David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Interview (24/08/04)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Interview (24/08/04)

Message par Spookycrow le Jeu 13 Aoû - 12:48

Interview (24/08/04)

1) Vous avez dit vous identifier à Regnak, le Comte de Bronze, lorsque vous écriviez Légende. Maintenant, vous êtes près d'avoir le même age que Druss. Que ressentez-vous à cet égard et que pensez-vous de la prédiction selon laquelle Druss mourrait avant son 60ème anniversaire ?

Les prédictions ne m'inquiètent pas. Tout le monde meurt un jour, et la mort ne me fait pas peur. J'ai pensé à tout cela récemment quand j'ai acheté ma nouvelle maison, que j'ai appelé Dros Delnoch. C'est un très bel endroit avec une très jolie vue sur la vallée. La maison ressemble à une forteresse avec ses quatre tours et c'est la raison pour laquelle je lui ai donné ce nom. J'ai dit à mon épouse que c'était peut-être tenter le diable que de la nommer ainsi à l'approche de mon 60ème anniversaire. Elle m'a répondu : "Reste seulement éloigné des portes quand ce sera ton anniversaire". Je pense que c'est un bon conseil.


2) De tous vos livres, Légende est souvent désigné par beaucoup de fans comme étant leur roman préféré. Quelle en est la raison à votre avis ?

Difficile à dire. C'est aussi mon préféré. C'est certainement le plus romantique de tous mes livres, tant par l'histoire d'amour centrale que par l'héroïsme des protagonistes. Je suppose que ce livre a été écrit par un homme jeune, pleins d'idéaux et de principes, qui a approché le métier d’écrivain avec un engouement sauvage et barbare. Je revois ce jeune homme avec une grande tendresse.


3) Vous avez dit que vous aimeriez voir Waylander adapté en BD, et John Bolton semblait très intéressé par le projet. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Non, pas de nouvelles en ce qui concerne la BD. John est très occupé, et il est le seul artiste britannique avec lequel je souhaite travailler.


4) Certains auteurs se procurent des objets qu'ils considèrent comme des "souvenirs" de leurs histoires (tel que Stan Nichols). L'avez-vous fait également, et que comptez-vous vous procurer pour le premier livre du cycle de Troie ?

Je l'ai déjà. Je me suis procuré un casque en bronze sculpté par Bill Radford. C'est un très bel objet réalisé à partir d'une seule pièce de bronze. Je l'ai d’ailleurs essayé pour les besoins de mon histoire.


5) Qu'est-ce qui vous a attiré dans l'histoire de Troie, sachant que son histoire a déjà été retranscrit dans de nombreux formats ?

J'ai toujours eu l'envie secrète d'écrire un roman basé sur Troie. J'adorais les histoires que ma mère me lisait lorsque j'étais enfant. Troie s'est imposé tout naturellement quand j'ai décidé de faire un break dans la fantasy pour m'immerger dans une période historique. Evidemment, la guerre de Troie a déjà été conté de nombreuses fois et sous différentes formes. Certaines versions sont absolument magnifiques, d'autres franchement mauvaises. Je les ai toutes aimées ! Je voulais retrouver Hector et Achille, et naviguer sur la "Great Green Sea" (l’Atlantique) avec l'Odysseus. Je voulais avoir une chance de renouveler mon histoire d'amour avec la Grèce antique.


7) Dans Ghost King, il est fait mention de Troie et du rôle des Feragh. Comment allez-vous faire pour éviter les pièges de narration comme le meurtre d’Achille par Culain ? Et comptez-vous faire mention des Sipstrassi ?

Je viens juste de terminer le cinquième jet de la première partie, donc je n'ai pas encore eu à m'inquiéter de l'apparition de Culain. J'ai toujours dit que mes livres étaient liés les uns aux autres. Ceci est vrai pour les livres de fantasy. Troie n'est pas de la fantasy. J'utiliserai peut-être Culain, ou bien j'essaierai peut-être quelque chose de différent. C'est là toute la beauté de ce travail. Tout dépend de ce qui me sera dicté par mon instinct créatif au fur et à mesure de l'écriture.


8) Pourquoi écrire une trilogie sur Troie, et qu'avez-vous envisagé pour éviter de recopier une histoire qui existe déjà ?

L'histoire est trop importante pour un seul roman. Le premier livre tourne autour de quelques uns des héros qui participeront à la guerre de Troie. Je voulais donner à l'histoire un côté épique, et de permettre également aux lecteurs d'identifier clairement les différents aspects du conflit. Quant à retravailler l'histoire... Je ne peux complètement me détacher de celle-ci, puisque j'utilise les personnages crées par Homère, et qui existent uniquement dans les légendes Homériques. Il n'y a pas d'autres sources pour Achille, l'Odysseus, Priam, Paris et Hélène. Ma version sera malgré tout différente. J'espère que mon histoire sera plus adaptée à des lecteurs du monde moderne. Les attitudes et les opinions de mes héros ne reflèteront pas la vie et les modes de pensées de l'âge du bronze, mais plutôt des situations et des problèmes auxquelles nous devons faire face de nos jours.


9) Avec tant d'histoires dans lesquelles vous devez vous immerger, et pas seulement les monde Drenaï mais aussi celui des Rigantes, peut-on espérer voir un autre roman avec Bane "crushing the might of Stone" (cité dans "Coeur de Corbeau" et "Le Cavalier de l'Orage") ?

Bane est mon personnage préféré, et je reviendrai à lui un jour. J'aime les Rigantes et tout ce qui les concerne. J’ai aimé les Rigantes et tout ce qu’ils représentaient. Des contraintes de mon éditeur ne m’ont pas permis d’appronfondir la nature même d’être un Rigante. J’ai dû supprimer cette partie et cela m’a brisé le cœur. J’aimerai beaucoup écrire une histoire qui me permettrait de reprendre ces éléments.


10) Comment avez-vous abordé le travail pour la trilogie dédiée au siège de Troie ?

J’ai fait des recherches sur la chronologie, les lieux, les distances, les courants, la météo, les méthodes de construction navales... Bien que je rédige cette histoire sur un mode plus moderne en ce qui concerne les attitudes et les échanges entre les personnages, je voulais malgré tout une base historique solide. Je devais donc me renseigner sur les armes et les armures de bronze, les méthodes de transaction en l’absence d’une monnaie, et les données géographiques de l’ancien royaume.


12) Quelle est votre couverture préférée pour Légende ?

Je préfèce celle qui a un fond noir, avec un homme qui se tient devant une ligne de crânes. Je l’aime parce qu’elle a remplacé une couverture absolument terrible avec un hamster géant en armure, une hache coincée dans sa patte et se mettant à genoux avant que deux chevaux de cirque de tour ne le piétine (« … a giant armoured hamster, with an axe stuck in his leg, kneeling before two trick circus horses who could only stand up by leaning against one another. »).


13) Beaucoup d’auteurs ont approché le monde de la bande dessinée (tel que GRR Martin) et vous vous y êtes d’ailleurs aventuré avec Légende et L’homme de Jérusalem. Y a-t-il d’autres projets en cours ?

Je veux travailler avec John Bolton et j’aimerai bien voir Waylander et L’Echo du Grand Chant adapté en BD.


14) Raven Armoury a dessiné et va réaliser les épées du roman Swords of Night and Day. Pourquoi avoir accepté ce design inspiré de la ligne d’un cimeterre, plutôt que celui de John Bolton qui les avait illustrés sur la couverture sous la forme d’un katana ?

J’ai accepté le concept de Raven tout simplement parce que j’adore leur travail. A l’origine les épées ne devaient pas avoir l’aspect d’un katana, mais c’était un moyen simple de les représenter sur une couverture.
avatar
Spookycrow
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 12/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum