David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Guillaume Dorison (IZU), Crusades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Guillaume Dorison (IZU), Crusades

Message par Albéric le Lun 25 Mar - 21:53




Résumé :
A l’aube de la 7e croisade, Guillaume de Sonnac, Grand Maître de l’Ordre du Temple, est l’agent du pape. Avec un groupe de choc, le Pugnus Templi, il doit résoudre le mystère des catacombes de la ville de Damiette où les croisés ont trouvé naguère la mort, victimes de créatures démoniaques…

Notre Guillaume de Sonnac réunit donc un redoutable commando pour enquêter sur les diableries qui se déroulent en Égypte, afin d'éviter que les guerriers de la nouvelle croisade qui s'annonce ne succombent aux mêmes sortilèges que leurs prédécesseurs :
- Gauthier de Puységur, aventurier et alchimiste en quête de l’impossible
- Ulric de Syracuse, un guerrier monumental (le Marv de Sin City n’a qu’à bien se tenir !)
- Clothilde d’Anger, garçon manqué qui ne manque ni de charme, ni d’audace, ni de tranchant
- Giancarlo, beau gosse aux plans aussi rusés qu’efficaces
- Robert, mercenaire fort en gueule qui ne se sépare jamais de son arbalète à répétition
- Marc, spadassin aussi couillu que teigneux
Auxquels il est adjoint Jéhu, la Main de Saint-Pierre, exécuteur des basses-œuvres de la papauté.
Des flash-back bien amenés permettent d’en savoir plus sur les personnages principaux en cours de lecture.

Mais attention on touche à tous les genres : historique, fantastique, horreur, sciences, magies…
Une œuvre de science-horror-fantasy ??? On n’en est pas loin.
Haschischins, mages juifs, espions mongols, secrets antiques, soldats sans foi ni loi, ecclésiastiques comploteurs,
Spoiler:
sans parler du vaisseau spatial enterré quelque part dans le Delta du Nil qui se dévoile dans une ambiance à mi-chemin entre Alien et Prédator !

Au-delà du scénario, le dessinateur Zhang Xiaoyu affiche un beau potentiel : belles scènes d’action, 1 ou 2 doubles-pages qui en mettent plein la vue, personnages expressifs, découpage dynamique et cinématographique.
C’est à en regretter que Paul Verhoeven n’ait jamais réalisé son Crusades (inspiration officielle des auteurs).


Par contre la coloration gâche un peu : le making-off en noir et blanc est plus beau que les planches finales.
Zhang Xiaoyu, issu du manga chinois si vous permettez cet oxymore, utilise pas mal de trames qui ne supportent pas un encrage chargé. Si on ajoute des couleurs pastelles un peu pâlottes et quelques effets de flou maladroits cela devient parfois un peu cracra.
Défauts qui disparaissent complètement dans le run que le dessinateur fait sur les Chroniques de Légion : là on monte carrément en puissance avec des soldats napoléoniens qui fuient le Bérézina pour gagner la Transylvanie.



Concernant le dernier tome :
J'ai vu pas mal de critiques négatives, certains ayant trouvé le déroulement totalement flou. Certes :
1) il se passe beaucoup de choses en peu de temps/pages : faut mieux relire ce qui précède pour ne pas être perdu
2) on voit que les auteurs qui ont la trouille que leur série s’arrête prématurément : ils précipitent donc les choses
3) une narration à rebours plus alambiquée que d’habitude : il faut être attentif, sinon c’est foutu !
Ainsi les éléments qui auraient permis d’expliciter certains points et d’étoffer l’ensemble n’ont pas su trouver leur place.

C’est vrai que c’est un peu con d’avoir développé un univers, une ambiance, une équipe de mercenaires charismatique, le tout mis en valeur par de très bons dessins… pour finir l’histoire au pas de course !
Mais à la limite je préfère une série au dénouement précipité à une série qui allonge la sauce, ou pire inachevée !

Une chouette introduction avec Jules César himself en guest-star, une narration à rebours bien sentie pour ménager le suspens et faire la transition avec les cliffhangers à la fin du tome 2, de la baston, des croisés, des assassins, des zombies, des morts en veux-tu en voilà… Bref beaucoup d'action pour un épilogue qui amène une fin science-fictionnesque ouverte avec une pointe d'espoir.

Bref elle m’a bien plu cette 7e Croisade à la sauce Resident Evil !
Hâte de revoir scénaristes et dessinateurs sur d’autres titres…


Et en plus, c'est que c'est ressorti récemment en intégrale ce qui permet de faire des économies (3 tomes = 30€)


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum