David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Publication du premier roman de Stella Gemmell

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Jeu 19 Sep - 10:05

Babelio proposait La Cité de Stella Gemmell dans le cadre de "Masse Critique" (1 livre gratuit contre 1 critique dudit livre) : j'étais sur le coup mais qques minutes après l'ouverture de l'opération ce matin à 8h30 ils étaient déjà tous partis !
Et après certains bobos intellos continuent de dire que Gemmell c'est nul car c'est uniquement pour les bourrins et que cela ne vend pas des masses en France.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Dark schneider le Jeu 19 Sep - 10:33

et mince, j'ai raté l'occasion (enfin bon, je pense que je n'aurais pas eu le temps non plus)
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 23 Sep - 15:54

le boss de ten.nikable a écrit:Bon, pour l'instant, c'est un peu mou quand même, enfin "mécanique" peut-être.
 
vu qu'il trouve dans son ensemble l'héroïc fantasy molle et "mécanique", il reste cohérent avec lui-même à défaut d'être cohérent avec le genre littéraire qu'il prétend défendre...


Dernière édition par Albéric le Jeu 3 Oct - 17:40, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Lun 23 Sep - 18:08

Pourquoi les appeler ten.nikable ?

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 23 Sep - 18:12

Derfel a écrit:Pourquoi les appeler ten.nikable ?
C'est élémentaire mon cher Derfel : anagramme !
(ceci étant dit, même chez eux on a fait remarquer que le boss, qui s'est autoproclamé "autorité de la destruction", n'est pas obligé de rager pour le plaisir de rager...)


Dernière édition par Albéric le Lun 23 Sep - 18:18, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Lun 23 Sep - 18:16

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:Pourquoi les appeler ten.nikable ?
C'est élémentaire mon cher Derfel : anagramme !
D'Oh !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Jeu 26 Sep - 19:00

Les basés d'en face ont reçu leurs Service Presse : sans aucune surprise, cela commence à basher en série...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Invité le Jeu 26 Sep - 22:48

Il est beau, il est encore tout chaud et... il est sur ma table de chevet

Un sacré pavet, soit-dit en passant:574 pages, avec des petits caractères. Etonnant que Bragelone ne nous l'ait pas coupé en deux tomes!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Dim 29 Sep - 19:53

le boss de ten.nikable a écrit:Stella Gemmell a longtemps été une proche collaboratrice de son mari et a même terminé la trilogie Troie après la mort du regretté David, en 2006, s’estimant la seule à même de le faire.
Aujourd’hui, la voilà qui se présente aux lecteurs en solo, avec un roman de son cru. C’est toujours plus honnête que la carte du brouillon retrouvé dans un tiroir. Dans un cas pareil, le piège à éviter était bien sûr de “singer” David Gemmell. Là-dessus, sa veuve s’en sort plutôt bien. Mais en ne prenant pas de pseudonyme, on s’attend malgré tout (et de façon sans doute un peu injuste), par la force des choses ou simplement du fait de la taille du nom sur la couverture, à retrouver certaines forces de son mari, sa fougue, sa puissance. Mais tout cela manque cruellement pour le moment.
Précisons “pour le moment”, car il s’agit du premier tome d’un diptyque. Peut-être que le second volume relèvera le tout et donnera à l’ensemble un nouvel éclairage. Mais, en l’état, La Cité demeure bien trop brouillon et surtout beaucoup trop long pour ce qu’il est. C’est d’ailleurs le sentiment majeur qui nous étreint une fois l’ouvrage refermé. Plus de cinq cent pages pour ça ? Malgré un démarrage plutôt réussi, le récit s’enlise en effet cruellement une fois franchi le premier tiers du livre, dans sa deuxième partie.
Et Stella Gemmell ne retrouvera jamais l’envie et le caractère intrigant de ces premiers chapitres, malheureusement pour nous. Bien que son mari ait aussi produit des romans plus longs, il s’en tenait généralement à une histoire ramassée qui se révélait souvent d’autant plus percutante. Mais même sans chercher à les comparer constamment, La Cité s’avère indéniablement frappé de longueurs agaçantes.
C’est d’autant plus regrettable qu’outre une longueur qui a aussi ses bons côtés (la mise en place de l’univers), le roman surprend aussi par son cadre urbain et un concept de cité tentaculaire au départ dépaysant, notamment au travers de ce qui découle de son système de gouvernance. Les scènes dans les bas-fonds de la ville même sont d’ailleurs souvent plus prenantes que les scènes de bataille rangée. Ses personnages sont relativement attachants et bien troussés, sans pour autant être réellement marquants au bout du compte. Ils ne sont même pas franchement crédibles dans leur comportement (en particulier Indaro), mais on les suit tout de même sans déplaisir, si ce n’est que la partie “action” de l’ouvrage présente aussi des faiblesses : manque de dynamisme, mise en scène inégale… Difficile de ne pas se sentir un peu déçu concernant cet aspect de la mécanique du roman, d’autant que pour le coup, inutile d’attendre les premières longueurs pour s’en rendre compte. Certains passages sonnent même un peu forcés.
Toutefois, c’est bien dans son final que le roman nous frustre le plus : certes, on l’a dit un peu plus haut, c’est un premier tome. Mais toujours est-il qu’au bout de 500 pages d’exposition, on pouvait imaginer quelque chose d’un peu plus conséquent et surtout moins maladroit dans son développement (mais difficile d’en dire vraiment plus sans lever le voile sur l’intrigue proprement dite).  
Si toute curiosité n’a pas disparu vis-à-vis de la suite attendue, on ne peut pas dire que l’auteur ait su nous convaincre de son réel talent. On sent une certaine expertise (à défaut de maîtrise), des leçons bien apprises, mais pas de réelle étincelle.
Et sans étincelle, pas étonnant de se retrouver finalement avec un roman trop terne et en tout cas bien en-dessous des attentes (?) que certains avaient sans doute placées en lui. Mais, soyons clairs : ce n’est pas la déception vis-à-vis du nom “Gemmell” qui nous pousse à être “aussi dur”, si jamais c’était là votre sentiment à la lecture de cette chronique. Peu importe le nom sur la couverture, il semble difficile de mettre plus de 6 à un roman aussi bancal, quand bien même n’est-il pas totalement inintéressant pour autant.

6.0/10 edit: depuis passé à 5,5 car il est désormais incapable d'assumer sa notation de chroniqueur en carton
 

Grâce à l'Autorité de la Destruction j'ai gagné 20€, ce qui va largement contribué à l'achat du roman, car j'avais parié sur un 6/10 et une critique dégueulasse.
Merci bien ! (il se reconnaîtra quand il passera par ici)  
En même temps, depuis le temps maintenant que je sais comment fonctionne les Mr Grosses Chevilles et les Jean-Patrick Sacdefiel.

Bref chez Elbakiche on est largement à contre-courant de ce qui s'est dit au-delà de la Manche et au-delà de l'Atlantique (une moyenne de 7,5/10 et des chronique assez pour ne pas dire très positives, mais ça je l'avais déjà signalé)...
Et dire que pendant ce temps là ils continuent d'encenser un roman que la moitié de ses lecteurs n'ont pas aimé du tout et qui est noté 1,5/5 sur babelio (mais comme on a des billes dedans, on ne pas en dire du mal !).
Aucune crédibilité je vous ai dit !

J'ai envie de dire : mais taisez-vous Elkabbach Elbakin  



Dernière édition par Albéric le Mer 23 Oct - 18:56, édité 3 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Dim 29 Sep - 22:42

Albéric a écrit:
le boss de ten.nikable a écrit:Mais en ne prenant pas de pseudonyme, on s’attend malgré tout (et de façon sans doute un peu injuste), par la force des choses ou simplement du fait de la taille du nom sur la couverture, à retrouver certaines forces de son mari, sa fougue, sa puissance.
Au moins, on encense David...

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 30 Sep - 0:13

Derfel a écrit:Au moins, on encense David...
C'est vraiment vite dit hein, vu que dans d'autres topics on dit autres choses dont tout à fait le contraire.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Lun 30 Sep - 0:55

Mais ils le disent, ils l'ont écrit !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 30 Sep - 0:59

Derfel a écrit:Mais ils le disent, ils l'ont écrit !
Ne t'emballes pas si c'est pour qu'on lise dans qques temps que c'est un auteur bourrin pour les lecteurs bourrins. Je connais la chanson maintenant...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Lun 30 Sep - 1:01

Ça sonne comme quelqu'un qui aime, mais qui ne veut pas l'avouer.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 30 Sep - 1:05

Derfel a écrit:Ça sonne comme quelqu'un qui aime, mais qui ne veut pas l'avouer.
C'est exactement ce que Dark Schneider a démontré à plusieurs reprises, et il n'est pas le seul à avoir développé ce raisonnement.
http://david-gemmell.frbb.net/t800-les-anti-david-gemmell

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Dark schneider le Lun 30 Sep - 11:01

Pour revenir à la critique, elle est pour une fois assez longue et développée, ça change des critiques torchées à la va vite.

Difficile de donner un avis quand on a pas lu le livre en question, mais il est vrai que les avis anglo-saxon ne sont pas du même tonneau.

Il est évident que le chroniqueur apprécie des aspects de Gemmell mais a toujours peiné à se l'avouer. Gemmell c'est trop populaire, trop direct, pas assez noble dans l'écriture...pff. Mais cela le conduit donc très certainement à voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein.

Moi ce qui m'intrigue c'est pourquoi avoir rajouté ce "(?)" après "en tout cas bien en-dessous des attentes"... ça sous entend beaucoup de choses. Le chroniqueur doute donc que certains ont des attentes sur ce roman ? On parle d'un auteur qui est clairement un nom dans la fantasy, un bon vendeur en France, et une figure de proue du principal éditeur de fantasy : comment peut-on oser mettre ce point d’interrogation ? C'est très révélateur de la part du chroniqueur de cette volonté de vouloir avant-tout écrire une critique à charge. On lance au début une ou deux fleurs à DG pour au final douter que certains attendaient quelque chose de sa femme : mais quelle hypocrisie !!!

Quant aux critiques sur les longueurs, elles sont amusantes quand l'on sait que l'auteur de la critique encense un cycle de fantasy qui s'ouvre par une centaine de page pleines de longueurs et de tirage à la ligne (DG aurait résumé tout ça en 50 pages!).


avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 30 Sep - 14:20

Au cas où il resterait trop de positif dans la critique :
le boss de ten.nikable a écrit:Pour info, j'ai hésité et j'hésite même toujours avec 5.5...
Den a écrit:Déception donc...
Moi qui allait bondir sur le roman, je vais y réfléchir à deux fois maintenant.
Non jeune padawan, ne succombe pas au côté obscur.
Moi aussi j'ai autrefois suivi leurs avis et je suis passé à côté de quantité de bouquins très sympas / très bons alors que dans le même temps j'ai du me taper des purges en bonnes et dues formes.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Jeu 3 Oct - 17:26

Record battu !  
Stella Gemmell détrône Régis Goddyn pour le titre de notation la plus rapidement revue à la baisse sur ten.nikable. Ils n'ont même pas attendu une semaine pour diminuer la note, ainsi plus en raccord avec une chronique à charge bien hypocrite des familles.
Cette critique, on a peu de chance que stupidboy la mette à la une chez Bragelonne.

Aucune crédibilité je vous ai dit...
(car pendant ce temps : Twilight 8,5/10...)


Dernière édition par Albéric le Jeu 3 Oct - 17:36, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Derfel le Jeu 3 Oct - 17:32

Mon smilie prend de plus en plus de valeur suite à chaque critique chez eux :
 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Dark schneider le Ven 4 Oct - 9:52

On bats tous les records de connerie en ce moment, même pas capable d'assumer une semaine une notation... vlà les chroniqueurs en carton. On ne me fera pas croire qu'il n'y a pas délit de faciès quand je vois le bashage en règle récent de Gemmell sur le sujet "renégats".
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Dim 6 Oct - 11:03

Dark schneider a écrit:vlà les chroniqueurs en carton.
"Chroniqueurs en carton"...
Malheureusement c'est bien de celà dont il s'agit.
Entre les chroniques torchées la va-vite et le délit de faciès, on remarquera assez rapidement que les chroniques intéressantes sont toutes l'oeuvre de chroniqueurs extérieurs au cénacle de ten.nikable.
Et dire que c'est le site de référence pour la Fantasy en France : au secours ! Avec de tels "amis" la SFFF n'a plus besoin d'ennemis...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Invité le Lun 7 Oct - 4:43

Pour reparler du livre en lui-même, j'en suis à la page 342 et ça commence à démarrer. Clairement, Stella Gemmell ne fait pas du David Gemmell!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 7 Oct - 8:20

Tarentio a écrit:Pour reparler du livre en lui-même, j'en suis à la page 342 et ça commence à démarrer. Clairement, Stella Gemmell ne fait pas du David Gemmell!
Et c'est tant mieux.
En même temps, la parenté reste évidente.
C'est surtout au niveau du rythme que cela diffère : Stella est plus posée, prends son temps pour travailler l'ambiance et le cadre. J'ai lu qques chapitres et pour l'instant cela ressemble à un Gladiator de dark fantasy.

Mettre 5,5/10 à ce roman, sans même parler de la critique à charge dégueulasse, me paraît au stade de ma lecture un scandale, ni plus ni moins.


Dernière édition par Albéric le Lun 7 Oct - 20:43, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Oncle Kiin le Lun 7 Oct - 13:46

Albéric a écrit:
un Gladiator de dark fantasy.
Wow. Si c'est vrai, c'est ça qu'ils auraient dû mettre en blurb :)

Pour ma part, ça sera pas pour tout de suite, mais j'avoue que la formule me fait plus saliver que tout ce que j'ai entendu sur ce livre jusqu'à présent ^^
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Albéric le Lun 7 Oct - 13:56

Oncle Kiin a écrit:
Albéric a écrit:
un Gladiator de dark fantasy.
Wow. Si c'est vrai, c'est ça qu'ils auraient dû mettre en blurb :)

Pour ma part, ça sera pas pour tout de suite, mais j'avoue que la formule me fait plus saliver que tout ce que j'ai entendu sur ce livre jusqu'à présent ^^
Bartellus / Maximus mêmes combats ? (le général trahi qui a perdu sa famille toussa...) Dans tous les cas comme annoncé je retrouve bien la capitale de l'Empire Derigion qui a fait les beaux jours du JdR Bloodlust !



Mettre 5,5/10 à ce roman, c'est faire un bras d'honneur à tous les amateurs de Fantasy : ça ils vont m'entendre d'une manière ou d'une autre les blasés d'en face !
Mettre La Cité en dessous d'un Terry Gookind ou d'une Mercedes Lackey c'est n'importe quoi : ou ils ni connaissent rien ou ce sont de gros menteurs...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Publication du premier roman de Stella Gemmell

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum