David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Frank Herbert, Le cycle de Dune

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Sieben le Sam 14 Déc - 14:22

Bon c'est décidé je jette l'éponge. J'ai fini en speed l'équivalent de l'adaptation de David Lynch (2 tomes en livre de poche), il paraît de toute façon de l'avis général que c'est la meilleure partie du cycle.

Pas spécialement envie de descendre la série par respect pour les fans. D'ailleurs je lui reconnais toutes ses qualités et elle mérite sa place au panthéon des œuvres de SF, et je dois bien lui reconnaître une qualité, celle d'avoir comblé les trous scénaristiques du film où je me demandais "c'est quoi ce bordel".

Je vais d'abord vous dire ce qui m'a plu:
Alors effectivement Dune est un must de la SF et de la littérature car il arrive à brasser énormément de thèmes et à les faire s'entrelacer avec une grande facilité le tout dépeint dans une civilisation hyper détaillée. On peut vraiment parler de livre univers.

Oui j'ai repéré les thèmes abordés et je crois que c'est ce qui fait la grande force du bouquin et ce pourquoi il est tant apprécié: politique, religion-secte, économie, écologie, philosophie et eugénisme s’emboîtent à la perfection.

L'épice est la denrée la plus précieuse de l'univers. Un peu comme chez nous le prix de l'uranium ou la guerre du pétrole. "Qui contrôle l'épice détient le pouvoir". Oui, Herbert a tout compris de la façon dont fonctionne le monde d'aujourd'hui et d'hier. Le pouvoir économique supplante le pouvoir politique. Cela me fait penser à cette célèbre phrase de Rothschild: "Donnez-moi le contrôle de la monnaie d'une nation, et je me moque de qui fait les lois".
La Guilde spatial est toute puissante car elle a le monopole des voyages interstellaires, une puissance telle que même l'empereur se plie a sa volonté alors qu'il est censé incarné l'autorité suprême. Herbert aborde aussi la question de la place de la religion dans l'exercice du pouvoir via les "Bene Gesserit" qui cherchent à créer le messie, sorte de sur-homme génétiquement modifié (mouais, déjà là j'ai trouvé ça un peu tiré par les cheveux). La religion et ses dérives avec Paul Atréide qui doit assumer sa stature de prophète et le pouvoir d'asservissement qu'il a sur les autres humains. Et bien sûr l'écologie avec les Frémens qui rêve d'un Dune verdoyant.

Bon d'accord c'est super tout ça, chapeau M. Herbert. Mais et le reste ?

Non parce qu'on semble oublié qu'il s'agit de SF et Oncle Kiin tu as mis pile poil le doigt sur ce que je reproche à la série: "  Le côté un peu vieillot, peut-être ? Ou bien trop de considérations alambiquées sur l'esprit humain et cie au détriment de l'action ?"

T'as tout compris. Déjà comme je l'ai dit précédemment j'ai en tête les images moisies du film de Lynch. On pourra en reparler mais c'est une vraie catastrophe ce film avec des acteurs pas concernés dont on a laissé libre d'interprétation, ça donne un Baron Harkonnen ridiculement bouffon, un Sting qui se contente de sourire comme un niais pendant 2 heures de film, une bande son de Toto et un montage passé à l'abattoir. 

Mais je reviens au roman. Déjà, je n'aime pas Dune, ça me fait à Tatooine (même si Star Wars est sorti après les romans d'Herbert), et les vers mon Dieu, on dirait d'immenses dildos. Pour la beauté du décors on repassera.
Les personnages ? On s'en fout. C'est dingue mais aucun ne dégage quoi que ce soit qui susciterai chez moi de l'empathie. Rien et c'est normal puisqu'il s'agit d'un planet opera. La grande star de la série ce n'est pas Paul Atréide mais bien Dune elle même.
Et moi ça me dérange parce que ce qui m'intéresse surtout c'est l'humain, ce que les personnages ont a raconté, leur personnalité. C'est pour ça aussi que j'aime tant David Gemmell, mais je m'éloigne.

Et le côté science-fictionnel, sans rentrer dans les détails, je le trouve cheap. Mais bon, en replaçant la série dans son époque, 1965, je peux comprendre. N'empêche qu'on fait mieux de nos jours.

En gros je me suis fait chier comme un rat mort. La lecture en 2ème niveau est une pure merveille d'intelligence mais cela se fait au détriment de l'action et de ce pourquoi je lis un bouquin de SF à la base. Le divertissement.

Je m'étonne que Dune face autant l'unanimité, je me demande parfois si ceux qui parlent à chaque de chef d’œuvre absolu ont vraiment lu ne serait-ce que le premier livre comme moi. Oui oui c'est foutrement bien pensé mais qu'est-ce qu'on s'ennuie.

Enfin c'est un avis qui n'engage que moi. Voilà, je dois faire parti d'une infime minorité qu'on regarde de travers parce que je me dis amoureux de la SF mais je n'ai pas aimé Dune. Je crois que je suis bon pour rejoindre "les blasés d'en face", hein ?
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Derfel le Sam 14 Déc - 18:16

Ça fait tellement longtemps que j'ai lu ça, mais j'avais vraiment adoré. Cependant, j'avais nettement moins accroché dans L'Empereur-Dieu de Dune.
Il faut tout de même nettement dissocier le film du premier roman tellement ce livre est difficile à adapter.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Oncle Kiin le Sam 14 Déc - 18:22

Les raisons que tu donnes me paraissent légitimes :)
En fait, je suis d'accord avec quasiment tout ce que tu dis, sauf que j'ai adoré et que tu as détesté ^^

Pour le manque d'empathie suscité par les personnages : ouais, c'est spécial. Justement, ça fait aussi partie des trucs qui m'ont fascinés dans ce livre, mais en effet je n'aimerais pas lire que des livres comme ça toute l'année.

Pour le décor, je crois que je vois ce que tu veux dire, et je suis pas très fan non plus des décors désertiques/arides/désolés habituellement. (C'est d'ailleurs ce qui me fout un peu les jetons par rapport au prochain Sanderson.)
Bref, je suis plus forêts, rivages et montagnes (Tolkien ! ^^), et pourtant dans Dune, là encore j'ai été fasciné, et j'ai trouvé ça majestueux. Difficile d'expliquer pourquoi (mais il y a sûrement des raisons, vu que je suis loin d'être le seul).

Merci en tout cas de cette chronique, c'est intéressant de voir les ressentis très opposés qu'on peut avoir sur une oeuvre alors que le constat que nous faisons de ses différents paramètres n'est pas forcément très divergent.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Albéric le Lun 16 Déc - 7:50

Sieben a écrit:Enfin c'est un avis qui n'engage que moi. Voilà, je dois faire parti d'une infime minorité qu'on regarde de travers parce que je me dis amoureux de la SF mais je n'ai pas aimé Dune. Je crois que je suis bon pour rejoindre "les blasés d'en face", hein ?
Non. Tu es juste quelqu'un avec une zone de confort bien spécifique qui a du mal à s'enthousiasmer quand il en sort. Il te faut de l'action, de l'émotion, des personnages vivants avec lesquels on fait un bout de chemin, de l'humanité et de l'humanisme...
=> Javier Negrete, tu vas kiffer
=> Paul Kearney, tu vas aimer
=> Dan Abnett, tu devrais apprécier

Sur la saga Dune, je repasserai pour dire 2 ou 3 trucs.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Albéric le Lun 14 Avr - 11:44

anonyme a écrit:Mon préféré, c'est l'Empereur-Dieu. Les affres de Léto sont fascinants.
Dark Schneider ? Avec de tels propos, on repère vite celui qui aime sa SF intello et qui tôt ou tard par prendre de haut ce qui ne l'est pas.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Frank Herbert, Le cycle de Dune

Message par Albéric le Mer 4 Jan - 16:14


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum