David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 17:56









Dernière édition par Albéric le Mar 28 Oct - 17:59, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Mar 28 Oct - 17:59

Désolé de commencer par le dernier en date :



Après un très Sergio Leone Le Matin des cendres et un très George Romero Le Convoi, le duo Chauvel / Lereculey nous offre un diptyque intitulé Celui qui dort qui sent bon le retour en enfance.


On démarre dans une ambiance très cour de récré avec les rivalités masculines, les amitiés féminines, les défis puériles, les pitreries gamines, le tout arbitré par un vieux prof bougon. C’est dans une école naine que nous faisons connaissance avec le héros de cette histoire : Tridïk, un jeune garçon rêveur. Derrière sa jovialité se cache une triste réalité : privé de main gauche, il est le seul nain de sa génération qui ne reprendra pas le travail et la place au conseil de son père. C’est pourquoi il se réfugie dans l’histoire du héros Bhaälzec, sorte de Beowulf nain, qu’il admire au plus haut point, et dans l’amour qu’il porte à la belle Mëlinhh aux tresses blondes et aux yeux bleus arctiques…
C’est donc tout naturellement qu’après avoir découvert un passage vers le royaume interdit qui se situe au-delà des Portes de Ahrëezlohk, il suit les traces de son idole en partant en quête de la légendaire fleur chrysoztëre qu’il compte bien offrir à l’élue de son cœur… C’est là que le récit bascule dans une ambiance tolkienienne de bon aloi qui puise dans les beaux classiques du genre :
Spoiler:
- dans Le Hobbit avec ces clans nains qui veulent récupérer leur ancien royaume déchu
- dans le SdA avec cette odyssée souterraine sur laquelle plane l’ombre d’une menace indicible
- dans Les Légendes des contrées oubliées avec ces héros nains confrontés à une horreur limite lovecraftienne
- dans La Quête de l’oiseau du temps avec Zuürk la mascotte de Tridïk qui présente maintes ressemblances avec le Fourreux
- dans Elric de Melniboné, avec cet elfe albinos à la gigantesque épée à deux mains

Dans son voyage vers le centre de la terre, il va vivre un véritable quête initiatique en découvrant un grand secret, en étant confronté à de biens sombres mystères et en rencontrant un bien singulier compagnon en la personne de Haffanen de la maison Hanen… Et en demandant qu’on parte à la recherche de son fils fugueur, Doraäkh fournit un bon prétexte au clan Hÿntt pour pouvoir explorer (coloniser ?) les territoires autrefois abandonnés à celui qui dort…


Depuis le cycle d’Arthur, une épopée celtique, j’ai toujours aimé les dessins de Jérôme Lereculey qui n’ont cessé de gagné en qualité. Ici ne fait que confirmer tout le bien que beaucoup pense de lui car c’est plein de chouettes trucs de mise en scène :
Spoiler:
- la manière de glisser en 1 phylactère de la fantasy la plus épique qui soit au récit le plus gamin qui soit
- la grandeur de l’ancien royaume nain, l’immensité des espaces souterrains
- la manière de laisser planer visuellement le suspense sur l’intervention de Bhaälzec (hallucination ou miracle ?)
- la manière de laisser planer visuellement le suspense sur l’identité de celui qui dort…
- quelques belles cases de bastons pure et dure qui empruntent aux réalisations du grand Frazetta
- mais surtout, cette sublime double page centrale qui scande le récit en 2 parties : un Hayao Miyazaki n’aurait pas fait mieux !
Un bémol ? Tridïk ressemble un peu beaucoup à une version enfantine de Golias, mais qu’importe !


Ami(e)s nostalgiques, ami(e)s néophytes, Le Hobbit nouveau est arrivé ! ^^
Si vous avez un jour kiffé L’Histoire sans fin de Michael Ende, cette BD est faite pour vous.
Si vous avez dans votre famille ou votre entourage un gamin rêveur, cette BD est faite pour lui.
Je ne sais vraiment où vont nous amener David Chauvel et Jérôme Lereculey, mais vivement la suite.


Dernière édition par Albéric le Dim 15 Jan - 10:08, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Sieben le Mar 28 Oct - 18:07

Albéric a écrit:
Ami(e)s nostalgiques, ami(e)s néophytes, Le Hobbit nouveau est arrivé ! ^^

C'est dans "l'ordre" des choses finalement puisque dans le tome 1 on avait droit à La Communauté de l'anneau en mode Les 12 Salopards. M'a l'air bien ce tome 5, j'y jetterai un œil.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Sieben le Mer 20 Jan - 19:50

Ce que je pense du 2ème cycle Le Convoi:

A défaut de faire montre d’une grande originalité tout comme son cycle aîné, cette suite se pause comme un excellent pot-pourri tourné à cent pour cent vers un divertissement encore plus jouissif que son prédécesseur.

On repart avec ce couple insolite Onimaku la femme humaine et Hazngar le mâle orc, les survivants de la première aventure sont engagés comme guides et protecteurs d’un convoi. David Chauvel le scénariste avait des envies de western visiblement avec ces familles de pèlerins à la religion austère qui migrent pour s’installer sur une terre promise avec des rêves d’Eden plein la tête. Avec le talent de Jérôme Lereculey toujours au rendez-vous on n’échappe pas aux superbes plans larges représentants les grands espaces sauvages et toute une mise en scène qui donne vie à ce côté western avec les chariots qui se mettent en carré lors des raids gobelins qui forcément remplacent les indiens dans le rôle d’assaillant.

Et comme les gars ont de la suite dans les idées, ce qui s’apparentait à une Ruée vers l’Ouest se transforme en un Season of the Witch à cause de spectres noirs Nasgûl qui en ont après le convoi pour des motifs obscurs et qui vont réveiller de sombres forces apportant à l’intrigue un tournant survival horror en mode hack n’slash. C’est excellent car on bascule d’une référence à l’autre et très vite Onimaku, Hazngar et leurs comparses de fortune se retrouvent avec une armée de zombies aux trousses, et Chauvel qui nous rejoue la scène de l’hypermarché dans L’Armée des Morts remplacée par une halle au grain. Ouarf ! Du grand spectacle mené à cent à l’heure dans le deuxième tome avec un affrontement Gandalf vs. Manticore zombifiée, et en filigrane une belle histoire d’amour interraciale (ça me fait bizarre d’écrire cela).

C’est beau, c’est fun, c’est incontournable pour les amoureux de la culture SFF.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Ven 22 Jan - 21:07

Sieben a écrit:A défaut de faire montre d’une grande originalité tout comme son cycle aîné, cette suite se pause comme un excellent pot-pourri tourné à cent pour cent vers un divertissement encore plus jouissif que son prédécesseur.
Les références aux récits de zombies classiques sont en effet plus que savoureuses... où comment faire du  neuf avec du vieux ! (on retrouve même la blonde qui hurle "on va tous mourir !!!" ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Sieben le Ven 18 Nov - 20:03

Trop génial ce diptyque "Celui-qui-dort". Cette série est amenée à devenir une des plus importantes de la high fantasy dans les années qui viennent.

Albéric tu as très bien parlé du t5. Pour le t6, toujours de très belles compositions de Lereculey (même si aucune n'égale le dessin en double page 34-35 du t5 :) ). Il y a des rebondissements en fin d'album qui font que malgré les nombreuses références, on évite l'intrigue cousue de fil blanc.

Wollodrïn aurait pu se limiter à une succession de récits indépendants mais petit à petit l’univers s’étoffe et on flaire la convergence des protagonistes pour le 5ème diptyque, ou quand la petite histoire rejoint la grande... Du tout bon !

Il faut que je lise le t7, mais à ce que j'ai compris c'est une sorte d'interlude qui revient sur la mythologie de Wollodrïn au travers d'une histoire de rituel avec un dragon.

Ensuite, retour au présent: cross over avec les duos Tridïk/Haffanen et Hazngar/Onimaku ! ça va défourailler !

Respect préventif à David Chauvel qui avait prévu son coup dès le début où dès le t1 il évoquait par bribe la géopolitique de Wollodrïn tandis que sur d'autres séries comme Elfes ou Nains on y va avec moins de pincette dans le cross over, c'est moins subtil je trouve.

Un petit bémol quand même: j’ai parfois le sentiment que Chauvel en fait trop dans la référence à JRR (hum hum hum ! Frodon, Sam, Shelob et ton antre le Torech Ungol, on vous a reconnu dans le t6).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Dim 15 Jan - 8:52

Un petit bémol quand même: j’ai parfois le sentiment que Chauvel en fait trop dans la référence à JRR (hum hum hum ! Frodon, Sam, Shelob et ton antre le Torech Ungol, on vous a reconnu dans le t6).
Chauvel et Lereculey ont toujours voulu faire le SdA en BD, mais il comme il n'y a aucun éditeur pour soutenir leur projet... Par contre pour faire un mauvais Alix, un mauvais Astérix, un mauvais XIII ou un mauvais Thorgal, là par contre il y a du monde !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Sieben le Ven 20 Jan - 17:13

Albéric a écrit:
Chauvel et Lereculey ont toujours voulu faire le SdA en BD, mais il comme il n'y a aucun éditeur pour soutenir leur projet... Par contre pour faire un mauvais Alix, un mauvais Astérix, un mauvais XIII ou un mauvais Thorgal, là par contre il y a du monde !!!

David Chauvel est directeur de collection chez Delcourt. Il peut donc écrire la série qu'il a envie sans trop de problème. Mais si je t'ai mal compris et que tu parles d'adapter "Le Seigneur des Anneaux" en BD, c'est plus une question de droits d'auteur qu'autre chose. Et puis les éditeurs, ils vont là où ça rapporte de l'argent, et la fantasy est plus que bien représentée en BD.

Le T8 vient de sortir sinon et très bien accueilli (normal).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Dim 29 Jan - 18:57


Résumé tome 6 :
Parti seul dans les profondeurs du royaume interdit, le jeune Tridïk a involontairement réveillé « celui qui dort », un jeune et effrayant guerrier elfe, totalement amnésique. Après l'avoir aidé à vaincre les spectres des guerriers nains, Tridïk, devenu héritier du pouvoir du grand héros nain Bhaälzec, décide de l'aider à recouvrer la mémoire. Désormais inéluctablement liés, ils partent ensemble pour le pays des elfes...


Les retrouvailles entre Tridïk et les membres de la communauté naine partis à sa recherche sont l'occasion pour son père de lui raconter la terrible vérité qui entache l'histoire du peuple nain…
Au-delà de l'hommage à l'héritage tokienien, on sent que les auteurs en gros sur la patate : les peuples vivaient en paix avant que les crevards ne divisent pour régner en remplacement la coopération par la compétition, le commerce par l'accaparement des ressources, la solidarité par l'accumulation des richesses… Fatalement il s'ensuivit une longue guerre qui mena chaque camp à l'épuisement, les dirigeant ne souhaitant l'armistice qu'à condition d'être sûrs de conserver les pouvoirs et les privilèges précédemment, ce qui passa par l'élimination des pacifistes et des contestateurs de tous bords. C'est n'importe quoi, mais comme cela que cela fonctionne avec les crevards IRL : on est dans un pamphlet contre la pensée unique des élites mondialisés qui je ne jure que par l'avidité si chère au coeur d'Adam Smith le père de capitalisme et du libéralisme modernes.
On apprend aussi la malédiction du héros Bhaälzec, qui s'est battu avec ses amis jusqu'au dernier souffle contre la haine et la violence, le mépris et l'indifférence : personne ne profitera des richesses au-delà d'Ahrëezlohk et le peuple nain ne connaîtra plus de héros avant que ne vienne au monde un coeur pur rejetant la maxime du chacun pour soi…
Tridïk prend la décision d'accompagner son ami Haffanen dans sa quête à la surface pour retrouver le pays des elfes, et Aärndehale la cité de l'exil… En affrontant diverses péripéties rendant encore une fois hommage à l'héritage tokienien, le jeune nain au coeur pur apprend à connaître le côté sombre de son compagnon, élevé par les siens pour haïr les étrangers et être une implacable machine à tuer… Jusqu'au moment où se dernier se rend compte de la vacuité de la mission qui lui a été confiée et ne décide de l'abandonner en en révélant la teneur à celui qui le considère comme un ami.
Un tome qui m'a laissé grandement sur ma faim vu qu'il n'y a pas de fin. La montagne aurait pu accoucher d'une souris et j'aurais été sacrément déçu si je n'avais pas très vite compris qu'il s'agissait d'une transition vers quelque chose de plus grand et de plus noble, les auteurs développant depuis longtemps d'oeuvre en oeuvre leur univers fantasy par petites touches. Tridïc, dépositaire des dernières volontés du héros nain Bhaälzec, et Haffanen, en quête des derniers représentants de son peuple, se mettent en route pour Marmaëkard où Onimaku s'apprête à donner naissance à un enfant métisse réceptacle de tout le savoir des Anciens…
Que disait déjà Martin Luther-King ? « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »
Mention spéciale aux dessins de Jérôme Lereculey qui non seulement sont très réussis, mais également sublimés par les couleurs de Lou au meilleur de sa forme. Ils nous offrent tous les deux des planches faisant la part belle à des paysages superbes, véritables invitation à la rêverie et au voyage en terre de fantasy. D'ailleurs je ne résiste pas à retranscrire sa petite dédicace :
« Un grand merci à Basil Poledouris, Nic Raine et l'orchestre philharmonique de Prague pour m'avoir si bien épaulé durant la réalisation de ce diptyque. »

Qu'est-ce qu'attendent les éditeurs français pour leur confier l'adaptation BD du SdA ? Ils n'attendent que ça et je moi je trépigne déjà… ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Dim 29 Jan - 19:03


Résumé tome 7 : Les flammes de Wffnïr
À chaque belle saison, de jeunes guerriers orcs sont envoyés, pour leur formation, en expédition contre les clans voisins. Parmi eux, Wïnhbor, dont les nuits sont hantées par un dragon destructeur. Mais c’est sa soeur Wïnhart qui hante ses jours. Désignée pour les accompagner, elle ignore que Wïnhbor et ses amis ont un plan secret qui va tous les plonger dans un tourbillon de larmes et de mort…


Après un très Sergio Leone Le Matin des cendres, un très George Romero Le Convoi, et un très JRR Tolkien Celui qui dort, ce nouveau diptyque de la série résolument heroic fantasy Wollodrïn, intitulé Les Flammes de Wffnïr, marche sur les pas des westerns pro-indiens !


L'heure est arrivée au sein du clan du Corbeau blanc des épreuves initiatiques des raids d'été, et le jeune orc Wïnhbor enrage que les anciens aient inclus dans son groupe de potes trois femelles y compris son espiègle et rusée soeur Wïnhart… Car il a un tout autre objectif que de piller les terres du clan rival des deux vallées : il souhaite partir en quête dragon Wffnïr, assassins de ses parents, pour le tuer et s'emparer de son trésor pour entrer dans la légende ! Mais à travers la grande plaine, la lande des mille-morts et les terres brûlées, les choses ne se passent pas comme prévu : il perd un à un ses compagnons sous les coups des chasseurs de têtes humains pour découvrir à la fin du voyage qu'il a fait tout ça rien et qu'ils sont mort en vain avant que SPOILER !!!
Le cliffhanger de fin constitue un énorme twist qui peut ensuite nous amener dans absolument toutes les directions possibles et imaginables : un véritable tour de force !

L'expérimenté scénariste David Chauvel a soigné les dialogues pour nous raconter une belle histoire où les orcs pourraient remplacer les indiens censément barbares et les humains les cow-boys censément civilisés, et le dessinateur Jérôme Lereculey qui n'a jamais été bon qu'assisté aux couleurs de la talentueuse Lou nous offre encore une fois des personnages très expressifs auxquels on s'attache très vite, des paysages magnifiques, véritable invitation à l'aventure, et une pléthore de scènes d'action très stylées !
On sent qu'on est dans une mise en place vers quelque chose de plus grand et de plus ambitieux, puisque après les aventures du jeune nain Tridïc dépositaire du héro Bhaälzec qui se découvrait une main fantôme magique, on nous conte les aventures du jeune orc Wïnbor dépositaire du héro Weërkun qui se découvre le pouvoir de se dédoubler à volonté… le sous-titre de la série est « la guerre des races n'aura pas lieu » : où est-ce que tout cela va nous mener à long terme ? J'ai hâte !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Dim 29 Jan - 19:10


Résumé tome 8 :
Wïnhbor a enfin rencontré le dragon Wffnïr, mais cette rencontre a pris un tour inattendu. Bientôt, leur chemin à tous les deux va croiser celui du nain Tridïk et de l’elfe Haffanen… Tandis que loin de là, Onimaku donne naissance à l’enfant qu’elle porte de Hazngar l’orc, les quatre héros apprennent d’une sorcière revenue d’entre les morts que les pouvoirs anciens dont ils ont hérité n’ont rien de hasardeux et qu’une grande destinée commune les attend.


Il était une fois deux auteurs qui rêvaient d'adapter le SdA de JRR Tolkien en bandes dessinées, mais pas de bol pour eux ils étaient français et ne trouvèrent donc pas un éditeur français pour soutenir ce projet pourtant ultrabankable (ne jamais sous-estimer l'incurie des décideurs français ! ^^)… A la place ils inventèrent l'univers de Marmäekard, esquissé dans le stand-alone Sept Voleurs et développé dans la série Wollodrïn, où se côtoient humains, nains, elfes, orcs et dragons…
Dans ce tome intitulé Les Flammes de Wffnïr partie 2 on suit en parallèle les tribulation d’un côté de Wïnhbor l’orc au don de dédoublement et Wffnïr le dernier dragon réfugié dans un corps qui n’est pas le sein, et d’un autre côté celle du jeune nain Tridïk à la main magique et du vieil elfe Haffanen, avant que la naissance de la fille métisse d’Onimaku et d’Hazngar ne permette à la vieille bique de revenir brièvement à la vie pour tout expliquer à nos héros…
5 peuples sont représentés par 5 héros aux pouvoirs uniques et fabuleux, et ces derniers doivent s’opposer aux cavaliers noirs qui divisent pour régner, au profit de leur maître émule de Sauron qui veut les gouverner tous, les trouver, les amener tous, et dans les ténèbres les lier dans les profondeurs de Mamaëkard où s'étendent les ombres… Et ils vont devoir apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon ils vont mourir tous ensemble comme des idiots !

Oh Yeah, une Ligue de Justice 100% fantasy unie contre les forces obscures de la crevardise donc ces saloperies d’homines crevarices qui gangrènent l’histoire de l’humanité !!! (Et cherry on the cake, on finit par retrouver les compères Jokkï et Ebrinh déjà présents dans Sept Voleurs ^^)
Les graphismes sublimés par les couleurs de Lou sont toujours aussi réussis, pour ne pas dire magnifiques, mais un peu déçu qu'on ne développe pas le buddy movie de l'orc au sang bouillant et du dragon à la sagesse millénaire comme on l'avait fait pour le jeune nain optimiste et le vieil elfe pessimiste, mais le crossover est en marche et on va kiffer notre race nous autres amateurs de bonne fantasy !
PS: avec cette série je mesure plus que jamais le gouffre qui séparent les auteurs qui savent où ils vont et ceux qui improvisent au fur et à mesure… Saloperie de Syndrome J.J. Abrams !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Sieben le Mar 31 Jan - 15:17

Albéric a écrit:l était une fois deux auteurs qui rêvaient d'adapter le SdA de JRR Tolkien en bandes dessinées, mais pas de bol pour eux ils étaient français et ne trouvèrent donc pas un éditeur français pour soutenir ce projet pourtant ultrabankable (ne jamais sous-estimer l'incurie des décideurs français ! ^^)…

Encore une fois, David Chauvel est directeur de collection chez Delcourt, donc il peut écrire la série qu'il souhaite sans trop de problème. Le problème, s'il y en a un, ne vient pas des éditeurs. Je ne comprends pas pourquoi tu t'en prends aux éditeurs français. Les droits concernant les adaptations des œuvres de Tolkien est probablement un sacré micmac, d'autant plus quand il s'agit du SdA...

Albéric a écrit:Oh Yeah, une Ligue de Justice 100% fantasy unie contre les forces obscures de la crevardise donc ces saloperies d’homines crevarices qui gangrènent l’histoire de l’humanité !!! (Et cherry on the cake, on finit par retrouver les compères Jokkï et Ebrinh déjà présents dans Sept Voleurs ^^)

Chauvel doit cependant faire gaffe à ce que le lecteur n'ait pas 10 coups d'avance sur le scénar parce qu'on le voyait venir dès la fin du T6 ce Justice League fantasy (et c'est super cool, j'adhère à l'idée). J'aimerai bien être davantage surpris pour la suite.

PS: pas encore lu le dernier diptyque.
PPS: ah bah il va falloir que je me dégote 7 Voleurs apparemment. ^^

Albéric a écrit:On sent qu'on est dans une mise en place vers quelque chose de plus grand et de plus ambitieux, puisque après les aventures du jeune nain Tridïc dépositaire du héro Bhaälzec qui se découvrait une main fantôme magique, on nous conte les aventures du jeune orc Wïnbor dépositaire du héro Weërkun qui se découvre le pouvoir de se dédoubler à volonté… le sous-titre de la série est « la guerre des races n'aura pas lieu » : où est-ce que tout cela va nous mener à long terme ? J'ai hâte !!!

Et le foreshadowing on pouvait le flairer dès le t1.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Albéric le Mar 31 Jan - 21:03

Je ne comprends pas pourquoi tu t'en prends aux éditeurs français. Les droits concernant les adaptations des œuvres de Tolkien est probablement un sacré micmac, d'autant plus quand il s'agit du SdA...
Parce que dans le temps ça n'a posé aucun problème d'engager Lereculey pour illustrer L'Atlas du Seigenur des Anneaux, un formidable ajoute au travail des auteurs anglo-saxons, et que depuis rien du tout. Après c'était le même bordel pour Elric : rien pendant des décennies alors que tout le monde sait que Moorcock est très accommodant dans les négociations. Après j'ai en tellement de trucs qui se faisait mieux avant, et plus maintenant (genre les coffrets pour les BD : le dernier tome était vendu avec le coffret vide, alors que maintenant on dit à celui qui soutenu la série depuis le début "va te foutre, t'as tout racheté et puis c'est tout", les vraies fausses intégrales, les promotions très mal faire, le comble de la programmation de moins en moins lisible à l'heure d'internet, les séries arrêtées sans qu'on leur ait donné leur chance, les séries bankable maintenues sous persuation malgré leur médiocrité, les héritages de la BD franco-belge qui sont autant de carcans... C'est moi qui a dû remonter aux éditeurs les demandes de lecteurs étrangers pour les BDs SFFF, moi qui suis une tanche en anglais : ils n'ont pas un service marketing pour le développement ???)
Je râle, je râle, mais je suis bien conscient qu'ils sont beaucoup moins mauvais que les éditeurs de romans... ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chauvel & Lereculey, Wollodrïn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum