Pierre Boulle est un écrivain français dont l’œuvre se caractérise, notamment, par une bipartition générique (mais pas forcément thématique). Ses deux œuvres dites « majeures », en cela qu’elles ont fait l’objet d’une médiatisation bien plus importante que le reste de sa production, notamment par le biais d’adaptations cinématographiques, sont un bon exemple de cette diversité. Le Pont de la Rivière Kwaï, paru en 1952, incarne le pan réaliste de sa littérature, mais constitue aussi la base d’un long métrage d’adaptation britanno-américain du même titre, réalisé par David Lean en 1957. Le second constitue l’objet de cette étude, La Planète des Singes paru en 1963, puis adapté par Schaffner en 68, et qui donnera naissance à une série de productions hollywoodienne jusqu’à la dernière en date, War for the Planet of the Apes, qui devrait sortir dans le courant de l’année 2017, réalisée par Matt Reeves.