David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Masasumi Kakizaki, Green Blood

Aller en bas

White Square Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 19:25


On ne va pas se mentir Masasumi Kakizaki est bien meilleur dessinateur que scénariste (mais quel dessinateur : c’est du bonbon pour les yeux et ses doubles pages dégage une classe de ouf ! ^^), donc sans surprise son travail est moins abouti en solo qu’en duo. Mais il a été à bonne école avec George Abe et s’il n’arrive pas tenir la distance sur les récits longs, ses récits courts son très efficaces car il connaît bien les vibes. Désormais maître de son destin, il s’éclate avec des récits dédiés à l’horreur, au western ou au peplum fantasy epicness to the max !
Avec la série en 5 tomes intitulé Green Blood il nous renvoie aux plus belles heures du western spaghetti, et si initialement elle emprunte énormément au film Gangs of New York de Martin Scorcèse (dialogues, explications, mises en scènes, situations dramatiques…), les influences sont multiples et le récit de gangsters dédié à la crapulerie évolue quand les frères Burns arpentent les grands espaces du Far West sur fond de gunfight à la John Woo et de baston à la Hokuto no Ken ! ^^
Je note qu’entre les immigrés exploités, détestés et livrés à la pauvreté, les Noirs exploités, détestés et livrés à la pauvreté, et les Amérindiens exploités, détestés et livrés à la pauvreté, le mangaka se fait une joie de cracher à la gueule de l’American Dream… C’est de bonne guerre, vu que celui-ce ne se prive pas de cracher à la gueule de l’humanité toute entière !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 19:32


Résumé tome 1 :
À Manhattan à la fin du XIXe siècle, misère, criminalité et prostitution ravagent le quartier de Five Points, immense ghetto où échouent tous les laissés-pour-compte du rêve américain. La pègre, qui a corrompu les autorités, y fait régner sa loi. Au sein de la marée d’immigrants qui transitent par New York jour après jour, le jeune Luke Burns s’efforce de rester honnête et joue les dockers pour survivre.
Il sait, comme tout le monde, que le clan mafieux le plus dangereux de la ville, les Grave Diggers, s’appuie sur des assassins impitoyables pour asseoir son autorité. Mais ce qu’il ignore, c’est que le plus célèbre et le plus redoutable d’entre eux, le Grim Reaper, n’est autre que son frère aîné, Brad…




New York, 1865. Les immigrants européens attirés par le rêve américain sont entassés dans le 6e district, le pire bidonville du monde surnommé Five Points dans lequel la loi et la justice n’existent pas. Les rues sont contrôlées par les gangs des Grave Diggers et les Iron Butterflies qui exploitent la population pour payer leur écot aux autorités WASP, et les premiers en déclin parviennent à contenir les ambitions des secondes grâce au Grim Reaper, leur assassin attitré tout de noir vêtu et équipé d’un gunsword qui pour tous fait figure de croquemitaine (les amateurs de comics auront reconnu un Punisher dixneuvièmiste ^^). C’est dans cet enfer sur terre que Luke Burns tente de survivre en compagnie de son grand frère Brad véritable oiseau de nuit qu’il n’arrête pas de sermonner… Sans savoir qu’il s’agit du Grim Reaper, qu’il a vendu son âme au diable pour que lui puisse conserver sa bonté et son innocence, et qu’il a absolument besoin de lui pour ne pas basculer dans la folie… Mais un jour Kip le fils du boss mutile une jeune prostituée nommée Karen, qui serait morte sans l’intervention providentielle de Luke. Le Grim Reaper doit alors faire un choix cornélien entre sa loyauté envers son mentor Gene McDowell et son affection pour son amante Emma qui s’est engagé sur la voie de la vengeance pour châtier le psychopathe qui a failli tuer l’amie qu’elle avait prise sous sa protection… Le suspens est insoutenable ! Vite la suite !!!
En revenant sur l’enfance de frères Brad et Luke le mangaka fait de chouettes clins d’œil à l’histoire des frères Raoh et Toki dans le manga culte Hokuto no Ken, mais bon sang ne saurait mentir le Grim Reaper ressemble furieusement à Rei l’Etoile de la Justice du Nanto Suichō-Ken ! Et je me demande s’il n’a pas essayé de rendre hommage à Frank Miller, parce qu’il y a des personnages et/ou des passages qui rappelle fortement Sin City


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 19:37


Résumé tome 2 :
Branle-bas de combat chez les Grave Diggers ! L’une des filles du saloon tenu par le gang a été cruellement tailladée avant d’être jetée par la fenêtre… Gene McDowell, qui compte bien faire payer le coupable, charge alors son fils de le débusquer. Il ignore qu’en réalité, c’est Kip lui-même qui s’est acharné sur la malheureuse à présent entre la vie et la mort ! Heureusement, une personne au moins connaît la vérité : Emma. Déterminée à venger son amie, elle tente d’abattre Kip dans une ruelle. Grim Reaper, présent sur les lieux, retient son geste et accepte le contrat… Mais peut-il vraiment s’en prendre au jeune McDowell sans mettre son frère en danger ?

Dans ce tome 2 nous sommes toujours à New York en 1865 et Kip n’a pas supporté d’être humilié par le Grim Reaper : il n’hésite pas à solliciter le gang adverse des Iron Butterflies pour obtenir sa revanche… Raymond Fitzgerald est un dangereux prédateur urbain se faisant passer pour un dandy tout autant jovial que distingué : il ne supporte pas que le Grim Reaper soit plus craint que lui et accepte de passer un marché avec Kip des Grave Diggers pour obtenir ce qu’il souhaite le plus, à savoir un duel à mort avec le Grim Reaper pour déterminer qui est la plus forte des machines à tuer ! Ou Brad se fait tuer par le n°2 des Iron Butterflies ou celui-ci se fait tuer par Brad qui devra être exécuté par son mentor Gene McDowell pour éviter la guerre des gangs… Le suspens est insoutenable, la baston aussi stylée que dans une chorégraphie martiale John Woo, et dans le QG des Iron Butterflies en flammes Luke découvre le véritable visage de son frère Brad…



Dernière édition par Albéric le Sam 28 Oct - 19:45, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 19:43


Résumé tome 3 :
Kip révèle à Raymond Fitzgerald, le numéro deux des Iron Butterflies, le point faible de Grim Reaper. Le tueur enlève aussitôt Luke pour attirer son rival dans un combat à mort... Qui se solde par la victoire de l'assassin des Grave Diggers. Mais le règlement de comptes dégénère en véritable bataille rangée entre les deux gangs !
Alors que Luke qui connaît à présent toute la vérité sur son frère, voit son monde s'effondrer, apprend que son père, Edward King, est de retour en ville. Il ignore encore que Brad a survécu et qu'il décime toute la pègre de Five Points sur son passage...



New York, 1865. Dans le quartier de Five Points c’est la guerre des gangs entre les Graves Diggers et les Iron Butterflies, et le Grim Reaper a décidé de buter à lui tout seul les uns et les autres pour établir la paix dans les rues du 6e District… Sauf que Kip a obtenu une gatling en fricotant avec un certain Edward King et compte bien faire place nette pour devenir le Roi de New York : entre les deux hommes le combat est sans merci !
Gene McDowell a le choix entre livre Brad et Luke aux autorités pour sauver sa peau ou se livrer lui-même aux autorités pour sauver leurs peaux… Flashback : Gene McDowell et Edward King débarquent à New York en 1835 et devant le triste spectacle de la misère ils jurent de protéger Five Points : le 1er est devenu le boss des Grave Diggers pour essayer d’améliorer les choses, le 2e est devenu un gros crevard sans foi ni loi, prêt à tout et au reste pour assouvir ses bas instincts, et qui n’a pas hésité à abandonner ses fils Brad et Luke après avoir leur mère Alicia dans un accès de colère… Devant la détermination de Luke, le vieux Gene confie aux frères Burns ses espoirs pour l’avenir et son rêve de vengeance contre Edward King qui l’a abandonné avant de revenir le dévaliser…

Saint Louis 1867. A la recherche de leur père Edward King, chef du redouté Gang Crimson (formé d’Eagle, Parrot, Dodo, Swallow et Hawk), les frères Burns vont halte à la ferme Macy où Brad et Jenny s’entendent comme chien et chat alors que Luke trouve en sa mère Anne la figure maternelle qu’il n’a jamais vraiment connu… Sauf que ladite ferme est convoitée par le magnat Charles Howard… Dans Il était une fois dans l’Ouest le ploutocrate était ambivalent et émouvant, car touché tant dans son corps que dans son âme il essayait de réaliser son rêve d’enfant avant que la maladie ne l’emporte… Ici le ploutocrate est juste un pervers narcissique persuadé que tout ce qui est bon lui est bon pour tout le monde, prêt à tout et au reste pour devenir plus riche et donc davantage admiré et respecté…
Spoiler:
Et c’est sans aucun remord que l’ignoble bankster qui se gargarise d’appartenir à bonne société envoie le tueur à gages Fast Draw Hawk tuer Mme Macy et récupérer le titre de propriété dument gagné par Mr Macy avant de partir sur les champs de bataille de la Guerre de Sécession sans jamais en revenir… Anéanti Luke pousse un cri de désespoir insoutenable et verse toutes les larmes de son corps… Le destin est en marche !

Un tome très bon, très humain, très sergioleonien… Mais dans le chapitre 25 il réalise un copier-coller avec une case centrée sur Jenny Macy en mauvaise posture et de mauvaise humeur… ça fait un peu tâche quand même vu le talent de l’auteur ! ^^


Dernière édition par Albéric le Dim 5 Nov - 11:21, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 19:52


Résumé tome 4 :
Brad et Luke prennent la route vers l'ouest, déterminés à retrouver Edward King et à lui faire payer ses crimes. Six mois plus tard, lors d'une étape à Saint-Louis, les deux frères font la connaissance d'Anne Macy, une fermière qui accepte de les héberger et les traire comme ses propres fils.
Mais un événement tragique va mettre un terme à ces jours heureux : l'assassinat de leur hôtesse, commandité par Charles Howard, un notable de la ville ! Luke prend alors la décision d'affronter le tueur seul à seul...



Saint-Louis 1867. L’ignoble bankster remet le couvert en envoyant le tueur à gages Fast Draw Hawk terminer le boulot en se débarrassant de la fille après s’être débarrasser de la mère…
Spoiler:
Bas de bol pour lui, il tombe sur Luke qui s’est entraîné d’arrache-pied pendant 2 années pour égaler et dépasser son frère aîné ! Et ledit frère aîné repasse en mode Grim Reaper pour châtier l’ignoble bankster, mais si Edward King est passé avant lui c’est quand même lui qui est accusé du meurtre… Ce qui oblige les frères Burns à partir en cavale…

Kansas, 1867. Les frères Burns sont engagés dans un ranch près de la ville de Wellington, et après le vol du bétail participent à une battue pour retrouver les pillards… Luke ne veut pas croire à la culpabilité de Ned le petit noir qui murmure à l’oreille des chevaux,
Spoiler:
et effectivement les prétendus criminels sont des Black Panthers avant l’heure qui se sacrifie les uns après les autres pour donnez une chance à Ned de prouver que les Noirs n’ont rien à envier aux Blancs ! C’est à ce moment que se dévoile Swallow du Gang Crimson qui entend bien rafler la mise, mais Brad passe en mode Grim Reaper pour l’envoyer en enfer !!!
C’est fois-ci, c’est Edward King et son cheval noir qui ressemblent à Raoh et Kokuo d’Hokuto no Ken ^^

Montana, 1867. Écœurés d’avoir été trompés pour la énième fois par les Yankees qui rompent les traités qu’ils ont eux-mêmes édictés (amis politiciens et économistes qui croient encore au libre-échange avec les USA, vous êtres soit des grands naïfs soient des petits traîtres et au vu de vos antécédents la balance penche largement plus du côté traître que du côté naïf), un groupe de guerriers sioux s’élancent à l’assaut du Fort pour être fauchés par le gatling du Gang Crimson qui manipule Amérindiens et Tuniques Bleues pour se faire plus de pognon… Black Horse est le seul survivant du massacre et il est ramené à sa tribu plus mort que vif par les frères Burns qui se laissent capturer pour lui sauver la vie… Le bouillant guerrier sioux va-t-il enterrer la hache de guerre ou rechercher la vengeance ? Vite la suite !

Encore un très bon tome, mais on sent bien que le mangaka est plus à l’aise dans le récit court que dans le récit long.


Dernière édition par Albéric le Dim 5 Nov - 11:26, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Albéric le Sam 28 Oct - 20:04


Résumé tome 5 :
Montana, juillet 1867. Les troupes de l'armée des Etats-Unis stationnées au fort C.F. Smith sont en mauvaise posture face aux assauts des Sioux. Le gang Crimson leur propose alors ses services... et à tôt fait d'anéantir les guerriers indiens à coups de mitrailleuse Gatling.
Luke et Brad, qui poursuivent leur route, tombent par hasard sur un des rescapés du massacre, un Peau-Rouge nommé Black Horse, donc ils pensent les blessures avant de le ramener parmi les siens. Mal leur en prend : ils sont aussitôt faits prisonniers ! Mais ivre de vengeance, Black Horse s'associe aux deux frères pour faire tomber le tâte d'Edward King...


Montana, 1867. Le Gang Crimson souffle sur les braises pour faire du business en semant une fois de trop le chaos et la désolation parmi une communauté amérindienne qui ne souhaitait rien d’autre vivre en… C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : en devenant Colère le guerrier sioux Black Horse bascule du Côté Obscur… Les Sioux et les Cheyennes marchent ensemble contre les Visages Pâles, persuadés qu’avec la gatling fournie par Edward King l’affaire sera vite pliée… Mais les vagues de guerriers se succèdent, encore et encore, et morgue et arrogance cèdent la place à la terreur ! Car pour les Peaux-Rouges, l’important n’est pas de remporter la victoire qu’ils savent inaccessible, mais pour leurs familles et leurs patries de montrer la vraie force de ceux qui ne craignent plus la mort ! Des légionnaires romains face aux Parthes à Carrhes aux soldats français face aux Vietnamiens à Diên Biên Phu, il est fort à parier que l’Histoire a souvent bégayé pour le conquérant plein de suffisance quant à la supériorité de la civilisation à laquelle il appartient…
Pendant ce temps si Luke n’a pas besoin de lever le petit doigt pour s’occuper de Parrot qui malgré sa calvitie se fait scalper, Brad lui doit employer les grand moyens pour s’occuper de Dodo le colossal dynamiteur ! (là encore, Dodo dessiné du pareil au même 2 pages d’affilée dans le Chapitre 40 ça pique un peu les yeux…)

Missouri, 1867. Edward King simule sa capture et son exécution avant de prendre en otage toute la population grâce à un navire de guerre : pour les frères Burns il est enfin venu le temps de débarrasser le monde de leur paternel maudit… En 1985 Rei se sacrifiait pour son frère d’arme Kenshiro en affrontant le terrible Raoh, en 2013 qui de Luke et de Brad va se sacrifier pour son frère de sang en affrontant le terrible Edward King ? Tout le pathos chevaleresque des mangas de Testuo Hara (Hokuto no Ken) et des films de John Woo (La Dernière Chevalerie, Les Larmes d’un héros, The Killer) est transposé en western… Le suspens est insoutenable : OMG va-t-on assister à une tragédie d’anthologie ???
Pennsylvanie, 1918. Spoilers et pleurs : Masasumi Kakizaki nous a offert une série western courte mais intense, qui ne laissera aucun amateur de western indifférent !


Dernière édition par Albéric le Jeu 19 Juil - 15:22, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Sieben le Dim 29 Oct - 9:08

J'ai lu en diagonale et je suis évidemment d'accord sur tout. J'ai lu Green Blood et c'est du gros fan service avec toutes les bonnes références du western. En plus avec le dessin de Kakizaki ça fait très classe. Niveau scénario c'est pareil que Bestiarius, on peut en faire la même critique. Se sont deux séries très similaires au final mais j'ai eu une très nette préférence pour Bestiarius en raison de l'univers fantasy antique qui me parle davantage. Mais au moins Green Blood a pour elle une certaine continuité dans l'histoire, on reste avec les mêmes personnages, tandis qu'avec Bestiarius on alterne entre différentes histoires. D'ailleurs je regrette le traitement accordé à Finn / Durandal dans le dernier tome qui sont trop sous-utilisés. Et les faux-frères Talos et Zénon, ils sont passés où ?

Enfin, pour en revenir à Green Blood c'est du bon divertissement. Faudrait que je me lise un jour Rainbow et Hideout.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Masasumi Kakizaki, Green Blood

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum