David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Neil Gaiman, The Last Temptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Neil Gaiman, The Last Temptation

Message par Marv le Ven 23 Mai - 22:04


Neil Gaiman, The Last Temptation
Editions Bulle DOG

"J'emporterai tes doutes, Steven. J'emporterai ta peur. J'emporterai ton ennui, ta douleur.
Tu en veux encore plus ? "


Steven a peur. Peur des histoires de fantômes, peur de grandir... peur tout simplement. Jusqu'au jour où il rencontre un étrange forain et son théâtre du réel. Pour prouver à ses amis qu'il n'est pas un lâche, Steven accepte une invitation pour assister seul au spectacle. Mais rester simple spectateur va rapidement se révéler bien plus difficile qu'il n'y paraît et Steven va découvrir ce que signifie réellement la peur.

The Last Temptation est l'adaptation comics d'un concept album d'Alice Cooper en trois volumes sur lequel Neil Gaiman aura également travaillé.

Associé à Michael Zulli au dessin, dont le style rappelle autant John Romita Jr que James O'barr, Neil Gaiman nous livre à la fois un joli conte gothique se déroulant en pleine période d'halloween, qu'une réflexion moralisante sur les états d'âme d'un jeune américain lambda confronté aux doutes et aux envies de tout jeunes Américains de son âge à l'orée de rentrer dans la vie adulte.


À l'instar du triple album d'Alice cooper, la BD peut s'appréhender comme un bel opéra sombre et cynique, véritable symphonie sinistre nous révélant  un peu plus à chacun de ses actes, une vérité qui condamnera Steven à un choix d'Homme, la raison ou la passion.

Véritable fable revisitant le mythe de Faust, Alice Cooper prête le trait à ce bateleur démoniaque dont les desseins vont bien au-delà de divertir un jeune auditoire.
En acceptant l'invitation, Steven lui a ouvert la porte de ses rêves où celui-ci y exercera une pression permanente et insidieuse, se matérialisant sous la forme de voiles déformant la réalité, amenant progressivement Steven au bord de l'abandon et de la soumission.
Simple mais efficace, The last Temptation est une grande réussite autant par sa forme graphique que par son style et sa structure narrative très théâtrale.

Neil Gaiman nous livre aussi une réflexion sur notre société qui façonne une jeunesse de plus en plus désœuvrée et pessimiste et finalement bien mal préparée à s'engager sur les sentiers de la vie.

Finalement Steven n'est peut être pas n'importe quel jeune américain...

"When power leads man toward arrogance, poetry reminds him of his limitations. When power narrows the area of man’s concern, poetry reminds him the richness and diversity of existence. When power corrupts, poetry cleanses."

John Fitzgerald Kennedy

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t535-critique-de-the-last-temptation-de-neil-gaiman

avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum