David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Denis Bajram, UW1 UW2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Sieben le Mer 12 Nov - 14:31


La Première Guerre Universelle a été apocalyptique. L’humanité a failli être anéantie en même temps que la Terre, même si la civilisation de Canaan, fondée par Kalish sur une planète lointaine, s’efforce d’améliorer ce qu’il en reste.

Trente ans après les événements relatés dans Universal War One (1998 – 2006), série SF en six volumes vite devenue une oeuvre culte de la bande dessinée, un nouveau cycle narratif commence, centré sur de nouveaux personnages. Très attendu par un lectorat de fans très motivés, UW2 propose une histoire distincte du premier cycle, qui peut se lire de façon indépendante et comptera elle aussi six volumes. Ici commence la Deuxième Guerre Universelle !

Je n’avais même pas commencé ma lecture que j’étais déjà totalement conquis par le dessin en feuilletant l’album. Ce second cycle est de la même veine que la première guerre universelle, j’ai même l’impression que le dessin de Bajram s’est encore amélioré, il maîtrise parfaitement l’outil informatique et sa palette de couleurs. On pouvait reprocher aux premiers albums d’UW1 d’être un peu trop sombres du fait que l’intrigue se déroulait pour l’essentiel dans l’espace. Les deux premiers tomes d’UW2 se déroulent aussi sur Canaan et Mars, des planètes chaudes, ce qui permet une plus grande diversité dans le choix des couleurs. Les traits des visages paraissent aussi plus lisses et nets, c’est à peine perceptible et ce n’est peut être qu’une impression. Ajoutez un découpage dynamique et de superbes dessins en double planche. Vous l’avez compris je trouve le résultat stupéfiant.

Les fans d'Universal War One ne seront pas déçus par cette suite qui reprend les mêmes recettes qui ont fait le succès de la série : space opera, hard science, batailles spatiales, voyages dans le temps, personnages rebelles et torturés, destruction de monde, drame, physique quantique, les formes géométriques très épurées… le tout toujours accompagné de références à la bible hébraïque ; le cocktail explosif est de nouveau au rendez-vous et désormais on peut aussi rajouter à la liste une invasion alien, et j’ai également bien aimé le combat type super héros de comics avec des pouvoirs entre Théa et son cousin Vidon qui fait office de « vilain ». La dégaine de Théa avec sa cape et sa tenue noire m’a fait penser à Luke Skywalker dans le Retour du Jedi. J’ai dans l’espoir qu’il s’agissait d’un amuse-gueule et qu’on assistera à d’autres duels épiques de ce genre par la suite.
Comme dans UW1, on a droit à une apparition amusante de Bajram et Valérie Mangin dans le tome 2. Je vous laisse chercher dans quelle planche.

Bajram abordait des thèmes d’actualité pour ensuite les critiquer de façon virulente dans UW1 comme les dérives totalitaires, les méfaits du capitalisme poussé à l’excès, l’écologie, les petits cercles d’intellectuels qui font la loi, des questionnements profonds sur la nature humaine et sa prédisposition à tuer les membres de sa propre espèce, etc.
L’auteur reprend ainsi cette façon que j’adore, de construire son intrigue sur plusieurs niveaux de lecture avec en premier plan l’aspect science-fiction et tous les éléments cools que j’ai cités plus haut, les références à la religion hébraïque peuvent être lues au second plan. Puis en troisième lecture Bajram aborde en allégorie les nouvelles problématiques et maux de notre époque : l’occupation cananéenne sur Mars fait évidemment penser à celle des états-uniens en Irak (mais on peut également la transposer à d’autres conflits). Le lecteur recoupe ses impressions avec le scénario de fin d’UW1 où Kalish et ses amis partaient s’établir 200 années dans le passé pour fonder la civilisation qui vaincra les CIC, une civilisation « la plus intelligente et la plus sage » qui ait jamais existé, happy end.

« Bien sûr qu’elle est foireuse votre civilisation ! » dixit Théa l’héroïne d’UW2 au patriarche Kalish. En cherchant à bâtir un monde utopique, Kalish et ses descendants ont créé un nouvel impérialisme plein d’interdits (pas d’alcool, pas d’accouplement cananeo-martien…). Les cananéens pensent apporter la liberté aux habitants « inférieurs » de Mars, et en plus ces derniers osent se plaindre… mais ils ne sont en fait qu’une nouvelle force d’occupation. Ils ont viré une dictature pour la remplacer par une autre.

Comme autre thématique qui en prend pour son grade, les nouveaux outils de communication (Facebook je te vois !) où dans ce monde « utopique » chacun possède un implant dans la tête pour permettre d’échanger avec les autres, mais c’est en réalité un instrument d’appauvrissement puisqu’ils ne sont plus capables d’écrire une phrase sans correcteur d’orthographe et cette connexion ne les rend pas plus compréhensifs les uns des autres mais au contraire, les déshumanise. Les habitants de Canaan se prennent pour une sorte de peuple élu. C’est un triste revers pour Kalish qui espérait bâtir la première civilisation fondée sur le voyage dans le passé, celle de « l’homo memor », l’homme qui se souvient et apprends de ses erreurs, mais en définitif les cananéens n’ont rien appris des erreurs du passé. Pire, ils sont aussi cons et manipulables que leurs ancêtres terriens.

On attend impatiemment de le voir reprendre du service dans la suite pour maraver la tronche de tous ces fachos de cananéens et ces aliens adorateurs d’une divinité triangulaire.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Albéric le Mer 12 Nov - 14:53

Sieben a écrit:Comme autre thématique qui en prend pour son grade, les nouveaux outils de communication (Facebook je te vois !) où dans ce monde « utopique » chacun possède un implant dans la tête pour permettre d’échanger avec les autres, mais c’est en réalité un instrument d’appauvrissement puisqu’ils ne sont plus capables d’écrire une phrase sans correcteur d’orthographe et cette connexion ne les rend pas plus compréhensifs les uns des autres mais au contraire, les déshumanise. Les habitants de Canaan se prennent pour une sorte de peuple élu. C’est un triste revers pour Kalish qui espérait bâtir la première civilisation fondée sur le voyage dans le passé, celle de « l’homo memor », l’homme qui se souvient et apprends de ses erreurs, mais en définitif les cananéens n’ont rien appris des erreurs du passé. Pire, ils sont aussi cons et manipulables que leurs ancêtres terriens.
C'est exactement ce qu'on explique dans Le Voleur Quantique : tout le monde est hyperconnecté et il suffit d'un clin d'oeil pour télécharger une information dans le cerveau... mais c'est pas pour cela que tu la comprends ou que tu peux la mettre en relations avec d'autres informations. L'un des personnages principaux rappelant d'ailleurs que rien ne vient remplacer l'effort de plusieurs années d'études sérieuses d'un sujet donné.
Et pan dans les dents des tenants de l'e-éducation qui considèrent que les passeurs de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être sont devenus inutiles avec les connaissances à portée de clics et donc l'auto-formation socratique. Bande de cons oui, ils nous préparent 1984 !


Dernière édition par Albéric le Jeu 13 Nov - 18:29, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Marv le Mer 12 Nov - 19:18

ça à l'air d'être une super BD comme je les aime, je connaissais pas mais je vais essayer de rattraper mon retard, merci sieben.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Sieben le Jeu 13 Nov - 14:38

Yes Marv, je te conseille vivement le premier cycle en 6 tomes Universal War One pour bien mettre dans le bain. Cette série est juste LE must-have de la BD de science-fiction (à mes yeux).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Sieben le Jeu 13 Nov - 14:55

Albéric,

James Lovegrove - DAYS a écrit:Bientôt, on ne saura même plus lire, renchérit Edgar. Il suffira de se coller une électrode sur le front et de télécharger directement tout ce que l'on désir savoir.

Je crois que ce qui me fait halluciner le plus, c'est la fascination des gens et notamment les lecteurs de science-fiction, pour toutes ces nouvelles technologies qui certes, peuvent être utilisées pour le bien, mais qui peuvent aussi favoriser l'aliénation de la race humaine.
Javier Negrete le fait très dans ses Chroniques de Tramorée avec les Yugaroï. Philip K. Dick aussi, et on pourrait presque citer 90% des écrivains de SF. Les auteurs utilisent la SF et des futurs idéalisés pour mieux dénoncer ce qui ne colle pas dans notre époque contemporaine.
Un débat qui m'avait, limite, choqué sur Game One, avec plein de chroniqueurs geeks limites débilos et qui débattaient justement sur le transhumanisme dans la SF. Aucun pour justement dire que c'est en dénonciation du danger que peut représenter les futurs technologies, que les auteurs écrivent justement du dystopique, du cyberpunk. Le présentateur faisait un tour de table en demandant ce que chacun aimerait changer chez lui grâce à ça, ou quelle invention les feraient plus triper. On avait droit en gros à la fille qui rêve d'une gélule permettant de parler plusieurs langues, un autre qui rêverai de se faire greffer un jet pack dans le dos et je sais plus quelle connerie.
Les gens rêvent de se faire implanter une antenne pour chatter sur le net et être "connecté". 1984, on y est, on y va, et de bon cœur pour beaucoup. Flippant...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Denis Bajram, UW1 UW2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum