David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Dim 15 Oct - 10:57

Albéric a écrit:
Sieben a écrit:Ma lecture date d'il y a plus de 10 ans donc ce n'est plus très frais mais il n'y aurait pas une cité volante ?... ou en tout cas une sorte de nef ? Pas très "médiéval" ça...
J'attends pour la fin d'année la bande-dessinée de Eric Henninot (scénario de Chauvel) chez Delcourt. On va voir si dans sa vision à lui c'est de la fantasy médiéval.
Et bien Eric Henninot a fait le choix d'un planet opera entre post-apo et rétrofuturisme, entre Frank Herbert et Jack Vance ! Et c'est génial !!!

Le livre est déjà un peu un planet opera en soi non ?
Eric Henninot a expliqué en interview que ça n'avait pas été facile d'imposer sa vision de la Horde. Avec quelques frictions entre lui et Damasio. Je n'ai que feuilleter les premières pages sur le net pour le moment et l'histoire n'a pas l'air de suivre à la lettre le roman. Le projet semble se rapprocher de ce qui était prévu par le comics de Forge Animation à savoir raconter la jeunesse et années de formation des personnages puis petit à petit de rentrer dans le roman.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Dim 15 Oct - 14:34

Sieben a écrit:Le livre est déjà un peu un planet opera en soi non ?
Ben oui, puisqu'on est dans la transposition d'une histoire planet opera de Robert Silverberg dans un univers planet opera de Serge Brussolo... mais il faut le dire à tous les prescripteurs d'opinion qui y voit un roman fantasy et puis c'est tout...
La phase jeunesse c'est 10 pages sur les 80 que contient le tome 1... Parce qu'on je trouve les personnages plus âgé que dans le roman, mais ce n'est peut-être qu'une impression (là, si j'ai compris il tous autour de 40 ans).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Dim 15 Oct - 19:57

Albéric a écrit:
Ben oui, puisqu'on est dans la transposition d'une histoire planet opera de Robert Silverberg dans un univers planet opera de Serge Brussolo... mais il faut le dire à tous les prescripteurs d'opinion qui y voit un roman fantasy et puis c'est tout...
La phase jeunesse c'est 10 pages sur les 80 que contient le tome 1... Parce qu'on je trouve les personnages plus âgé que dans le roman, mais ce n'est peut-être qu'une impression (là, si j'ai compris il tous autour de 40 ans).

Que veux-tu... Ils leur faut ranger les bouquins dans des petites cases étriquées. Pour certains ce sera en Fantasy, pour d'autres en SF. Alors qu'il faudrait nuancer.

La phase jeunesse tout ça ne me dérange absolument pour être clair. Que Henninot ait pris des libertés pour faire SON adaptation est intéressant. Il a bataillé dur pour imposer sa vision. De toute façon, sur les quelques planches que j'ai maté, je suis déjà emballé.

Je crois qu'il y a 7 ou 8 tomes de prévus. Espérons-en au moins 1 par an...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Mer 18 Oct - 9:27


Résumé tome 1 : Le Cosmos est mon campement
Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…


Avec son livre-univers La Horde du Contrevent, Alain Damasio a transposé une histoire planet opera de Robert Silverberg (Les Royaumes du mur) à dans un univers planet opera de Serge Brussolo (La Planète des Ouragans). Dans sommes dans un monde sans cesse battu par des vents violents, la cité Aberlaas d'Extrême-Aval envoyant à chaque génération un groupe d'hordiers à la découverte de l'Extrême-Amont pour découvrir l'origine du vent... Nous sommes donc autant dans le récit d'exploration que dans la quête philosophique, autant avec des aventuriers à la recherche des sources de Nil par-delà les Montagnes de la Lune, qu'avec des mystiques à la rechercher du sens de la vie et de la signification de l'univers... SF ou Fantasy ? Nous sommes dans le planet opera qui se situe à leurs frontières communes, donc c'est au lecteur de faire son choix en fonction de ses préférences, mais il se gardera d'en tirer des généralités pour l'un ou l'autre genre comme le font certains prescripteurs d'opinion.
La grande force du roman vient moins de son histoire, une fable absurde à placer entre la pensée de Friedrich Nietzsche et celle de Gilles Deleuze, que de sa narration en POVs qui fait la part belle à tout une galerie de personnage forts bien campés bien que pas spécialement sympathiques (de Golgoth, inflexible, arrogant et vulgaire, à Caracole mystérieux, fantasque et cryptique...). Ils nous emmènent avec eux dans leur univers fantastique et leurs tragédies tant personnelles que collectives grâce à un style postmoderne très travaillé mais assez exigeant... Voire alambiqué, parce qu'on ne va pas se mentir, avec tous ses jeux d'écritures et de lecture Alain Damasio est quand même pas mal dans l'auto-complaisance stylistique (j'en veux pour preuve ici la préface de 4 pages qui nécessite un master en lettres modernes pour être compréhensible). Rappelons qu'il a dû auto-éditer son chef-d’œuvre parce que les dézingueurs du dimanche bien installés dans leurs fauteuil d'éditeur ont décidé qu'il faisait de la bouillie (comme d'habitude suivez mon regard), mais les mecs qui se regardent écrire qui blacklistent un mec un se regarde écrire, cela aurait été drôle si cela n'avait pas pathétique (ah cette bonne vieille jalousie au yeux vert)...

Mais dans cette adaptation BD, nulle narration multiple ni postmodernisme alambiqué. Le dessinateur faisant partie des talentueux héritiers de l'immense Mathieu Lauffay œuvre ici pour la première fois en solo en rédigeant le scénario, et la genèse fut compliquée avec moult scenarii, départs et dénouement différents, et pas mal de frictions entre Alain Damasio et Eric Henninot... Mais le résultat est là : OMG que c'est beau !!! 80 pages et de planet opera post-apo, ou l'humour de Jack Vance est remplacé par la poésie de Shakespeare !
Dans ce tome 1 intitulé Le Cosmos est mon campement, c'est après une introduction nous présentant la formation, la jeunesse et le départ des membres de hordiers, que nous découvrons 27 ans plus tard un monde divisé entre nomades et sédentaires, des paysages merveilleux et terribles, une faune et une flore étranges, les différentes formes du vent dont le mortel furvent, et les mystérieux chrones reliquats conceptuels de la Création..... Mais surtout la 34e Horde est confrontée à son pire ennemie : elle-même ! En sauvant la villageoise rêveuse Coriolis du furvent, le Prince Pietro Della Rocca s'est gravement blessé, et la Horde est divisée entre ceux qui veulent que la Horde continue sans lui et ceux qui sont prêts à quitter la Horde pour rester avec lui le temps qu'il guérisse... L'intéressé a déjà pris sa décision, mais pour sauver la Horde d'elle-même il doit lui trouver un nouveau cœur et une nouvelle âme... Celui qu'il a choisi sera-t-il à la hauteur de l'immense tâche qui l'attend ? Furvent, ceux qui vont mourir te saluent : To Be Continued !

PS: J'espère qu'Eric Henninot ne sacrifiera pas tout le côté dystopie / politique-fiction du récit d'origine, avec le système des Hordes utilisé comme élément de coercition sociale qui était fort intéressant mais bien difficile à comprendre / particulièrement fumeux...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Mer 18 Oct - 15:46

Excellent ton avis !

Albéric a écrit:PS: J'espère qu'Eric Henninot ne sacrifiera pas tout le côté dystopie / politique-fiction du récit d'origine, avec le système des Hordes utilisé comme élément de coercition sociale qui était fort intéressant mais bien difficile à comprendre / particulièrement fumeux...

C'était un des gros points de frictions avec Damasio je paris. Faut quand même savoir que le bonhomme a dit "non" à Henninot pendant des années et que même après avoir dit un petit "oui", il lui rembarrait tout le temps les multiples scenarii proposés.

Henninot a écrit:(...) Par contre celui qui donnait les coups de boutoir les plus violents dans le scénario, c'était Alain, qui me disait "Ça va pas, je ne suis pas ému, l'enjeu n'est pas assez fort...". Il m'a obligé à ramasser les morceaux et à reconstruire à chaque fois différemment. Je n'étais pas forcément content, on s'est un peu engueulés à ce moment-là. C'est normal, c'est son bébé. Mais je me suis dit que si j'attendais son approbation à chaque fois, je n'y arriverais jamais. Je voulais vraiment faire MON adaptation, pas celle d'Alain. Je n'étais donc pas content, j'avais l'impression d'avoir fait au mieux ; mais j'ai laissé reposer, de nouvelles idées sont venues, j'ai analysé certains positionnements d'Alain, rejeté certains, conservé d'autres... Alain, si tu m'écoutes, désolé, mais c'était comme ça (rires). Bon, c'est quelqu'un d'extrêmement intelligent, qui sait où il doit se tenir, entre implication et liberté. J'ai donc fait une troisième version, qui devait être la mienne. (...)

En tout cas j'ai hâte de lire ça.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Mer 18 Oct - 16:16

@ Sieben :
C'est sûr qu'Alain Damasio a un sacré ego en plus de ses partis pris postmordernes, donc la collaboration avec Eric Henninot cela ne devait pas être une sinécure...

sinon je ne résiste pas à la tentation de commenter les saucisses de Gillossen d'Elbakin.net :
le roman est entre fantastique, fantasy, merveilleux et poésie
c'est ballot, il a oublié SF, planet opera et dystopie ^^
un scénario original
quand tu n'a pas lu La Planète aux vents de folie, Vent de nulle part, Le Vent noir, La Planète des Ouragans, Les Royaumes du mur... et que tu ne connais rien à la SF des années 1970-1980...
des personnages attachants
ce n'est pas le premier mot qui vient à l'esprit quand on pense aux personnages ^^
un style fluide
tous les lecteurs disent le contraire, donc la bonne blague ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 19 Oct - 10:37

Albéric a écrit:
un scénario original
quand tu n'a pas lu La Planète aux vents de folie, Vent de nulle part, Le Vent noir, La Planète des Ouragans, Les Royaumes du mur... et que tu ne connais rien à la SF des années 1970-1980...

un style fluide
tous les lecteurs disent le contraire, donc la bonne blague ^^

Je dois avouer que moi non plus je ne connais aucun de ces romans, et qu'à l'époque le bouquin m'a semblé hyper original.

Quant au style, je ne le qualifierai pas de "fluide" moi non plus. Comme tout le monde il m'a fallu franchir la barre des 100 pages avant de commencer à rentrer dedans.

Mais que ce soit clair, je veux pas donner l'impression de "défoncer" Damasio. J'apprécie beaucoup cet écrivain. Enfin, La Zone du Dehors était trop politique à mon goût, surtout rapport au nombre de pages, et le recueil de nouvelles Aucun Souvenir assez solide fut limite une purge, de l'hermétisme littéraire, à peine 3 ou 4 nouvelles que j'ai réussi à comprendre. J'ai néanmoins hâte de voir la sortie de la Horde 2 qu'on nous promet depuis un moment maintenant. Mais le bonhomme n'en est pas moins fascinant, j'aime lire ou écouter ses interventions. Lors d'un débat sur la robotique dans feu l'émission Ce Soir ou Jamais, il fut l'un des seuls à tenir un discours plein de bon sens. Les autres étaient tous des tarés aliénés.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Jeu 19 Oct - 15:36

Un auteur fascinant en effet, mais trop singulier pour en faire la tête de gondole de la SFFF française. Et puis avec ses réflexions postmodernistes, difficile de le prendre en exemple...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 19 Oct - 22:04

Albéric a écrit:
Un auteur fascinant en effet, mais trop singulier pour en faire la tête de gondole de la SFFF française. Et puis avec ses réflexions postmodernistes, difficile de le prendre en exemple...

Et pas suffisamment présent aussi. Il sort quoi, un roman tout les 8-10 ans ?

Il me fait penser dans une autre registre à Ted Chiang, écrivain SF américain. Brillant, mais trop rare (le film Premier Contact est basé sur une de ses nouvelles).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Dim 22 Oct - 12:27

Lu et approuvé.  

Dans le top de 2017. Plus d'action, plus d'émotion (putain, PIETRO ! ), narration moins nébuleuse, etc. Henninot prévoit un album par an. On verra comment il négocie la suite, il ne faudrait pas que ce soit trop redondant. 700 pages en 5 tomes, ça me paraît bien.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Dim 22 Oct - 14:27

Sieben a écrit:Lu et approuvé.  

Dans le top de 2017. Plus d'action, plus d'émotion (putain, PIETRO ! ), narration moins nébuleuse, etc. Henninot prévoit un album par an. On verra comment il négocie la suite, il ne faudrait pas que ce soit trop redondant. 700 pages en 5 tomes, ça me paraît bien.
c'est le pied quand une adaptation sublime l'oeuvre d'origine... On a eu coup sur coup Elric et La Horde du Contrevent donc la vie est belle !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Oncle Kiin le Lun 30 Oct - 18:21

Tiens, si jamais tu as le temps de préciser un peu, qu'entends-tu par "ses réflexions postmodernistes", Albéric ? Je ne suis pas un spécialiste du bonhomme, mais d'après les deux ou trois interviews/conférences de lui que j'avais écoutées, j'avais plutôt l'impression d'une pensée un peu sécessioniste par rapport à la postmodernité triomphante. (Il n'est pas du tout antimoderne non plus, hein, il est sans doute très marqué par la French Theory et tout ça, mais par exemple ses réserves sur la technique ne me semblent pas très éloignées d'un esprit à la Black Mirror, entre autres choses.)
Bon après, moi c'est le contraire de beaucoup de gens qui ont adoré son oeuvre et qui trouvent le personnage problématique : la Horde demeure une de mes pires lectures à ce jour mais en revanche j'ai plutôt du plaisir et de l'intérêt à l'écouter dérouler ses idées à l'oral. C'est pas que je sois spécialement d'accord avec lui, d'ailleurs, mais je trouve qu'il a une "pensée complexe", comme dirait l'autre Disons qu'il a ce petit côté post-situ et dissonant qui fait qu'on a pas trop l'impression d'entendre dans sa bouche les mêmes trucs qu'on a déjà entendu trois mille fois fois ailleurs à longueur de journées, quoi.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Mar 31 Oct - 14:25

@ Oncle Kiin
Dans sa construction de La Horde, Alain Damasio repousse souvent le 4e mur avec tous ses jeux d'écritures. destiné à jouer autant avec les mots qu'avec les lecteurs. Personnellement je trouve que cela nuit un peu à la narration du récit même s'il reste debout jusqu'au bout (généralement quand un auteur se lance là-dedans cela donne des purges intellos où les auteurs parlent aux auteurs, mais pas aux lecteurs).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Oncle Kiin le Mar 31 Oct - 17:56

Ah oui, compris.
Et d'accord avec toi (pas réussi pour ma part à dépasser l'aversion que m'inspirait la forme, mais tu as raison sur le fait que l'oeuvre ne bascule pas pour autant dans le truc intello sans âme).
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum