David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Jeu 26 Juin - 2:44

Tarentio a écrit:Vous en connaissez une qui vous a vraiment emballé?
J.K. Rowling
Anne McCaffrey
Leigh Brackett
Marion Zimmer Bradley

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Invité le Jeu 26 Juin - 3:01

Derfel a écrit:
Tarentio a écrit:Vous en connaissez une qui vous a vraiment emballé?
J.K. Rowling
Anne McCaffrey
Leigh Brackett
Marion Zimmer Bradley

+1 pour Rowling, je l'avais oubliée la pauvre.
+0,5 pour Brackett, pour ne pas renier ma période Livre de Mars

Les 2 autres, je n'accroche pas trop non plus.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Jeu 26 Juin - 20:27

Tarentio a écrit:
Derfel a écrit:
Tarentio a écrit:Vous en connaissez une qui vous a vraiment emballé?
J.K. Rowling
Anne McCaffrey
Leigh Brackett
Marion Zimmer Bradley

+1 pour Rowling, je l'avais oubliée la pauvre.
+0,5 pour Brackett, pour ne pas renier ma période Livre de Mars

Les 2 autres, je n'accroche pas trop non plus.
Moi, je suis grand fan du cycle des Dragons de Pern de McCaffrey.

Pour Zimmer Bradley, son Chasse sur la Lune Rouge est de l'excellente cuvée. Si tu ne l'as pas lu, je te le recommande chaudement.
Honneur aux Maîtres de la Chasse !
     Honneur aux Chasseurs !
     En cette 974e Chasse de notre illustre histoire, 47 membres de notre espèce ont chassé vaillamment d'Éclipse en Eclipse, et 19 d'entre eux ont déjà rejoint leurs illustres ancêtres !
     Honneur aux Proies Sacrées !
     74 d'entre elles nous ont vaillamment combattus, et, pour la 398e fois, elles ont eu au moins un sur­vivant, qui a été amené ici, afin que vous puissiez voir les récompenses qui attendent une Proie vic­torieuse.
     Nous vous saluons, Honorables Proies, au début du 975e cycle de Chasse de cette ère.
     La Chasse commence à l'aube !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Albéric le Jeu 26 Juin - 20:45

Tarentio a écrit:Ca fait un bail que je les ai lus, mais je n'ai pas souvenir d'un tome qui sorte du lot.
Finalement, on pourrait dire que le cycle est un long fleuve tranquille!
Par ailleurs, oserais-je avouer, loin de toute idée de machisme basique, que j'ai rarement été enthousiasmé par un style d'écriture issu de la plume d'un auteur féminin, du moins en fantasy, sf et aventures. A l'exception bien entendu de Lois McMaster Bujold (saga Vorkosigan) et de la Barrone Orczy (les aventures du Mouron Rouge - Mais j'avais 14 ans quand je les ai lues). Quand a Stella Gemmell, je ne suis toujours pas arrivé à décider une fois pour toutes si j'aimais ou pas.
Vous en connaissez une qui vous a vraiment emballé?
J'ai posé la même question il y a quelques années.
Les blasés d'en face, après que la présidente m'ait allègrement qualifié de gros troll macho resté bloqué dans les années 1970 (pourquoi qu'est-ce qu'elles ont les années 1970 ? elles étaient bien ces années là...), on m'a répondu que mon positionnement étaient complètement stupide car tout le monde savait que les auteure de SFFF prenait un pseudo masculin pour être publiées. La vieille légende urbaine des pseudos, alors que Catherine L. Moore écrivait sous son vrai nom dès les années 1940...

J'avais demandé que me donne 10 noms sortant de la romance pour changer d'avis. On ne m'en jamais donné 1 seul... alors que :
Lois McMaster Bujold
Catherine L. Moore
Amanda Salmonson (de la vraie baston !)
Jacqueline Carey
Jane Lindskold
Patricia Briggs
Elisabeth Bear
Stella Gemmell (Dark Fantasy to the max)
Terri Windling
Leigh Brackett (space-op to the max)
Glenda Larke
N. K. Jemisin
C. J Cherryh
Mary Gentle
Tanya Huff (SF militaire)
Anne Rice
Kelly Link
...

Le problème c'est qu'en France, les éditeurs aiment bien les stéréotypes car on met en avant les auteurs les plus typées possible (les femmes qui écrivent pour les femmes) :
- les auteurs féministes des années 70/80
- puis les auteurs de fantasy romantiques
(argh l'autralian connection chez Bragelonne qui nous prive des super cycles de Glenda Larke)
- puis les auteurs de paranormal pornos

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Sam 28 Juin - 17:54


L'Apprenti Assassin de Robin Hobb est le premier livre de son travail célèbre, The Farseer Trilogy. L'Apprenti Assassin a été publié la première fois en 1995. Cette trilogie a été décrite comme la combinaison de la magie de Terremer d'Ursula Le Guin avec le style de JRR Tolkien dans Le Seigneur des Anneaux.
L'histoire suit un jeune garçon sans nom, de six ans, et relate sa vie une fois qu'il est remis à la cour car son père biologique est un prince royal.
Ce jeune garçon, qui devient connu sous le nom de Fitz, a une vie difficile étant donné qu'il est un bâtard royal. Il est pris sous l'aile du bras droit du Prince Chevalerie nommé Burrich et il travaille pour ce maître d'écurie qui découvre que Fitz possède aussi beaucoup d'autres compétences que les garçons ordinaires n'ont pas.
Le royaume est menacé par des pirates qui laissent leurs victimes dépourvues de toute émotion humaine. Le Roi est aux abois et utilise tous ses talents pour protéger son pays. Fitz, après une rencontre avec le Roi Subtil commence alors une formation d'assassin. Comme il grandit, il doit faire face à des difficultés et périls toujours plus difficiles lors de ses missions.
Ce conte est écrit à la première personne, comme si Fitz s'assoit et raconte ses mémoires. C'est une histoire agréable mais rien d'exceptionnel propre à l'Heroic Fantasy ne s'y passe; pas de batailles rangées, pas de monstres. Les personnages sont intéressants et les paramètres sont décrits de façon appropriée. Je pense que cela pourrait être classé comme la Fantasy classique, il n'y a rien de mal à cela, mais un auteur comme George R.R. Martin a amené le genre à un autre niveau.
Ce livre est agréable et mérite d'être lu. Il y a des moments vraiment émouvants et on se prend à espérer que la vie de Fitz ait une fin heureuse. Ses liens avec les animaux sont forts et émouvants pour le lecteur. Ses interactions avec les autres personnages sont bien construites, rendant l'histoire très crédible.
L'Apprenti Assassin serait un bon choix de lecture pour les jeunes adultes et un bon endroit pour s'initier à la littérature de Fantasy. Même les vieux routiers du genre y trouveront chaussure à leur pied.
À noter que l'illustration de couverture de l'édition américaine est de John Howe, très connu pour son travail sur Lord of the Rings.


Dernière édition par Derfel le Sam 28 Juin - 20:37, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Albéric le Sam 28 Juin - 18:35

Un peu capilotracté le côté Tolkien, à part pour le royaume écolo de Kettricken. La filiation avec Terremer, par contre c'est bien vu !
L'originalité de Robin Hobb, c'est de faire de la fantasy féminine qui s'assume sans tomber dans le féminisme et sans que les aspects romantiques ne viennent vampiriser tout le reste. C'est pour cela qu'elle est aussi populaire, tout le monde peut s'y retrouver.
Sauf les crypto-bourrinistes comme moi (je qui ne m'empêche pas de trouver ses romans très bien et d'avoir beaucoup de respect pour l'auteure).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Duvodas le Ven 21 Nov - 23:09

J'en suis au tome 4 et franchement, j'aime bien. C'est parfois longuet. Je personnage n'est parfois pas assez masculin dans ses réflexions, je pense. Mais bon, je suis un homme et je ne me base que sur mon ressenti très personnel.

Mais j'aime bien, malgré tout, et comme j'ai l'intégralité de la suite, je finirai surement le cycle dans la foulée.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Marv le Ven 21 Nov - 23:28

Duvodas a écrit:J'en suis au tome 4 et franchement, j'aime bien. C'est parfois longuet. Je personnage n'est parfois pas assez masculin dans ses réflexions, je pense. Mais bon, je suis un homme et je ne me base que sur mon ressenti très personnel.

Mais j'aime bien, malgré tout, et comme j'ai l'intégralité de la suite, je finirai surement le cycle dans la foulée.
 J'ai fini il y a peu la première trilogie, l’équivalent des deux premières intégrales en fait, et j'ai découvert la magnifique plume de l'auteure par la même occasion. C'est une lecture que j'ai vraiment apprécié et j'y ai retrouvé un petit coté Patrick Rothfuss dans le style et dans  le travail fait sur la psychologie des personnages. 
Le rythme n'est pas trépidant mais assez vite on se rend compte que l'auteure s’intéresse surtout à la matière humaine et finalement çà a marché avec moi car je ne suis pas resté insensible au destin souvent malheureux des principaux acteurs de ce drama-fantasy. Des que je finis le cycle Traquemort je me replonge dans les six duchés pour un petit moment, car je suis en voie de finaliser l'acquisition des tomes manquant des aventuriers de la mer (cycle qui précède la deuxième trilogie de l'assassin royal) que je tiens à lire avant de continuer à suivre les aventures de Fitz.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Duvodas le Sam 22 Nov - 11:29

Oui, la psychologie des personnages est vraiment poussée, au détriment parfois de la vivacité de l'action, et je ne voudrais pas que ma remarque soit prise comme l'énonciation d'un véritable obstacle au plaisir de lecture, car malgré tout, je n'ai pas pu me détacher de ces textes avant de les avoir fini.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Sam 22 Nov - 18:13

Moi, j'ai stoppé au deux tiers du premier livre. C'est poussif comme histoire. Je reprendrai la lecture un jour que j'aurai des idées suicidaires, ça va probablement les endormir.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Marv le Sam 22 Nov - 20:58

Derfel a écrit:Moi, j'ai stoppé au deux tiers du premier livre. C'est poussif comme histoire. Je reprendrai la lecture un jour que j'aurai des idées suicidaires, ça va probablement les endormir.

Du premier roman ? l'Apprenti Assassin ?..mais t'en en avais fait une critique sans le terminer ? feignasse va!
Après je reconnais que c'est pas un livre, voir même un cycle pour toi lol...
Pour ma part j'ai trouvé que le premier tome de la trilogie, l'apprenti assassin justement, est plutôt bien équilibré en terme de contenu en rapport avec son nombre de pages, c'est plus sur les tomes suivants (qui ont été divisés par pygmalion en 2 voir même en 3 volumes pour certains) qu'on ressent parfois quelques longueurs et encore que çà colle avec la démarche de l'auteure.
 Quand on a adhéré au concept proposé, çà en devient même une qualité et un peu à la manière des chroniques du tueur de roi, on savoure tout le développement sur le background et la vie sociale du héros. Cela est plus particulier ment perceptible à partir du troisième tome (2eme intégrale) où on voyage beaucoup à travers les six duchés.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Sam 22 Nov - 21:07

Marv a écrit:
Derfel a écrit:Moi, j'ai stoppé au deux tiers du premier livre. C'est poussif comme histoire. Je reprendrai la lecture un jour que j'aurai des idées suicidaires, ça va probablement les endormir.

Du premier roman ? l'Apprenti Assassin ?..mais t'en en avais fait une critique sans le terminer ? feignasse va!
Je parle de l'intégrale, j'ai lu les deux premiers livres du découpage de Pygmalion.
La chute du premier (Assassin Apprentice) était bonne mais le second livre (j'ai lu la moitié du Royal Assassin de la parution anglophone donc L'Assassin du Roi mais pas La Nef du Crépuscule) tombait vite dans les ornières (les lenteurs) du premier.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Invité le Dim 23 Nov - 15:32

Je suis assez d'accord avec Derfel. Que c'est lent, mais que c'est lent! Tout du long, j'ai eu envie de lui mettre des gifles pour qu'il arrête de s’apitoyer sur lui-même, le calimero de service.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Albéric le Dim 23 Nov - 16:12

Tarentio a écrit:Je suis assez d'accord avec Derfel. Que c'est lent, mais que c'est lent! Tout du long, j'ai eu envie de lui mettre des gifles pour qu'il arrête de s’apitoyer sur lui-même, le calimero de service.
Je pense tout pareil que vous, mes collègues crypto bourrinistes ^^ Mais cela ne m'empêche pas de penser que l'auteure est une grande dame de la SFFF.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Marv le Lun 24 Nov - 10:22



J'ai fini il y a peu la première trilogie, l’équivalent des deux premières intégrales en fait et j'ai découvert la magnifique plume de l'auteure par la même occasion. 
C'est une lecture que j'ai vraiment appréciée et j'y ai retrouvé un petit côté Patrick Rothfuss dans le style et dans le travail fait sur la psychologie des personnages. 
Le rythme n'est pas trépidant mais assez vite on se rend compte que l'auteure s’intéresse surtout à la matière humaine et finalement çà à marché avec moi car je ne suis pas resté insensible au destin souvent malheureux des principaux acteurs de ce drama-fantasy.

J'ai trouvé que le premier tome de la trilogie, l'apprenti assassin, est plutôt bien équilibré en matière de contenu en rapport avec son nombre de pages, sur les tomes suivants (qui ont été divisés par Pygmalion en 2 voire même en 3 volumes pour certains) on ressent parfois quelques longueurs et encore que ça colle avec la démarche de l'auteure.
Quand on a adhéré au concept proposé, çà en devient même une qualité et un peu à la manière des chroniques du tueur du roi on savoure tout le développement sur le background et la vie sociale du héros. 
Cela est plus particulièrement perceptible à partir du troisième tome (seconde intégrale) où l'on voyage beaucoup à travers les six duchés.



Le traitement des intrigues en l’occurrence, la menace permanente que constituent les attaques des pirates et la Forgisation sur leurs victimes, les machinations du prince Royal pour usurper le trône, la quête du prince Vérité parti à la recherche des Anciens pour sauver son peuple, sont vraiment bien menées et donne lieu à moult développements et rebondissement intéressants.
Tout ce qui traite les "magies" de ce monde et notamment " l'Art " (pouvoirs psychiques divers tel que la télépathie, la télékinésie) et le " vif " (faculté de pouvoir se lier mentalement avec un animal sauvage) est subtilement développées, l'usage qu'en fait Fitz alors qu'il est impossible normalement de pouvoir posséder les deux, le fait apparaître véritablement comme un individu hors normes même s'il en paye le prix plus d'une fois.




De temps en temps çà fait du bien de lire autre chose et ce cycle propose justement autre chose, une fantasy qui se veut assez réaliste (trop pour certains, pas assez pour d'autres, y aura toujours des mécontents) jusque dans le traitement de ses personnages notamment Fitz.
Le héros est tiraillé psychologiquement entre sa condition, ses obligations, ses aspirations, ses interdits et il doit pourtant donner le change en permanence à toutes les personnes de son entourage qui ont des attentes "parfois en opposition" envers lui.
C'est un jeune homme qui s'est construit sur des fondations instables, un jeune homme enfermé dans un protocole qui le rend fou, un "bâtard" royal qui ne rêve que de se noyer dans un amour qui lui est interdit, qui rêve de partager son temps avec le seul véritable ami qu'il n'ait jamais eu (un loup) alors qui cela lui vaudrait d'être brûlé vif .



C'est donc un volcan endormi mais dont on perçoit la menace à mesure qu'il doit faire face à des déconvenues toujours plus rudes, souvent consécutives d'ailleurs à son incapacité à prendre les bonnes décisions ou parfois même en étant incapable de décider pour lui.
Quand on a été une marionnette toute une vie, on se sort pas de cet état sur un coup de tête ou sur une simple prise de conscience.
Oui le héros est un indécisionnel chronique, parfois agaçant même, mais comme la plupart des autres personnages sympathiques de ce récit, il est profondément attachant et on compatit souvent tellement il morfle, Robin Hobb ne l'épargne pas comme la plupart de ses autres héros d’ailleurs. 
 
L'histoire de cette première trilogie est belle, riche en développement humain, le récit se veut souvent poétique voir philosophique, certes l'action est peu présente (mais pas absente loin de la) mais quand vient le moment où il doit répondre à l'appel "désespéré" du prince héritier Vérité, tout comme lui vous prendrez la route à ses côtés alors qu'il devra faire une croix définitive sur ses ambitions personnelles, ses rêves car même pour vous à cet instant rien ne comptera plus, une nouvelle fois, que de faire face aux obligations royales et sauver votre Roi même si au final, au bout du chemin, il n'y a peut-être plus rien à sauver.


avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Duvodas le Mar 25 Nov - 7:33

D'accord avec Marv pour ma part. 

J'aime bien l'action et le rythme effréné d'auteurs comme Gemmell, Nicholls, Genefort ou qui sais-je encore, mais il y a quelque chose chez Hobb qui compense tout ça : l'attachement qu'on peut ressentir pour un personnage que l'on voit d'abord comme faible, geignard... Personnellement, j'ai déjà eu envie de filer des tartes à FitzChevalerie, comme vous, mais ce qui prédominait toujours, c'était l'envie de le voir se relever, de continuer ses aventures. Cela vient surement de ce développement de dingue que l'auteure a opéré sur ses personnages et son univers. Il n'y a pas besoin d'action pour qu'on veuille suivre ses personnages et découvrir son monde, car son univers se suffit presque à lui seul. Après, bien entendu,la baston est tout de même présente et ça permet d’accélérer la cadence. :)

D'ailleurs je suis aussi d'accord sur le fait qu'on est loin de manquer d'action.

Bon, par contre je parle en mon seul nom, évidemment.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Albéric le Sam 10 Jan - 20:41

et hop, la saga continue :


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Derfel le Sam 10 Jan - 21:41

Jolie première de couverture.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Marv le Jeu 22 Jan - 22:38

Les intégrales de pygmalion sont superbes mais je dois avouer que celle de J'ai Lu le sont tout autant y compris pour la publication de cette nouvelle.
On peut pas en dire autant des versions antérieurs avec les découpages que l'on connait...
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robin Hobb, Le Cycle de l'Assassin Royal

Message par Duvodas le Ven 23 Jan - 0:18

Joli, en effet.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum