David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Robert E. Howard, Conan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Ven 14 Nov - 21:28

Je vais faire une pause maintenant que j'ai terminé Conan le guerrier. En fait si je devais reprendre ces aventures de Conan, il y a de grandes chances que je me mette aux intégrales signés Patrice Louinet dans l'intégrale des éditions Bragelonne. Je regardais un peu sur la toile et il n'est pas tendre avec les traductions de Lyon Sprague de Camp. Il publie même en ligne des correspondances de ce dernier:
http://robert-e-howard.fr/Pages/Actualite.php?ID_Actualite=2285

On peut dire que Howard était un auteur un peu bordélique et quand j'apprends que ses textes originaux étaient bidouillés avant publication dans Weird Tales, puis qu'ensuite ceux qui s'occupaient des traductions françaises réutilisaient les textes de Weird Tales et les trafiquaient encore plus... Pire selon Louinet ces traducteurs ni connaissaient souvent rien en Fantasy et dans une nouvelle Howard évoquerait les "dieux anciens", chers à Lovecraft et qui ont été traduit par "les aïeux".
Cela me donne très envie de me plonger dans les textes de Bragelonne.

En tout cas petit à petit j'ai adoré et me suis pris de sympathie pour le géant Cimmérien. Même si ça reste très bourrin dans la narration, ne nous leurrons pas, Conan lui n'est pas du tout ce personnage dont on ne décrit que la première facette. Sous le barbare superstitieux il y a un être avec un regard détaché, nihiliste comme ça été dit, une certaine sensibilité. Et puis surtout un guerrier intelligent, qui parle plusieurs langue, fin stratège, voyageur... loin d'être le yéti armé d'une masse qui aime frapper cogner comment il a souvent été caricaturé. Et un bon vivant ! Boire, bouffer, baiser, telle est sa philosophie de vie.

J'ai vraiment compris pourquoi on l'associe à David Gemmell. Surtout à travers sa plume: facile, fluide et diablement entraînante.
J'ai lu dans la préface du tome 1 J'ai Lu que grosso modo si l'on cherche un message philosophique, des réflexions sur la nature humaine tout ça... on ne trouverait rien de tout ça dans Conan. Evidemment je ne suis pas d'accord pour les raisons que j'ai évoqué plus haut. Il y a des idées derrière le tabassage d'hyborien.

Mes nouvelles favorites (y en a d'autres mais celle se sont mes préférées):
1 - La Reine de la côte noire
2 - Une sorcière viendra au monde !
3 - Les clous rouge
4 - La cité des crânes
5 - Au-delà de la rivière noire
6 - La tour de l'éléphant (est-ce ici qu'il parle des grands anciens ?)
7 - Le château de la terreur
8 - Le repaire du ver des glaces

Ça était dis plus haut mais effectivement s'il y a bien un phrase qui résume la pensée d'Howard c'est le dernier paragraphe de la rivière noire:


La barbarie est l'état naturel de l'espèce humaine, dit l'homme de la frontière en regardant toujours sombrement le Cimmérien. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte d'une fantaisie de la vie. Et la barbarie finit toujours par triompher.

Il y a aussi celle-ci qui me fait bien rire:

Les hommes civilisés sont plus discourtois que les sauvages, car ils savent qu'ils peuvent se montrer impolis sans se faire automatiquement fendre le crâne.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Ven 14 Nov - 21:38

Par contre une chose m'interroge. Le tome 8 J'ai Lu, Conan le Conquérant est un roman non ? Le seul d'Howard sur Conan. Il n'est pas repris dans l'intégrale Bragelonne ?
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Ven 14 Nov - 21:53

Sieben a écrit:Par contre une chose m'interroge. Le tome 8 J'ai Lu, Conan le Conquérant est un roman non ? Le seul d'Howard sur Conan. Il n'est pas repris dans l'intégrale Bragelonne ?
Conan le conquérant, c'est grosso modo L'Heure du dragon qui est repris dans la 2e intégrale Bragelonne. Pour tout le reste, je répondrai demain si vous le voulez bien... ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Sam 15 Nov - 13:50

Tu oses mettre des pastiches de carter et Sprague de camp dans ton top 10?


Préférer "la cité des cranes" à "Au delà de la rivière noire" faut le vouloir! Je n'ai aucun souvenir de cette nouvelle (que j'ai lu au moins 2 fois).

Faut que je choppe "Conan le cimmérien" d'ailleurs, c'est le seul que je n'ai pas lu.

Mais content que Conan te plaise!
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Sam 15 Nov - 16:00

Dark schneider a écrit:Tu oses mettre des pastiches de carter et Sprague de camp dans ton top 10?

   

Question d'ambiance. Mais après vérification, c'est la seule où j'avais un doute, ce n'est pas la cité des crânes dont je voulais parler si ça peut te rassurer mais La Chambre des Morts qui doit être juste avant.
Cela dit La Cité des crânes c'était pas mal avec le dieu vert et Juma... Le Château de la terreur pose son ambiance survival horror. Et La fille du géant du gel est très bonne mais elle m'a fait une impression "Thorgal", ambiance viking (ou bien est-ce Thorgal qui fait du Conan ?...).
Dans Le repaire du ver des glaces il y a une fille qui se fait bouffer. Cool !

Après, c'est clair, les nouvelles exclusivement howardiennes sont les meilleures, et de loin.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Sam 15 Nov - 17:29

Sieben a écrit:[Et La fille du géant du gel est très bonne mais elle m'a fait une impression "Thorgal", ambiance viking (ou bien est-ce Thorgal qui fait du Conan ?...).

Ca fait effectivement beaucoup penser à la première histoire de Thorgal. Cela ne m'étonnerait pas du tout que Van Hamme s'en soit inspiré. Après c'est peut-être inspiré d'une légende nordique que je ne connais pas.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Dim 16 Nov - 16:31

Dark schneider a écrit:
Sieben a écrit:[Et La fille du géant du gel est très bonne mais elle m'a fait une impression "Thorgal", ambiance viking (ou bien est-ce Thorgal qui fait du Conan ?...).

Ca fait effectivement beaucoup penser à la première histoire de Thorgal. Cela ne m'étonnerait pas du tout que Van Hamme s'en soit inspiré. Après c'est peut-être inspiré d'une légende nordique que je ne connais pas.
tout pareil... ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Dim 16 Nov - 16:38

Sieben a écrit:Le Château de la terreur pose son ambiance survival horror
Et ce n'est qu'un début car l'auteur texan excelle dans ce genre. En cela, il est d'une profonde modernité et pas mal d'auteurs ou de cinéastes modernes ont pioché dans ses idées (comme Francis Paul Wilson ou Neill Marshall).
Après je souscrit à tout ce que tu as écrit. Notamment sur le fait que c'est bien moins bourrin que les bobos anti-fantasy ou fantasy-traîtres le crient sur tout le toits. Dans les récits les plus travaillés il y a pas mal de psychologie voire de philosophie. Mais bon, on en a déjà parlé : tant qu'un livre n'est pas étiqueté "intellectuel" par les commissaires littéraires, certains se font un malin plaisir à ignorer la profondeur de tel ou tel production. Bande de cons ! ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Dim 4 Jan - 14:59

Elle est tellement bien que la partage cette critique :

Relax67 de babelio a écrit:De Conan je connaissais le film avec Schwarzy et les BD comics publiées sous licence Marvel illustrées par John Buscema ou Barry Smith. Je savais bien entendu que tout cela découlait des romans de Howard mais quelque chose me freinait à l’idée de les entreprendre. Je craignais plus ou moins d’avoir affaire à du superficiel fracassage de crâne, manquant de complexité. Mais à force de lire les opinions dithyrambiques aux quatre points cardinaux je me suis demandé si je n’avais pas fait une erreur…
Ah ben ouais, c’était une GROSSE erreur.

Howard a créé avec Conan un monde sauvage d’où la civilisation n’est pas totalement absente. A travers les aventures de cet homme à la bougeotte incoercible que rien n’intéresse en dehors de l’instant présent, de cette allégorie de l’expression « carpe diem », qui prend chaque émotion qu’il ressent à bras le corps comme un romantique du 19ème siècle, on découvre ce monde qui est une version déformée du nôtre ; une carte, malheureusement absente du recueil mais dont on pourra trouver des exemples sur le Net, le prouve aisément. Même sans cela les noms des pays sont évocateurs : Asgard, Terres Pictes, Aquilonie, Iranistan, Afghulistan, Kithaï… cela situe immédiatement. Conan les parcourt, un jour voleur, le lendemain chef de tribu, puis pirate, puis capitaine d’armée. Et partout il se heurte à des hommes ambitieux et surtout à des forces anciennes, des Dieux oubliés et maléfiques, des sorcières régnant sur des villes perdues dans des jungles insondables, des démons convoqués pour dévorer le faible, tout un panel cosmico-magique qui n’a rien à envier au bestiaire de Lovecraft.
La différence avec Lovecraft est que Conan n’a pas peur, ou domine sa peur et affronte ces créatures avec courage et surtout colère. Jamais il ne se sent leur inférieur. Les titans en rigolent au début, avant que leur sourire ne reste éternellement figé sur leur visage, sculpté par l’épée du sauvage humain qu’ils méprisaient.

L’introduction du recueil parle de la puissance évocatrice des mots de Howard. Ce n’est pas une vaine phrase. Les images se forment d’elles-mêmes, riches, claires, colorées, puissantes. Il y a longtemps que visualiser les scènes lues ne m’avait paru si aisé.
Enfin, j’enfoncerai une porte ouverte en remarquant l’incroyable filiation que Conan a générée en fantasy. Quel auteur postérieur ne s’en est pas inspiré à un degré ou un autre ? En lisant, j’ai pensé à Moorcock (Elric : la sorcière dormante), à Eddings (la Belgariade) mais aussi à Van Hamme et son Thorgal qui comme Conan parcourt un monde dont on reconnaît les traits bien qu’il soit différent du nôtre.

J’ai bien fait de passer outre mes préjugés. Je me replongerais bien dans les comics de Conan du coup.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Mer 14 Jan - 19:36

MAGIQUE : je voyage à l'âge hyborien !


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Derfel le Mer 14 Jan - 23:55

Albéric a écrit:
MAGIQUE : je voyage à l'âge hyborien !
Ça rappelle de bons souvenirs.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Sam 17 Jan - 13:19

C'est ce genre de zik qu'on veut entendre en matant un film SFF. Stop aux grattes de death métaleux bourrins (pourtant je suis très branché musique metal).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Sam 17 Jan - 13:48

Le pied c'est à 2''36 et le pont où le rythme s'accélère.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Sam 17 Jan - 14:00

Sieben a écrit:C'est ce genre de zik qu'on veut entendre en matant un film SFF. Stop aux grattes de death métaleux bourrins (pourtant je suis très branché musique metal).
en plus depuis quelques années, les partitions de Poledouris sont reprises par plein de supers orchestres

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Jeu 5 Oct - 19:50

bientôt chez vos dealers habituels :


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Jeu 5 Oct - 23:35

Est-ce une réédition de l'intégrale 1 ? Je crois me souvenir que l'intégrale 1 en relié (couverture rigide) possède des illustrations à l'intérieur. S'il s'agit du même livre réédité avec juste une nouvelle jaquette cela pourrait m'intéresser.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum