David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Laurent Genefort, Hordes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Laurent Genefort, Hordes

Message par Stryge le Mar 16 Sep - 16:09


bonjour,
des personnes auraient ils lu cette série dont 2 tomes sont parus?
je pense que se sera mon prochain achat

Résumé du T1, L'ascension du serpent" de Laurent Genefort
Sur un champ de bataille, Audric, capitaine de la horde du Serpent, sauve la vie de Marween, un jeune paysan molesté par des soldats. Celui-ci en profite pour s’engager dans la horde, où il ne tarde pas à faire ses preuves. Le garçon est intrigué par le bras d’Audric, toujours revêtu d’un brassard en acier articulé qui lui permet de manier une épée que nul ne peut seulement soulever. On le surnomme le « fléau du démon », et l’on murmure qu’il a conclu un pacte démoniaque pour obtenir cette force surhumaine. Audric néglige ces rumeurs, tout comme il ne tient pas compte des mises en garde d’Umiade, son augure personnel, à l’encontre de Marween.
Après plusieurs succès qui hissent le Serpent au premier plan, le duc Coresh engage la horde pour une mission extraordinaire en pays ennemi : enlever une augure légendaire, qui, dit-on, est capable non seulement de prédire l’avenir, mais de le modifier. Celui qui l’obtiendra dominera le monde… mais n’est-ce pas justement le but caché de Marween ?


merci d'avance pour vos futurs avis
avatar
Stryge
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 04/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par MuSa le Mar 16 Sep - 18:37

Je ne connais pas! Mais en tout cas voici enfin un auteur français! J'aimerais bien voir ce que ça donne sur quelques paragraphes...
avatar
MuSa
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 27/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Sigarni le Mar 16 Sep - 21:27

Yep je voulais l'acheter passé un temps... Je pense que je l'achèterais, ça me donne toujours envie !
On verra plus tard... En tout cas, j'en ai eu de très bons échos alors... Moi je dis : c'est sûrement très bien !
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Stryge le Jeu 18 Déc - 14:01

j'ai finalement acheter les 2 tomes qui sont sortis et je ne regrette pas, c'est une bonne série
a noté qu'il est possible de lire un extrait sur bragelonne
avatar
Stryge
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 04/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Owen Odell le Sam 25 Déc - 21:11

Pour ma part j'ai que le premier tome mais j'avoue qu'il s'agit d'une très bonne œuvre qui mériterait un bon coup de pub pour avoir le succès qu'elle mérite.On y voit vraiment l'évolution des personnages (au début je ne pouvais pas me voir "le cancrelat",désormais même si je l'aime pas je le trouve très bien comme personnage :thumright: )
avatar
Owen Odell
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 28/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Sigarni le Mar 28 Déc - 11:14

C'est une bonne trilogie, si l'on aime l'action et non la réflexion ! Perso, je préfère Genefort quand il écrit de la SF mais Hordes se lit avec beaucoup de plaisir !
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Duvodas le Jeu 30 Juin - 9:48

Je ne suis pas un lecteur que le niveau de langue soutenu ou ancien rebute, mais il est vrai que je prefère parcourir un language simple et direct comme celui que l'on trouve chez Gemmell ou Nicchols par exemple. C'est ce qui m'a stoppé dans le cycle du trône de fer.
Mais là, le vocabulaire est riche sans être difficile à lire. Je favorise ce genre quand il s'agit de ma lecture d'aggrément.
Je trouve cette série fort interessant et je vais tres certainement me laisser tenter, tout en faisant quelques pauses gemmell entre deux tomes, bien entendu^^
:green:
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Owen Odell le Jeu 30 Juin - 14:47

Vu qu'il y as que deux tomes (je crois) tes pauses seront pas trop dures ^^
avatar
Owen Odell
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 28/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Sigarni le Jeu 30 Juin - 17:55

Hordes ? Non, la trilogie est complète.
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Duvodas le Jeu 30 Juin - 18:24

Zut! je reviens de la fnac et manque de bol, j'oublie que j'étais venu là justement pour me procurer Hordes! A la place je prends pleins d'autres trucs(très interessants aussi) et je m'en rends compte qu'en étant revenu chez moi! Quel boulet je fais quand meme!
Mais c'est pas grave, j'ai quand meme pris de quoi finir mes vacances tranquile!!!^^
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Owen Odell le Ven 1 Juil - 22:51

Ah,merci de l'info Marie,j'était plus très à jour dessus vus que j'ai décroché de la série (manque de moyens et séries concurrentes plus intéressantes ^^)

Mais j'vais peut-être la reprendre du coup ;-)
avatar
Owen Odell
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 28/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Albéric le Mer 14 Nov - 15:40

Les 3 volumes sortent en intégrale en décembre : à ne pas manquer pour les retardataires !
(oui, parce que pour une édition en poche, visiblement pour l'instant on peut aller se brosser)



Dernière édition par Albéric le Lun 11 Mar - 20:49, édité 3 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Duvodas le Mer 14 Nov - 16:03

Je l'ajoute à ma liste. ;)
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Derfel le Jeu 15 Nov - 21:07

Ça m'intéresse, j'espère que c'est bien écrit. 8)

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Albéric le Jeu 15 Nov - 21:25

Laurent Genefort ne se cache pas qu'il s'inspire clairement de Berserk de Kentaro Miura.
(qui lui-même s'inspire du méga cycle Guin Saga qui lui dépasse allègrement les 100 tomes)
A ce jour Berserk est le meilleur manga de (very dark) Fantasy, et de très très loin...
J'ai trouvé cela vraiment très bien fichu, mais je suis frustré d'avoir lu 3x300 pages alors qu'il avait largement matière à 3x600 pages... et puis les démons/anges végétaux c'est original !!!
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Oncle Kiin le Lun 11 Mar - 18:47

En cours de lecture. J'en suis à la fin du premier tome et... j'avoue que je souffre un peu :(
C'est pourtant bourré d'images et d'idées qui pourraient me plaire ou m'intéresser, mais je sais pas, j'arrive pas vraiment à rentrer dans le bouquin. Toutes ces successions de batailles dans lesquelles je ne ressens ni tension ni enjeu...
Manque d'un perso auquel s'identifier, manque de crédibilité générale, peut-être ?

J'espère que ça va venir, et dans tous les cas je vous en dis plus quand j'ai fini :)
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Albéric le Mar 12 Mar - 20:26

Toutes ces successions de batailles dans lesquelles je ne ressens ni tension ni enjeu...
Parce que ce n'est pas des batailles, mais des escarmouches plus qu'autre chose.
Quand on au manque de perso auquel s'identifier, c'est normal car c'est de la fantasy très dark.
J'ai bien aimer ce tome 1, mais les tomes 2 et 3 sont très différents et bien meilleurs quoique inaboutis. Mais on peut souffrir du syndrome tome d'introduction / mise en place...

D'ici peu on aura l'avis de Duvodas qui a du finir de les lire. ;)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Oncle Kiin le Mer 13 Mar - 17:18

Albéric a écrit:
Quand on au manque de perso auquel s'identifier, c'est normal car c'est de la fantasy très dark.

Je ne sais pas trop.
Le fait de m'identifier aux personnages (nécessaire pour entrer dans le bouquin et m'intéresser à ce qui va leur arriver) n'est pas forcément conditionné à leur moralité ou à la sympathie qu'ils m'inspirent. En général, il suffit qu'ils affrontent du conflit pour que ça marche : je crois que c'est plus mécanique qu'autre chose, quoi.
(Par exemple, dans un film, si un cambrioleur est en train de fouiller une pièce à l'étage et que le propriétaire de la maison est en train de monter l'escalier, spontanément c'est pour le cambrioleur qu'on va trembler, parce que c'est lui qui est en difficulté et qui subit une problématique - le risque d'être surpris.)
Bref, je pense que c'est à ce niveau-là que ça pèche peut-être dans le premier volume, mais je m'expliquerai plus en détail quand j'aurai terminé la trilogie.

Sinon, pour l'instant je trouve en effet le deuxième tome plus sympa. Je ne suis pas rendu très loin, mais je m'ennuie déjà beaucoup moins.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Oncle Kiin le Lun 18 Mar - 17:41

Bon, ben j’ai pas aimé.

Je reconnais des qualités à l’auteur, et je ne dis pas du tout que c’est de la merde, mais moi je n’ai pas marché.

Il y a pourtant un certain nombre de trucs qui m’ont bien plu :

-- Bon déjà, c’est bête mais j’aime bien l’idée du bras démoniaque du chef mercenaire. « Ouah, un bras-démon qui le rend super-fort ! » = genre de truc qui marche bien sur moi
-- L’inspiration manga ou japanimation : pas lu Berserk, auquel l’auteur rend ici hommage, mais je trouve que le parfum particulier de ce type d’œuvre est fort bien esquissé. Un côté à la fois foutraque (plein de choses bizarres dont on n’a pas forcément l’impression qu’elles vont bien ensemble ; jusque dans les noms, souvent – ici on pourra s’étonner de trouver soudain des montagnes de Blackhorn au beau milieu d’un roman francophone), mais à la fois doté d’une certaine cohérence esthétique qui englobe et sublime cet ensemble improbable. Les doutes que j’avais sur la « crédibilité » de l’univers se sont donc largement estompés à mesure que j’avançais dans ma lecture. Et puis certaines images typiques : l’épée du porteur du bras d’Outtouk, lame géante et large à l’extrémité biseautée (je sais pas vous, mais pour moi cette description est franchement symbolique de l’univers de la fantasy nippone, à commencer par Final Fantasy VII). Autre exemple, le rakinn à corps de singe, monté sur son lézard géant, brandissant une arme d’hast improbable et coiffé d’un casque où saillent trois paires de cornes... Dans le genre, il y a pas mal de tableaux comme ça qui reviennent tout au long de la trilogie, et ça claque :)
-- Les morwaaks et leurs créations : c’est vraiment crado, bien imaginé et bien décrit, digne des créatures du Chaos dans Warhammer !
-- L’ambiance très sombre, désespérée, de ces territoires en servitude et perpétuellement écumés par des hordes de mercenaires, est vraiment bien rendue. Il y a quelque chose de La Chair et le Sang de Verhoeven, et ces légions totémiques font forcément penser aux Granbretons de Hawkmoon. Bref, c’est bien bien dark, tout en restant le plus souvent sans complaisance ni voyeurisme.
-- J’aime bien aussi les seigneurs à chevelure d’ivoire : là encore je leur trouve un faux air moorcockien, et pas seulement parce que leur particularité capillaire rappelle un Melnibonéen connu ; c’est une ambiance générale qui se dégage d’eux, une étrangeté assez bonnarde, surtout au début.
-- J’ai assez bien aimé leurs châteaux bâtis dans des arbres magiques morts. Enfin, j’aurais sans doute apprécié encore davantage si j’étais parvenu à mieux me les représenter plus tôt, ce en quoi l’auteur ne nous aide pas beaucoup. (Au début, c’est chaud, quand même : alors il y a des châteaux qui en fait sont des arbres, enfin non plutôt des troncs, et ils lévitent au-dessus d’un trou sans fond où devraient se trouver leurs racines, au milieu de ponts qui ne les touchent pas, etc.)
-- De manière plus générale, j’ai trouvé sympa l’écologie de cet univers, et j’aurais d’ailleurs préféré que l’auteur creuse un peu plus ces aspects presque « SF » de son monde, la manière dont tout ça s’imbrique, plutôt que d’enchaîner bataille sur bataille.
-- Fortement liée à ce qui précède, la cosmogonie est pas mal non plus (mais là encore avec un léger goût de trop peu). La description du temps selon les augures est également intéressante.

Mais voilà, malgré tous ces trucs sympa, je me suis globalement ennuyé. Quelque tentatives d’explication en vrac :

-- Je n’aime pas trop les dialogues. J’ai trouvé qu’ils manquaient souvent de naturel. Pire, ils sont parfois trop explicatifs et trop manifestement destinés à servir l’auteur (pour distribuer de l’info ou rappeler quelque chose au lecteur), et je n’aime pas quand cela se voit.
-- Un problème de rythme, selon moi. Criant dans le premier volume, beaucoup moins dans les deux suivants, mais il reste encore des passages où j’ai peiné. L’auteur me donne trop souvent l’impression de se raconter son histoire au fur et à mesure, sans savoir précisément où il va. Attention, pas sur le metaplot, qui paraît au contraire carré et calé depuis le début, mais les détours en cours de route : il y a de trop nombreux errements à mon goût. Des passages qui auraient pu être dégraissés ou supprimés (et... « faire d’une pierre deux coups » comme dirait Marween : ça aurait gagné de la place pour mieux développer les aspects dans lesquels Genefort est bon, c’est-à-dire creuser un peu les implications de son écologie et de sa cosmogonie, etc.). Bref, tel que c’est fait on y perd en efficacité, et tout simplement en volume de texte produisant réellement du sens et/ou de la tension dramatique.
-- À plusieurs reprises, tout de même, des incohérences qui ne passent pas.
Spoiler:
Le moment où Marween fait catapulter des caisses de scorpions-rats dans un village... Les trucs sont catapultés depuis l’extérieur du village, et les villageois n’entendent pas les caisses atterrir et se briser ? Les scorpions-rats ne sont pas tués par la chute ?
Ça revient deux ou trois fois, des scènes comme ça où on sent trop que l’auteur ne s’est pas beaucoup emmerdé, quoi. Au lieu de trouver quelque chose de plus crédible, il se laisse aller à quelques facilités parfois wtf pour les besoin de son intrigue, et ça me donne un arrière-goût de paresse ou de précipitation.
Spoiler:
Dans le même ordre d’idée, je n’ai pas du tout avalé le volte-face des seigneurs, à la fin, lorsqu’ils acceptent presque immédiatement le concept d’armée du Tigre. Ça contredit tout ce qu’ils viennent de dire, toutes leurs valeurs et toutes les raisons réelles pour lesquelles ils ne voulaient pas de cette alliance cinq minutes plus tôt, ça les rend parjures (puisque ce nouveau serment a explicitement préséance sur ceux prêtés précédemment, ça veut dire qu’il les annule), mais tout d’un coup ils décident que finalement c’est une bonne idée... Pour moi, cette chute tombe comme un cheveu sur la soupe.
(Avec en plus – et je suis presque sûr que ce n’était pas l’intention consciente de l’auteur – une espèce de justification néo-conservatrice du concept de guerre juste. Pas l’endroit pour détailler ça, mais plusieurs phrases m’ont fait rire / consterné / fait bondir.)
-- Beaucoup de combats, à différentes échelles. Forcément, c’est le thème, on va dire.
Le problème des batailles (ou des escarmouches aussi bien ^^), c’est que je peux facilement m’ennuyer.
Pas toujours : chez Dan Abnett, chez Gemmell, lors de la longue bataille finale des Furies de Calderon (Jim Butcher) ou encore dans les premiers tomes des Ravens (James Barclay), non seulement je ne m’endors pas, mais je prends mon pied.
Mais voilà, les Ravens justement c’est un bon exemple : si j’ai adoré les batailles des premiers volumes (alors que l’auteur n’a pas forcément l’excellence naturelle d’un Abnett pour ces choses-là), et si j’ai beaucoup moins accroché à celles des volumes suivants, c’est parce que dans le premier cas, je me sentais impliqué, je ressentais l’enjeu et la menace pour les personnages, etc. Alors qu’ensuite, beaucoup moins. En gros, je crois que les batailles deviennent intéressantes quand le reste est béton, et qu’on croit suffisamment à l’intrigue et aux persos pour se sentir plongé dans les combats. Si le reste nous indiffère, difficile de se prendre au jeu dans les bastons.
Et là, dans Hordes, j’ai hélas plutôt retrouvé mon sentiment des derniers tomes des Ravens, pas celui des premiers.
Bref, je n’ai rien contre les romans bourrins, bien au contraire, mais pour que ça fonctionne j’ai besoin de m’être attaché aux persos, de trembler pour eux, ou alors qu’il y ait un rythme et des ruptures à la Jack Bauer... Mais d’une manière ou d’une autre il faut que je me sente impliqué et/ou bousculé. Sinon les combats font pétard mouillé et je ne ressens pas la menace, ni la dimension héroïque/épique, donc pas d’excitation.
-- Le plus problématique à mon goût, enfin. Je le disais dans mon premier message sur le sujet : de manière générale, pas assez de tension, pas assez d’enjeu. Pour moi ça manque de tripes, ça manque d’humain. Vous allez rire, mais je pense vraiment que ça manque de conflit. Un personnage comme Audric, d’accord il est classe, mais pour que je m’intéresse à lui (et aux dizaines de bastons successives auxquelles il va prendre part) j’ai besoin qu’il soit en train d’affronter quelque chose de déchirant, quelque chose de fort. L’auteur ne peut pas juste le poser là et le faire combattre des armées adverses pour des raisons dont on se fout un peu. Il faut qu’il soit étymologiquement un protagoniste. Et que l’auteur me montre ça. (Ce personnage devient beaucoup plus captivant dès le deuxième tome, heureusement. Car il affronte enfin une vraie problématique.)
Idem pour Marween, beaucoup trop placide et résigné pendant trop longtemps.
Un exemple de moteur dramatique trop peu milké alors qu’il aurait pu amener de la vie dans les personnages : la mécanique du trio Audric-Umiade-Marween dans le premier tome. Conflit intéressant mais presque inexploité, hélas. Si Umiade s’était davantage engueulée avec Marween, lui en avait fait voir de toutes les couleurs, et si elle avait davantage reproché à Audric de l’avoir sauvé/recruté, on tenait quelque chose. Mais non, là encore, les personnages restent passifs et résignés, ils se contentent de bouder dans leur coin, et l’auteur ne fait pas fructifier les tensions entre eux.
Autre truc dommage avec Marween : au début, quand il échappe de peu au viol par les soudards, je me demande si ça n’aurait pas été mieux qu’il n’y échappe pas, justement. Je ne suis pas forcément un adepte du gore pour le gore, surtout au tout début d’un roman, mais là pour une fois je pense que ça aurait été justifié. (Et au niveau de l’intrigue ça n’empêchait pas Audric de le secourir, pour lui éviter la mort par exemple.) En l’occurrence, ce traumatisme serait allé tout à fait dans le sens du personnage de Marween, de son conflit intérieur, etc., et nous aurait donné une raison concrète de le comprendre et de le trouver crédible. Ça l’aurait fait exister davantage, je crois. Par exemple : le supplice de Corum, au début de son cycle (Michael Moorcock), c’est pas juste pour le plaisir voyeur de voir quelqu’un souffrir, ça fait surgir un personnage, ça nous implique dans sa psychologie, ses réactions futures et sa soif de revanche.

Pour conclure, je dirais que c’est surtout le premier tome de la trilogie qui m’a coupé les pattes. Ensuite ça devient mieux (encore que les défauts que je cite ne disparaissent pas totalement, voire pas du tout pour certains), mais malgré cette nette amélioration, je crois que c’était hélas un peu tard pour me faire entrer dans l’histoire et m’y intéresser réellement.

Toutefois, ça ne m’a pas du tout dégoûté de lire Omale un de ces quatre. En espérant que l’auteur s’y lâche davantage dans ce qu’il fait bien (écologies intrigantes, etc.), et qu’il y prend mieux le temps de détailler ces trucs-là.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Albéric le Lun 9 Juin - 14:01


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Laurent Genefort, Hordes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum