David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donnez votre avis sur le livre

85% 85% 
[ 45 ]
15% 15% 
[ 8 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 53

White Square Re: Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Message par Dark schneider le Lun 25 Aoû - 15:59

Quelqu'un l'a prévenu qu'il ne s'agissait pas d'un Roman Historique ???

Pour les termes "presque modernes", c'est une critique sans fondement. Si tu lis du Platon dans une traduction récente, tu ne liras quasiment que des termes modernes, hormis quelques mots/notions intraduisibles. Si tu lis du Platon dans une traduction du 19ème siècle, tu auras l'impression de lire un bouquin avec des termes modernes...pour le 19ème siècle.

Quant aux sentiments contemporains, ok, d'accord, je veux la liste! Je suppose qu'elle veut parler de "l'amouuuur", ok. On sait depuis longtemps que les mariages d'amour n'étaient pas monnaie courante, ce qui n'empêche pas pour autant que l'amour entre 2 personnes comme nous le connaissons de façon commune à notre époque n'existait pas.

Critique facile, très facile.

Tu la sors d'où cette citation?
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Message par Albéric le Lun 25 Aoû - 16:15

@ Dark Schneider
Anne Fakhouri a écrit:Dire que David Gemmell est l’auteur anglophone le plus prolixe du moment serait une aberration. Il devient surtout le plus traduit et le plus publié en France ces derniers mois. Journaliste, écrivain, un rien baroudeur et habitué des boîtes londoniennes, Gemmell a toujours pris le parti, peu importe le genre, de faire du " bon commercial ". Il est l’auteur des désormais classiques Légende, Le Roi sur le Seuil, Warlander, Druss la Légende et Renégats.

Parménion, à moitié spartiate, à moitié macédonien, doit se battre chaque jour pour pouvoir survivre. A la caserne, au nom de ses origines métissées, ses compagnons le méprisent et le détestent au point de vouloir sa mort. Son destin, pourtant, va aller plus loin que le leur : la vieille Tamis a vu, grâce à ses dons, que son avenir est lié à celui de l’Esprit du Chaos et de la naissance du Dieu Noir, porteur d’apocalypse. Parménion ne sait pas quel poids pèse sur son destin. Lorsque Dérae, la femme qu’il aime, est sacrifiée pour Sparte, il est certain, en revanche, que son esprit de statégos lui servira un jour à se venger de Sparte et de ses années d’humiliation et de chagrin.

Il serait cruel de résumer les quatre tomes du Lion de Macédoine et d’en dévoiler l’intrigue au fur et à mesure. Le Lion de Macédoine est un grand cycle et Gemmell, un maître en la matière. A qui pourrions-nous pardonner, à part à lui, ces facilités de style et ces incohérences ? Sentiments contemporains, termes presque modernes, dans un roman qui se déroule en Grèce Antique, utilisation des grosses ficelles de la magie et détournement de héros mythiques… On passe aisément sur les erreurs qui effleurent le roman et l’esprit pour se laisser aller à l’histoire. Gemmell maîtrise parfaitement son intrigue et, chose rare, va jusqu’au bout de ses idées.  Ce qui passerait pour de la naïveté et de la facilité est toujours largement atténué par sa connaissance du genre épique et ses personnages bien marqués, bien amenés, bien construits. Si les sentiments sont souvent grandiloquents et poussés, le style reste efficace, clair et précis, comme à l’accoutumée. Pour ceux qui n’ont jamais lu Le Lion de Macédoine, Folio SF a apparemment repris ici le découpage d’origine (Mnémos l’avait publié en trois tomes au lieu de quatre) et qui peut sembler un tantinet commercial et illogique : par exemple, le deuxième tome commence sur les vingt dernières pages du livre un. Découpage commercial et inutile, aujourd’hui. On peut acheter, sans crainte, les quatre tomes d’un seul coup. Car, lorsqu’on commence Le Lion de Macédoine, il ne fait aucun doute qu’on le finira.  
http://www.actusf.com/spip/L-Enfant-Maudit-La-Mort-des.html
La critique n'est vraiment pas vilaine globalement, mais possède comme un petit arrière goût de "ouais c'est pas mal du tout, mais cela reste de la Fantasy"... Il est toutefois possible que je fasse un film hein, étant habitué aux marottes des prescripteurs d'opinions ayant pignon sur rue (maintenant, même Bruno Para commence à prendre la SFFF populaire de haut et à raconter n'importe quoi).
On est quand même loin Jeanne Reames, à qui il faut tout réexpliquer (à commencer par la définition de Fantasy...) !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Message par Dark schneider le Lun 25 Aoû - 17:23

Bon quand même dans l'ensemble ça va, sa critique, bien que courte finalement (si on enlève tout le gras) est largement positive. Même si mes critiques restent valables dans le fond.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Message par Albéric le Lun 25 Aoû - 17:32

Dark schneider a écrit:Bon quand même dans l'ensemble ça va, sa critique, bien que courte finalement (si on enlève tout le gras) est largement positive. Même si mes critiques restent valables dans le fond.
Oui je te suis. Une critique positive mais qui aurait mieux fait de reformuler ses reproches pour ne pas tomber elle-même dans des facilités de style et des incohérences.

Après tout n'est pas parfait dans ce diptyque :
- trop centrée sur Sparte alors qu'on devrait plus se centrer sur la Macédoine
- 2e partie très high fantasy décalée par rapport à la 1ère partie low fantasy
- la mythologie de l'Esprit de Chaos reste un peu mystérieuse
(j'avais bien aimé adoré la partie le fils du shahanshah est tué pour éviter qu'il ne devienne le vaisseau de l'archidémon qui lance le truc : voilà ce qui Alexandre si Parménion ne s'oppose pas aux plans du Malin)
- l'épopée d'Alexandre le Grand est traitée hors-champ

Sur les reproches d'authenticité, les descriptions de Gemmell sur les épreuves sportive correspondent en tout point aux dernières reconstitutions des archéologues et des historiens (tiens prend ça dans les dents Jeanne Reames !).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Lion de Macédoine : donnez votre avis !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum