David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Sylviane Corgiat, Les épées de Verre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Sylviane Corgiat, Les épées de Verre

Message par Marv le Mar 27 Oct - 23:38

Mini série en 4 tomes


Dans un monde voué à disparaître à cause de l'extinction prochaine de son soleil, une jeune fille se révèle dotée d'un pouvoir lui permettant d'échapper à la catastrophe finale. Pour cela, il lui faudra réunir quatre épées de verre tombées du ciel en quatre points de la planète. Mais il lui faudra aussi composer avec sa propre histoire et son désir de vengeance qui pourrait bien éclipser la mission dont la destinée l'a chargée.

avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Sylviane Corgiat, Les épées de Verre

Message par Marv le Mer 28 Oct - 0:53


Quelle claque graphique cette série !

Pour une première incursion dans le domaine de la BD fantasy, Laura Zuccheri franchit un pas-de-géant, les quatre tomes qui constituent cette histoire sont d'une beauté à couper le souffle et c'est sans doute d'ailleurs la grande force de ce récit.
Avant d'être dessinatrice Laura Zuccheri est avant tout peintre naturaliste et cela se ressent, certaines cases sont de véritables tableaux et le découpage de certaines planches aurait gagné à mettre encore plus en avant certains plans larges.
On sent l'influence de Miyazaki dans la recherche graphique et thématique de l'artiste, de toute façon cela saute tellement aux yeux qu'il serait difficile de prétendre le contraire.



Si le scénario avait été du même niveau que les dessins, on tenait là une œuvre d'exception mais cela reste assez convenu.
Dans un monde qui s'apprête à disparaître en même temps que son soleil, quatre épées surgissent des cieux pour se ficher sur terre en attendant que les élus les rassemblent pour sauver l'humanité d'un sort funeste.
Par un mauvais concours de circonstances suite à l'apparition d'une de ces épées dans son village, Yama notre jeune héroïne verra sa vie basculer après qu'elle ait été obligé de fuir suite à la mort de son père et l'enlèvement de sa mère.
En fuite, elle fera la rencontre de Miklos un ancien chef de guerre au sombre passé, qui finit par accepter de l'aider et de lui enseigner le maniement des armes afin qu'elle puisse rêver de vengeance...
"Les épées de verre" est à la fois un récit initiatique tout en étant une grande aventure humaine qui révèle des personnages touchants, le fil de l'histoire est parsemé de flash-back bien pensé dévoilant tel un puzzle le passé de certains personnages.
Peux être manque t'il d'un brin d'audace dans le scénario pour définitivement susciter l'adhésion, dans tous les cas il n'y a pas de faux pas tout du long de ces quatre volumes, reste juste parfois le sentiment que le récit aurait gagné à être un peu plus épique là où il se contente assez souvent de jongler sur les émotions.
La scénariste étant une femme, peut être cela à t'il jouer dans l'approche de l'auteure?
Toutefois si l'arc principal semble assez linéaire, plusieurs sous-intrigues viennent se greffer habilement pour amener tout doucement l'ensemble des acteurs de ce drame vers un dénouement finalement assez surprenant et émouvant.

Une œuvre magnifiquement imparfaite en soi, mais complètement indispensable.

avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Sylviane Corgiat, Les épées de Verre

Message par Albéric le Sam 16 Avr - 19:53

Ces dernières années la bande dessinée européenne connaît de plus en plus de collaborations fructueuses entre auteurs français et auteurs italiens, mais avec Les Épées de verre on touche les sommets car cette saga constitue d’ores et déjà un beau classique de la BD Fantasy !
Je pèse très lourdement mes mots : si Moëbius avait voulu réaliser une saga fantasy, il n’aurait sans doute pas mieux fait qu’ici, alors enjoy !
ATTENTIONS SPOILERS
Spoiler:
Il y a aussi un côté science-fantasy avec un dénouement à la Les Maîtres du temps : certains ne s’y pas trompés, comme les réalisateurs du trailer qui ont opté pour un thème musical de Bear McCreary usité pour l’excellente série Battlestar Galactica

Quand quatre épées de verre tombent du ciel, la prophétie est en marche : le soleil va mourir, et le compte à rebours est lancé pour l’humanité… C’est ainsi que l’ancien héros Miklos attend la fin du monde avec résignation quand déboule dans son existence la petite Yama : cette garçonne doit reprendre à la fois le destin du roi Arthur et celle du chevalier Perceval, mais cette dernière ne rêve que de se venger du sinistre Orland qui a volé sa famille, sa jeunesse et son innocence… Yama va-t-elle accomplir sa destinée ou succomber au Côté Obscur et assouvir sa soif de vengeance ? C’est ainsi que le jeune Luke Skywalker a déboulé dans la vie du vieux Obi-Wan Kenobi, et Sylviane Corgiat nous livre sa version personnelle de l’universelle histoire du Héros aux Milles et un visages ! (Du coup, j’ai envie de remettre à leur place tous ceux qui cette dernière de haut : amies et amis pisse-froid, apprenez à descendre de vos tours d’ivoire au lieu de dénigrer les mythes fondateurs de l’humanité…)

Les dessins réalistes et expressifs de Laura Zuccheri, qui assure la colorisation des tomes 1 et 2 avant de passer la main à Silvia Fabris pour tenir les délais, sont splendides certes, mais cela va beaucoup plus loin que cela ! Elle arrive à transformer un monde à l’agonie en univers foisonnant et plein de vie… C’est du bonbon pour les yeux : grands espaces, paysages urbains, faune, flore, guerriers tantôt hoplites, tantôt chevaliers, tantôt samouraïs qui empruntent aux civilisations premières du monde entier (Aztèques, Incas, Rapanuis, Mélanésiens, Africains…), la vertigineuse cité de Karelane qui est la parfaite synthèse des gravures de Piranèse et des utopies urbaines de François Schuiten, et le général Miklos qui pète la classe absolue en alter ego d’Alexandre le Grand ! Rhââ lovely !!!

Alors oui, on aurait pu aller plus loin dans la Dark Fantasy avec ce monde à l’agonie, avec cette lutte des classes à Karelane qui oppose richesse opulente des crevards habituels et misère crasse des masses laborieuses, avec la famille dysfonctionnelle d’Orland digne d’une tragédie antique, avec la rivalité des frères d’armes maudits Miklos et Dolmon, avec la quête absurde de Surian le sage et de Tigran l’idiot, avec la lutte pour la survie du petit peuple de Shona… Mais dans ce cas, ce n’aurait pas été cette belle œuvre accessible aux petits et aux grands de 7 à 77 ans et plus si affinités !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Sylviane Corgiat, Les épées de Verre

Message par Sieben le Lun 25 Avr - 11:14

Je connais le cycle de nom et de réputation mais je n'ai jamais osé franchir le pas. J'ai peur de la déception car le truc des épées de verre cela sonne un peu cliché et fantasy "au féminin" à mes oreilles. Et comme je n'aime pas faire mon pisse-froid en bd je préfère me tourner vers des trucs que je suis à peu près sûr d'aimer. Mais vous me donnez presque envie avec vos bons commentaires :)
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum