David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Interview (14/03/05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Interview (14/03/05)

Message par Spookycrow le Jeu 13 Aoû - 12:45

Navré mais je ne retrouve plus les sources... Il y a quelques interviews que j'ai traduit en français, mais pour ceux qui le souhaitent je dispose encore de la version originale.
Bonne lecture !

Interview (14/03/05)

1) Dans quel roman ou à quelle époque auriez-vous aimé vivre et pourquoi ?
Lorsque j’étais jeune, je m’imaginais souvent à d’autres époques ou d’autres périodes de l’histoire, avec de grands héros. Je voulais me tenir auprès de Léonidas aux Thermopyles, ou aux côtés d’Harold sur le champ de bataille. Ou bien encore sur les murs du fort Alamo. C’était les rêves d’un jeune homme en quête de noblesse, de gloire et de célébrité. Maintenant je suis plus prosaïque… Haute pression sanguine, problèmes artériels, air conditionné en été et chauffage centralisé en hiver… Tout cela me fait sentir que notre époque est la meilleure pour moi. Voitures de qualité, trajets aérien à grande vitesse, portail électronique… Ah, avec le temps on devient vraiment des vieux cons ennuyeux (« Ah, what boring old farts we turn into.... »).

2) Que pensez-vous des films Alexandre, Troie, Le Roi Arthur ?
Je n’ai pas vu le film Alexandre mais des amis l’ont vu et m’ont dit que c’était une daube. J’aimerais bien voir Troie, mais je ne veux pas être influencé alors que je suis en pleine écriture de la trilogie. J’ai vu le Roi Arthur, et je ne peux décrire la peine que j’ai ressentie pour Keira Knightley et Clive Owen. Je ne peux imaginer pire erreur de casting. Peut-être que Julian Clary dans le rôle de Druss pourrait s’en approcher. Ou Kermit la grenouille dans le rôle de Waylander. Clive Owen est un excellent acteur pour les rôles modernes mais il n’est pas assez charismatique pour endosser le rôle d’Arthur, et la diction de Keira Knightley est tellement à l’opposé du langage très gutural des autres Pictes que cela en devient risible. Par contre les scènes de combat étaient splendides. C’est un film qui serait génial avec une version française sous-titré anglais.

3) Anne McCaffrey a récemment transmis la saga de Pern à son fils, lui permettant ainsi de continuer l’écriture de ce cycle. Envisagez-vous de faire comme elle et designer un successeur pour les mondes que vous avez crée ?
Question difficile. Je pourrai, par exemple, être terrassé par une attaque et ne plus être capable d’écrire. Il arriverait un moment où l’argent pourrait manquer et si des éditeurs venaient voir mon épouse et lui disait : « Voilà, nous vous proposons cette malette remplie d’argent pour vous aider à payer les frais médicaux. » Et bien j’espère qu’elle s’emparerait de la malette immédiatement.

4) Avez-vous fait le choix d’adopter une couverture avec une illustration moins fantasy classique pour « Lord of the Silver Bow », ou bien s’agit-il plutôt d’un procédé pour aider à vendre le concept d’une fantasy historique ? Et qu’est-ce qui vous a décidé à écrire un roman épique historique plutôt qu’un roman de fantasy inspiré du récit de la guerre de Troie ?
La couverture est réalisée par John Bolton, et c’est également lui qui illustre mes livres de fantasy. Le fait est que la majorité des lecteurs sont rebutés par les couvertures de type fantasy. Par conséquent, le simple fait d’adopter un style graphique plus classique pour la couverture de Silver Bow permet de lui donner plus de chance sur le marché du livre. En fait j’adore cette couverture. Quant à l’étiquette historique du livre… Et bien, c’est plutôt drôle, non ? Gemmell, l’écrivain de fantasy qui se reconvertit dans le roman historique. Vraiment ? En écrivant une histoire sur une ville qui n’a probablement jamais existé, enfin telle qu’elle nous fut décrite par Homère, et en utilisant des personnages issus de la plus grande histoire de fantasy jamais écrite. Il n’y pas non plus de preuves historiques sur ce peuple de l’âge du bronze. Nous ne savons même pas quelle était leur langue. Alors qualifier Lord of the Silver Bow d’historique est un peu exagéré. Mais beaucoup d’éditeurs trouvent l’étiquette « fantasy » péjorative. Prenez l’exemple d’Harry Potter. Est-il étiqueté comme un livre de fantasy ? Non, il est classé dans la catégorie « Jeunes Adultes ». De la magie, des sorciers, des sortilèges, mais pas de la fantasy… Mais bien sûr !

5) Pourquoi raconter le récit de la guerre de Troie, alors que cela a déjà été fait tellement de fois ?
Tout simplement parce que personne ne l’a déjà raconté comme je vais le faire. Et c’est terriblement fun à écrire ! Les éditeurs sont impatients. Ils viennent tout juste d’avoir une conférence à Barcelonne, et ils avaient laissé une note sur les portes de l’hotel qui disait : « Ne Pas Déranger – au lit avec David Gemmell ». J’aurai bien aimé y être !

6) Envisagez-vous d’écrire une histoire ou deux sur le peuple Chiatze, et peut-être plus précisément sur l’ordre des Rajnee ? Et vous êtes-vous inspiré de certaines spécificités de la culture orientale ?
Le personnage de Kysumu dans Waylander 3 est entièrement basé sur un personnage de l’un de mes films préféré. Personne ne l’avait remarqué, mais son nom et sa description sont exactement les mêmes que le Kysumu dans le film Les Sept Samouraïs. J’étais donc le seul à savoir (enfin jusqu’à maintenant) que Kysumu avait traversé l’espace et le temps, et était apparu au bon moment pour défendre un petit village d’une horde de bandits.

7) L’écriture de Troie va vous occuper quelques années. Mais avez-vous déjà une petite idée du prochain projet d’écriture ?
Je me concentre uniquement sur le projet en cours et je n’ai pas la moindre idée de ce que sera mon projet d’écriture suivant. En fait, tout cela dépend surtout de la réaction du public vis à vis du livre. Si Troie se vend très bien, il y aura une certaine pression pour me pousser à écrire un autre roman « historique ». Par contre, si celui-ci ne marche pas du tout, et bien ce sera l’effet inverse. On me dira : « Pour l’amour de Dieu, DG, écris un autre Waylander le plus tôt possible. »

8) Lors de votre dernière tournée, vous avez semblé étonné du nombre important de fans venu à votre rencontre. Pouvez-vous nous en parler ? Est ce que cela pourrait vous amener à reconsidérer le nombre de tournées pour votre prochain livre ?
C’était effrayant. Comme vous le savez, mon style tend plus à l’échange intimiste. J’aime faire participer les gens et répondre à leurs questions. Le nombre idéal pour cela est environ 50 participants. Mais lors de la dernière tournée, il y avait plus de 200 personnes sur les lieux. Cela a causé quelques tracas… Combien de temps accorder à la phase de questions / réponses, combien de temps pour les dédicaces, et combien pour la phase de signature du stock de livres. Avant l’année dernière, c’était plutôt simple à organiser. Une heure pour la discussion, une autre heure pour les dédicaces et une demi-heure pour le stock. L’année dernière, rien que la queue pour les dédicaces était longue d’environ deux heures et la signature du stock prenait 90 minutes. Cela signifiait que les employés du magasin ne pouvaient quitter les lieux avant 22h, et beaucoup de gens dans la queue commençaient à s’inquiéter pour les bus et leurs moyens de transport pour leur retour.

9) Est-ce que Druss a un quelconque lien de parenté avec Oshikai ? Est-il également le descendant du fils d’Angel et de Miriel (qui a épousé une demoiselle Nadir) ?
Oui, Druss est effectivement le descendant d’Oshikai et d’Angel.

10) Comment vous y prenez-vous pour compléter les lacunes dans la chronologie, comme la guerre des Jumeaux ou comment Bane est revenue pour prendre la tête des Rigante ? Ou pensez-vous que ces lacunes ajoutent une plus grande dimension à la réalité des mondes ?
Tout dépend de l’intérêt que je trouve à les compléter. Par exemple, je trouve fascinant la guerre de Crimée et tout particulièrement l’épisode de la charge de la Brigade Légère. La Seconde Guerre Mondiale est également très intéressante, avec ses généraux charismatiques comme Patton, Montgomery, Alexander et Rommel. La Première Guerre Mondiale est horrible et vile du début à la fin. Des généraux stupides, des tactiques risibles et un gaspillage colossal de la vie humaine... Maintenant, si ces episodes faisaient partie de l’univers de Gemmell, j’écrirais au sujet de la Brigade Légère, au sujet de Patton et de Rommell, mais je citerais la Première Guerre Mondiale sans m’attarder à son sujet. En clair, je sauterais une génération.

11) Est-ce que la fan-fiction peut être un fléau, particulièrement dans un palais de justice. En avez-vous déjà trouvé par hasard ?
Je ne lis pas de fan-fiction, justement pour cette raison.

12) Beaucoup de gens adore votre travail. Est-ce que cela engendre une pression telle que vous écrivez ce que vous pensez qui devrait leur plaire ? Ou bien écrivez-vous ce que vous souhaitez en espérant que vous rencontrerez le même succès que précédemment ? Comment est-ce que cela vous affecte en tant qu’auteur, et comment vous remettez-vous en question lorsqu’un livre ne remporte pas le même succès que vos autres romans ?
Non, il n’y a pas de pression. J’écris ce que je veux mais je considère aussi ce que veulent mes lecteurs. Mais bon, personne n’a jamais écrit un livre unaniment acclamé. Day of the Jackal de Frederick Forsyth a été refuse par un éditeur car il trouvait que l’intrigue n’avait aucune originalité et qu’il n’avait par consequent aucune chance de succès. La critique a dit de Wuthering Heights qu’il était effroyable, que peut de gens le lirait et qu’il serait oublié avant longtemps. La plupart des livres les plus vendus ont été refusés par les éditeurs. Et c’est la même chose avec les fans. De temps en temps je vais sur Amazon pour voir les critiques de mes livres. Vous trouverez toujours quelqu’un ne m’accordant qu’une étoile et disant que ce qu’il avait lu était de la merde, ou bien que j’ai perdu ce qui faisait mon style, et la critique suivante m’accordera cinq étoiles et dira que c’est le meilleur livre qu’il ait jamais lu. Je n’ai donc pas vraiment besoin de me remettre en question.

13) Des acteurs ont toujours été suggérés pour incarner certains personnages de vos romans. Avez-vous déjà écris un roman et envisagé une telle chose ?
Pour Légende, j’ai toujours imaginé Brian Blessed dans le rôle de Druss. Clint Eastwood était John Shannow (voir le film Pale Rider). Sigourney Weaver jouait le rôle de Sigarni, la fille d’Ironhands. Mel Gibson était le rat qui passait par le plafond pour aller se nourrir dans White Wolf. Ok, le dernier n’est vrai, mais je déteste ce petit con (« Okay, the last one isnt true, but then I loathe the little git”).

14) Vous avez dit détester l’idée d’un jeux vidéo de tir à la première personne (fps) adapté de l’un de vos livres. Mais que diriez-vous si le jeu était basé sur un jeu tel que Total War (jeu qui permet la gestion d’une armée sur un champ de bataille) ? Dans la même veine, avez-vous pensé à participer à une émission telle que Time Commanders (actuellement sur BBC2) dans laquelle vous pourriez justement faire une telle chose ?
Oui, un jeu tel que Total War serait cool. J’adore cette série. En fait, je viens tout juste de terminer le jeu avec les Parthes dans Rome Total War. Ce qui n’est pas un mince exploit lorsque vous considérez leur infanterie. Time Commanders est ridicule. J’ai regardé l’épisode de la Bataille d’Hastings où Harold était sur un cheval. Harold combattait à pied avec ses huscarls. Même la formation de bataille était fausse. C’était risible.

15) Vous êtes vous donné des objectifs à atteindre avant vos 60 ans ?
Mon but est d’atteindre 60 ans ! Sinon je pense que mes rêves ont été accomplis. Tout ce qui peut m’arriver maintenant est d’avoir plus que ce que j’ai, ou peut-être moins.

16) La philosophie religieuse semble être quelque chose de très important dans votre travail. Quel en est l’impact dans votre propre vie et pourquoi pensez-vous que cela est, ou n’est pas, si important ?
Aujourd’hui, dans notre monde moderne, nous avons tendance à laisser tomber les codes moraux ainsi que bien d’autres valeurs. Maintenant nous avons développé une génération de jeunes qui n’ont que peu de croyances et qui vivent dans le cynisme, poursuivant des buts matérialistes. Tout cela mène inexorablement à un gouvernement qui peut mener une guerre sur la base d’un mensonge, tuer des milliers de civils, détruisant l’infrastructure d’un pays largement sans défense, et voir leur popularité grimper dans les sondages. Et ce même gouvernement peut annihiler les libertés civiles pour lesquelles nos ancêtres ont donné leurs vies (la présomption d’innocence par exemple). Tous les principes de la justice et de l’égalité sont balancés par la fenêtre. Pourquoi ? Parce que la philosophie n’est plus enseignée dans nos écoles. On ne nous enseigne pas à penser par soi-même. On nous enseigne à avoir des avis. Oh oui, et de savoir quelle marque de chaussures est la plus à la mode.

17) Vous avez récemment complété votre bibliothèque personnelle. Quel est selon vous le clou de votre collection ?
J’ai une édition dédicacée du livre Gates of Fire de Stephen Pressfield, et les 120 vieux westerns de Louis Lamour, que je viens de relire avidement ces dernières semaines.

18) Il existe beaucoup de merchandising autour des œuvres de certains auteurs. Comptez-vous en faire de même ?
Raven Armoury fabrique de magnifiques armes blanches et je suis heureux que ce soit eux qui mettent au point les épées de Swords of Night and Day. Leur hache Snaga est de toute beauté.
avatar
Spookycrow
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 12/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Interview (14/03/05)

Message par Dark schneider le Lun 3 Déc - 13:34

David Gemmell a écrit:
Question difficile. Je pourrai, par exemple, être terrassé par une attaque et ne plus être capable d’écrire. Il arriverait un moment où l’argent pourrait manquer et si des éditeurs venaient voir mon épouse et lui disait : « Voilà, nous vous proposons cette malette remplie d’argent pour vous aider à payer les frais médicaux. » Et bien j’espère qu’elle s’emparerait de la malette immédiatement.


Ca fait bizarre de lire ça quand on sait ce qui devait lui arriver...
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Interview (14/03/05)

Message par JMtimba le Lun 3 Déc - 14:00

Complètement!

Mais l'ensembles des interviews est vraiment intéressant je trouve! Surtout qu'ils ont pour la plupart plutôt été bien traduit par un ancien membre du forum!
avatar
JMtimba
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Interview (14/03/05)

Message par Dark schneider le Lun 3 Déc - 14:46

Tout à fait : on apprend notamment que quasiment tous ces bouquins sont liés, que décidément, Gemmell craignait de ne pas atteindre les 60 ans, on apprend aussi sur ses influences et ça nous confirme pas mal de choses qu'on pensait (par exemple, que Jon Shannow est clairement inspiré de Pale Rider).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum