David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Julien Blondel, Elric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Dim 5 Oct - 15:03


Résumé du tome 2 :
Yyrkoon s'est enfui de Melniboné emmenant avec lui Cymoril, la promise de l'Empereur. Elric, de son côté, met tout en oeuvre pour la retrouver et apprend qu'elle est retenue dans les ruines de Dhoz Kham, au coeur des Jeunes Royaumes. Avec une petite troupe et la bénédiction de Straasha, le Seigneur des Mers, Elric part affronter son cousin félon...

Difficile d’ajouter quelque chose à l’excellent avant propos d’Alan Moore sur la création de Michael Moorcock, où quand un pilier de la SFFF anglaise parle d’un autre pilier de la SFFF anglaise.
Oui il y a une lecture adolescente du personnage d’Elric, le prince albinos maudit, né pour détruite l’empire dont il a hérité, véritable dame aux camélias à baudrier qui emprunte autant aux grandes figures romantiques du XIXe siècle qu’aux rebelles junkies des swinging sixties.
Oui il y a une lecture adulte du personnage d’Elric, avec ce personnage qui refuse comme ses compatriotes de se réfugier dans un passé glorieux qui est tout sauf glorieux avec son chauvinisme, son impérialisme et son colonialisme au nom desquels on a perpétré des crimes contre l’humanité des siècles durant… On ne se cache même pas pour dénoncer férocement le conservatisme douteux de l’Angleterre post-coloniale !

L’adaptation de la saga dark fantasy culte de Michael Moorcock est un travail d’équipe :
- le bon routard du jdr français Julien Blondel, déjà auteur d’un bon Gilgamesh, est associé au scénario à Jean-Luc Cano
- Robin Recht assure la cohérence de l’ensemble des dessins puisque Julien Telo remplace Didier Poli
Pourquoi c’est l’élève Robin Recht qui porte ce blockbuster au lieu de ses maîtres Alex Alice et Mathieu Lauffray ? mystère
Comment Didier Poli a pu prendre la décision de quitter cette fantastique aventure dès le 2e opus ? mystère
(on notera qu'aucun remerciement ne lui est adressé dans la page aux gentils mots)
- Robin Recht qui s’occupe de l’encrage, est associé à Jean Bastide et Scarlett Smulkowski à la colorisation

L’histoire de ce tome 2 ?
Espions, sorciers et démons échouent à retrouver la trace d’Yyrcoon qui s’est enfui de Melniboné en enlevant Cymoril. Elric est au bord de l’effondrement physique et psychologique, et ne tient débout que grâce au Seigneur du Chaos Arioch, dont le sang fait office de fortifiant et les promesses de carburants.
Elric et sa garde rapprochée traversent les Jeunes Royaumes malgré les mises en garde des Seigneurs Elémentaires Straasha et Grome, jusqu’aux ruines de l’antique cité de Dhoz-Kam… qui sont là pour nous rappeler quel destin attend le Prince des Ruines Elric : la fin de Melniboné d’abord, celles des Jeunes Royaumes ensuite…
Et bien sûr la tragédie annoncée n’est là que pour servir d’amusement au divin Arioch, qui va faire entrer ses filles maudites Stormbringer et Mournblade dans le duel fratricide entre Elric et Yyrcoon.

Malgré le changement de dessinateur, la qualité est toujours au rendez-vous et il faut décortiquer les dessins, parfois en plissant les yeux, pour identifier de grosses différences entre l’ancien dessinateur et le nouveau venu.
On sent dans chaque planche et chaque case une mise en scène recherchée et un gros travail de storyboarding. C’est vertigineux parfois, sublime toujours avec ce savant mélange d’ombres, de lumières, d’or et de rouge sang ! Après on en fait parfois un peu des caisses avec le décorum BDSM, comme avec le docteur Jest qui semble tout droit sortir d’un récit d’horreur de Clive Barker, mais c’est voulu pour créer chez le lecteur des années 2010 le même sentiment de malaise que celui créé par les livres chez les lecteurs des années 1960…

Après un tome 1 splendide, la série confirme avec un tome 2 tout aussi réussi. Dans la narration comme dans les graphismes, on sent que les auteurs se donnent à fond : un must have pour les fans de fantasy !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Dim 5 Oct - 18:52

Encore un excellent avis. Comment ne pas succomber à cette série lorsqu'on est amateur de fantasy et de BD ? Personnellement ce que je regarde en premier dans une BD c'est le dessin (avec couleur et encrage et découpage...) puis le scénario. Et quand les deux sont au top, j'achète sans hésiter.

Je le dis depuis avant même la sortie du tome 1 que cette série s'annonce comme LE must-have à venir. Sans tenir compte du Siegfried d'Alice (plus mythologie que pure fantasy), on a pas vu ça en terme de succès depuis... depuis. Je sais pas, jamais (Okko ?). La Quête de l'oiseau du Temps et Lanfeust de Troy sont plus des histoires de fantasy burlesques
Je trouve ce tome 2 encore plus réussi que le premier (c'est dire le niveau). Michael Moorcock a préfacé le tome 1, avoir Alan Moore pour préfacer le tome 2 ce n'est pas rien, il faut le sortir de sa tanière l'animal. Qui va préfacer le tome 3 ?
Pour rappel, on en a pas fini de sitôt avec Elric car les 4 tomes de prévus ne vont constituer que le 1er cycle. Qui s'achèvera sans doute sur la chute de l'Empire Melnibonéen.

Albéric a écrit:Pourquoi c’est l’élève Robin Recht qui porte ce blockbuster au lieu de ses maîtres Alex Alice et Mathieu Lauffray ? mystère

L'élève vole de ses propres ailes depuis un bail, c'est peut être de lui qu'est naît le projet, mais se ne sont pas des rapides. Robin Recht a quitté la série Le Troisième Testament Julius après le tome 1 parce qu'il ne trouvait pas son rythme de croisière.
Alex Alice est très pris sur Le Château des étoiles, une réussite le tome 1 entre parenthèse.
Mathieu Lauffray a déjà dû recevoir l'aide d'Eric Henninot pour boucler le tome 4 de Prophet. Dans ses futurs projets on parle peut être de continuer dans des histoires de pirates.

Albéric a écrit:Comment Didier Poli a pu prendre la décision de quitter cette fantastique aventure dès le 2e opus ? mystère
(on notera qu'aucun remerciement ne lui est adressé dans la page aux gentils mots)
Oui mystère, mais inutile de penser qu'il y a embrouille entre les auteurs. Je ne pense pas. Il a tout simplement décider de s'orienter vers d'autres projets. Peut être qu'il ne trouvait pas son rythme ou qu'il ne se sentait pas aller au bout du projet car les auteurs s'embarquent là pour plusieurs années de travail.
Moi ça ne me déplaît pas, les autres série de Poli ne m'ont jamais vraiment emballé (Carthago, Neige Fondation...). Recht et Blondel sont les rouages essentiels.

Jean Bastide est crédité ? Je pensais qu'il avait lui aussi quitté la série. Il est excellent comme coloriste.
Idée de lecture: Notre Dame (Glénat) avec Robin Recht au scénario et Jean Bastide au dessin.

Albéric a écrit:Après on en fait parfois un peu des caisses avec le décorum BDSM, comme avec le docteur Jest qui semble tout droit sortir d’un récit d’horreur de Clive Barker, mais c’est voulu pour créer chez le lecteur des années 2010 le même sentiment de malaise que celui créé par les livres chez les lecteurs des années 1960…
J'adore son design arachnéen. 

Et sinon, comme dans le T1, on ne se fout pas de nous avec du contenu additionnel, des croquis, recherche graphique, et art design de dessinateurs en hommage.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Ven 12 Déc - 23:39

Hé hé hé hé...
Spoiler:

Désolé l'image est trop grande pour tenir en entier. "Du Sang et des âmes pour Arioch", c'est la belle Cymoril si vous vous posez la question.

Une rencontre avec Julien Telo, dessinateur très sympa et disponible. La conversation s'est engagée très facilement. On a discuté de Moorcock, de la suite d'Elric, d'un second cycle qui aura normalement bien lieu, avec quelle équipe cela reste à voir.

Il m'a confié quelques infos:
Spoiler:
Moorcock aimerait bien écrire d'autres histoires d'Elric, en tout cas il est bien parti pour. Une adaptation télé devrait voir le jour si tout ce passe bien (le scénar est prêt y a plus qu'à), produite par AMC, les mecs qui font The Walking Dead. Ce serait plus une série à ambiance. Mais grosse, grosse info: comme Elric (Glénat) ça marche plutôt bien, et que Telo aime le multivers de Moorcock, il y a des chances (tout ça est encore au stade projet) qu'il dessine Hawkmoon. Oui oui, on en a pas fini avec le multivers moorcokien.  
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Lun 15 Déc - 18:56

Sieben a écrit:Une rencontre avec Julien Telo, dessinateur très sympa et disponible. La conversation s'est engagée très facilement. On a discuté de Moorcock, de la suite d'Elric, d'un second cycle qui aura normalement bien lieu, avec quelle équipe cela reste à voir.

Il m'a confié quelques infos:
Spoiler:
Moorcock aimerait bien écrire d'autres histoires d'Elric, en tout cas il est bien parti pour. Une adaptation télé devrait voir le jour si tout ce passe bien (le scénar est prêt y a plus qu'à), produite par AMC, les mecs qui font The Walking Dead. Ce serait plus une série à ambiance. Mais grosse, grosse info: comme Elric (Glénat) ça marche plutôt bien, et que Telo aime le multivers de Moorcock, il y a des chances (tout ça est encore au stade projet) qu'il dessine Hawkmoon. Oui oui, on en a pas fini avec le multivers moorcokien.  
Quelles sont belles et bien bonnes ces nouvelles !
Pour H****, je ne suis qu'à moitié surpris vu que Julien Blondel copilote du projet est un rôliste vétéran et que "La France" pour H**** a été dans le top ten des suppléments rôlistiques pendant un quart de siècle

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Lun 15 Déc - 19:13

Et puis cela serait tellement cool si...


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Mer 8 Mar - 13:53

La possible illustration de couverture du tome 3 intitulé Loup Blanc ?


Trop beau. Trop hâte.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mer 8 Mar - 14:13

et trop cool !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Marv le Mer 8 Mar - 20:39

classe çà donne grave envie
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Dim 12 Mar - 17:02

Putain le con... Je viens de voir la photo de Julien Blondel : on s'est croisé à la fac et dans les boutiques spécialisées qui vont bien ! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Lun 3 Juil - 20:31

Sieben a écrit:La possible illustration de couverture du tome 3 intitulé Loup Blanc ?


Trop beau. Trop hâte.

Et ce sera bien l'illustration de couverture. :)

Sortie prévue en septembre.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mar 26 Sep - 21:08

Tome 3 : Le Loup Blanc
Un an s’est écoulé depuis qu’Elric a quitté Imrryr, son palais et son trône, laissant derrière lui une Cymoril profondément blessée et folle de chagrin. Un an qu’il arpente les Jeunes Royaumes, sous le regard distant mais toujours présent d’Arioch, son protecteur. Un an qu’il marchande ses talents de sorcier et combattant au plus offrant, forgeant à chaque bataille la légende du guerrier albinos dont l’Épée Noire à son flanc fait trembler les guerriers les plus braves. Aujourd’hui, il n’est plus Elric de Melniboné, quatre cent vingt-huitième empereur du peuple de R’lin K’ren A’a. Aujourd’hui, les Jeunes Royaumes le connaissent sous le nom de Loup Blanc.


Avec un tome 3 intitulé Le Loup Blanc, la Dream Team réunie par Glénat continue son adaptation blockbustérienne du chef d’œuvre de Michael Moorcock :
- les auteurs font l'impasse sur La Forteresse de la perle, sans doute à juste titre car le pamphlet anti-impérialiste à l'intérieur d'un pamphlet d'un cela aurait été de trop (mais j'espère qu'ils ne feront pas l'impasse sur le personnage de la fille du voleur de rêve car SPOILER)
- on reprend la rencontre entre Elric et le Comte Smiorgan des Cités Pourpres, et force est de constater non seulement que le remake est meilleur que l'original mais aussi qu'on entre dans le buddy movie avant même l'arrivé de Tristelune ^^
- on réalise l'adaptation de la nouvelle Cap sur le Présent, et c'est 100% rhââ lovely puisqu'on parvient à sublimer et transfigurer le matériel d'origine tout en gardant le message d'origine... Je suis complètement bluffé, je suis complètement bouleversé !
Spoiler:
Dans la nouvelle, Saxif D'Aan était à la recherche de Vasslis de Jharkor prétendue réincarnation de Gratyesha de Shazar, qu'il avait tuée par jalousie, pour lui ôter un doute de l'esprit ; dans la BD Vasslis de Jarkhor prétendument réincarnation de Gratyesha de Shazar, qui s'est auto-sacrifiée pour réaliser les rêves de son bien-aimé, est à la recherche de Saxif D'Aan pour le libérer du fardeau du remord et de l'éternité... Pathos to the max et au final le roi-sorcier renonce à son l'univers de poche dans lequel il était un dieu vivant omniscient et omnipotent pour rejoindre sans grand amour dans le grand néant. Mais ce n'est pas la fin, ce n'est que le commencement : avant de renoncer à l'éternité Saxif D'Aan informe son descendant qui arpente des milliers d'années après lui les mêmes voies que lui, qu'il doit apprendre la vérité qui pourrait tous les libérer en perçant les secrets de R'Lin K'Ren A'a et des Champions de la Balance... Le Destin est désormais en marche et rien ni personne ne l'arrêtera !!! (notez que les mêmes causes produisent les mêmes effets : cette adaptation moorcokienne ressemble pas mal au Maître du Temps de Louise Cooper, autre adaptation moorcockienne ^^)
Elric est le pion d'une femme passionnée et le spectateur de sa folie qui libère son ancêtre du carcan de sa civilisation et de la prison construite par son ambition : parvenir à lier aussi intimement amour, fantasy et psychanalyse c'est génial ! Et puis osons spoiler un peu : Zarozinia is coming ^^
- en épilogue Elric et Smiorgan sont secourus par le navire du Duc Avran d'Astran qui leur apprend que le nouvel empereur de Melniboné met les jeunes royaumes à feu et à sang pour retrouver Elric mort ou vivant, et le cliffhanger de fin est un twist géant qui sublime et transfigure à tout jamais la mythologie d'Elric tout gardant le message d'origine (ne pas spoiler, ne pas spoiler, non ne pas spoiler... putain si vous saviez comme c'est dur de ne pas spoiler ^^)

En piochant chez Frank Herbert, Anne Rice, Ching Siu-Tung, Shakespeare et H.G. Giger, Julien Blondel et Jean-Luc Cano sont inspirés par les Dieux du Chaos (c'est pitié que l'excellent Gilgamesh ait été oublié par la critique et le lectorat), impossible de distinguer le travail de Robin Recht et de Julien Telo qui rivalisent de virtuosité, tous les deux impérialement servis par les couleurs de Jean Bastide... Avec un sense of wonder incroyable, il rendent épiques les épisodes les moins épiques de la saga Elric, donc qu'est-ce que cela va être quand on va vraiment rentrer dans l'epicness to the max !!! Vais-je une fois de plus mourir pour me retrouver au paradis des geeks ???
Il y aurait tellement à dire sur Elric, Melniboné, Stormbringer... Pilier de la New Wave SFFF Michael Moorcock pour réaliser un existentialisme accessible à toute l'humanité qui sublime les archétypes jungiens qui au-delà de l'espace et du temps relient tous les êtres vivants : c'est délicieux, prodigieux, vertigineux...
Mais Delenda Carthago Est : je n'arrive toujours pas à comprendre les raisonnement biaisés des littéros qui résument tout cela à des conneries crytpo-nazies, ces derniers montrant une fois de plus le suprématistes malsain des intellos qui ne dépassent pas le niveau des poivrots, ce qui une fois de plus voue aux gémonies l'intelligentsia de notre pays... C'est triste, mais avec le temps on finit malheureusement par s'habituer au désastre sans fin de l'exception culturelle franco-française !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Mer 27 Sep - 18:47

Et ben, ça c'est du coup de foudre ! Si je ne me suis pas encore précipité dessus c'est parce que j'attends de voir le programmation du mon prochain festival BD, voir si les auteurs seront présents (la nouvelle règle c'est un album acheté sur place = une dédicace). Mais ça me démange, ça me démange...

J'ai seulement feuilleté les 10 premières planches sur le net : peut-être "un peu" moins jolie que le tome 2 mais bon... ça reste du très très lourd. Déjà rien que l'illustration de couverture est un des plus belles que j'ai jamais contemplé.

Cela remonte cette lecture mais j'avais beaucoup aimé le T3 Pocket, surtout le voyage d'Elric vers la cité de ses ancêtres. Un petit côté Robert E. Howard, La Reine de la Côte Noire.

Moi après ce que j'attends de voir c'est la transition avec le T4. Dans mon avis à l'époque sur le sujet du forum, je n'avais pas été très tendre avec la première nouvelle écrite par Moorcock, La Cité des rêves. Cela ne tenait pas debout sur le plan scénaristique, il manquait quelque chose.

Mais les gars, Blondel, Cano, maîtrisent le truc. Ils s'en sont emparés et en ont fait une des toutes meilleurs séries de fantasy toute époque confondues.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mer 27 Sep - 19:24

Mais les gars, Blondel, Cano, maîtrisent le truc. Ils s'en sont emparés et en ont fait une des toutes meilleurs séries de fantasy toute époque confondues.
je ne doute pas qu'elle devienne LA meilleure série de fantasy toutes époques confondues si la Team Blondel va au bout de ses ambitions !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Mer 27 Sep - 20:20

Albéric a écrit:
Mais les gars, Blondel, Cano, maîtrisent le truc. Ils s'en sont emparés et en ont fait une des toutes meilleurs séries de fantasy toute époque confondues.
je ne doute pas qu'elle devienne LA meilleure série de fantasy toutes époques confondues si la Team Blondel va au bout de ses ambitions !

Et après le T4, c'est quoi la suite ? Il faut aller jusque Stormbringer (T8 Pocket) ! J'en avais parlé avec Julien Telo une fois en dédicace et bon... cela dépendra des envies de chacun. C'est quand même un projet qui embarque sur plusieurs années. On verra s'ils suivent l'histoire à la lettre ou s'ils s'arrangeront pour boucler le cycle en un seul.

Mais c'est clair que la fin de la série sera à marquer d'une pierre blanche (ou noire selon...).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mer 27 Sep - 20:42

Sieben a écrit:Et après le T4, c'est quoi la suite ? Il faut aller jusque Stormbringer (T8 Pocket) ! J'en avais parlé avec Julien Telo une fois en dédicace et bon... cela dépendra des envies de chacun. C'est quand même un projet qui embarque sur plusieurs années. On verra s'ils suivent l'histoire à la lettre ou s'ils s'arrangeront pour boucler le cycle en un seul.
Mais c'est clair que la fin de la série sera à marquer d'une pierre blanche (ou noire selon...).
c'est déjà écrit dans le tome 3 : cap vers le passé et les secrets des champions de la balance.. ensuite je penche pour Myshella l'impératrice de l'aube et la vendetta entre Elric et Theleb K'aarna, avant le cycle de Zarozinia ! Michael Moorcock a écrit sa saga avec une suite de nouvelle, transformant un serial en feuilleton donc tous les épisodes ne sont pas indispensables pour arriver à l'Apocalypse... Vu comment les auteurs ont sublimé Cap vers le présent, ils n'ont désormais aucune limite : ils sont comme dans le songe du comte aubec, seuls au bord du monde face à l'immensité de leur imagination !


Dernière édition par Albéric le Mer 4 Oct - 14:33, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Mer 4 Oct - 13:10

Gnnnn... peux plus me retenir ! Alors je l'ai lu. Gé-nial ! Les auteurs ont pris des libertés, et mission accomplie, ils ont sublimé la chose. Plus fluide, une narration intelligible là où les nouvelles sortaient un peu en vrac, oscillant entre passé et futur, on y perdait la tête. Là c'est clair comme de l'eau de roche.

On évacue vite-fait les combats des champions éternels en début d'album pour se consacrer à la quête de connaissance de soi d'Elric. Bon, je ne vais pas résumer le bouquin. Je l'ai trouvé très bon.

Albéric a écrit:le cliffhanger de fin est un twist géant qui sublime et transfigure à tout jamais la mythologie d'Elric tout gardant le message d'origine (ne pas spoiler, ne pas spoiler, non ne pas spoiler... putain si vous saviez comme c'est dur de ne pas spoiler ^^)

OMG ! J'ai bien fait de ne pas feuilleter la fin et de me réserver la surprise. Et dire qu'avant les femmes n'avaient pas de grands rôles dans les livres. Encore une des améliorations de la french team. P'tain, ça s'annonce épique et dramatique à souhait.

Graphiquement toujours la classe. Si en plus Ronan Toulhoat s'en mêle...  

Très surpris. Ils seraient bien foutus de conclure la série en un seul cycle. Quoique, c'est peut être pour nous teaser les présences de Yshana et Theleb K'aarna.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mer 4 Oct - 20:50

@ Sieben

Gnnnn... peux plus me retenir ! Alors je l'ai lu. Gé-nial ! Les auteurs ont pris des libertés, et mission accomplie, ils ont sublimé la chose. Plus fluide, une narration intelligible là où les nouvelles sortaient un peu en vrac, oscillant entre passé et futur, on y perdait la tête. Là c'est clair comme de l'eau de roche.
Quand le fond est bon, c'est quand même plus facile de jouer sur la forme... blink
Michael Moorcock a une écriture shakespearienne très théâtrale, c'est sa force et sa faiblesse. Mais dès que de décor se déploie, ça devient méchamment bon !

OMG ! J'ai bien fait de ne pas feuilleter la fin et de me réserver la surprise. Et dire qu'avant les femmes n'avaient pas de grands rôles dans les livres. Encore une des améliorations de la french team. P'tain, ça s'annonce épique et dramatique à souhait.
Je vous avais prévenus : la série mère oscillait entre demoiselle en détresse et demoiselle traîtresse, mais ici nous entrons dans une nouvelle ère !

Très surpris. Ils seraient bien foutus de conclure la série en un seul cycle. Quoique, c'est peut être pour nous teaser les présences de Yshana et Theleb K'aarna.
Comme moi tu penses que ce teasing est tout sauf fortuit ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Sieben le Mer 4 Oct - 21:10

Albéric a écrit:

Très surpris. Ils seraient bien foutus de conclure la série en un seul cycle. Quoique, c'est peut être pour nous teaser les présences de Yshana et Theleb K'aarna.
Comme moi tu penses que ce teasing est tout sauf fortuit ?

J'ai envie d'y croire. Je pense qu'au fond même eux ne savent pas encore s'ils poursuivront l'aventure (enfin tout dépendra de comment ils terminent ce cycle déjà). Mais les quelques mots présents dans le cahier graphique laissent suggérer qu'ils l'ont fait pour le trip:

"Ces deux personnages ne sont qu'à peine évoquer dans cet album, mais les lecteurs des oeuvres de Moorcock savent qu'Elric sera amené à croiser leur route ultérieurement. Les auteurs ont placé cette "rencontre" délibérément, car Moorcock atteste dans la saga littéraire d'Elric d'un premier voyage de celui-ci à Dakhos sans jamais le situer précisément."

Mais si je me mets à la place du lecteur bd n'ayant jamais lu Moorcock, je me demande à quoi servent ces deux là si ce n'est pour annoncer qu'ils reviendront plus tard. Donc...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mer 4 Oct - 21:13

Remember le Fusil de Tchekov !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Oncle Kiin le Lun 30 Oct - 18:22

Très chouettes critiques, qui me rappellent que je dois absolument poursuivre cette super BD. J'en étais resté au tome 1, mais j'avais déjà trouvé ça sublime.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Albéric le Mar 31 Oct - 14:26

Oncle Kiin a écrit:Très chouettes critiques, qui me rappellent que je dois absolument poursuivre cette super BD. J'en étais resté au tome 1, mais j'avais déjà trouvé ça sublime.
la qualité graphique ne diminue pas, bien au contraire !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Julien Blondel, Elric

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum