordes sauvages a leur poursuite puis face au généraux Romains pour leur rapport.
Je te suis à 100% VinceNico

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Albéric le Lun 25 Nov - 14:40

Ce film a été budgétisé à hauteur de 25 millions $.
Quand je vois ce que propose ce film alors que la série Rome qui traite des guerres civiles romaines n'est pas capable de proposer 1 seule scène de bataille pour un budget de 225 millions $... Je me pose quand même de sérieuses question sur les partis-pris d'HBO !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Derfel le Mar 26 Nov - 22:58

Dans Rome, tout le cash a été utilisé pour les décors.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Aigle de la 9e Légion de Kevin Macdonald (2011)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum