David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Mer 16 Nov - 11:09


Les Chroniques de l'étrange tome 1 : Les 81 frères
Sous les néons de Hong Kong rôdent démons et fantômes.
C’est le quotidien de Johnny Kwan, exorciste. Mais quand un richissime amateur d’antiquités fait appel à lui pour récupérer un manuscrit de sorcellerie volé dans de mystérieuses circonstances, il ignore que de la réussite de son enquête dépendra l’ordre de tout ce qui vit sous le Ciel.
Atteint par la perte de son mentor Eric Tse, illustre exorciste brutalement assassiné, Johnny devra naviguer entre rois-dragons avides et triades vengeresses, mais également combattre ses propres démons.



Romain d’Huissier est un passionné qui nous refait en 300 pages tout le cinéma de Hong Kong en général et tout le cinéma de Tsui Hark en particulier !


Le détective du paranormal Johnny Kwan est mis en contact avec le nabab Anthony Chau pour retrouver les voleurs de précieux artefacts antiques provenant du complexe funéraire du Premier Auguste Empereur. Il remonte la piste des 81 Frères, une triade Miao / Hmong qui souhaite se venger des Hans / Chinois (Ci jau est-il un roi légendaire ou dieu-démon, les taoties sont-ils des rebelles indigènes ou des monstres sanguinaires ?). En parallèle, il enquête à titre personnel sur la mort de son ancien mentor Eric Tse, et il apparaît qu’il a été assassiné et que les deux affaires sont liées…

Le héros narrateur est un fat si, autrement dit un exorciste : il agit aux frontières du monde du jour, plein de Yang et habité par les hommes, et le monde de la nuit, plein de Yin et habité par des créatures diverses et variées, et il veille à ce qu’ils n’interagissent pas ensemble ou a défaut que les interactions entre les deux mondes ne résultent pas en de sanglants dommages collatéraux. Il nous guide donc dans la métropole cosmopolite de Hong Kong (une carte n’aurait franchement pas été de refus), mais aussi et surtout dans l’univers surnaturel dans lequel il baigne depuis presque toujours et que le commun des mortels ne fait qu’entreapercevoir de temps à autre (un lexique n’aurait franchement pas été de refus)…

Au final il ressemble à un lonesome cowboy certes, mais de par le background fantastique de bon aloi il a des airs de John Constantine de Hellblazer ! (sauf qu’il faut mettre de côté la magie tantrique qui permet au héros de se régénérer quand il s’envoie en l’air avec sa femme-renarde bien-aimée ^^)

Comme dans la série télé urban fantasy Supernatural, on retrouve tous les classiques des chasseurs de monstres qui opèrent tantôt individuellement tantôt collectivement et on découvre les us et coutumes de cette microcommunauté (qui réussit à trouver le temps de travailler à son encyclopédie participative du surnaturel surnommée Taonet ^^)
Mais comme dans la série télé urban fantasy Grimm, les créatures de la nuit ne sont pas forcément des monsters of the week : ils forment leurs propres communautés, encore plus fermées et superstitieuses que celles des êtres humains en raison de leur ancienneté, et comme tous les immigrés issus d’un autre monde ils sont divisés entre traditions et modernité et ils confrontés et à une société qui les rejette en raison de leur altérité… (marre des populistes xénophobes qui surfent sur la peur et le rejet de l’autre : on ne m’enlèvera pas de l’idée que les soi-disant problèmes d’identité seraient vite oubliés si tout le monde avaient de bonnes conditions de vie et de travail… mais c’est tellement plus facile de stigmatiser et de diviser pour régner ou lieu de résoudre les problèmes d’inégalités économiques et sociales : comme d’habitude les politicards sont forts face aux faibles, et faibles face aux forts… MDM)
Et comme dans les bons vieux romans-feuilletons on retrouve l’association descriptions / explications / action, et l’ensemble s’avère particulièrement rythmé : la feuille de route est bien remplie niveau magies, bastons et gunfights puisque que l’auteur se réapproprie de coolissime manière des scènes cultes de Greensnake, Mr Vampire, L’Exorciste chinois, La Légende de Zu, Ghost Chinese Stories, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin... sans parler du grand final qui ressemble furieusement à un épisode de 24 heures chrono dans lequel aurait débarqué un spectre assassin ! oh yeah ! (ça et la rencontre avec un dragon et sa cour des miracles dans un univers de poche : Zelazny power ! oh yeah)

L’éditeur breton Critic, comme à son habitude serais-je tenté de dire, offre à l’auteur et aux lecteurs un chouette livre objet relevé de la chouette illustration de couverture de Xavier Colette. En bonus la nouvelle faisant office de prototype, intitulé La Vengeance du dragon et écrite pour l’anthologie L’Amicale des Jeteurs de Sort éditée par Malpertuis, où Johnny Kwan est missionné par la Triade du Dragon Florissant pour neutraliser l’assassin de leur créature porte-bonheur, d’où un duel au sommet avec un sorcier malais maléfique. Et puis une preview d’American Fays aussi, dont je vous reparlerai ultérieurement…
En fait, c’est simple de réaliser un bouquin d’urban fantasy, il suffit d’associer un environnement urbain fort à un background fantastique fort au lieu de faire du copier-coller avec des bellâtres et des bimbos déambulant dans une métropole nord-américaine de pacotille à la recherche de vampires et de loups-garous pas flippant pour un sou… Soupir


Dernière édition par Albéric le Sam 19 Nov - 11:30, édité 3 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Marv le Mer 16 Nov - 22:22

je le veux celui là et sa suite  qui est sortie recemment
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Marv le Jeu 26 Jan - 10:37

"Lu et approuvé "
Je me retrouve totalement dans la critique d'Albéric, ce n'est pas une intrigue étourdissante mais c'est un récit bien mené avec quelques fulgurances et surtout dans un cadre peu usité dans la littérature fantastique occidentale.
L'auteur n'en fait pas des tonnes en matière de descriptions mais juste ce qu'il faut pour nous immerger dans la couleur locale et nous donner le sentiment de vraiment évoluer dans cette ville à la tonalité si particulière, c'est l'une des grandes forces du récit et tout bien considéré on a vraiment le sentiment de partager le quotidien d'un vrai exorciste et de surcroît de culture et de sensibilité asiatique.
Tour à tour on pense inévitablement à nos références TV et cinéma de Fantasy urbaine dont les thématiques entrent en résonance, c'est "Constantine""Supernatural""Jack Burton""Golden Child" mais pas que, çà rappelle effectivement aussi l'amour sans doute de l'auteur pour le cinéma HK et particulièrement celui de Tsui Hark.
Je n'ai pas encoure lu la nouvelle qui suit mais je vais m'y mettre en suivant, j'ai également le second tome sous la main donc j'ai de quoi faire pour continuer à m'évader dans ce Hong Kong contemporain sous l'emprise des triades et sous la menace de l'éveil de certaines forces surnaturelles séculaires.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Jeu 26 Jan - 20:42

@ Marv : pas de souci, tu va aimer la nouvelle aussi ! (ambiance Constantine + Supernatural garantie ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Marv le Lun 6 Fév - 21:01


Quel tome 2 !
Sincèrement je suis séché et complètement acquis maintenant à l'imaginaire de Romain d'huissier, c'est un bon et il assure.
De fait comme se termine la résurrection du Dragon le prochain va s'appeler "désiré" je vous l'assure.
Pourtant ce n'était pas forcément gagné d'avance, le premier tiers du roman est même un tantinet longuet avec peut-être un peu trop d'exposition, aussi l'auteur nous donne l'illusion d'assister à une nouvelle enquête de l’exorciste où l'on retrouve la même mécanique narrative que l'on craint même de voir réitéré dans les prochains opus tant elle apparaît établie pour l'auteur.
Et puis il y a ce lien qui commence petit à petit à se deviner entre l'intrigue des deux romans et qui finit progressivement et habilement par se muer en quelque chose de complètement schizophrène et de furieusement épique.
L'une des grandes forces de ce nouveau chapitre prenant place clairement dans de ce qui s'apparente maintenant comme une vraie trilogie avec un arc narratif bien identifié et une menace représentant un vrai enjeu, c'est la force de ces personnages principaux et secondaires.
Johnny Kwan notre héros, contrairement au tome précèdent où il faisait preuve d'une assurance presque agaçante, ici sa personnalité est beaucoup plus nuancée, plus à vif, plus défaillante ce qui par là même le rend plus attachant et plus humain.
Ce deuxième roman c'est un peu "l'empire contre-attaque" des chroniques de l'étrange, il y a de l'action, des créatures fantastiques évoluant dans un monde sombre et fascinant, il y a des trahisons, des rebondissements, un final colossal qui laisse une saveur amère.
Du lourd.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Lun 6 Fév - 21:52

ça donne envie de lire ses romans d'aventures historiques se déroulant en Asie tout ça...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Jeu 23 Fév - 12:13

Nous savourâmes nos cocktails en attendant que les plats arrivent. Et quand Louis les posa devant nous en une sarabande de vapeurs parfumées, Kara ouvrit des yeux émerveillés – pour mon plus grand plaisir. Le chef n’avait pas ménagé ses efforts et notre table croula bientôt sous les assiettes, les bols et les coupelles. Porc sucré-salé aux cinq épices, raviolis aux légumes et à la crevette, bouchées de crabe aux champignons noirs, brochettes de cuisses de grenouilles frites dans de la sauce aux prunes, riz parfumé aux deux sortes de soja, nouilles sautées au poulet, canard braisé à la Guangdong… Nous aurions pu nous croire invités à la table de l’Empereur de Jade lui-même.
miam !
j'ai remarqué qu'il y avait souvent des descriptions culinaires dans les œuvres de genre française alors que c'est assez rares dans les œuvres de genre anglo-saxonne...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Marv le Jeu 23 Fév - 20:06

c'est vrai surtout dans le premier volume, moins dans le suivant l'aspect culinaire.
franchement le tome 2 c'est une tuerie qui annonce quelque chose d'encore plus exceptionnelle encore pour le dernier roman
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Jeu 23 Fév - 20:13

déjà la séquence prégénérique, c'était cool ! mais le gunfight sur l'autoroute avec les homoncules, c'était géant... (et je n'en suis qu'à la moitié ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Romain d'Huissier, Les Chroniques de l'étrange

Message par Albéric le Dim 26 Fév - 14:17

Ce tome 2 est comme le tome 1 un chouette roman-feuilleton qui alterne scènes de descriptions et scènes d’action, et il est rythmé par une tripotée de moments blockbustériens : querelle de ménage entre une déesse et une pop-star, massacre d’escort-girls non- humaines, affrontement entre homoncules et mafieux, traversée du royaume sous-terrain d’une reine-araignée, et duel au sommet contre les Cinq Venins… J’ai rarement vu un auteur tiré aussi bien partie des œuvres dont il s’inspire et auxquelles il veut rendre hommage : j’ai kiffé ma race avec dans les derniers chapitres, c’était carrément la grosse baston finale de Big Trouble in Little China réalisée par Tsui Hark et chorégraphiée par Yuen Woo-ping ! OMG !!!
Derrière la visite guidée de Hong-Kong, le barnum urban fantasy tiré des mythes et légendes asiatiques, des personnages anciens comme nouveaux tous plus classe les uns que les autres (mention spéciale à Mike Lyu à ses faux airs du Flic de Shanghai et Helena Sui et ses faux airs d’Abby de NCIS), on a une véritable enquête policière plutôt classique son déroulement mais très cool et très fun avec becs de grue, gueules de tigre, kung fu contre taekwondo, compteur geiger du surnaturel, GPS magique, smartphones ensorcellés, Taonet… Mais la cerise sur le gâteau, c’est que ce tome 2 change en plus du tout au tout la perception du tome 1 !
Depuis le début l’auteur nous dépeint les créatures de la nuit comme des immigrés souhaitant majoritairement s’intégrer à la société, et là déboule le Grand Capital qui n’hésite aucunement à faire alliance avec la Bête Immonde pour augmenter le pouvoir qu’il possède déjà, quitte à tomber dans la haine et la violence, le mépris et l’indifférence, et que fleurissent camps de concentration et camps d’extermination… Bref nous sommes en présence de sujets d’une brûlante actualité avec des populistes européens avec le vent en poupe et des populistes américains qui eux sont déjà au pouvoir, tous les deux soutenus par les banksters habituels souhaitant décrocher le jackpot… MDM !
L’ennemi de mon ennemi est mon ami : au final dieux, démons et mafieux font alliance pour sauver ce qui peut encore l’être dans la grande tradition du roman-feuilleton antisystème… mais si un homme averti en vaut deux, que faire contre celui qui voit les plans à l’intérieur des plans ? (Matrix, vous avez dit Matrix ??? ^^)
Au fond de la Boîte de Pandore il reste encore et toujours l’Espoir, et l’élève fait alliance avec le maître : pour les bad guys ça va chier, et nul doute que le tome 3 de la 5e étoile sera octroyé ! (Luke Skywalker + Obi-wan Kenobi = gros kif ! ^^)
Dans une trilogie bien construite, chaque épisode a son importance, chaque épisode apporte des réponses et chaque épisode apporte sa pierre à l'édifice… C’est le cas ici avec des twists et des cliffhangers clairement du même niveau que ceux du légendaire L’Empire contre-attaque, donc on est loin des tomes d’introduction, des tomes de transition et des tomes de conclusion de la SFFF peu inspirée !

PS: messieurs les cool gars de chez Critic, une carte, un glossaire et un who’s who SVP, parce que là que c’est plus possible hein…

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum