David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Aller en bas

White Square Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Message par Albéric le Sam 8 Déc - 16:43



Voici la critique d’un rageux qui a voulu passé totalement à côté du film.
« Résumons ce film en quelques lignes, voulez vous ?
Temudjin se fait capturer, Temudjin s'échappe, Temudjin se fait capturer, Temudjin s'échappe, Temudjin se fait capturer, Temudjin s'échappe... ET PAF ! Ça fait un Genghis Khan! »
C’est ballot d’avoir la colique et de devoir aller aux WC à tous les bons moments d’un film… :roll:

Voici la critique d’un puriste qui est passé totalement à côté du film
« le manque total de crédibilité sur la vérité historique »
L’histoire des Mongols, avant leur irruption dans les civilisations han et musulmane, n’est connue que par des hagiographies postérieures dont la véracité historique est carrément sujette à caution.
Alors comment juger de la vérité historique de cette adaptation cinématographique… mdr lolilol

Et je passe sur les Télérama, Ecran Large & cie qui trouvent le film ou chiant, ou très chiant, ou très très chiant. Ils représentent les connards élitistes made in France : I love rien, I’m Parisien !
Car il y a des critiques dits éclairés qui n’ont pas vu tout le film, ou pire qui n’ont vu que le trailer.
(ben oui, car critiquer une bande-son heavy metal qui n’existe pas, c’est pas très sérieux !) :evil:


La légende du conquérant mongol et ses zones d’ombres peut valoir tous les récits d'heroic fantasy.
Et ici on aime bien le personnage gemmellien d’Ulric, à mi-chemin entre Attila et Genghis Khan.
Mais certains pourraient être déçus car il n’agit pas d’un film d’action. Et les 2h sont un peu longues.
On oscille entre fable humaine et fresque épique, ce qui provoque de vraies inégalités dans le rythme qui nuisent à l’ensemble (inégalités sans doute renforcée par l’aura chamanique dégagée par certains passages). On bascule aussi entre un côté soap (les intrigues sentimentales) et un côté guerrier (les intrigues militaires et politiques), et les 2 aspects ne sont pas forcément très bien équilibrés ce qui pourrait aussi rebuter certains.

Pourtant cette biographie aux accents intimistes possède un vrai souffle :
- Temujin est un homme meurtri qui a remplacé la figure paternelle trop tôt disparue par 2 fortes figures féminines : une mère protectrice et une 1ère épouse pour laquelle il éprouve une affection quasi obsessionnelle. (Qui a dit Druss et Rowena ?)
- Temujin est un homme habité par un destin qui le dépasse et le transcende en même temps
- Temujin est un semi-fou persuadé que les dieux lui parlent, mais également animé par une profonde humanité

On nous gratifie d’un casting 100% asiatique intéressant et original car varié, solide et bien dirigé.
- la pari de l’acteur japonais Tadanobu Asano est réussi tant il arrive à dégager une aura de gravité
(Peut-être a-t-on voulu faire du pied au public japonais, car il y a des légendes qui prêtent au Pays du Soleil Levant une ascendance au Grand Conquérant (voir le manga de Kentaro Miura sur le sujet))
- Sun Honglei, transfuge de Seven Word, est excellent en Jamucka ambigu et sarcastiques
- et que dire de la prestation de la belle actrice mongole Khulan Chuluun ! ❤




La mise en scène de Mongol est superbe, le directeur artistique et le directeur de photographie s’en sont donnés à cœur joie pour magnifier les paysages et les scènes de combats (Kazakhstan, Mongolie, Chine Occidentale avec une violence graphique rend bien à l’écran).
Le cinémascope nous transporte ainsi au pays des steppes infinies, des hautes montagnes, des vallées profondes, des collines à pertes de vue et des fleuves interminables…
Mais on peut regretter le recours croissant aux effets numériques lors des affrontements de masse qui gâche peu l’authenticité distillée par le magnifique travail des petites mains sur les décors, les costumes, les accessoires…
Il est clair que le réalisateur Sergei Bodrov a vraiment mis du cœur à l’ouvrage pour rendre hommage à ses ancêtres (sa grand-mère est bouriate, ethnie mongole des confins sibériens).


Un film plaisant pour peu qu’on se prête au jeu. Il donne envie d’en savoir plus, donc c’est gagné !
Avec son joli casting et ses indéniables qualités esthétiques, le film n’est vraiment pas passé loin d’être une belle réussite. Avec un scénario un peu plus abouti et une narration mieux rythmée, cela aurai été grandiose. Mais peut-être que ce sera le cas dans les suites ?
Eh oui, car ce n’est pas une blague dès le départ le réalisateur a conçu son histoire comme un triptyque et on prépare assidûment la suite de l’épopée du Loup Bleu qui parle aux Dieux.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Message par Dark schneider le Lun 10 Déc - 9:38

Il est sur mes tablette, à voir donc.

Du même réalisateur j'ai vu Nomad, un film sponsorisé par le gouvernement Kazakh, qui avait des qualités mais aussi des défauts (personnellement, je n'ai pas trop accroché à l'acteur principal), ça restait un film plutôt agréable dans l'ensemble, et nous emmenant dans des contrées peu vue au cinéma.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Message par Duvodas le Ven 4 Jan - 15:07

J'ai adoré ce film. Je l'ai vu il y a à peu près deux mois, je crois.

C'est fou, mais à chaque fois que tu postes des affirmations de critiques professionnelles, Albéric, je me demande d'où elles sortent pour être aussi barrées... :shock: à croire qu'ils ne regardent pas le même film. Bref.

J'aime beaucoup les paysages de steppes désertiques, les milieux arides et durs et je m'intéresse aux peuples qui ont le courage d'y vivre (ou plutôt d'y survivre), c'est ce qui m'avait poussé à le visionner et franchement, je n'ai aps été déçu. Un excellent film, pour ma part.

Des combats, une romance, une quête de vengeance, le tout est bien filmé (que je trouve) et les costumes, la musique, tout ça, ça m'a fait entrer dans cet univers tout de suite.

Encore un chouette film, donc.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Message par Albéric le Ven 4 Jan - 18:36

Un excellent film, pour ma part.
Reste à espérer que les 2 suites seront à la hauteur sinon mieux encore.
Mais comme Sergei Bodrov s'est fait vamper par Hollywood, c'est pas pour tout de suite !

C'est fou, mais à chaque fois que tu postes des affirmations de critiques professionnelles, Albéric, je me demande d'où elles sortent pour être aussi barrées... à croire qu'ils ne regardent pas le même film. Bref.
C'est surtout qu'ils vivent dans un autre monde. Un monde où tout n'est qu'orgueil et préjugés.
Depuis la critique des critiques dans La Jeune Fille et l'Eau, je ne lis plus les critiques officielles.
Trop de courtisanerie éhontée.

Avant ils crachaient sur Paul W.S. Anderson, mais depuis qu'il gagne de l'argent c'est devenu un réalisateur correct. Par contre on continue à cracher sur les frères Strause qui lui sont bien supérieurs.
(depuis qu'ils ont ridiculisé le nabab Michael Bay, le tout Hollywood n'a que mépris pour eux)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Mongol de Sergei Bodrov (2007)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum