David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Jean-David Morvan, Hercule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Jean-David Morvan, Hercule

Message par Sieben le Mar 20 Mai - 23:58


C’est de la tuerie cette série ! Je vais essayer de faire court parce que sinon je risque de trop rentrer dans les détails et de révéler des éléments importants du scénario.

Hercule est un space-péplum qui retranscrit la mythologie d’Héraclès et ses 12 travaux qu’il doit accomplir pour le compte d’Héra afin de se racheter du meurtre de sa famille, le tout dans un décor de science-fiction futuriste. Et c’est ici que l’histoire débute, rien de compliqué à comprendre donc. C’est accessible pour n’importe qui, on a tous eu droit au collège à des cours de mythologie grecque il me semble. Et s’il n’en reste plus grand-chose, avec Hercule on a une très bonne raison de s’y replonger.

Alors c’est vrai que c’est assez bourrin de prime abord mais c’est justement ce côté ultra violent qui rend le récit jouissif. Mais là où Jean-David Morvan est très fort c’est qu’il parvient à allier action à la testostérone avec un récit très intelligent pas prise de tête. Et oui, il faut connaître son sujet sur le bout des doigts pour parvenir à un tel tour de force. Valérie Mangin s’est déjà essayé à se genre. Cependant, que ce soit dans Le Fléaux des Dieux ou Le Dernier Troyen où on avait un scénario pompeux, lent, et vachement prétentieux ; Hercule parvient à mélanger pure divertissement couillu avec un scénario fluide, cohérent. Je crève d’envie de rentrer dans le méga spoiler mais je préfère laisser les amateurs découvrir par eux-mêmes cette alliance surprenante et pourtant casse-gueule entre science-fiction et mythologie grecque.

Je suis tombé sous le charme du dessin de Looki, un nom à retenir. Ainsi que le coloriage d’Olivier Thill qu’il faudrait créditer sur la fiche tant son travail me semble remarquable. Les couleurs sont clairs, hyper variées, modernes. Et pour en revenir au dessin, l’encrage est net et propre, c’est tout ce que j’aime. Quant à la recherche graphique, mes aïeux, mais quel travail ! Ça fourmille de détails apportés aux costumes (avec les blasons à tête de mort, ornements…), les seconds plans ne sont pas en reste, Eurysthée et ses jambes cybernétiques de bouc qui lui donne littéralement une apparence de satyre, dans le T2 ont découvre le casque qu’Hercule se fabrique à partir de la carcasse du Lion de Némée (qui est un mécha, une machine) et graphiquement ça tue son chien ! Looki est un artiste génial avec une sacrée imagination et qui aime visiblement en mettre plein la vue aux lecteurs. Je reprocherai juste le côté douchebag d’Hercule avec ses tattoos ridicules, j’aurai préféré garder l’aspect Dwayne Johnson mais sans les tatouages.

J’espère néanmoins que la série ne va pas se diriger vers une publication 1 mission = 1 album, sinon, on est parti pour une série à rallonge de 12 ou 13 albums. J’attends qu’après quelques tomes fidèles au mythe, la série se démarque de celui-ci pour aller droit à l’essentiel vers une confrontation avec les axiomatikos (les dieux) parce qu’un album sur les écuries d’Augias ne me brancherai pas des masses.

avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mer 21 Mai - 22:47

Merci pour les ressentis.
Entre space-op et cyberpunk, elle est assez cool cette relecture des 12 Travaux d'Hercule... Espérons que la série ira au bout de son projet initial !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Sieben le Jeu 22 Mai - 0:59

Je l'espère sincèrement. Avec Soleil Prod, seuls les rentrées d'argent comptent. Mais j'ai bon espoir puisque le tome 3 sortira à la fin de l'année. Le positif chez Soleil c'est qu'ils donnent leur chance à plein de jeunes artistes qui veulent faire leurs preuves, ils tentent pas mal de paris.
Le problème c'est que si le T1 ne se vend pas ou difficilement, direct ils abandonnent le projet. Ce que les autres éditeurs font beaucoup moins. Eux s'engagent sur un projet, sur plusieurs albums, ils font confiance aux auteurs.
Avec Soleil, ça passe où ça casse.
Mais avec 3 albums, ça veut dire que la série Hercule se porte bien financièrement.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Marv le Ven 23 Mai - 22:50

Cette série me tente assez bien pour le coup.

Tome II
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Ven 23 Déc - 19:12

le tome 3 en début d'année prochaine les gars...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Sieben le Mar 27 Déc - 22:16

J'ignorais que vous aviez lu cette série ? Cela vous-a-t-il plu ? Moi j'adhère à fond au concept et je lève les yeux chaque fois que je lis une critique incendiaire dessus (souvent beaucoup d'apriori parce que c'est Soleil et parce que c'est de la SF "bourrin")...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mar 27 Déc - 22:31

Sieben a écrit:J'ignorais que vous aviez lu cette série ? Cela vous-a-t-il plu ? Moi j'adhère à fond au concept et je lève les yeux chaque fois que je lis une critique incendiaire dessus (souvent beaucoup d'apriori parce que c'est Soleil et parce que c'est de la SF "bourrin")...
j'ai bien aimé : c'est plein de bonnes idées, mais pour bien exploiter l'univers NSO il va falloir plus de tomes... Là, en l'état je reste une peu sur ma faim car j'adore la SF, l'Antiquité et la mythologie !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mer 18 Jan - 22:36


Le projet d’adapter la mythologie grecque à la Science-Fiction est super kiffant, et après Ulysse 31 et Les Chroniques de l’Antiquité Galactique, c’est Jean-David Morvan adepte de la SF en bande dessinée à laquelle il a offert la saga Sillage s’attaque ici aux 12 Travaux d’Hercule ! Autant aller à l’essentiel, les dessinateurs Looky et Olivier Thill nous offrent un space peplum de toute beauté (ce qui interroge sur la formation des dessinateurs quand des autodidactes arrivent à un tel niveau de qualité alors que leurs collègues diplômés y parviennent peu souvent, voire jamais pour certains qui livrent régulièrement des prestations bien moyennes). L’univers mélange space opera, cyberpunk et dysptopie donc se retrouve entre Warhammer 40000 et La Caste des Métabarons, entre les séries 2000 A.D. et les séries Métal Hurlant, et rien que pour cela la série vaut la peine qu’on s’y attarde… Les Axiomatikos qui disposent du monopole des technologies de pointes dirigent d’une main de fer une humanité qui a largement colonisé les étoiles. Pour les bidasses ou les superbidasses, le voyage vers le mur galactique qui marque la séparation entre l’espace connu et l’espace inconnu est un aller simple car ils n’en reviendront jamais pour que personne ne sache qu’en fait l’humanité est en guerre totale avec les 2500 espèces aliens recensées (on reprend ici une thématiques de la SF moderne : si l’humanité rencontre une civilisation extraterrestre, ou elle l’exploitera ou elle craindra d’elle exploiter par elle… ne remercions IRL ces saloperie de mentalités colonialistes et impérialistes). Mais les Axiomatikos craignent-ils davantage la déstabilisation du modèle capitaliste qui soutient l’économie de guerre, ou qu’on apprenne qu’ils ont recouru à tellement d’hybridation avec des gènes aliens pour allonger leur santé et leur longévité qu’ils ne sont plus vraiment humains ?
Et cet univers sombre et désespéré qui ne connaît que la dictature et la guerre, nous le découvrons en suivant les aventures d’un antihéros maudit, bâtard d’un axiomatikos et d’une sklave, célèbre pour tous les exploits qu’il a déjà accomplis… Pour ne rien gâcher, il ressemble pas mal au Sven Tveskoeg du Cycle des Aux’ de David Gunn alias Jon Courtenay Grimwood, du coup quand on lit les dialogues qui alterne classe, basdassité et coolitude on a l’impression d’entendre Vin Diesel ! ^^

Malheureusement la narration trop rapide n’est pas complètement aboutie, or plus le projet est ambitieux et plus les imperfections sont dommageables : c’est avare d’explications, du coup on se retrouve avec un univers dystopique fascinant mais qui se dévoile trop peu, des personnages badass et grimdark qui se dévoilent trop, et une intrigue complexe qui se dévoile trop peu… Pourquoi Héra manipule-t-elle Hercule ? Pour le tuer, pour l’humilier, pour réaliser ses objectifs à travers lui ou pour toucher quelqu’un d’autre à travers lui… Zeus et Athéna restent dans le flou, et Iolaus et Ulysse ne sont guère plus loquaces…
Les transitions entre les albums et les travaux sont également abrupts, du coup j’ai la curieuse impression de survoler l’ensemble, voire qu’il manque des trucs même si je devine que les révélations viendront ultérieurement (puisqu’à chaque étape Héra fait avancer ses plans, et qu’à chaque étape Hercule récolte des informations qui permettront d’échapper à sa malédiction). Je crains finalement qu’on touche du doigt les limitations du sacro-saint modèle franco-belge : le format 48 pages est désormais beaucoup trop étriqué pour les récits qui sont développés, et là on sent carrément qu’avec au moins 60 pages par album pour fignoler l’univers, les personnages et l’histoire on tiendrait un hit à coup sûr !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Sieben le Ven 20 Jan - 17:35

Albéric a écrit:Pour ne rien gâcher, il ressemble pas mal au Sven Tveskoeg du Cycle des Aux’ de David Gunn alias Jon Courtenay Grimwood, du coup quand on lit les dialogues qui alterne classe, basdassité et coolitude on a l’impression d’entendre Vin Diesel ! ^^

Pour moi Vin Diesel est plus un symbole de beaufitude, mais c'est une question de point de vue... C'est une des rares choses sur lesquelles j'ai tiqué: le côté gros douchebag du personnage.

Albéric a écrit:du coup j’ai la curieuse impression de survoler l’ensemble, voire qu’il manque des trucs même si je devine que les révélations viendront ultérieurement (puisqu’à chaque étape Héra fait avancer ses plans, et qu’à chaque étape Hercule récolte des informations qui permettront d’échapper à sa malédiction).

Et l'attente est hyper longue entre chaque album. Cela irait sans doute plus vite si Looky ne se dispersait pas sur d'autres séries... J'espère qu'il n'y aura pas 13 albums, sinon on en aura pour 40 ans.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Ven 20 Jan - 18:46

@ Sieben ?
un bidasse beauf, c'est raccord non ? ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mer 1 Fév - 19:25


Ce tome 1, intitulé Le Sang de Némée, démarre pied au plancher : nous découvrons un antihéros blasé de sa propre légende bâtie dans une sale guerre de l’ombre dont il a été le champion… qui se retrouvé envoûté pour tuer les siens contre son gré et être de nouveau l’esclave des Olympiens. Pour expier l’Oracle l’envoie chez Eurysthée sur la planète Argolide, qui sous les ordres d’Héra l’envoie lui-même sur la planète Némée mettre fin aux mystérieux massacres qui y sont perpétrés… En suivant les mêmes indices le super bidasse et la police parviennent aux mêmes conclusions, mais notre antihéros à la force surhumaine est le seul à pouvoir affronter le fauve mécanique au blindage invulnérable et son maître extraterrestre prêt à tout pour SPOILER…


Dernière édition par Albéric le Mer 1 Fév - 19:28, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mer 1 Fév - 19:27


Dans ce tome 2, intitulé Les Geôles d'Herne, Hercule se montre odieux avec Eurysthée et irrévérencieux avec Héra, mais il n'a pourtant pas d'autre choix que obéir aux ordres pour garder espoir que les Olympiens mettront leurs technologies à sa disposition pour ressusciter la famille qu'ils l'ont obligé à lui-même massacrer… C'est ainsi qu'il est envoyé avec Iolaus mettre fin à la révolte carcérale initiée par les détenus dénommés I-DR et K-VRI… Sauf qu'il s'agit d'un bagne d'un genre bien particulier, puisqu'y sont incarcérés les cobayes militaires jugés trop dangereux pour être envoyés au front mais également trop précieux pour être mis au rebut… Je vous laisse la surprise de la découverte des tripatouillages génétiques effectués entre aliens et super-soldats… ^^
Un tome âpre et violent, dans la lignée des comics de super-héros dits sombres : I-DR est un terroriste anarchiste en guerre contre l'Olympe reprenant pas mal des discours du Bane d"u film The Dark Knight Ri"ses de Christopher Nolan, sauf qu'ici Hercule n'est pas un super milliardaire qui sauve la bourse de Gotham mais un super bidasse bas du front en mode search & destroy ! ^^
J'ai bien aimé aussi la camaraderie miliaire entre Hercule, section d'assaut à lui tout-seul, et Iolaus, chargé de la section nettoyage qui passe après ses carnages (d'autant plus qu'avec les nouvelles armes réalisées avec la dépouille du Lion de Némée celui-ci s'en donne à cœur joie, notamment avec une cyberarmure qui fonctionne peu ou peu comme l'armure de Guts dans Berserk ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Albéric le Mer 1 Fév - 19:29


Dans ce tome 3, intitulé Les Défenses d'Erymanthe, Hercule est envoyée sur la frontière neutraliser d'ingénieux assassins dézingueurs de généraux …. Comme Héra et Athéna ne lui livrent aucune information viable, c'est son ancien camarade de guerre Ulysse qui lui révèle que les victimes ont toutes obtenue leur grade de général après une mystérieuse opération top-secrète menée au-delà des frontières des lignes ennemies…
Un tome plus grimdark que jamais avec des queutards, des pédérastes, des adeptes de transsexuels ou de dominatrices… Car c'est en effet dans les bordels situés entre la ligne de front et la muraille qui empêche soldats et vétérans de revenir dans l'espace humain qu'Hercule cours derrière une terroriste blonde dotée de technologies interdites…
Spoiler:
c'est bien joué d'avoir transformé la biche aux pieds d'airain en alien métamorphe en quête de vengeance, et la course en traque, le tout dans une ambiance cyberpunk qu'on aurait pu retrouver dans un comic 2000 A.D.
Par contre quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi ce tome qui modernise l'épisode de la biche de Cérynie s'intitule Les Défenses d'Erymanthe ? Sinon le cliffhanger est tellement énorme que niveau build up et scénario les auteurs vont fatalement devoir abattre leurs cartes dans le tome suivant !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jean-David Morvan, Hercule

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum