David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Star Wars : Rogue One

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Dark schneider le Dim 18 Déc - 11:26

C'est marrant je crois bien n'avoir jamais lu autant d'avis totalement opposé que sur ce film : certains adorent, et d'autres le trouve totalement creux et nul à chier. Faut que je le vois.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Oncle Kiin le Dim 18 Déc - 22:12

Super critique en tout cas Derfel :)
Je sais pas encore si je vais le voir au cinéma ou attendre plus tard, mais content d'avoir lu ton avis, ça me redonne un peu d'espoir ^^
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Derfel le Dim 18 Déc - 22:14

Oncle Kiin a écrit:Super critique en tout cas Derfel :)
Je sais pas encore si je vais le voir au cinéma ou attendre plus tard, mais content d'avoir lu ton avis, ça me redonne un peu d'espoir ^^
Allez, fait pas ta chochotte, ça vaut une sortie cinéma. 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Derfel le Lun 19 Déc - 20:25


__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Duvodas le Sam 24 Déc - 13:20

Je suis entièrement d'accord avec ton avis, Derfel. :)
Je n'ai que trois réserves sur le film : je trouve le personnage de Whitaker assez plat et inutile (il n'est qu'un personnage fonction et son statut vis-à-vis de l'héroïne est complètement passé à la trappe), le discours de motivation de Jyn sort un peu de nulle part au vu de la froideur qu'elle manifeste quant à la nécessité de son implication dans la cause des Rebelles et enfin, je trouve le protagoniste masculin très peu charismatique. Outre cela, je suis d'accord, il s'agit sans conteste de l'un des meilleurs Star Wars sortis à ce jour.

Spoiler:
La seconde scène de Vador m'a cloué sur mon siège. Le "frisson Vador" que j'attendais.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Albéric le Sam 24 Déc - 18:16

du coup là, il me fait de plus en plus envie ce SW !
j'irai le voir en début de semaine prochaine

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Sieben le Mar 27 Déc - 22:39

J'irai le voir dans la semaine. Je parcours les réactions des spectateurs et bon... j'attends de voir hein, mais quand je lis que c'est le meilleur SW depuis la première trilogie, je ricane doucement.

C'est toujours pareil les réactions. Soit c'est "le meilleur des meilleurs des meilleurs", soir "c'est de la merde". Dur de trouver une critique nuancée. Derfel je lirai ton avis après avoir vu le film. ;)

Moi le simple fait que le film soit réalisé par le mec qui a fait le dernier Godzilla suffit à me faire douter.
Je me marre quand je lis des réactions comme quoi SW7 c'est vraiment une daube en comparaison, alors que c'est pas comme si c'était encore une histoire d'étoile noire qui détruit des planètes, (comme SW7) n'est-ce pas ?...

Aller, plus que quelques jours avant le verdict.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Derfel le Mar 27 Déc - 23:36

Sieben a écrit:
Derfel je lirai ton avis après avoir vu le film. ;)
Tu peux le lire quand tu veux, il n'y a absolument aucun spoiler, garanti.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Dark schneider le Mer 28 Déc - 11:02

Sieben a écrit:J'irai le voir dans la semaine. Je parcours les réactions des spectateurs et bon... j'attends de voir hein, mais quand je lis que c'est le meilleur SW depuis la première trilogie, je ricane doucement.


Et tu as parfaitement raison. Je viens de le voir hier soir et franchement qualifier ça de meilleure Star Wars c'est vraiment, vraiment ne rein capter à l'ensemble de la saga, et limite une insulte à la créativité de Lucas.

Attention, le film n'est pas mauvais et se laisse voir très agréablement, ce n'est pas non plus une bouse comme j'ai pu le lire dans certaines critiques. Mais comme indiqué, c'est un spin off, une préquelle certes, mais qui à part de belles images n'apporte rien à la mythologie de la saga (à moins que pour le 8 et 9 ils nous sortent des descendants des héros de Rogue One ?).

On va résumer tout le problème du film en indiquant sa principale qualité : Le fan service. Voilà.
Car à part ça, même si l'histoire se suit sans problème, force est de constater que rien n'est vraiment abouti, que les personnages sont mal écris, que certains n'ont aucun background (les 2 chinois), que certains ne servent en fait juste à rien (le perso de Whitaker, franchement...), que la bataille finale n'est encore qu'une énième redite du final du Retour du Jedi, etc... Le film cherche à éviter le manichéisme mais tout cela fonctionne bien mal tant les caractère des héros changent avec très peu d'explication (Cassian notamment, l'acteur est bon mais que le personnage est mal écris !).
Pour une fois, j'ai vraiment apprécié la touche humoristique du film avec un très bon droïde. Dingue : le personnage le mieux écris du film est un putain de robot !!!

Quant à Dark Vador : totalement sous-exploité, du pur fan service ni plus ni moins (coucou, me revoilou). C'était l'occasion d'enfin le voir se battre correctement avec son sabre laser (car les combats de la 1ère trilogie sont à chier), bah non, on a juste droit à quelques secondes anecdotiques.

Visuellement, le film est vraiment magnifique, et ils ont superbement réussi à renouer avec l'esprit de l’épisode 4 (même les pilotes des X-Wings ont un look années 70 !), le film fait très fort à ce niveau, et sinon, autre qualité : la fin est bien ! Les deux acteurs principaux tiennent la baraque malgré la faiblesse d'écriture de leurs persos. Et évidemment Donnie Yen se contente de 3 ou 4 coups de baton et c'est marre.


Bref, je trouve ça totalement aberrant que ce film récolte des avis aussi tranchés ("meilleur Star Wars !" mais oui bien sûr, "le plus nul de la saga" scrogneugneu...). C'est juste un film, très inabouti du point de vu scénario, magnifiquement visuellement, une sorte de film de genre dans la saga mais que recycle abondamment des éléments de la trilogie initiale (l'épisode 4 et 6 sont une nouvelle fois totalement pillés).

Comme pour l'épisode 8, la reprise de la saga est toujours loin d'être la grande réussite annoncée, et na parvient guère à proposer autre chose que du "bon" fan service. Une fois de plus, la prélogie si critiquée de Lucas était 100 fois plus imaginative.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Sieben le Mar 3 Jan - 13:45

Commençons par la conclusion : j’ai bien aimé mais sans plus. Je pensais que SW7 était le plus faible à égalité avec SW2 mais désormais je mettrai bien Rogue One en dernière position (ce qui ne veut pas dire encore une fois que je déteste, vu qu’il suffit de l’encadre « Star Wars » pour que j’adhère). Quoique je ne pense pas au final qu’on puisse le comparer aux autres SW, c’est un film qui cherche clairement à se démarquer et qu’il faudra plutôt juger par rapport aux autres projets spin of de l’univers canon made in Disney.


Alors comme c’est la grande mode actuelle de le comparer au SW7, et selon ce qui en ressort que SW7 « c’est de la merde », et que Rogue One est le meilleur film depuis SW6, on va s’amuser au petit jeu des comparaisons :

- Déjà très étrange de se moquer du retour du retour du retour de l’étoile de la mort dans SW7 et d’un autre côté d’être béat d’admiration devant un film dont toute la trame tourne de l’étoile de la mort. Enfin bref…

- Saw Gerrera (Forest Whitaker) et Maz Kanata (Lupita Nyong’O), même combat : deux rôles assez semblables de héraut, de père ou guide spirituel bis (Han Solo est le Ben Kenobi de SW7) dont l’utilité est assez contestable. On se dit qu’on aurait pu s’en passer.

- Bizarre de se moquer du fait que dans SW7 il faille réunir deux cartes stellaires, une de BB-8 puis une de R2-D2, pour retrouver Skywalker. C’était un peu tirer par les cheveux et simpliste comme précédé. Dans Rogue One j’ai trouvé le procédé tout aussi simpliste : au lieu d’envoyer un message holographique à Saw Gerrera expliquant où se planque les plans secrets de la DS, pourquoi ne pas envoyer directement les plans dans le message confié au pilote de l’Empire Bodhi Rook (Riz Ahmed) ? Dans une galaxie lointaine, très lointaine... on est capable de bâtis une station capable de détruire des planètes entières, mais on n'a pas inventé de disque dur externe aussi petit qu'une clé USB.

- On se moque de la performance d’Adam Driver (Kylo Ren), méchant de pacotille qui pique des crises de nerf d’adolescent, mais on salut la prestation de Ben Mendelsohn (directeur Orson Krennic), méchant de l’histoire qui est méchant parce qu’il est méchant : ambitieux, tortionnaire, il agit pour sa propre gloire et du coup il fait des trucs de méchant qui n’ont pas de sens comme
Spoiler:
d’exécuter les chercheurs aux ordres de Galen Erso (Mads Mikkelsen) même après que celui-ci avoue qu’ils sont innocents et n’ont rien à voir avec la choucroute. Le méchant les exécute quand même parce qu’il est méchant.

- Là il s’agit de mon ressenti personnel mais j’ai trouvé que le film avait un rythme inverse à SW7 : dans SW7 j’ai trouvé les 45 premières minutes fantastiques, puis que progressivement le film tombait dans le mou. Rogue One c’est l’inverse : 45 premières minutes on va dire (jusqu’à la mission sur Eadu) où c’est assez lent, des dialogue assommant, construction assez classique où je n’ai pas été envoûté par quoi que ce soit. Puis à partir de la mission d’Eadu là le film s’emballe et je suis davantage rentré dedans.

- On se fout de la gueule du fan service de SW7, comme si Rogue One, qui cherche néanmoins à se démarquer, en était dépourvu. Car le final du film, qu’on ne vienne pas me dire que ce n’est pas du réchauffé : une mission suicide sur une base-lune où il faut désactiver un champ, ou un bidule dans la base pour permettre à la flotte rebelle qui bataille dans l’espace au-dessus d’avancer. C’est pas un peu le final de SW6 ? En prime on a même droit au clone de l’amiral Ackbar pour commander la flotte… Et l’apparition « guest-star » de C-3PO et R2-D2, à quoi sert-elle ? Dois-je parler de la scène où Jyn bouscule un type sur Jedha qui a la même gueule de lépreux que le mec de la cantina sur Tatooine qui cherche des noises à Luke ? Moment inutile, juste là pour le fan service.

Bon, cela-dit, le positif et le négatif, en vrac et grosso modo :

POSITIF :

- La CGI sur Carrie Fisher (RIP…) et Peter Cushing est bluffante. Même si personnellement je ne suis pas partisan du procédé. Comme pour 2PAC ou Michael Jackson, laissons les artistes là où ils sont. Mais c’est bien chiadé encore une fois.

- J’ai beaucoup apprécié la direction artistique, les décors, le paysage des planètes, le soin apporté aux costumes, etc. On surpasse largement ce qui avait été fait sur SW7 pour le coup. Les monuments en pierre sur Jedha, la ville futuriste multiethnique qu’on aperçoit au début avec Cassian Andor (Diego Luna) et qui me faisait penser à du Blade Runner, la planète exotique de Scarif, une première dans un SW. Et puis il y a le « château » de Darth Vader sur Mustafar, tout simplement incroyablement flippant et dark fantasy.

- Tout comme JJ Abrams, on sent que Gareth Edwards aime les plans qui « claquent », il y a des images fixes où on a envie de mettre pause. Mais là, le mérite en revient peut être à l’équipe des concepteurs graphiques et dessinateurs, que le réalisateur en lui-même.

- Bien aimé l’écriture en clin d’œil sur « l’espoir » que représentent les plans volés selon la princesse Leia à la fin du film et qui précède justement l’épisode IV Un Nouvel Espoir.

- Même si le changement est assez brusque, j’ai bien aimé l’évolution de la relation entre Jyn Erso (Felicity Jones) et Cassian Andor : d’abord très individualiste, esprit indépendant et survivaliste, après la mission commando sur Eadu et le pitch de Jyn sur Yavin IV, il y a un respect mutuel qui s’installe, une relation de frère d’arme jusqu’à la mort, assez touchante.

- Darth Vader joue très bien l’épouvantail de service, j’aime toute son introduction sur Mustafar et la boucherie de fin.

NEGATIF :

- Pas du tout convaincu par la prestation de Forest Whitaker dont je trouve le personnage déjà assez contestable. Même au niveau du design du personnage, c’est juste un général Grievous gentil. Regardez attentivement ses jambes mécaniques : se sont les mêmes que Grievous. Il y a également les difficultés respiratoires du gars…

- Pas convaincu non plus par l’humour et l’apport du droïde K-2SO interprété par Alan Tudyk. J’ai vu le film en VF, donc c’est plutôt Laurent Morteau qui est à blâmé car sa voix m’a horripilé. Une voix d’attardé infantilisant faîte sûrement pour plaire aux gamins, alors que je reconnais bien la voix de cet acteur, ici il prend délibérément une voix « rigolote ». L’humour de K-2SO marche une fois sur trois en ce qui me concerne, ce qui est déjà pas si mal et mieux que Jar-Jar. De plus, de la même façon qu’ils se sont inspiré de Darth Revan pour concevoir Kylo Ren, ils auraient dû s’inspirer du droïde assassin HK-47 à l’humour noir et sinistre, présent lui aussi dans le jeu vidéo SW-Knights of the old Republic.

- La bataille finale est très rythmée, ça court dans tout les sens, mais en ce qui me concerne je l’ai trouvé confuse.

- Donnie Yen, aka Chirrut, pour moi le gros point noir de ce film. Mais qu’est-ce que c’est que ces conneries de litanies Jedi à la mords moi le nœud qu’il débite comme des mantras durant tout le film ?! « La Force est puissante, la Force est grande, je suis la Force et la Force est moi, je ne fais qu’un avec la Force, que la Force guide mes pas quand je marche dans la vallée de l’ombre… je pense donc je suis... » Non mais ils sont sérieux là ? Que la Force soit une espèce de religion dans l’unvers SW était quelque chose d’implicite, mais jamais auparavant je n’avais vu un Jedi réciter des psaumes Jedi à la con.

- Et ce dernier point rejoint celui-ci : la banalisation de la Force. Donnie Yen, qui n’est même pas Jedi, peut se servir de la Force comme ça d’un claquement doigts, il suffit de l’invoquer pour être habité par celle-ci et qu’elle vous protège. Comme dirait Han Solo dans SW7 « Ce n’est pas comme ça que ça marche ! ». D’ailleurs c’est plutôt incohérent avec l’épisode IV puisqu’on est à une époque où il n’y a plus de Jedi depuis 20 ans, Han Solo le dit bien que « se ne sont que des contes de bonnes femmes ». Dans l’épisode IV, personne ne sait ce qu’est la Force, il est donc incohérent que dans Rogue One les personnages ne cessent de jurer que par la Force (sérieux ils n’arrêtent jamais !).

- Autre point noir : la bande-son. Pas mauvaise, mais la musique de Michael Giacchino n’a rien à voir avec ce qu’est capable de composer John Williams, et je ne dis pas cela par fanatisme aveugle pour Williams. Mais j’ai fait attention d’être attentif aux musiques du film et il me faut bien reconnaître que je n’ai été séduit par aucun thème. Déjà qu’on ne retrouve pas les thèmes fondateurs d’un SW (toujours ce besoin de se démarquer), si en plus il n’y a aucune nouveauté pour compenser...

Donc voilà voilà, pour moi pas un vrai SW vu l’absence de « fantasy » (à part l’épouvantail Darth Vader), donc un film de guerre space-opera qui se regarde bien et sans la magie qui peut se dégager d’un vrai SW.

PS : trop de séances qui ne proposent que la 3d qui ne sert strictement à rien (ce qui se révèle assez effrayant vu que Edward est un obsédé du gigantisme et des cadrages qui donnent le vertige, j’aurai dû logiquement être totalement à la renverse...). Si je voulais voir le film en VF il fallait que je me pointe à 11h du mat’. 3D qui assombri le film, film qui n’a pas été pensé pour une projection en 3d, donc pourquoi autant de séances ? Je connais la réponse mais n’empêche que ça fait chier.

Gareth Edwards, réalisateur de "Godzilla" (2014) et de "Monsters" (2010) a choisi de traiter son sujet comme un film de guerre à la fois sale, élégiaque et galvanisant. Il révolutionne la saga en lui appliquant son style guérilla dans des décors crasseux où il est malaisé de survivre.
20 Minutes

(...) la vraie réussite de ce Rogue One est qu’il s’agit d’un film à part entière, avec sa propre esthétique digne, régulièrement, d’un film de guerre réaliste n’ayant pas peur de la rouille et de la saleté.
Ouest France

D'une beauté folle, le film de Gareth Edwards se révèle être un brûlot guerrier cohérent jusqu'au final.
Le Point

Exemples types de la critique de vendu. Faut vraiment se revoir de vrais films de guerre pour parler d’un film « sale » pour Rogue One. Ne jamais oublier qui produit : Disney. Jamais vous ne verrez des tripes à l’air, des soldats qui chialent leur mère dans un Disney. C’est pourtant ça la guerre, la vraie, ça pue et c’est horrible. Rogue One est un gentil film de guerre d’accord, mais rien d’autre. Faut arrêter de déconner.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Sieben le Mar 3 Jan - 14:00

Dark a écrit:Une fois de plus, la prélogie si critiquée de Lucas était 100 fois plus imaginative.

J'arrête pas de le dire aux gens. L'abus de CGI c'est pour les épisode II et III. Quand bien même... Mais l'épisode I a encore énormément recours aux maquettes et ça, très peu de gens le soulignent.

Ce que certains ne comprennent que difficilement est que si on veut de la créativité, du fantasmagorique, il faut de la CGI. Si on veut que ça sente "le vrai" il faut des décors naturels, mais la créativité en prendra un coup. Le problème se sont tous ces soi-disant "fans" qui se la pètent et crachent sur la préologie et sur la nouvelle: jamais content, ils veulent de la créativité ET, du naturel. Chose trop difficile, il faut choisir.

En cela la prélogie est d'une créativité sans comparaison avec les autres films. Cela n'en font pas forcément de meilleurs films, loin de là, mais il faut tout de même leur concéder cela.

Ceci-dit, Rogue One est très beau. Et je trouve que niveau imagination, l'équipe du film fait mieux que l'équipe de SW7, largement.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Sieben le Mar 3 Jan - 16:40

Au passage, je reviens sur certaines choses qui m'ont échappées.

Pour revenir sur la critique SW7 "c'est nul" et Rogue One "c'est trop génial", on se fout de l'effet miroir et des références de la prélogie et de SW7 mais qu'est-ce que Rogue One si ce n'est une énième histoire du héros (en l'occurrence une héroïne) à la recherche de son papa qui a rejoint les forces du mal ? Donc on veut se démarquer en faisant de l'originalité mais en continuant le fan service... cherchez l'erreur...

Par ailleurs, même si de mon côté je salue la direction artistique du film, je ne suis pas totalement dupe. J'ai parlé du "château" de Darth Vader, que je trouve génial, ce n'est pas le problème. Mais là encore Disney ne fait que piocher dans l'univers étendu ce qui l'arrange pour le remodeler à sa sauce. On n'invente rien, c'est toujours la même tambouille. Pour les connaisseurs, dans la série de comics L'Empire des Ténèbres (Dark Empire), on a déjà droit à une visite du "château" du défunt Darth Vader, le "Vast castle", cette fois-ci sur la planète Vjun:



Encore une fois, je ne dis pas cela pour défoncer Rogue One. C'est juste pour apporter un sens de la mesure et dire la vérité. J'ai aimé le film, mais il n'a rien d'exceptionnel ni de follement original. Surtout par rapport à SW7 et la prélogie et l'UE.

Confiez Rogue One à Paul Verhoeven et là à mon avis on aurait vu la différence.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Dark schneider le Mar 3 Jan - 21:57

Ah oui le fameux côté "sale". J'ai trouvé les cirtiques bien exagéré à ce niveau (et là je pense notamment au Fossoyeur et au Chef Menu Manga), ok, c'est vrai qu'à côté des autres SW celui a clairement un côté plus sombre, que les rebelles sont pas gentils gentils et tout, mais bon... on est quand même trèèès loin du côté sale de bon nombre de film de guerre (et même pas besoin d'aller chercher du côté d'Oliver Stone, rien que le Soldat Ryan est plus "sale" que ce SW).

Par contre je ne te rejoins pas sur ta critique du personnage de Donnie Yen qui se servirait de la Force. A aucun moment du film il ne l'utilise, c'est explicitement dit, c'est juste un chinois qui sait faire du kung Fu mais il n'utilise pas la Force. Par contre il croit en son existence, on est clairement dans le précepte religieux, il est d'ailleurs décrit comme un "illuminé", ce qui veut bien dire que beaucoup ne croit pas à ce qu'il raconte, à commencer par son pote. Finalement, cet aspect est plutôt bien vu je trouve.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Sieben le Mer 4 Jan - 13:04

Dark schneider a écrit:Ah oui le fameux côté "sale". J'ai trouvé les cirtiques bien exagéré à ce niveau (et là je pense notamment au Fossoyeur et au Chef Menu Manga), ok, c'est vrai qu'à côté des autres SW celui a clairement un côté plus sombre, que les rebelles sont pas gentils gentils et tout, mais bon... on est quand même trèèès loin du côté sale de bon nombre de film de guerre (et même pas besoin d'aller chercher du côté d'Oliver Stone, rien que le Soldat Ryan est plus "sale" que ce SW).

Oui. Rogue One a suffisamment de qualité, pourquoi ne pas insister sur celles-ci plutôt que d'en inventer ? Je connais la réponse, on sait comment fonctionne la critique de presse, cela ne m'étonnerai que certains journalistes aient reçu des "petits cadeau" comme cela ce fait régulièrement maintenant aux avant premières. Des petits cadeaux, petits fours et champagne en échange d'un bon papier dans le prochain journal. C'est courant ce genre de pratique.

Ce que j'ai dû mal en revanche à comprendre c'est le relai derrière des spectateurs sur la côté "sale". Sérieux, on a des yeux pour voir. Quand on me parle d'un film sale, "boueux, crasseux, noir" et tout le tralala, je m'attends à voir Verdun moi derrière. Rogue One est un film de guerre ok, mais pas spécialement plus violent, ou à peine plus, que le début de la guerre des clones durant La Revanche des Sith (y a Dooku qui se fait décapiter faut se rappeler par exemple). Faut avoir subi un lavage de cerveau à l'eau de javel ou n'avoir aucune idée de ce qu'est la guerre.

Rogue One, plus sombre que les autres SW, mouais ok, à la limite. Mais pas la peine d'en faire des caisses.

Dark a écrit:Par contre je ne te rejoins pas sur ta critique du personnage de Donnie Yen qui se servirait de la Force. A aucun moment du film il ne l'utilise, c'est explicitement dit, c'est juste un chinois qui sait faire du kung Fu mais il n'utilise pas la Force. Par contre il croit en son existence, on est clairement dans le précepte religieux, il est d'ailleurs décrit comme un "illuminé", ce qui veut bien dire que beaucoup ne croit pas à ce qu'il raconte, à commencer par son pote. Finalement, cet aspect est plutôt bien vu je trouve.

Ben, à part les pouvoirs de télékinésie propre aux Jedi, il a tout les attributs du chevalier Jedi. Le mec est aveugle quoi ! Aveugle il est quand même capable de mettre une rouste seul à une dizaine de stormtroopers, armé seulement d'un bâton. Comment cela est-il possible sans le recours à la Force.

D'accord il n'utilise pas la Force à proprement parler mais il l'a sent, il l'a perçoit. Ce qui est quand même plutôt un truc de Jedi. Lorsque Cassian part avec un fusil de sniper, le gars est capable de percevoir ses intentions obscurs. Lorsqu'il croise Jyn pour la première fois, il est capable de deviner des trucs personnels sur son compte (le pendentif) alors qu'ils ne se sont jamais rencontré auparavant.

T'enlèves la télékinésie, c'est un Jedi le mec. J'aurai complètement accepté le truc si on avait écrit qu'il est un survivant de l'ordre 66 ou un padawan dont la formation n'a pas été achevé.

Mais aussi illuminé soit-il, un aveugle capable de faire les actions qu'il fait sans être un Jedi (ou un être avec des affinités avec la Force, je demandais juste une petite explication logique), personnellement ça m'a fait sortir du film.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Albéric le Mar 31 Jan - 21:45

Le vlog de la team Grenier :


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Albéric le Mar 31 Jan - 21:48

j'ai pas le temps de tout décortiquer, et en somme d'accord avec tout ce que vous avez dit, mais au final le gros problème du film c'est qu'il est le cul entre deux chaises : on veut faire du neuf avec l'univers Star Wars, du moins au cinéma, mais on conserve le cahier des charges des précédents Star Wars, du moins au cinéma... ça se tire régulièrement dans dans les pattes tout ça, mais je n'ai pas boudé mon plaisir ! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Star Wars : Rogue One

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum