David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Runberg & Talijancic, Hammerfall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Sam 17 Déc - 10:01


Résumé Hammerfall :
Alors qu’il s’apprêtait à célébrer le mariage de son chef Harald Larsson avec Lina, un clan du peuple Svear est décimé et les survivants, dont Harald et son frère Henrik, réduits en esclavage. Leur agresseur est Björn le Beau, autrefois l’un des leurs, qui a été banni et revient se venger. Harald ne rêve que de s’échapper pour retrouver sa promise et laver l’affront fait à l’honneur de sa famille.
Au cours de leur quête, son frère et lui sont aidés par la déesse scandinave Freyja. Au paganisme des Vikings s’oppose le monothéisme des Francs ; leur roi Charlemagne établit petit à petit un empire chrétien en conquérant les territoires saxons.
Harald et Henrik se retrouvent poursuivis par les Skanes du roi Grimnir, tandis que Lina est la captive d’Ulf le blanc. Ils apprennent que ce dernier est manipulé par un dieu du chaos, qui veut contrer le christianisme.


Entre Europe carolingienne et Scandinavie viking, on a visiblement essayé de refaire le coup de Millénaire. Tous les ingrédients sont là, mais la mayonnaise ne prend pas ! On passe de l'histoire au fantastique, du fantastique à la la fantasy, et de la fantasy à la mythologie. On surfe de mystères lostiens en mystère lostiens donc les incohérences se multiplient de tomes en tomes... et graphiquement pas mal de personnages se ressemblent comme deux gouttes d'eau, donc ce n'est pas facile à suivre. Et l'épilogue de 20 pages qui remplace les tomes 5 et 6 qui n'ont pas abouti ne résout rien : on n'y comprend rien...
Les genres de l'imaginaire ce n'est pas le truc de Sylvain Runberg, autrement meilleur quand il officie sur des thrillers !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Sam 17 Déc - 10:07


Résumé tome 1 : La Peine du serpent
Le jour de son mariage, le clan de Harald Larsson est attaqué et emmené en esclavage. La saga de sa vengeance se confondra avec le combat des Vikings et des Francs, de leurs deux mondes, leurs deux civilisations, leurs deux religions.
C'est durant l'automne 794 que la destinée de Harald Larsson bascule : sa famille et son clan sont attaqués et massacrés ou réduits en esclavage, le jour même où il devait se marier avec la merveilleuse Lina. Björn le Beau, son ravisseur, est un svear (un viking) banni par les siens, qui semble revenu pour se venger du clan Larsson.
Dès lors, Harald n'a plus qu'un seul but : reconquérir sa liberté, retrouver sa fiancée et venger l'honneur de sa famille. Des rudes hivers scandinaves, que les svears appellent « la Peine du serpent », aux murailles de Rome ou aux forteresses d'Aix-la-Chapelle, le jeune homme devra surmonter maintes épreuves, imposées par des hommes ou des dieux... Sa tragique histoire d'amour se liera au destin d'une Europe naissante. Car derrière le sanguinaire Björn le Beau plane l'ombre d'un faiseur d'empire nommé... Charlemagne.



Je suis vraiment embêté pour parler de cette bande dessinée. J’ai bien senti que le scénariste belge Sylvain Runberg avait vraiment envie de nous faire entrer dans son univers et son histoire, j’ai bien senti que le dessinateur croate Boris Talijancic, assisté aux couleurs par Irène Häfliger, avait essayé de s’appliquer sur ses dessins entre académisme et modernité. Pourtant tout cela ne m’a vraiment pas emballé et j’ai trouvé que les tomes de 56 pages étaient longs sans être remplis pour autant. J’en attendais peut-être trop au vu des superbes couvertures de Nicolas Fructus… (Ouais généralement quand le dessinateur du contenant n’est pas le même que celui du contenu, c’est mauvais signe !)
Les auteurs veulent nous raconter la confrontation du monde franc et chrétien à l’univers viking et païen. Aux débats des things scandinaves on oppose donc les intrigues de cour carolingiennes. Entre ces deux mondes la curieuse expédition mercenaire commandée par Charlemagne et dirigée par le guerrier Björn le Beau et le prêtre Arno de Salzbourg, en quête des reliques de Joseph d’Arimathie détenues par Ulf le Blanc… Et cela aurait pu être très bien sauf qu’on multiplie les personnages qui n’amènent pas grand-chose à l’histoire principale et que les aspects historiques comme fantastique ne sont ni vraiment mariés ni vraiment exploitées. A l’image de J.R.R. Tolkien qui avait créé les Terres du Milieu en mélangeant sagas germaniques/scandinaves et Histoire du Haut Moyen-Âge (ben oui, le Gondor c’est Byzance !), autant y aller plein pot et faire de l’uchronie fantastique à partir des chansons de geste carolingiennes !
Je me fais peut-être un film, mais j’ai vraiment du mal avec les auteurs belges qui n’arrivent pas trouver et faire aboutir de nouvelles voies (parce entre ceux qui débutent excellemment des séries pour ensuite les poursuivre par-dessus la jambe, ceux qui enquille les diptyques ou les arcs sans aucune cohérence d’ensemble ou ceux qui ne parviennent pas à faire décoller leurs séries trop plan-plan ou trop datées… Ce n’est pas toujours facile de s’éclater !)

Ce tome 1 commence par le récit de l’attaque par les Hommes du Nord du monastère de Jarrow en 794. Un classique pour qui connaît l’histoire viking. Puis on enchaîne sur une histoire de vengeance (celle de Björn le Beau), une histoire d’amour contrarié (celle d’Harald et Lina) et une histoire d’esclaves cherchant à recouvrer la liberté… C’est grosso modo ce qu’on trouve dans tous les récits de vikings depuis que le monde est monde (pour vous rafraîchir la mémoire, vous pouvez voir ou revoir l’excellent film réalisé par Richard Fleischer en 1958 : Les Vikings).
Mais originalité n’est pas synonyme de qualité, et le classicisme n’a jamais été un problème en soi. Sauf qu’ici si les dessins sont satisfaisants, la mise en scène et le découpe sont eux sans aucune prise de risque : on a bien du mal à ressentir le souffle de l’aventure ! Au final scénario classique + graphismes convenus = ouais, bof…
Les dernières pages relancent le truc en introduisant des éléments fantastiques : un inconnu détenteur de pouvoirs surnaturels et le peuple non-humain des Skanes adorateurs d’Ymir… Cela va peut-être décoller !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Sam 17 Déc - 10:13


Résumé tome 2 : Les Ombres du Svartalaheim
Le clan Larsson a été réduit en esclavage par Bjorn-le-beau. Les deux frères Harald et Henrik font partie du contingent offert aux Skanes, un peuple forestier non humain qui vit dans les forêts du Svartalaheim. Lina, la fiancée d'Harald, doit suivre Bjorn. Ce dernier, après avoir été banni il y a des années par les svears (les "vikings"), est là pour assouvir sa vengeance, fort du soutien de l'empereur. Charlemagne lui a confié une mission en échange de son soutien : retrouver la relique chrétienne de Jarrow, pour s'attirer les bonnes grâces du Pape. Mais, pour tous, "les ombres du Svartalaheim" rendent leur périple dangereux. Par-delà les combats des hommes, les dieux des anciennes terres du nord affrontent le nouveau dieu unique.


Dès le tome 2 le récit s’éparpille alors même qu’on ne sait toujours pas trop sur quel pied danser :
- nous suivons les intrigues de cour carolingienne, avec un Empire franc en guerre contre les Saxons au sujet du paiement des taxes et du développement de l’évangélisation, tandis que deux jedis noirs installent la discorde entre les enfants de l’empereur Louis et Carloman (le maître et l’apprenti sont introduits par des scènes qui ne dépareilleraient pas dans un épisode de la saga horrifique The Omen)
- nous l’expédition mercenaire de Björn le Beau, dont les ardeurs sont temporisées par le prêtre Arno de Salzbourg : les belles Lita et Ida tentent de jouer le deuxième contre le premier en feignant la conversion au culte du Christ Blanc
- nous suivons la lutte pour la liberté d’Harald, Heinrik et Sigrid, qui tentent d’échapper à la surveillance d’Einar qui fait à la fois office de scalde et de contremaître pour le roi des Skanes… et qui font profiter d’une attaque des Fundinns non-humains pour partie en cavale !
Les graphismes m’ont paru moins soignés que dans le tome 1, et les vieux gimmicks de la BD franco-belge resurgissant dès que les choses s’animaient un peu. Bref c’est plutôt correct, mais cela tarde encore à vraiment décoller. Sinon en tant qu’amateur d’Histoire la première case m’a interloqué : 30 baraques seulement, c’est un peu léger pour la capitale de l’Europe développée par et pour Charlemagne…

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Sam 17 Déc - 10:16


Résumé tome 3 : Les Gardiens d'Elivagar
La cohorte de Bjorn s'approche de son but : le territoire d'Ulf-le-blanc, celui qui a volé la relique réclamée par Charlemagne et Rome. Mais en travers de son chemin, il doit affronter les gardiens des sources magiques d'Elivagar, des géants traditionnellement alliés aux clans locaux... Les frères Larsson ont réussi à échapper aux créatures Skanes du roi Grimnir. Mais quelles sont leurs chances de libérer la jeune épouse d'Harald, à moins d'une protection « divine »... ? Dans les forêts du Nord de l'Europe, en cette fin du VIIIe siècle, les chemins des hommes et des dieux, anciens et nouveaux, s'entremêlent...


Ce tome 3 continue de s’éparpiller dans tous les sens :
- Charlemagne passe à l’action contre les rebelles saxons et ne parvient plus à distinguer les vassaux fidèles des vassaux félons tandis que le mystérieux Luptus continue sa mission d’infiltration…
- Lina et Ida continuent d’essayer d’échapper à la fois aux griffes de Björn le Beau et à celles de ses nombreux ennemis
- le clan des géants protecteurs du comptoir commercial de Birka est frappé de folie furieuse car drogué par les sbires d’Ulf le Blanc, avant qu’un marchand ne propose de recourir à une substance du peuple avar pour les neutraliser
- Harald et Heinrick sont recueillis par la belle Vanadis qui leur sert d’intermédiaire avec les rebelles skanes (entre le roi fou et ses sujets, c’est la guerre civile !)
Qui sont les personnages principaux de ce méli-mélo ? Je n’en sais fichtre rien
Qu’est qu’on veut raconter ? C’est un mystère vu qu’on est passé de l’historique au fantastique avant de passer à la fantasy… Je ne sais plus à quels saints me vouer !
Graphiquement cela devient sacrément fluctuant voire cela s’appauvrit grandement : déjà que le découpage est plan-plan, maintenant les arrière-plans deviennent carrément basiques, le charadesign devient si fluctuant que j’ai peine à reconnaître les personnages d’une case à l’autre voire à les différencier dans certains cas, la colorisation est artificielle au possible et on voit apparaître de temps à autre des cases carrément bâclées...
J’ai encore un vague espoir que tout cela retombe sur ses pieds avec la nouvelle révélation de dernière minute faisant office de cliffhanger, donc j’ai hésité entre 1 et 2 étoiles…


Dernière édition par Albéric le Sam 17 Déc - 10:23, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Sam 17 Déc - 10:21


Résumé tome 4 : Ceux qui savent
La saga de la vengeance des frères Larsson se confond avec le combat des Svears (les Vikings) et des Francs, de leurs deux mondes, leurs deux civilisations, leurs deux religions. Au début de ce dernier tome, on retrouve les différents protagonistes dont les parcours vont entrer en collision : Harald, aidé par la déesse Freyja, va devoir affronter le roi fou des Skanes, le terrible Grimnir. Il lui faudra aussi retrouver et soumettre Bjorn le beau, qui tient toujours en captivité leurs épouses. Bjorn est aux portes de la forteresse d'Ulf le blanc. Ce dernier détient la relique promise au pape par Charlemagne. Les créatures des anciennes mythologies nordiques, les géants, les femmes-louves, vont sortir de l'ombre et aider les hommes dans leurs luttes. Alors qu'à Rome, un nouveau monde, unifié sous la religion unique, se prépare...


Tout ça pour ça ???
Le jeune Listus, serviteur de Carloman, se fait passer pour Wotan avant de pousser le chef saxon Wislig à partir en guerre contre son suzerain Charlemagne avant que le vrai Wotan ne lui confie Gungnir la lance indestructible qui ne manque jamais sa cible.
Harald, Heinrick et Vanadis mènent la rébellion skane (je me suis demandé tout du long pourquoi les rebelles skane avaient absolument besoin de 3 épées supplémentaires alors qu’ils sont déjà plusieurs dizaines/centaines), qui se conclut sur scène de pont suspendu plein de suspens. Puis Vanadis révèle sa véritable identité et demande à Harad et Heinrick de prendre la tête d’une expédition punitive contre Ulf le Blanc avec les géants du tome 3 et les Varynguis (des femme-louves qui sortent de nulle part).
Bjorn et son bras droit essayent de faire parler le sbire d’Ulf le Blanc alors que le sort, guidé par la main des dieux semblent s’acharner sur eux. Et s’ils réchappent à la traîtrise des mercenaires saxons, ce n’est que pour tomber dans les griffes d’Ulf le Blanc qui s’empresse de mettre en croix tout le monde en attendant l’arrivée de son maître… Qui fait son apparition dans une planche digne du Thor de Marvel.
Graphiquement cela serait satisfaisant si cela n’était pas aussi fluctuant : les graphismes retrouvent pas mal d’allant après un tome 3 très moyen mais le charadesign des personnages changent encore d’une planche/case à l’autre… Par contre quelle mauvaise idée de donner la même apparence au chef rebelle saxon en guerre contre Charlemagne et au chef traître saxon du groupe de Björn le beau. Et puis je ne comprends pas pourquoi on change de saison d’une planche à l’autre, parfois dans les mêmes lieux…
L’épilogue de 10 pages écrit en remplacement de tomes 5 et 6 qui ne sortiront ne jamais, est bâclé sur le fond comme sur la forme (mais pouvait-il en être autrement ?) :
Spoiler:
Les rescapés de l’expédition de Björn sont sommairement exécutés à l’exception d’Arno, témoin des événements. Harald mène sa coalition contre la forteresse d’Ulf le Blanc, qui n’aura finalement servi à rien puisqu’il n’est qu'un pantin de Loki, mais la bataille ne dégage aucun souffle et ne comporte aucune baston épique. En apprenant la mort de sa bien-aimée, le héros se suicide... Heinrich révèle que le sort terrible qui s’est abattu sur les Swears était bien mérité car Björn le Beau avait été banni à tort car il avait bel et bien été trahi par les siens. Les reliques tellement recherchées sont finalement rendues par celui qui les avaient volées sans aucune explication, ni sur leurs vols ni sur leur restitution ! Et avant de présenter le couronnement impérial de Charlemagne à Rome, on nous rappelle que le jeune Carloman a été assassiné par Listus / Loki tandis que le souverain franc l’emportait sur les rebelles saxons… Le trickster viking avait un plan pour l’Empire franc mais on ne saura jamais lequel !

Finalement je n’ai absolument rien compris au sens de la série qui en dit plus dans son épilogue de 10 pages que dans les 200 pages qui précède ledit épilogue, les dieux disposant du don d’ubiquité faisant office de deus ex machina s’alliant et s’opposant sans qu’on ne sache rien des objectifs des uns et des autres… Du coup les incohérences pleuvent et on se demande bien pourquoi Loki s’est échiné à déclencher de manière compliquée tous ces événements tragiques. En plus l’éparpillement fait qu’on ne sait plus qui sont les personnages principaux et quels sont les fils directeurs du récit. Cela et les trucs qu’on met vachement en avant alors qu’ils ne font pas avancer l’histoire, qu’on reprend 4 tomes plus tard (ou qu’on ne reprend jamais, c’est selon en fait).
Il y avait tellement de façon plus simples et plus efficaces, bref meilleures, de raconter la même histoire… J’ai rarement lu une bande dessinée aussi mal écrite, du coup j’ai l’impression que les auteurs ne se sont jamais posées les bonnes questions :
- quelle histoire on veut raconter et comment va-t-on le raconter ?
- à quel public est-elle destinée et comment va-t-on la lui rendre accessible ?
Du coup on se retrouve face à une bande dessinée à l’ancienne sans la rigueur et la précision des bandes dessinées à l’ancienne. Pour moi, cette série est un accident industriel pour les éditions Dupuis qui a mis des moyens dans une série foireuse. Quand je vois toutes les excellentes séries arrêtées parfois dès le premier tome car pas assez bankables, alors qu’ici on a offert un superbe écrin et 4 tomes à un série boiteuse à bien des niveaux dès le départ, cela me dépasse totalement…

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Sieben le Mar 27 Déc - 21:55

Tu t'es donné visiblement du mal pour une série qui n'en valait pas la peine.

La force de Millénaire c'était de réussir à entretenir l'illusion entre SF et fantastique durant plusieurs tomes. Pour les personnages c'est tout simplement de la sorcellerie.

Sur Hammerfall on a l'air plus proche d'un Thorgal... mais Thorgal ça marche parce que ça date d'une autre époque et tout un tas de truc.

Je crois que les Vikings, ça doit être la période historique la plus exploitée en BD. On ne compte plus les séries.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Runberg & Talijancic, Hammerfall

Message par Albéric le Mar 27 Déc - 22:34

Sieben a écrit:Je crois que les Vikings, ça doit être la période historique la plus exploitée en BD. On ne compte plus les séries.
Alors qu'il y a tellement d'autres bons filons peu ou pas exploité... Cool étaient les x-men carolingiens de Thierry Gloris !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum