David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Thomas Mosdi, Minas Taurus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Thomas Mosdi, Minas Taurus

Message par Marv le Ven 23 Mai - 22:26

Minas Taurus

Scénario : Thomas MOSDI
Dessins  et encrages : David CERQUEIRA
Éditeur : LE LOMBART


Tome 1 : Ordo Ab Chao



"Grèce, Ve siècle av. J-C. 
Lorsqu'il ouvre les yeux en cette froide journée, à moitié nu, Minas ne se souvient de rien, pas même de qui il est. Il sait à l'évidence se battre, mais que fait-il dans cette ville inconnue, au pied d'un temple d'Athéna ? Puis, la mémoire lui revient et le cauchemar commence ! Thomas Mosdi (Xoco, Korrigans, Succubes) et David Cerqueira (L'Évangile selon Satan) nous  ntraînent dans une aventure épique à la croisée des genres, mêlant habilement aventure, mythologie et psychologie."


Ve siècle avant J-C,

En pleine Hiver, un homme est retrouvé inconscient et complètement nu en pleine forêt.
Après avoir été secouru et ramené en ville, il nous apparaît très vite qu'il n'a plus aucun souvenirs de sa vie antérieur, il n'est plus qu'un homme sans nom souffrant de la faim, un homme errant comme un vagabond dans les rues froides de la cité de Myklos .
Le jeune Titos qui se fascine pour cet étranger pour le moins énigmatique, lui propose de partager le gite et un repas dans la demeure de Ourania, sa mère.

Cette dernière est d'abord réticente à l'idée d'héberger un inconnu mais finit par se prendre d'affection pour cet homme lui rappelant cruellement son défunt époux tombé à la guerre.
Les événements à venir vont provoquer la réminiscence des souvenirs de notre ancien hoplite spartiate. Son sombre passé ses révélera à lui sous la forme de flashback cauchemardesque et il prendra conscience que certains souvenirs ne devraient jamais être déterrés !

Ce premier tome de Minas Taurus nous propose une belle entrée en matière pour ce cycle appelé à se conclure en six volumes.
Dans ce premier tome, le scénariste nous dévoile habilement la personnalité d'un héros en pleine quête d'identité et de rédemption, après que son passé lui aura été dévoilé.
Un passé semblable à un reflet dans un miroir brisé qui lui révélera une autre facette de lui-même, le présentant tour à tour comme un impitoyable guerrier, pilleur, violeur et tueur d'enfants.

Pouvons-nous échapper à nos démons intérieurs ?
Sommes-nous programmés à répéter les mêmes erreurs ?
Notre nature profonde est elle encrée dans nos gènes ou dans les événements qui nous ont construits ?
Pouvons-nous réellement changer notre soi intérieur ?

Autant de questions laissées en suspens mais que les prochains tomes ne manqueront sans doute pas d'apporter les réponses.
Minas Taurus est à la fois un beau récit initiatique se déroulant dans la Grèce antique et un conte mythologique qui pourrait bien nous réserver d'exaltant moment épique par la suite.
En effet, au-delà de la personnalité contrastée de notre héros, les flashs back nous laissent percevoir que cet homme est bien plus qu'il n'y paraît...

La qualité de cette BD tient également en partie par la qualité de sa réalisation, les planches de Cerqueira sont à la fois belle et brute à la fois. 
Le choix judicieux d'employer un encrage aux couleurs pastel est du plus bel effet.
Certaines planches sont en tout points somptueuses par le soin apporté aux détails, au choix des couleurs, aux contrastes et jeu d'ombrage, d'autres sont plus épurées pour nous focaliser sur l'énergie du récit qui est non avare en scènes chocs.

Minas Taurus est une agréable surprise et incontestablement une série à suivre de près.



Tome 2 : LES DIEUX SEULS LE SAVENT




Après un premier tome savoureux et plein de promesses, je dois avouer que j'ai été plutôt refroidi par ce second volume . Alors que nous pouvions légitimement nous attendre à ce que cette suite développe le mystère planant sur notre antihéros sans nom et les liens cruels qui le lient aux divinités colériques de l'Olympe, nous assistons assez incrédule au développement d'une intrigue plutôt banale où notre spartiate est enrôlé pour retrouver, morte ou vive, une jeune femme de haute lignée ayant manifestement été kidnappée. 

Manifestement cela traduit la volonté des auteurs à vouloir enchaîner des volumes plus ou moins indépendants les uns des autres, où chaque fois notre guerrier aura l'opportunité de se rapprocher un peu plus de la rédemption...ou de la damnation. 
Il en reste un chapitre au scénario, s'il est bien mené, n'est pas emballant pour autant. Une des grosses déceptions tient aussi sur l'aspect graphique de l’œuvre, alors qu'il s'agit pour autant du même illustrateur que sur le premier tome, les personnages et leurs expressions ne sont vraiment pas réussis ce qui tranche avec les environnements de toute beauté. 

"Les dieux seuls le savent" est donc une BD globalement dispensable, en espérant que le troisième tome "Minotaure" rehausse la série ou l'enterre...affaire à suivre donc.


http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t527-minas-taurus
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum