David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Brandon Sanderson, Coeur d'Acier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Brandon Sanderson, Coeur d'Acier

Message par Marv le Mar 27 Mai - 23:47

Cœur d'Acier / Steelheart de Brandon Sanderson


Éditeur : Orbit France
Illustration : Mike Bryan

"Il y a dix ans, un éclat venu du ciel a frappé des hommes et des femmes parmi les plus malveillants, leur conférant d’incroyables pouvoirs. On le a appelés les Épiques. À Chicago, un Épique appelé Cœur d’acier s’est emparé du pouvoir. Il possède la force de dix hommes et peut contrôler les éléments. On dit qu’aucune balle ne peut le blesser, aucune épée trancher sa peau, aucune explosion le détruire. Il est invincible. Personne ne lui résiste, sauf les Redresseurs, un groupe d’humains ordinaires qui ont passé leur vie à étudier les Épiques afin de découvrir leur point faible et de les assassiner. David Charleston a 18 ans. Quand Cœur d’acier est arrivé à Chicago, il a tué son père. Pendant des années, David a étudié les Épiques. Et il possède quelque chose dont les Redresseurs ont besoin… car David a vu l’impossible : il a vu saigner Cœur d’acier."



Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités... Asservir l'humanité entre autres.

Le nouveau roman de Brandan Sanderson prend sa source sur une Terre post-apocalyptique où l'humanité tente de se reconstruire dans la crainte et sous l'autorité de puissants surhommes responsables du chaos, les Épiques .
L'action se déroule exclusivement à Newcago, une ville recouverte de métal jusque dans ses bas-fonds, et ce par la seule volonté d'un grand épique invulnérable, Cœur d'acier. 
À noter que la cité est également plongée artificiellement dans une pénombre permanente, renforçant le tableau d'une ville redéfini à l'image de l'âme de son Dieu autoproclamé.

Le récit est écrit à la première personne tout du long et nous suivons donc de manière active l’évolution de cette histoire dans les pas de David.
Celui-ci est alors âgé de huit ans lorsque tout commence lors d'un prologue particulièrement bien mené, ultra-visuel et d'une véritable intensité dramatique comme malheureusement l'auteur n'arrivera pas à le reproduire avant son final épique et explosif.
La scène de la banque avec la venue de "l’exécuteur" aux tristes desseins, est magistrale et donne vraiment le sentiment que tout cela ferait vraiment une excellente introduction à une grosse production ciné.

Toutefois assez rapidement, le récit s'enlise après que David, dix années plus tard, est réussi à intégrer le groupe des redresseurs, un groupe de rebelles voué à exécuter autant d’épiques qu'ils le peuvent après avoir identifié leurs faiblesses. 
À ce titre chaque Grand épique dispose d'une ou plusieurs compétences, s'attaquer à l'un d'entre eux nécessite avant tout la connaissance de ses forces mais surtout de sa ou de ses faiblesses.
Cela tombe bien David les étudient depuis dix ans et semble d’ailleurs en savoir plus à leur sujet que les expérimentés redresseurs, ce qui est pour le coup assez incohérent ... 

Premier gros point négatif d'ailleurs, le personnage principal n'est malheureusement pas très attachant tant il reprend les codes du jeune adulte, ou vieil ado. Super-intelligent, maladroit en amour, manquant de confiance en lui, mais faisant preuve toujours au bon moment de l'assurance nécessaire pour faire tourner les choses à son avantage, un Percy Jackson en quelque sorte.
Les personnages secondaires sont finalement plus sympathiques bien qu'il faille attendre le dernier tiers du roman et l'action s'intensifier pour que certains d'entre eux sortent de leur gond et livrent un peu plus de leur personnalité, plus complexe qu'il n'y paraît.


L'essentiel du roman verra donc se focaliser notre petit groupe à la recherche de la prétendue faiblesse de Cœur d'acier ainsi que de celle de ses sbires "Brasier", "confluence" et "Maître nuit".
Le récit souffre d'un faux rythme tout du long, l'auteur s'en tire avec des effets de style en fin de chaque chapitre pour maintenir artificiellement le suspens mais çà ne prend qu'à moitié, il finit par s'installer vers la moitié du livre une certaine lassitude qui heureusement ne dure qu'un temps.

À plus d'un titre "Cœur d'acier", que l'on nous promet adapté sous peu au cinéma (cf quatrième de couverture), ressemble plus une adaptation en livre d'un film, que l'inverse.
Bien que le style d’écriture de Brandon Sanderson soit très fluide et très agréable à lire, avec un don pour magnifier les scènes d'action et leur dramaturgie, il manque dans ce roman un vrai background. Alors que nos "héros" évoluent dans un environnement urbain plus qu'original, l'auteur ne réussit pas à nous immerger véritablement dans ce Newcago si bien qu'on a du mal à visualiser à quoi tout cela peut bien ressembler, cela restera un petit regret pour ce premier tome.
Notre groupe évolue la plupart du temps dans les tunnels des bas fonds de la cité et ne se confronte pas aussi souvent qu'on le voudrait au monde extérieur dont on ne voit pratiquement rien.
Cœur d'Acier est un roman plaisant, où l'auteur reprend la thématique super-héroïque pour la requalifier à sa manière tout en ne manquant pas d'y ajouter une réflexion des dérives et les dangers du pouvoir dans nos sociétés actuelles.
À défaut d'être un grand roman, cœur d'acier a toutefois tout ce qu'il faut pour plaire au plus grand nombre avec un scénario léger mais bien ficelé, comportant tout ce qu'il faut pour captiver, fasciner et surprendre le lecteur, tout en lui donnant envie de découvrir la suite...l'essentiel en somme.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brandon Sanderson, Coeur d'Acier

Message par Albéric le Mer 28 Mai - 0:51

En résumé toutes les qualités et tous les défauts d'un Sanderson. Mais surtout de grosses difficultés à renouveler ses techniques d'écritures facilement identifiable après quelques lectures de l'auteur.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum