David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donnez votre avis sur le livre

50% 50% 
[ 13 ]
38% 38% 
[ 10 ]
12% 12% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 26

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 18 Sep - 18:40

Dark Schneider a écrit:L'écho du grand chant d'un certain David Gemmell.

J'en suis au premier quart, et ça démarre très très bien. Alléchant cette relecture du mythe d'Atlantide !
DG rend hommage au Navire des glaces de Michael Moorcock, mais c'est ici vraiment de la balle !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 7 Nov - 18:28

Drada du Faucon éternel, stratège aenir sans pitié mais pas son honneur qui se réfugie dans les jardins pour méditer...
Mais oui, c'est un nouvel avatar de Viruk !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Dark schneider le Ven 8 Nov - 15:41

Cet Echo du grand chant est une fois de plus excellent.

Encore un roman irrésistible qui nous emporte de par son souffle épique !
Un gros peplum science-fantasy avec ses personnage marquant. On retiendra bien sur Viruk et son sens moral particulier : un personnage totalement anarchique au sein d'une société hyper structuré et hiérarchisé.

A mon sens nettement supérieur à Dark Moon. J'ai tout de suite été embarqué par l'histoire.

Pour les défauts habituels, il est évident que certains passages vont trop vite, pas mal d'éléments auraient mérité plus d'explication. Certes ça permet à Gemmell de livrer un livre très efficace et rythmé, mais 50 pages de plus n'auraient pas été un mal pour approfondir le tout. D'autant qu'il y'a pas mal de persos ici, et qu'il n'était pas toujours évident de bien les mémoriser surtout qu'ils évoluent beaucoup chacun de leur côté.

Mais dans l'ensemble, c'est vraiment un bon cru.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Ven 8 Nov - 18:41

Dark Schneider a écrit:On retiendra bien sur Viruk et son sens moral particulier : un personnage totalement anarchique au sein d'une société hyper structuré et hiérarchisé.
C'est pour cela qu'il est si badass !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 25 Déc - 17:59

NastasiaBuergo a écrit:Je l'ai fini hier soir .
Il est des livres qui nous laisse une marque indélébile, dont on garde en soi la trace, même quand on n'a plus souvenir précis de l'histoire. En ce qui me concerne, "L'écho du grand chant" est de ceux-là. Et encore, ça m'étonnerait que j'en oublie la trame.

Assister à la naissance d'un mythe n'est pas anodin. C'est remarquablement bien fait, bien écrit, maîtrisé de bout en bout. Dans un mélange étonnant de futurisme et de légendes aztèques et indiennes chamaniques, nous voilà transportés bien longtemps avant "Légende" et même "Waylander", parait-il (puisque je ne les ai pas lus).
Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais récemment j'avais été charmée par un livre de SF de Silverberg, "les ailes de la nuit". Il lui manquait peu pour être un véritable coup de coeur, il était trop rapide sur certains points.
Ici, il ne manque rien, et nous sommes dans le même registre, même si l'un est de la SF et l'autre de la fantasy.

Bon, il y a un petit moins, mais c'est une question d'édition : régulièrement, dans ce livre, une phrase se retrouve sans espace entre les mots. Et il manque quelques sauts de ligne qui seraient avantageux pour une compréhension immédiate du fait qu'on change de lieu et de personnage. Ce qui est agaçant c'est que tout cela "casse" le rythme de lecture, qui est ralentit du faire qu'on doive "y revenir". Mais ça n'a rien à voir avec le talent de l'auteur (ni celui du traducteur, excellent !).

Un talent archi maîtrisé. En le fermant, je me suis dit "ça doit être un de ses derniers" (puisqu'il est décédé trop jeune d'un problème de coeur). Et bien non, pas du tout ! Et là vraiment je me demande comment j'ai pu "rater" cet auteur dont les bouquins sont publiés depuis 1985 !

Nous sommes donc au début du livre sous la coupe des "avatars" (oui je sais le nom fait bizarre, on imagine de suite des grandes bringues toutes bleues, mais non, là c'est juste les cheveux, qu'ils ont bleus ! :rire: ), dont la civilisation très avancée forment une caste d'humains devenus immortels grâce à leurs cristaux associés à leurs pouvoirs mentaux, caste dominante qui utilise les autres races, considérées comme inférieurs, pour leurs besoins, comme il leur chante, sans le moindre scrupule.

Extrait du prologue : "Ce fut à l'époque avant la nôtre que Tail-avar, le dieu de la sagesse, voyagea avec Storro, le Conteur de Légendes, et Touche-La-Lune, le dieu des tribus, dans le but de voler le pouvoir du croc magique du Géant du Froid. A l'aide d'une corde tissée dans un rayon de lune, Tail-avar attrapa au lasso sept serpents de mer. Ils tirèrent son canoë et traversèrent la Grande Eau en moins d'une journée. Quand Touche-La-Lune vite la bête qu'ils étaient venus chercher, il se recroquevilla au fond du canoë, et implora l'Esprit du Ciel de leur donner du courage. Car le Géant du Froid était plus grand que les montagnes, et son dos blanc déchirait les nuages. Sa respiration se propageait à des kilomètres, telle une brume glacée sur la mer. Ses griffes étaient aussi longues que les côtes d'une baleine, et ses dents aussi blanches que la trahison. Tiré du "Chant du Matin des Anajos". "

Voilà comment commence le livre, et certains chapitres (pas tous) débutent ainsi, par un "Chant". du matin, de l'après-midi, du soir, au fur et à mesure que le livre avance.
J'avoue, le début du livre m'a laissée perplexe. Comme j'avais lu que Gemmell c'était assez "bourrin", je ne m'attendais pas DU TOUT à lire un livre aussi axé sur le mysticisme, et basé sur nos propres mythes et civilisations antiques. C'est donc très intriguée que j'ai continué la lecture. Pour finir par être charmée par l'ensemble des personnages, leur destinée commune, liée à une catastrophe d'envergure.
Ne vous fiez pas au 4ème de couverture, ici il n'y a pas de "quête", pas de compagnie avec 5 personnages, non, c'est plus complexe. C'est un bouquin d'une rare densité, foisonnant sans être brouillon, passionnant par l'évolution "obligée" par laquelle passe cette civilisation "avatare", ainsi que toutes celles qui l'entourent.
Ne vous fiez pas non plus à vos premières impressions sur les personnages, ils évoluent tant et si bien qu'on ne sait plus trop quoi en penser, et j'avoue, j'adore ça.
Ils sont tous attachants, et on ne peut que finir par les aimer et les admirer tous autant qu'ils sont.
Il parait que le thème préféré de Gemmell, c'est la rédemption. S'il la traite aussi bien dans ses autres romans, je vais devenir fan.

Un livre saisissant, dans tous les sens du terme.

Coup de coeur 2013, un de plus.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Derfel le Jeu 8 Mai - 16:25

Albéric a écrit:
Et à la limite cela pourrait être une relecture intelligente du beau film les Rois du Soleil de J. Lee Thompson.
(des refugiés mésoaméricaines devaient choisir entre asservir les tribus amérindiennes ou s’allier avec contre les frères de races impérialistes et militaristes)
C'est l'impression que j'ai eu.

Un roman qui m'a emballé après un premier quart qui m'avait laissé sur ma faim.
Ce livre met de l'avant une foule de personnages et ils sont si bien traités que chacun évolue pour notre plus grand plaisir. 
J'ai trouvé ce bouquin fort différent des autres livres de Gemmell et j'ai apprécié le fait que nous avons eu une confrontation entre deux peuples, les Avatars et les Almecs qui étaient si semblables mais que leur amour-propre était un frein à toute collaboration entre eux. Deux destins identiques, deux technologies comparables, deux puissances mais aucune possibilité de compréhension entre elles. C'est l'Amérique et la Russie avec le tiers monde en arrière plan !

Le personnage le plus éclaté du récit est sans conteste Viruk, chacune de ses apparitions est un moment de pur plaisir de lire.

Comme tous, je ne peux que dire que c'est un Gemmell de la meilleure cuvée.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 8 Mai - 17:10

@ Derfel
Un roman qui m'a emballé après un premier quart qui m'avait laissé sur ma faim.
La mise en place proche du Navire des glaces de Michael Moorcock peut effectivement laissé des sentiments mitigés.

Deux destins identiques, deux technologies comparables, deux puissances mais aucune possibilité de compréhension entre elles. C'est l'Amérique et la Russie avec le tiers monde en arrière plan !
Oui c'est bien vu, il y a de cela.
Mais je crois qu'il y a un leitmoviv plus profond derrière cette thématique : la dualité humaine.

Le personnage le plus éclaté du récit est sans conteste Viruk, chacune de ses apparitions est un moment de pur plaisir de lire.
Un wolverine complètement barré... énorme !

Comme tous, je ne peux que dire que c'est un Gemmell de la meilleure cuvée.
Du coup la fin ouverte est carrément frustrante...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 8 Mai - 17:19

Albéric, je ne voulais pas lire ton avis avant d'avoir lu le livre et maintenant que c'est fait je dois dire que je suis complètement sur la même longueur d'onde. Mais du coup j'ai plus rien à dire quasiment. Putain même pour Stargate et Luxley de Valérie Mangin on a eu la même vision. Tu me laisses rien... :q/:Bon je vais quand même essayer de caser les quelques images que j'avais préparé.

Effectivement c'est certainement sont roman le plus Moorcockien avec cette civilisation Avatars très proche dans ses pratiques des Melnibonéens nazis qui se pensent au-dessus de la mêlée et des autres hommes. D'ailleurs on prend le même point de départ, on a dépassé le crépuscule de cette civilisation. Les Avatars essaient de sauver ce qui peut l'être et font semblant de régner mais plus personnes n'est dupe. Le poisson sur la berge remue plus que dans l'eau.
 
Le Septième Serpent, symbole de la technologie Avatar. Elric T1 Le Trône de Rubis de Robin Recht/Poli/Bastide/Blondel/Moorcock

C'est un peu le tour de force de Gemmell d'arriver à rendre sympathique ces Avatars qui n'ont pas beaucoup de différences avec leurs semblables Almecs venus d'un univers parallèle (réf Moorcock et multivers gemmellien). Là où les Avatars utilisent une technologie basée sur l'utilisation de cristaux, les Almecs sont plus mécaniques, comme si les Aztèques utilisés l'armement des européens de la Renaissance. Et c'est ici que ça me rappelle Luxley, une BD signée Valérie Mangin, où le pitch pour faire court, c'est une histoire uchronique où se ne sont pas les espagnols qui envahissent l'Amérique mais la civilisation Aztèque qui envahie notre vieux continent à l'époque de Robin des bois (Luxley) profitant des croisades. Un récit teinté de fantastique avec des chamans aztèques capables de voir l'avenir, des prêtresses capables de faire léviter des vaisseaux dans les airs, et une grosse part d'univers parallèles sur la fin du récit.
De là à dire que Mangin est férue de Moorcock ou Gemmell il n'y a qu'un pas.

D'ailleurs pour en revenir à L'écho du grand chant, les préambules en début de chapitre ne m'ont pas dérangé, au contraire. Cela donne un aspect biblique au récit, renforçant son côté livre "source" dans la mythologie gemmellienne. On retrouve ce procédé dans Universal War One, fameuse BD de SF signée Denis Bajram. Denis Bajram qui n'est autre que le mari de Valérie Mangin...

Gemmell fait pas mal de référence biblique et quelque part (désolé je ne sais pas trop comment l'exprimer), ça me touche encore plus parce que cela fait appelle aux mythes fondateurs de l'humanité, comme quelque chose d'enfoui dans notre cerveau reptilien: le déluge qui recouvre la capitale Avatar phare de l'humanité (l'Atlantide); l'utilisation des pyramides aussi auxquelles ils confèrent des pouvoirs magiques par la musique (un savoir qui sera perdu selon Anu).
Et qu'en on sait les polémiques qui entourent les pyramides d'Egypte, de Chine, de Croatie, la pyramide sous-marine au large des cotes japonaises ou certaines constructions dont on ne parvient pas à déchiffrer les mystères... on se demande si DG n'était pas fan de tout ce mysticisme.


Les références "Stargate":
Les sarcophages utilisés sur les condamnés pour les cristal-puisés.

Un arc-zhi

Sinon je l'ai trouvé bien rythmé comme d'habitude selon les critères de Gemmell, longue intro, fin un peu précipitée (mais moins qu'à l'accoutumée ça va). Viruk effectivement est complètement cinglé mais pas plus que Dace. La différence c'est que Dace a Tarantio pour le contenir alors qu'avec Viruk on a un Dace en liberté. Les personnages qui sortent du lot selon moi et qui sont pour le coup les plus intéressants sont Mejana et Rael: la confrontation de deux mondes qui s'affrontent.

C'est vraiment du très très bon Gemmell.

Pour finir je m'interroge sur la partie où Anu nous conte les mythes Avatars que je trouve passionnant. En commençant ma lecture j'ai cru que je tomberai sur un passage expliquant la technologie des portails et je pensais vraiment que c'était les Avatars qui avaient inventé cette technologie. Mais en fait non, les portails sont à peine mentionnés si ce n'est à un moment où Anu raconte (si je ne dis pas de conneries) que les dieux des avatars ont emprunté des portails pour se matérialiser physiquement dans leur monde (Les Venteux ?) et ils leur ont enseigné les mathématiques et à se servir des cristaux.
Alors je m'interroge: où se situe chronologiquement L'écho du grand chant par rapport à Drenaï ? Dans le passé ou le futur ? Et par rapport au Faucon éternel ?

Car dans le Faucon éternel, Taliesen et son maître font partis de ce peuple ayant créé les grands portails et les portails moyens?

ça devient assez confus tout cela.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 8 Mai - 17:45

@ Sieben
ça c'est un post ultracool !  
un DG d'excellente cuvée qui il arrive à trouver l'équilibre parfait entre l'action à la Drenaï et l'émotion à la Rigante, tout en assumant joliment son héritage moorcokien

C'est effectivement assez cool que l'histoire nous racontée de 2 manière : ce qui s'est vraiment passé (le récit), ce que les hommes en ont retenu et (les préludes mythologiques qui raconte finalement le futur et pas le passé).

Alors je m'interroge: où se situe chronologiquement L'écho du grand chant par rapport à Drenaï ? Dans le passé ou le futur ? Et par rapport au Faucon éternel ?


Car dans le Faucon éternel, Taliesen et son maître font partis de ce peuple ayant créé les grands portails et les portails moyens?


ça devient assez confus tout cela.
C'est le bordel hein ? David Gemmell a un chouette multivers, mais ne fait pas grand chose pour le rendre cohérent là où un Brandon Sanderson se démène pour rendre cohérent un multivers qui n'existe pas tellement il forcé et artificiel.
Pourtant si on creuse à part Renégats et L'Etoile du matin qui rendent tout confus en disant 1 truc et son contraire tout se tient : les exploits d'Anu sont mentionnés dans Les Guerriers de l'Hiver donc on peut trancher alors qu'on pouvait autant pencher vers le passé que vers le futur.
Ce qui nous fait :
1) Le Lion de Macédoine
2) Les Pierres de pouvoir
=> 1er cataclysme
3) Les Pierres de sang
=> 2e cataclysme
4) L'Echo du Grand Chant
(=> 3e cataclysme ???)
5) Drenaï

Le reste cela serait des mondes parallèles.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Marv le Jeu 8 Mai - 18:15


L'histoire se déroule dans un monde dirigé par les avatars, humains immortel convaincu de leurs origines divines.
Leur capital Parapolis, la plus grande cité jamais bâtie, était constitué d’édifice cyclopéen, de grandes arches, de rues pavées, de bâtiments d'habitation aux façades en marbre.
Symbole de leur domination spirituelle, le grand temple était un édifice gigantesque au toit recouvert de dorures, décoré de centaines de statues en marbre sculptées représentant l'histoire de ces dieux sur un millénaire.
Lieu de tous les pèlerinages, il était l’âme et le corps de toutes les religions du monde.
Symbole de leur orgueil, le monument était une colonne dorée de plus de soixante mètres.
Symbole de leur puissance, la grande pyramide blanche, surpassait tous les autres édifices avatars, véritable montagne artificielle recouverte de plaques de marbre blanc, elle assurait aux avatars une source d’énergie infinie.

Les recherches du Queteur Anu lui avaient permis de prévoir le cataclysme à venir, la terre tournera brutalement sur elle-même inversant le positionnement de ces pôles, cela se traduira par une vague gigantesque de plusieurs kilomètres de haut qui engloutira toutes les civilisations.
Il s'ensuivra sur ces terres une longue période de glaciation.
Décrié par ses pairs, le Queteur Anu ne pourra empêcher l’inévitable, il ne parviendra à sauver du désastre que quelques centaines d'avatars en les éloignant des terres menacés.
Le temps à passé, la nouvelle capitale Paragu abrite toujours les dieux Avatars, mais ils ne sont plus que quelques centaines à dicter leurs lois au Monde.
Privé de la source de leur pouvoir, leur longévité n'est assuré que pas l'utilisation de cristaux, qu'il recharge en puisant la vie des sous-peuples Vagar.

Une expédition au-dessus des glaces qui recouvrent Parapolis et sa pyramide, a permis toutefois de recharger quatre coffres de pouvoirs avant qu'une éruption volcanique parachève la destruction de l'ancienne cité.
Ces coffres permettront une source d'énergie pendant quelques années suffisantes pour alimenter leurs derniers arsenals militaires, garant de leur autorité sur les nombreux Vagars.
Dans l'ombre, les Vagars projettent en secret de renverser les avatars dont ils voient les forces diminuées.
Le "Saint" Anu entreprend, avec la bénédiction du conseil Avatar, la construction d'une grande pyramide qui est censée absorber l'énergie du soleil et redonner de la puissance aux cristaux. Toutefois, le but réel de la pyramide est de détruire tous les cristaux car Anu a prévu l'arrivée d'envahisseurs étrangers dont la puissance résulte également de l'utilisation d'un grand cristal.

Les Almecs, dirigés par la reine de cristal Almeia, ont réussi à éviter la chute de leur propre monde en se téléportant sur le monde des avatars. (rapprochement avec les atlantes du cycle des pierres de sang dont certains tenteraient de trouver refuge alors que Jon Shannow a condamné leur propre monde à l’anéantissement !?, sachant que leur source de pouvoir est assez proche de ce que l'on a pu y voir)
Ayant connaissance de la fragilité des avatars, ils s’apprêtent à envahir le monde civilisé et à détruire toutes les civilisations afin d'alimenter leur source d’énergie par le sang de leurs victimes.
Les avatars ont régné comme des dieux impitoyables pendant des millénaires sur les Vagars, pour autant le futur de ces deux peuples dépendra de leur capacité à faire front communs contre les Almecs.


L'Écho du Grand Chant est incontestablement une relecture du mythe de l'Atlantide où l'auteur nous fait vivre les derniers instants d'un peuple millénaire.
C'est aussi un fabuleux récit initiatique et philosophique sur la rédemption d'un peuple au seuil de son extinction.

Plus que jamais, David Gemmell nous propose des personnages hauts en couleurs aux personnalités complexes et tiraillées.
Le travail accompli sur l'aspect psychologique de ces personnages est monumental d'ailleurs et il n'y a pas véritablement de héro dans ce roman, mais plusieurs protagonistes aux destins croisés ( Talaban, RO, Raël, Sofarita et Viruk).

Comment ne pas évoquer la double personnalité de Viruk, à la fois un tueur impitoyable et un calme amoureux de la nature.
Personnage controversé, il est capable de réaliser des actes d'une grande cruauté mais aussi faire preuve d'une profonde humanité comme lors de son discours à l'assemblée Avatars pour soutenir la cause des Vagars plutôt que celle des Almecs.

Et si DG prend plus de temps qu'à son habitude pour déployer les ailes à son intrigue, le récit regorge de passages épiques et vibrant à l'image de la dernière charge des cavaliers avatars mené par Raël, le récit regorge de ces instants de bravoure, courage, sacrifice, thèmes chers à David Gemmell.
Parce que ce récit prend le temps de développer ses enjeux, parce qu'il nous passionne pour ces personnages singuliers, parce qu'il fait monter graduellement la tension dramatique, parce qu'il s’achève tel un feu d'artifice par un bouquet final exceptionnel, l'Echo du Grand Chant restera l'une des plus belles œuvres jamais écrite par David Gemmell.

Véritablement le meilleur roman isolé de l'auteur, voir plus...

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t350-votre-critique-de-l-echo-du-grand-chant-de-david-gemmell#375


Dernière édition par MEGALOCK le Jeu 8 Mai - 18:31, édité 1 fois
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 8 Mai - 18:24

Oui la mythologie Avatar renvoie à la mythologie Drenaï avec les dieux frères Anharat et Emsharas qui sont comme la nuit et le jour. Anharat dieu maléfique s'est occupé du monde des Almecs tandis qu'Emsharas le dieu repenti, a les Avatars sous sa protection.

Ça colle parfaitement je trouve avec le destin d'Emsharas, d'abord venteux comme son frère puis il s'est matérialisé dans le monde des hommes pour les assouvir pour ensuite se repentir. Exactement le destin des Avatars qui vont réaliser à leur crépuscule que la voie qu'ils ont emprunté n'était pas la bonne. Ils sont à l'image de leur dieu en somme.

Si je suis comme vous admiratif de la charge Avatar, je trouve qu'il manque un petit quelque chose en préambule comme un discours galvaniseur de Rael façon William Wallace.
Le moment le plus émouvant
Spoiler:
le massacre des familles avatars dans la bibliothèque qui annonce la fin des haricots.

Remarque ce n'est pas plus mal si DG n'évoque pas les portails, ça évite les migraines et les incohérences possibles avec Le Faucon éternel
Toutefois si je devais le situer chronologiquement je le mettrai le plus loin possible dans le passé car il fait référence à des mythes fondateurs qui donne un aspect genèse à l'univers gemmellien.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 8 Mai - 18:34

Megalock, pourquoi fais-tu de méga résumé où tu révèles pas mal d'aspects du roman ? Tu devrais mettre ça en spoiler, non ? Ne serait-ce que pour ceux qui n'ont pas encore lu le bouquin. Je dis ça parce qu'il y a déjà un quatrième de couv' à la première page du sujet.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Jeu 8 Mai - 18:45

Sieben a écrit:Toutefois si je devais le situer chronologiquement je le mettrai le plus loin possible dans le passé car il fait référence à des mythes fondateurs qui donne un aspect genèse à l'univers gemmellien.
et comme Gemmell est un adepte de l'éternel recommencement et de l'éternel retour, on a une conception cyclique de l'histoire et de l'univers

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Derfel le Jeu 8 Mai - 20:00

Et moi je persiste à voir Rigante à une certaine époque (futur) de Drenaï.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par cyberpunk le Mer 29 Mar - 13:12

J'ai lu le Prologue, ben je vais le reprendre plus tard, j'ai plus envie d'un Gemmell plus "classique" avec des batailles et des personnages à la Druss
avatar
cyberpunk
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 23/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 29 Mar - 16:35

cyberpunk a écrit:J'ai lu le Prologue, ben je vais le reprendre plus tard, j'ai plus envie d'un Gemmell plus "classique" avec des batailles et des personnages à la Druss
Oh, les batailles elles sont là... Sinon les personnages sont plus à la Waylander qu'à la Druss...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mer 29 Mar - 18:15

cyberpunk a écrit:et des personnages à la Druss
et tu manques Viruk, un personnage qui vaut le détour.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 29 Mar - 18:16

Derfel a écrit:
cyberpunk a écrit:et des personnages à la Druss
et tu manques Viruk, un personnage qui vaut le détour.
trop cool le très badass Viruk !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum