David Gemmel
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Marv le Mar 9 Déc - 18:59



« Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime. »

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Marv le Mar 9 Déc - 19:01

FARMACE a écrit:La première fois que j'en ai entendu parler c'était sur une quote du Demotivateur dans laquelle un gars se servait de ce livre comme exemple afin de démontrer que "si, il y a de l'excellente Science-Fiction faite par des français !". 

Partant de cette affirmation, et tombant sur la couverture de ce bouquin par hasard, j'ai décidé de me faire ma propre idée, le quatrième de couverture s'annonçant alléchant. 
En effet, l'idée d'une planète où les vents sont si forts, d'une horde remontant à contre courant, cela avait un je ne sais quoi d'épopée épique, de lutte contre soi-même qui me vendait du rêve d'avance.

Du reste, l'auteur, Alain Damasio, avait de ce que j'ai lu, la réputation d'écrire lentement, précisément car il s'assurait d'avoir fait quelque chose le satisfaisant pleinement avant de se faire éditer. 
Ceci ajouté à tous les commentaires élogieux, hyperboliquement positifs et enflammés le décrivant comme un génie... 
Bref, tout était parti pour que j'aime ce bouquin d'avance.

Verdict ? Et bien allons y !

Un peu d'histoire : Nous suivons donc une horde, la 39ème, dont le but est de découvrir l'Extrême Amont, lieu de tous les miracles, l'origine même du vent, où tous les vœux sont censés se réaliser, là d'où vient la vie, toutes les plantes, (le Père Noël ?), tout ! La Horde doit "contrer" c'est à dire qu'elle ne peut s'aider d'aucun moyen de transport ou aide quelconque. 
La règle est claire, on marche, on nage, on rampe s'il le faut, mais on doit toujours être à contre courant de la façon la plus directe possible. 
Nous suivons donc les aventures et pérégrinations de cette horde constituée d'une vingtaine de personnes, chacune ayant sa fonction spécifique. 
La narration aura ceci de spéciale que nous suivons l'aventure qui se déroule en changeant très souvent de narrateur, alternant un peu entre tout le monde (bien que, reconnaissons le, la plupart du temps, nous suivrons les mêmes cinq ou six personnes. 
Pour le reste, la Horde rencontrera des gens de toutes sortes, tels que des villageois de divers lieux, des nobles d'une cité toute faite de flèches, des philosophes, des nomades utilisant des bateaux à voiles usant du vent pour se déplacer sur le sol, bref, y a de tout.


D'office, je préfère le dire, mon opinion est particulièrement mitigée... 
Ce livre, j'aurais mis des mois, peut-être un an, je ne sais plus, à le lire. 
Disons le, il est extrêmement difficile à lire, selon mon humble point de vue tout du moins. Passer ainsi d'un narrateur à l'autre rend parfois la lecture confuse et j'ai dû très souvent jeter un œil au marque page fourni avec le livre montrant à quel caractère d'imprimerie correspond quel personnage. 
Oui, chaque nouvelle narration est introduite par un caractère d'imprimerie spécifique représentant un personnage. 
Idée originale, certes, mais qui a contribué a me rendre cette lecture confuse, jusqu'à ce que j'en arrive au stade du "rien à foutre" et que je ne regarde plus ce marque page simplement parce que je me moquais de savoir qui était le narrateur. Oui, j'en suis arrivé à ce stade, quand on se dit "Ba... 
Je comprendrais bien qui c'est en lisant". 
Après soyons honnêtes, au départ j'ai été fasciné. 
L'univers qui semblait se créer autour de ce monde, toutes les technologies développées à partir du vent, même les religions fondées sur ce thème, les chrones, sortes de forces élémentaires créées par le vent dont certaines sont même plus ou moins vivantes... 
Et le temps de 700 pages, tout ça n'est que survolé, car le livre se perd dans des réflexions et compositions philosophiques à la mord moi le nœud, qui contribuent à la grande difficulté que j'ai eu à avancer dans le livre. 

Tout est il donc à jeter ? Non, et heureusement. 
Certaines scènes de combat sont très bien décrites et franchement immersives (heureusement étant donnée leur rareté exceptionnelle). 
On sent, ON SENT la quantité de travail dans l'écriture tout comme dans la réflexion, tout comme sur l'univers et son développement.

Mais malheureusement cela ne suffit pas à rendre le tout agréable à lire, ou du moins seuls certains passages le sont. 
Et j'ai conscience que c'est très personnel mais toutes les phases où nous sombrons dans les méandres de la science ou de la philosophie locale, cette analyse du "vif" ou de la nature du vent qui devient carrément une espèce d'incarnation de tout (par exemple, l'eau c'est du vent à très haute densité, la terre pareil, mais pas de la même façon... 
TOUT est fait de vent...) 
Et bien, c'est très personnel mais c'est dingue ce que j'en ai rien eu à f***** ! Les ellipses s'étalant sur plusieurs années sont bien menées et pas frustrantes du tout, mais bordel, rien n'y fait : malgré toutes les qualités que j'ai trouvé à ce livre, je reste plus sur une impression de frustration monumentale pour trois raisons :

1) L'univers, la technologie, les cités, l'Ordre et la Poursuite dont on entend à peine parler... TOUT aurait dû être mieux développé et amené de façon plus précise, plus complète ! 
On avait une univers au potentiel infini et un auteur à l'imagination fertile, cohérente et travaillée, et au final tout cet univers sert juste de toile de fond aux salamalecs sentimentaux des personnages dont on voudrait franchement qu'ils contrent plus au lieu de parler tout le temps !

2) Histoire et scénario. Cela a déjà été dit mais dans la mesure où j'ai trouvé ça extrêmement vrai j'aime autant le préciser : avoir le numéro des pages allant en ordre décroissant cela rend la conclusion générale extrêmement prévisible ! 
J'étais pas à la moitié du bouquin que j'avais déjà capté (et puis merde, je me contenterais de dire ceci "la terre est ronde" ! Comprendront ceux qui l'auront lu). Autant nous aurons droit à des passages vraiment bons desquels nous aurons du mal à décrocher, autant ces moments seront des pépites à chérir car la plupart du temps c'est tout simplement ennuyeux. 

3) La philosophie omniprésente fait figure de ligne directrice par bien des aspects et à ça je n'ai pas accroché du tout, du tout... du tout. 
C'est ce qui m'amène à la conclusion.

Je ne prétendrais certainement pas que la Horde du Contrevent est un mauvais roman, car on sent l'investissement de l'auteur et la quantité de travail phénoménale qu'il a dû fournir mais rien n'y fait : impossible de dire que j'ai aimé malgré de bons passages et des idées aussi intéressantes qu'originales. 
Seulement voila, pour moi la Horde du Contrevent est peut-être un excellent roman philosophique, mais il est sans aucun doute un mauvais livre de science-fiction, dans le sens où trop de choses sont sous-exploitées, ou trop peu d'actions sont racontées directement, bref, tout ce que j'ai dit précédemment. 
Difficile à lire, trop complexe sur certains points et sous exploité sur d'autres, j'ai eu énormément de mal à le finir et j'ai dû me forcer pour y arriver. 
C'est étrange car d'une certaine façon j'ai été content de l'avoir terminé, d'être arrivé au bout, et de l'autre je me sentais soulagé d'en avoir finit ! 

Je ne donnerais pas de note, mais dirais simplement comme mot de la fin que les fans traditionnels de SF et Fantasy ne prendront probablement pas leur pied, mais que si vous êtes en quête de complexité et d'angle de réflexion sur fond d'autre monde avec philosophie et contemplation alors allez-y. 

Pour l'heure je file me coucher et je vais retrouver la série des Fantômes de Gaunt fraîchement acquise ! 
En attendant portez vous bien, et à vous les studios !

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Mer 10 Déc - 0:50

Qui est ce "Farmace" ? Sinon toi Marv qu'est-ce que t'en as pensé ?

"La Horde" c'est un peu les montagnes russes dans l'appréciation des lecteurs, soit on adule ce bouquin et on le classe parmi les chefs-d’œuvre, soit on déteste de bout en bout.

Je peux comprendre ceux qui n'ont pas apprécié car c'est une sorte d'ovni dans le paysage de la SF. Donc forcément ça risque d'en rebuté plus d'un. On rentre dans le trip ou pas. C'est con à dire mais c'est vraiment comme ça. Moi j'ai bien mis 100 pages pour pleinement rentrer dans l'univers et comprendre qui était qui et qui faisait quoi. Une fois qu'on accepte l'univers de Damasio et qu'on se sent faire parti de la horde, c'est l'éclate. Je regrette aussi que l'auteur révèle plusieurs centaines de pages avant la fin que la Terre est ronde "comme une orange", mais bon, il y a encore pleins de bons moments.

Ok ce n'est pas du David Gun ou du space opera bien testostéroné mais il en faut pour tout les goûts je pense. Si tout les auteurs écrivaient le même genre de roman, on se ferait bien ch... . Et puis il y a quand même de l'action dans La Horde, n'exagérons pas (je sais, 700 pages, encore heureux qu'il y en ait un peu).

Damasio c'est un style particulier et moi j'apprécie les écrivains qui sortent de la masse. Damasio c'est un style qui claque, la recherche minutieuse du mot juste, un écrivain qui écrit peu pour écrire de façon léchée. Et encore, La Horde c'est son roman soft. "La Zone du Dehors" est encore plus perchée si je puis dire. Et son recueil de nouvelles "Aucun souvenir assez solide" est parfois imbitable. Il arrive parfois à faire passer un message intéressant et touchant. Peut être pas dans La Horde je ne sais plus, lu il y a longtemps, mais c'est un auteur qui n'hésite pas à faire passer des idées, et auxquelles j'adhère parfois. Par contre c'est vrai, il faudrait qu'il essaye d'épurer son style pour que ce soit plus fluide parce qu'on a du mal à se mettre sur les mêmes ondes cérébrales que lui pour comprendre où il veut en venir.

Il y a beaucoup de poésie dans son écriture, et je ne pense pas qu'il se définisse comme un auteur de SF à proprement parler. Un peu comme Ray Bradbury qui s'étonnait toujours que ses chroniques martiennes soient classifiées en SF. Il faut bien le ranger quelques part...

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Marv le Mer 10 Déc - 8:06

Farmace est un membre relativement actif de la page Facebook de Dg contrairement au forum où il est inscrit mais ne vient pas (je pense que c'est l'interface d'un forum qui le rebute).
Dans l'idée d'une synergie entre les deux supports, je relaie dans un sens comme dans l'autre les publications des uns et des autres.
Pour la horde, j'avais lu pas mal de critique dithyrambique et plus rarement des plus sévères (souvent beaucoup plus étayer d'ailleurs) . Par nature je me méfie toujours des livres dont on ne statut que sur la forme et très légerement sur le fond. J'ai l'impression qu'il faut être un peu SM pour aimer ce livre, aimer se torturer l'esprit pour à priori  pas grand-chose au final,  ce n'est pas mon truc visiblement. 
Mais après je ne l'ai pas lu donc...
Dark avait posté un avis dans la section "déception" faudrait peut-être le déplacer ici d'ailleurs.

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Ven 12 Déc - 15:17

Un teaser publié hier, c'est tout chaux et c'est "whoaaa!":

https://www.youtube.com/watch?v=ZxNYsbN4518&feature=youtu.be

"Windwalkers" est un transmédia, cad qu'un film est prévu, un jeu vidéo, ainsi qu'un comics. Je suis à fond derrière les gars de Forge Animation qui sont derrière le projet. Et "cocorico" se sont des français ! Alain Damasio prend une part active au projet et ça c'est un vrai plus. Hâte de voir le résultat final et ça fait plaisir de voir une french team produire de la SF.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Ven 12 Déc - 19:14

Sieben a écrit:Un teaser publié hier, c'est tout chaux et c'est "whoaaa!":

https://www.youtube.com/watch?v=ZxNYsbN4518&feature=youtu.be

"Windwalkers" est un transmédia, cad qu'un film est prévu, un jeu vidéo, ainsi qu'un comics. Je suis à fond derrière les gars de Forge Animation qui sont derrière le projet. Et "cocorico" se sont des français ! Alain Damasio prend une part active au projet et ça c'est un vrai plus. Hâte de voir le résultat final et ça fait plaisir de voir une french team produire de la SF.
ça déchire ça race... mais il faut passer par kickstarter pour faire un projet fun ! VDM
pendant ce temps-là, les preneurs de décisions franco-français investisse dans les comédies pas vraiment drôles (avec des has been en plus) et des autofiction soporifiques (avec les même has been)

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Ven 23 Jan - 23:26

Encore une nouvelle concernant La Horde du Contrevent. Celle-là me laisse franchement perplexe. Je vous avez parlé des multiples projets de Forge Animation: un jeu vidéo, un film d'animation et un comics. Concernant la partie graphique sur papier, elle va se décliner en 3 types:

3 sortes de bandes dessinées sont en développement:

– Un format Américain (couverture souple) qui se concentrera sur les personnages du livre, où chaque numéro pourra être dédié à un personnage. Cela permettra d’apporter une vision plus intime de chaque personnage. Des codes seront également placés au sein de histoires pour débloquer des parties du jeu ou des options.

– Un format Européen (Roman Graphique) apportera un nouvel angle de vue de l’histoire traitée dans le film.

– Un format Japonais (Mangas) présentera, lui, les personnages du film pendant leur jeunesse. Comment ils se sont entraînés, connus, liés…


Mais voilà, je viens d'apprendre une news toute fraîche: Delcourt va adapter La Horde du Contrevent en 5 tomes, le premier sortira en 2016. Le dessinateur sera Eric Henninot (Carthago, XIII Mystery, et dernièrement Fils du Soleil).

De prime abord on peut se dire "chouette", j'aime bien Henninot qui est capable d'aborder différents styles de dessins en plus il a collaboré avec un de mes favoris Mathieu Lauffray sur Prophet. Leurs styles se ressemblent. Le nom du scénariste n'est pas encore connu.

Mais je crains le pire. Pourquoi prendre le risque de développer en parallèle 2 projets d'une même série ? Comment Damasio peut-il cautionner le projet BD de Forge Animation et de l'autre celui de Delcourt ? J'aimerai bien connaître les raisons car à mon avis l'un des deux va en pâtir sérieusement.
Cela me fait penser à Elric le projet de Glénat, et de l'autre le comics US.
http://www.9emeart.fr/post/news/franco-belge/delcourt-annonce-l-adaptation-bd-de-la-horde-du-contrevent-3402

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Sam 24 Jan - 18:51

Effectivement la multiplicité des projets interroge...
Affaire à suivre !

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 5 Fév - 14:25

C'est parti pour le kickstarter ! Ne passez pas à côté de cette nouvelle vidéo, nouveaux artworks... Tout ce qu'il faut savoir:
http://forge-animation.com/kickstarter-windwalkers-game/

Je crois que je vais participer pour ma part. Je ne jouerai probablement pas au jeu vidéo parce que c'est plus trop mon truc mais histoire d'encourager le projet...

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Dim 1 Mar - 18:11

Apparemment c'est mal barré pour le kickstarter. On approche de la fin et il n'y a pas suffisamment de dons. Mais en fait j'ai mis un peu de temps à le comprendre, les dons pour le kickstarter sont uniquement destinés au projet de jeu vidéo. N'étant pas un gamer...
Si c'était pour le film ou la BD j'aurai fait un petit don mais pas pour le jeu vidéo.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Mer 4 Mar - 15:19

Trois jours avant la fin du kickstarter. C'est mort pour le projet. Mais ils ont mis en ligne une nouvelle vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=gwSz1-tFhPE

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Mer 4 Mar - 21:29

Sieben a écrit:Trois jours avant la fin du kickstarter. C'est mort pour le projet. Mais ils ont mis en ligne une nouvelle vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=gwSz1-tFhPE

Un jeu cela s'adresse aux gamers, or le livre s'adressait surtout aux littéraires (ce n'était pas un style facile d'accès loin s'en faut). C'est peut-être l'explication.
Mais je note encore une fois que les immenses talents français ne trouvent pas d'investisseurs qui vont mettre du pognon dans "Les Experts Chalon-sur-Saône", "Joséphine Ange Gardien" ou "Camping paradis"... France de Merde

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Dark schneider le Jeu 5 Mar - 9:13

D'un autre côté je ne suis pas très fan des financements participatifs, kickstarter and co... même si là le projet avait l'air sérieux, on sait jamais.. on a vu le résultat pour le fan film Conan bien médiocre ou la convention GOT de Carcassonne avortée etc... Je dois bien avouer aussi qu'un jeux vidéo sur la Horde ne m'emballe pas plus que ça, mais c'est un avis perso.

Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Jeu 5 Mar - 10:37

Dark schneider a écrit:D'un autre côté je ne suis pas très fan des financements participatifs, kickstarter and co...
Pourtant c'est l'avenir, vu qu'il n'absolument plus rien à attendre des preneurs de décisions.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 5 Mar - 12:44

Dark schneider a écrit:Je dois bien avouer aussi qu'un jeux vidéo sur la Horde ne m'emballe pas plus que ça, mais c'est un avis perso.

Oui moi aussi le jeu vidéo je m'en moque un peu. Moi ce qui m'intéresse vraiment c'est le projet BD de Delcourt qui de toute façon verra le jour. Les autres BD, Comics et Manga de Forge Animation, ils devraient aussi aboutir quoi qu'il arrive je pense.

Quant au film d'animation où là j'aurai été prêt à participer, il est au point mort selon Damasio. Il leur faudrait dans les 20 millions il me semble.

Reste plus que les bouquins donc... et ce sera déjà bien mais c'est un coup dur pour les gars de Forge Animation qui se veut un transmedia. La campagne de pub a pourtant bien été relayé sur le net. Ils bossent sur un autre projet en parallèle.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 21 Mai - 11:40

Le kickstarter du jeu vidéo a échoué. La campagne du kickstarter d'une série d'animation débutera le 27 mai. Il s'agirait de 6 films de 50 minutes chacun. Plus d'infos et une vidéo bande annonce ici:
http://www.elbakin.net/fantasy/news/23327-La-Horde-du-Contrevent-sur-Kickstarter-:-le-retour

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Albéric le Jeu 21 Mai - 19:04

et est-ce que l'animation va reprendre le moteur graphique du jeu ? ^^

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Message par Sieben le Jeu 21 Mai - 19:32

Albéric a écrit:
et est-ce que l'animation va reprendre le moteur graphique du jeu ? ^^

Alors là j'en sais rien. De ce que je vois dans la vidéo cela semble le cas. Forge Animation s'est en partie planté sur le premier kickstarter à cause de sa campagne de communication. Personne n'était au courant quasiment. A une semaine du deuxième lancement, je vais sur leur site: pas d'infos. Eux qui disaient avoir retenu les leçons du premier échec semble se diriger vers une autre campagne galère.
Faut donner envie au pékin de donner sa tune, un peu plus de news ça ferait plaisir, une par jour serait déjà pas mal.

Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum