David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Derfel le Dim 22 Juin - 21:03

Le Palais Adamantin se dresse au cœur d’un empire né sur les cendres d’un monde autrefois dominé par les dragons. La race des hommes faillit bien disparaître sous les crocs de ces êtres tyranniques, mais ils découvrirent un jour un procédé alchimique grâce auquel ils soumirent leurs prédateurs.
Les terribles créatures de jadis servent aujourd’hui de montures aux chevaliers impériaux et de monnaie d’échange dans le jeu de pouvoir auquel se livrent les grandes maisons aristocratiques. L’empire a prospéré, attirant bien des convoitises, comme celle de cet homme qui rêve de le diriger. Un homme prêt à empoisonner l’empereur comme il a empoisonné son propre père. Un homme prêt à assassiner sa maîtresse et à coucher avec la fille de cette dernière. Mais, bien qu’il l’ignore encore, des flammes vont lui barrer la route du pouvoir. Un dragon s’est échappé. Or, un dragon insoumis retrouve ses pleines capacités intellectuelles, toute sa fureur… À lui seul, il pourrait déjà bien causer la perte de l’empire.
Et il n’est pas seul…
Le Palais Adamantin démarre en trombe: dès son prologue, un prince tue une reine et, ce faisant, met l'histoire en mouvement. Cet acte est une préface et un présage de ce que le lecteur peut attendre de l'ouvrage: les machinations de personnages au caractère impitoyable, avides de pouvoir.

Dans ce monde, Reines et Rois (et Princes et Princesses et Chevaliers) de différents royaumes rivalisent pour le pouvoir. Leurs places fortes sont toutes sur la terre et leur influence est lié directement à un endroit spécial au cœur de chaque domaine: l'Aire. Lieu où les Dragons vont éclore et où ils sont liés à un "écailleux" qui va les nourrir et les soigner. Ils sont le bien le plus précieux des Rois-Dragons et des Reines et en tant que tels seront utilisés pour la guerre, la chasse ou même comme monnaie d'échange. Les Dragons sont savamment contrôlés grâce au savoir des alchimistes (et de leurs potions).
Au centre de tout cela repose le Palais Adamantin, où réside l'Orateur. Un successeur à ce pouvoir suprême sera à désigner dans très peu de temps et à la fois la Reine Shezira et le Prince Jehal sont déterminés à être la personne qui sera nommée. Leur concurrence n'est qu'un des aspects de leur relation. Bientôt, ils seront liés par le sang car l'une des filles de la Reine Shezira sera mariée à Jehal. Dans le cadre des fiançailles, Shezira veut donner comme cadeau un dragon blanc unique, un symbole de sa puissance et un signe de la puissance exceptionnelle de son Aire. À la surprise de tous, Neige disparaît sur ​​le chemin du domaine de Jehal et une gigantesque chasse au dragon s'ensuit, mais en vain. Le dragon blanc est parti. Ceci n'est que la pointe de l'iceberg, car d'autres événements politiques, sociaux exigent l'attention des personnages.
Pendant ce temps, dans la nature, en dehors du contrôle d'un alchimiste, Neige va se transformer en l'absence de potions. Ainsi un dragon sauvage s'éveille lentement de la torpeur sous laquelle il a été sous contrôle et il ne s'avère pas du tout stupide. À l'insu des Rois et des Reines, Neige est prête à se venger et à libérer les autres dragons.
Le Palais Adamantin est une lecture au rythme rapide - ses 357 pages (un livre assez court pour le genre fantastique) sont divisés en 69 petits chapitres, ce qui se révèle être à la fois sa force et sa faiblesse. Le premier est dans un tourbillon d'action non-stop de nature machiavélique. Ruses, rebondissements, tricheries, trahisons, poisons, sexe - tout ce que vous pouvez penser, ces Rois et Reines et Princes et Princesses (et l'Orateur) l'utilisent. Il est impossible de les arrêter. Et quand Neige se réveille de son sommeil, il donne un boost à l'histoire, il est le personnage qui est le plus puissant de tous.
D'un strict point de vue intellectuel, l'intrigue de ce livre est tout à fait fascinante, surtout si l'on considère que pas un seul personnage est un héros (les plus sympathiques se font tuer), ils sont donc tous très vilains.
Mais cette appréciation, au moins pour moi, est aussi un couteau à deux tranchants. Parce que les chapitres très courts alternés entre plusieurs personnages (trop nombreux pour compter) signifie que pas un seul d'entre eux n'atteint vraiment son plein potentiel: tous les caractères semblent minces, peu approfondis. Sheriza et Jehal par exemple, auraient pu être tout à fait fascinants; mais ils sont en deçà à la fois parce que le récit est sans cesse interrompu au profit d'autres personnages, mais aussi parce qu'il y a peu de texte pour montrer leur motivation. Il est très clair que ces personnages sont tous avides de pouvoir, mais il n'est jamais expliqué pourquoi. Dans les nombreux POV, l'auteur a également ajouté des phrases courtes (en italique) afin de montrer leurs pensées exactes, ce qui ajoute de l'intérêt aux tractations, parce qu'ils sont toujours en jeux de pouvoir.
Le world-building de Stephen Deas laisse un peu à désirer, il y a des choses qui ont été simplement mentionnés, sans bénéficier d'un deuxième regard : à propos des étrangers Taiytakei, des alchimistes, de la Poussière d'âme, etc., etc. Pour être honnête, c'est clairement le premier roman d'une série et tout cela peut encore être développé dans les prochains livres et j'ai vraiment l'intention de lire au moins le second pour voir comment tout cela va évoluer. Les cartes des Royaumes Dragons apparaissent ainsi dans le second tome.
Le livre se termine sur un cliffhanger mineur qui pourrait bien être le début de l'apocalypse entre humains et dragons. On peut même souhaiter aux dragons de gagner cette guerre compte tenu de la nature égoïste et égocentrique de ces Reines et Rois qui auront du mal à s'unir contre un ennemi commun. Si vous aimez une action trépidante doublée d'une intrigue très Fantasy, vous pourriez adorer ce roman.


Dernière édition par Derfel le Lun 23 Juin - 2:15, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Marv le Dim 22 Juin - 23:09

Bonne critique Derfel pour un livre qui ne me tente pas trop pour le coup. En fait je suis plutôt attiré par la fantasy réaliste plutot que par la fantasy "jeux de rôles" (bien que je sois fan du cycle des Ravens)
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Derfel le Lun 23 Juin - 1:49

Moi, je me dois de lire absolument la suite, le personnage de Neige, le dragon blanc est tout simplement trop cool, tous les POV le mettant en vedette se dévorent littéralement.
De plus, la fin du bouquin pave la voie vers la guerre, je suis curieux de connaître la suite.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Albéric le Lun 23 Juin - 13:54

Derfel a écrit:Moi, je me dois de lire absolument la suite, le personnage de Neige, le dragon blanc est tout simplement trop cool, tous les POV le mettant en vedette se dévorent littéralement.
De plus, la fin du bouquin pave la voie vers la guerre, je suis curieux de connaître la suite.
C'est ce qu'on écrit tout ceux qui ont aimé.
Cela fait quelques mois que je lorgnait dessus...
Donc je sais ce qu'il me reste à faire !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Derfel le Lun 23 Juin - 14:33

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:Moi, je me dois de lire absolument la suite, le personnage de Neige, le dragon blanc est tout simplement trop cool, tous les POV le mettant en vedette se dévorent littéralement.
De plus, la fin du bouquin pave la voie vers la guerre, je suis curieux de connaître la suite.
C'est ce qu'on écrit tout ceux qui ont aimé.
Cela fait quelques mois que je lorgnait dessus...
Donc je sais ce qu'il me reste à faire !
J'ai commandé les tomes 2 et 3 chez amazon.fr, hier. Quand on parle de bouquin dont la fin sauve littéralement le livre, c'est le cas ici. Non pas que le roman soit mauvais, loin de là, mais la finale est tellement relevée qu'on veut absolument connaître la suite.
Stephen Deas a entrepris une tétralogie qui est une séquelle aux Rois-Dragons : Silver Kings. J'espère qu'on va la publier chez Pygmalion et dont le quatrième tome (The Silver Kings) va paraître prochainement (2015) en VO.
De plus, sa trilogie The Thief-Taker's Apprentice a un cross-over avec The Dragon Queen. Donc, Stephen Deas va nous pondre un world-buiding qui risque d'être impressionnant.
On tient donc un joli filon chez Pygmalion, pour peu qu'on poursuive la traduction.
Joe Abercrombie a écrit:
A fast, sharp, ruthless read.
Brent Weeks a écrit:
His dragons are inscrutable, beautiful, magical, unstoppable.
Derfel a écrit:Le world-building de Stephen Deas laisse un peu à désirer, il y a des choses qui ont été simplement mentionnés, sans bénéficier d'un deuxième regard : à propos des étrangers Taiytakei [...]
J'avais parlé trop vite. Après recherches, j'ai vu que l'on va en apprendre beaucoup plus sur les Taiytakei dans le futur de la saga.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Albéric le Ven 12 Fév - 23:04

finalement, elle est en pause ou stoppée cette saga ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Derfel le Sam 13 Fév - 1:11

Albéric a écrit:finalement, elle est en pause ou stoppée cette saga ?
Pas de nouvelles... bonnes nouvelles ?

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Stephen Deas, Le Palais Adamantin

Message par Derfel le Mar 1 Mar - 17:55

Albéric a écrit:

Cela fait quelques mois que je lorgnait dessus...
Donc je sais ce qu'il me reste à faire !
Et voilà la parution de l'intégrale chez J'ai Lu :
Jadis, les dragons dominaient le monde. Mais un jour, les hommes ont découvert un moyen de les asservir, de les réduire à l'état de dociles montures. Les siècles ont passé, les hommes ont prospéré, bâti de puissants royaumes, mais ils ont oublié la nature profonde des créatures qu'ils chevauchent. Il suffirait que l'un d'entre eux prenne conscience de sa puissance et de ce qu'il fût autrefois pour que l'ordre du monde bascule à nouveau…

Né en 1968 au Royaume-Uni, ingénieur en aérospatiale, Stephen Deas signe avec la trilogie des Rois-dragons une grande fresque de fantasy, qui n'est pas sans rappeler Le Trône de fer par la noirceur de ses personnages, l'intelligence de ses intrigues et la puissance d'évocation de son univers. Cette intégrale comprend les volumes initialement parus sous les titres : Le Palais Adamantin, Le roi des cimes et L'ordre des Ecailleux.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum