David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Robert E. Howard, Conan

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Robert E. Howard, Conan

Message par Marv le Lun 19 Mai - 13:28

Conan le Cimmérien


« Sache, ô Prince, qu’entre l’époque qui vit l’engloutissement de l’Atlantide et des villes étincelantes… il y eut un Âge insoupçonné, au cours duquel des royaumes resplendissants s’étalaient à la surface du globe… Mais le plus illustre des royaumes de ce monde était l’Aquilonie, dont la suprématie était incontestée dans l’Occident rêveur. C’est en cette contrée que vint Conan, le Cimmérien – cheveux noirs, regard sombre, épée au poing, un voleur, un pillard, un tueur, aux accès de mélancolie tout aussi démesurés que ses joies – pour fouler de ses sandales les trônes constellés de joyaux de la Terre. »

C’est le premier de trois volumes qui rassemblent l’intégralité des aventures de Conan, présentées dans l’ordre de leur rédaction, restituées dans leur version authentique à partir des manuscrits originaux, avec des traductions nouvelles ou entièrement révisées.
Elles s’accompagnent de nombreux inédits, ainsi que d’articles et de notes sur l’œuvre de Robert E. Howard et l’univers de Conan par Patrice Louinet, qui en est l’un des plus éminents spécialistes internationaux.

L'Heure du Dragon


L’écuyer accourut à son aide, mais Conan l’écarta d’un geste brusque.
— Donne-moi cet arc ! dit-il en grinçant des dents, montrant un puissant arc et un carquois qui étaient suspendus à un mat de la tente.
— Mais, majesté ! s’écria l’écuyer en proie au plus grand désarroi. La bataille est perdue ! Il sied à un roi de se rendre avec la dignité que l’on attend d’une personne de sang royal !
— Je n’ai pas de sang royal ! grogna Conan. Je suis un barbare et le fils d’un forgeron !



C’est le deuxième de trois volumes qui rassemblent l’intégralité des aventures de Conan, présentées dans l’ordre de leur rédaction, restituées dans leur version authentique à partir des manuscrits originaux, avec des traductions nouvelles ou entièrement révisées.


Les Clous Rouges


– Mon oncle était à Venarium lorsque les Cimmériens ont déferlé sur les remparts. Les barbares ont surgi sans prévenir des collines en une horde sauvage et ont pris Venarium d’assaut avec une telle furie que personne n’aurait pu leur résister. Hommes, femmes et enfants furent massacrés. Venarium fut réduite à un tas de ruines carbonisées, ce qu’elle est encore de nos jours. Les Aquiloniens furent repoussés de l’autre côté des Marches et depuis ils n’ont plus jamais cherché à coloniser la Cimmérie. Mais tu parles de Venarium sur un ton familier. Tu y étais peut-être ?
– J’y étais, grogna l’autre. Je faisais partie de la horde qui à déferlé sur les murailles. Je n’avais pas encore vu quinze hivers, mais déjà on répétait mon nom autour des feux de camp lors des conseils.
– Mais alors, tu es – toi aussi – un barbare ! s’exclama-t-il involontairement.
L’autre acquiesça, sans en prendre ombrage.
– Je suis Conan, un Cimmérien.


Voici le dernier des trois volumes qui rassemblent l’intégralité des aventures de Conan, présentées dans l’ordre de leur rédaction, restituées dans leur version authentique à partir des manuscrits originaux et dans de nouvelles traductions.
Elles s’accompagnent de nombreux inédits, ainsi que d’articles et de notes sur l’œuvre de Robert E. Howard et l’univers de Conan par Patrice Louinet, qui en est l’un des plus éminents spécialistes internationaux. Un ouvrage exceptionnel superbement illustré par Greg Manchess.


Dernière édition par Marv le Mar 1 Nov - 0:55, édité 1 fois
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Au-delà de la rivière Noire / Beyond the black River de Robe

Message par Marv le Lun 19 Mai - 13:33

Au-delà de la rivière Noire / Beyond the black River
de Robert E. Howard


"La barbarie est l'état naturel de l'humanité. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher."


Si l'on devait ne retenir qu'un seul récit de Conan rendant justice à la fois au talent de Robert E. Howard, qu'à son personnage emblématique, c'est bien au-delà de la rivière noire.
En premier lieu par son intensité et sa densité scénaristique, le récit commence par la rencontre des deux personnages qui demeureront tout au long au coeur de l'intrigue, le jeune paysan Aquilonien Balthus sauvé in extremis d'une bande de pictes par Conan qui suivait leur piste depuis quelque temps déjà.

En ce temps-là, le cimmérien louait son épée en tant que mercenaire attaché à la défense du fort Tuscelan, le dernier avant-poste aquilonien basé à la frontière des sombres forêts pictes, le dernier rempart entre la civilisation et la barbarie.
Le récit prend la forme d'une mission suicide dans un premier temps, Conan accompagné de Balthus et des dix meilleurs guerriers aquiloniens au service du gouverneur Valannus, tente une infiltration en terres pictes afin d'exécuter le sorcier Zogar Sag avant qu'il ne réussisse à unir les clans et engager une invasion sanglante afin de reprendre leur ancienne terre et massacrer les colons.
Assez rapidement, et dans une montée graduelle de l'horreur et de la sauvagerie la plus totale, Conan et Balthus vont être engagés dans l'un des plus anxiogènes survival horreur de la littérature fantasy, avec un seul et dernier objectif réalisable, donné l'alerte et sauver tout ce qui peut l'être encore.


Au-delà de la rivière noire est un récit admirablement bien écrit, au style moderne et intemporel, où l'auteur sort des sentiers battus de ses précédents récits autour du personnage, pour livrer un récit épique, fort et poignant tout en véhiculant des idées fortes sur sa conception de la civilisation.
Conan nous y apparaît plus philanthrope que dans les précédents textes, plus surnaturel tel la figure d'un ancien héros celtique, et de ce fait moins accessible car au dessus du commun des mortels, ce qui place tout naturellement le jeune colon au premier plan, l'auteur lui consacrera notamment une fin à la Gemmell en toute fin de récit.

Au-delà de la rivière noire c'est aussi et surtout cette ambiance très particulière, à la fois sombre et brumeuse dans un premier temps, et feu et sang dans un chapitre final particulièrement hystérique.
C'est à mon avis le plus beau et le plus passionnant récit de l'auteur sur le personnage, un récit que je place pratiquement au même niveau que "les rois de la nuit" (Bran Mak Morn) du même auteur.

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t590-au-dela-de-la-riviere-noire-beyond-the-black-river-de-robert-e-howard
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 13:49

MEGALOCK a écrit:Si l'on devait ne retenir qu'un seul récit de Conan rendant justice à la fois au talent de Robert E. Howard, qu'à son personnage emblématique, c'est bien au-delà de la rivière noire.
Mon coeur balance avec Les Clous rouges hein !
Plus j'y pense, plus je me dis qu'Au-delà de rivière noire, c'est un western avec des épées ! Je surkiffe !
La grande force du récit, c'est que Conan n'en est pas véritablement le héros, car tout nous est conté par le POV du jeune pionnier qui niveau courage et héroïsme va se hisser jusqu'à Conan, quitte à y perdre la vie bravement... Magistral, et pourtant écrit en 1935 aux âges premiers de la Fantasy...



Dernière édition par Albéric le Lun 19 Mai - 13:57, édité 2 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Marv le Lun 19 Mai - 13:55

C'est pas faut lol 

pictes = apaches
aquilonien = tuniques bleues
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 13:58

MEGALOCK a écrit:C'est pas faut lol 

pictes = apaches
aquilonien = tuniques bleues
Malgré de nombreux tropismes, l'auteur s'est toujours inspiré en premier lieu de son Texas natal. Plutôt que de nous faire du medfan ni médiéval, ni fantastique, d'autres auteurs américains auraient du suivre son exemple.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Lun 19 Mai - 16:28

Patrice Louinet le dit assez clairement il me semble dans la postface du livre : il s'agirait d'une nouvelle inspirée des guerres indiennes.

Comme beaucoup, c'est un de mes récits préférés de Conan, peut-être pas mon préféré car Conan y est un peu trop secondaire, mais quand même : ça tue !

Sinon je garde un grand souvenir aussi du récit achevé par Sprague de Camp qui est parallèle à cette histoire : un récit à la première personne d'un colon aquilonien. Le fragment inachevé d'Howard est inclus à la fin du troisième tome. N'en déplaise à Louinet, mais dans mes souvenirs De Camp s'en était bien sorti.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 16:47

Dark schneider a écrit:Sinon je garde un grand souvenir aussi du récit achevé par Sprague de Camp qui est parallèle à cette histoire : un récit à la première personne d'un colon aquilonien. Le fragment inachevé d'Howard est inclus à la fin du troisième tome. N'en déplaise à Louinet, mais dans mes souvenirs De Camp s'en était bien sorti.
Les réécritures de Sprague de Camp restent plaisantes malgré les immense libertés qu'il a pris avec l'héritage howardien. Je crois même qu'il a amélioré 1 ou 2 récits.
La grosse trahison, c'est quand même d'avoir phagocyté toute les bibliographie d'Howard pour travestir des récits historiques ou fantastiques en aventures de Conan... Du coup durant des décennies on a cru qu'Howard n'avait écrit que Conan !
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Lun 19 Mai - 17:00

Il n'y a que deux ou trois nouvelles qui ont été transformées en récit de Conan. Mais oui c'est une trahison ça c'est clair, vraiment n'importe quoi.

Même s'il a fait ça pour l'appât du gain, le fait de mettre en nouvelle de simple synopsis ou terminer des récits inachevés je trouve ça plutôt sympa.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 17:17

Dark schneider a écrit:Il n'y a que deux ou trois nouvelles qui ont été transformées en récit de Conan. Mais oui c'est une trahison ça c'est clair, vraiment n'importe quoi.

Même s'il a fait ça pour l'appât du gain, le fait de mettre en nouvelle de simple synopsis ou terminer des récits inachevés je trouve ça plutôt sympa.
Plus du 1/3 des nouvelles écrites pour Conan par Howard appartiennent aujourd'hui au domaine public. Pour les autres, Sprague de Camp entre autres à mis le grappin dessus.

2 ou 3, t'es sûr à 100% ? Déjà de mémoire Des Éperviers sur Shem, La Route des Aigles, Le Kriss...
Howard a écrit 27 nouvelles sur Conan.
Sprague de Camp en a sorti presque 50 !
Elles doivent bien sortir de qque part ?
(peut-être aussi que je confonds avec Marvel qui a recyclé tout El Borak en Conan, tout Kull en Conan, tout Dark Agnès en Red Sonya...)
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Lun 19 Mai - 22:43

Non il n'y' a que les trois que tu cites. Sinon ce n'est pas 27 mais 16 ou 17 nouvelles par howard, plus les inachevés. Sprague a aussi inclus des nouvelles de son propre cru "notamment la chose dans les cryptes", repris dans le film de Milius. Sans même parler de tout ce qu'il a sortis après mettant en scène un Conan Roi et son fils Conn. J'en ai lus pas mal d'ailleurs, il y'a Conan Le Vengeur écrit dans les années 50 par un auteur suédois sous la houlette de De Camp et Carter, qui est pas mal car l'on voit Conan voyager jusqu'au Khitai. Les autres récits sont moyens : c'est divertissant, ça se lit vite, mais ce n'est vraiment plus du tout du niveau d'Howard : trop linéaire, sans surprise...
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 23:01

Dark schneider a écrit:Non il n'y' a que les trois que tu cites. Sinon ce n'est pas 27 mais 16 ou 17 nouvelles par howard, plus les inachevés.
J'ai du confondre avec les comics Marvel, puisque que Sprague de Camp était cité au scénario ayant réussi à associer son nom à celui du maître.
Mais j'ai bien recompté :
http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_E._Howard_bibliography
21 nouvelles complètes (dont 1 reconvertie en Black Vulmea qui redeviendra Conan sous la plume de Sprague de Camp), 1 poème et 5 récits inachevés.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Jeu 30 Oct - 20:19

Question.

Je commence à lire Conan, les versions en poche chez J'ai Lu de Lyon Sprague de Camp. Je lirai bien les intégrales de Bragelonne dont j'ai compris qu'elles étaient les plus fidèles à Howard, mais je fais avec les moyens du bord pour l'instant.

Mais à ce que j'ai compris certaines nouvelles ne sont pas d'Howard mais de Sprague de Camp et Lin Carter. Lesquelles ? Si vous le savez. Moi je veux juste lire Howard, même si la traduction est pas toujours géniales.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Jeu 30 Oct - 21:25

@ Sieben
wikipédia est ton ami : il te suffit de consulter les pages dédiées à chaque opus sorti en poche pour savoir qui a écrit quoi (Sprague de Camp a commis quelques belle infidèles, mais globalement il change le sens donc l'ambiance des histoires qu'il a remaniées... ou recyclées)
Si j'ai plus de précision, je repasse par ici !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Derfel le Jeu 30 Oct - 21:57

J'avoue ne pas avoir lu tous les romans avec Conan comme héros ayant été édités au Fleuve Noir et de la plume de plusieurs écrivains. J'espère ne pas avoir manqué quelque chose.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Marv le Jeu 30 Oct - 22:36

Derfel a écrit:J'avoue ne pas avoir lu tous les romans avec Conan comme héros ayant été édités au Fleuve Noir et de la plume de plusieurs écrivains. J'espère ne pas avoir manqué quelque chose.
 J'ai le conan de Poul anderson (conan the rebel), mais pas encore lu. Ceux de Robert Jordan sont semble t'il tout à fait respectables voir même bon selon les avis du net. Mais celui que je cherche à toux prix c'est celui Karl edward wagner (conan the road of kings), l'auteur de Kane.
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Jeu 30 Oct - 22:38

Marv a écrit:Mais celui que je cherche à toux prix c'est celui Karl edward wagner (conan the road of kings), l'auteur de Kane.
Oui, il est prometteur celui-là !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Derfel le Ven 31 Oct - 0:34

Marv a écrit:Mais celui que je cherche à toux prix c'est celui Karl edward wagner (conan the road of kings), l'auteur de Kane.

Je confirme que je l'ai. 
En fait, je possède l'intégralité des 19 Conan parus chez Fleuve Noir.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Ven 31 Oct - 11:37

Sieben a écrit:Question.

Je commence à lire Conan, les versions en poche chez J'ai Lu de Lyon Sprague de Camp. Je lirai bien les intégrales de Bragelonne dont j'ai compris qu'elles étaient les plus fidèles à Howard, mais je fais avec les moyens du bord pour l'instant.

Mais à ce que j'ai compris certaines nouvelles ne sont pas d'Howard mais de Sprague de Camp et Lin Carter. Lesquelles ? Si vous le savez. Moi je veux juste lire Howard, même si la traduction est pas toujours géniales.

Tout est indiqué dans les éditions J'ai Lu sur les volumes que tu as normalement acquis. T'as même pas besoin d'aller voir sur Wiki. Certaines nouvelles sont créditées à la fois par Howard et Carter ou De camp : parfois le matériel d'origine d'Howard consiste à un simple synopsis ou résumé, parfois il avait écrit la moitié de la nouvelle avant de laisser tomber (comme les Tambours de Tubalku).

Il parait que le conan de Wagner n'a rien d'exceptionnel, ceux de Jordan non plus d'ailleurs.

J'ai lu celui de Poul Anderson il y a bien longtemps et il était somme toute correct et s'inscrivait bien dans la chronologie du héros.

Sinon, les romans et recueils de nouvelles écrites uniquement par De Camp et Bjorn Nyberg et John Maddox Robert sont tout à fait valables et divertissant. Mais faut pas se leurrer non plus : ça reste bien inférieur à Howard. Mais ça reste suffisamment divertissant et facile/rapide à lire pour ne pas avoir l'impression que l'on perde notre temps en les lisant.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Ven 31 Oct - 15:19

@ Albéric,

Ah yes, merci. Je n'y avais pas songé, la page wiki est très complète c'est vrai. Je viens de finir le premier "Conan" et il a été très remanié par Sprague et Carter. Les nouvelles sont plaisantes à lire mais je n'en garderai pas un grand souvenir. De toute façon je ne compte pas tout lire d'un coup, les 8 livres de poche.
Je pense que je vais continuer sur Conan le guerrier qui compte Les Clous Rouge, certainement la nouvelle la plus connue.

Je verrai bien mais force est de constater que ce que j'apprécie le plus chez Conan (pour l'instant) se sont les illustrations de feue Frank Frazetta. La map monde est riche en détails, j'aime bien l'univers qui balance dans un peu tout les genres: un coup sword&sorcery, beaucoup d'horrifique, un petit coup de SF... c'est riche. Cette lecture sert surtout à enrichir mes connaissances en fantasy mais le divertissement n'est pas toujours au rendez-vous. Dans ce premier tome il y a un côté donjon et dragon marrant au début mais vite lassant. Ou alors on se croirait dans The Elder Scrolls en train de fouiller une caverne à la recherche de loot.

@ Dark

Ben non, dans mon édition il n'y a pas le détail nouvelle par nouvelle de savoir si c'est entièrement d'Howard ou bidouillé par les 2 autres.

Mais est-ce qu'il y a une réelle différence entre ces anciennes éditions, que tout le monde a connu, et les nouvelles chez Bragelonne en intégrales, censées retranscrire le plus fidèlement possible les nouvelles de l'auteur ? Ça ce ressent concrètement ?
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Dark schneider le Ven 31 Oct - 19:42

Ok, il y'a eu plusieurs éditions J'ai Lu, ça doit expliquer cela.

Sinon oui il y'a une réélle différence entre les deux. Les nouvelles chez Bragelonne sont "pures", non retouchées par De Camp et Carter, plublié dans l’ordre d'écriture et accompagnées d'un excellent appareil critique.

Cela dit, pas de quoi jeter à la poubelle ses tomes de chez J'ai Lu. Dans le 1er tome que tu as lu, il y'a quand même "La Tour de l'Eléphant" qui est un classique (repris en partie dans le film). La version bragelonne est quasiment identique, P. Louinet n'a fait que retoucher la traduction de Truchaud. En revanche pour d'autres il y a de grosses différences ("Le trésor de Tranicos" notamment).
Perso, je ne suis pas contre le fait que De camp ait complétés des nouvelles inachevées, même si on sent souvent la nette différence de qualité entre le style de Camp par rapport à Howard (flagrant sur "Les tambours de Tombalku"), ca a quand même pu donner des trucs intéressants, "Les loups sur la frontière" notamment.

Bref : si tu peux chopper facilement les tomes de chez J'ai Lu, n'hésite pas, beaucoup ont adorer Conan avec ces volumes. Et si tu aimes particulièrement, alors les tomes chez Brag' ont tout leur intérêt. Ne négligeons pas non plus les autres récits d'Howard, dont certains égalent les meilleurs récits de Conan.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Ven 31 Oct - 19:55

Il y a une différence de d'intention, de ton et de style entre Howard et de Camp. Cela change nettement l'interprétation qu'on peut faire du personnage et de ses aventures.
Après si Patrice Louinet est un fin connaisseur, François Truchaud est aussi un traducteur de 1er ordre ! Parfois mon cœur balance (mais pas souvent ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Marv le Ven 31 Oct - 19:55

L’édition poche "best of " de Conan chez milady est pas mal, elle reprend pratiquement les meilleurs textes de conan (dans leurs versions bragelonne), donc en complément des conan chez j'ai lu c'est presque suffisant et pour pas chère. Apres les éditions poches de chez j'ai lu proposent des nouvelles terminées par de Camp que j’apprécie particulièrement comme "le Kriss" dans conan  le vagabond et sauf erreur de ma part n'existe pas dans les Editions bragelonne.

avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Albéric le Ven 31 Oct - 19:59

@ Marv
"Le Kriss" est une super histoire... sauf qu'il s'agit d'un histoire consacrée à El Borak qui se situe dans l'entre-deux-guerre (je ne cache pas que j'ai kiffé la version Conan comme la version El Borak, plus "réaliste").


Dernière édition par Albéric le Ven 31 Oct - 20:12, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Marv le Ven 31 Oct - 20:03

merci albéric pour cette info dont je n'avais pas connaissance mais qui explique cela
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert E. Howard, Conan

Message par Sieben le Lun 3 Nov - 12:51

J'en suis à Conan le Cimmérien et c'est pas mal du tout. Je commence à me prendre au jeu.
Cette édition parue chez Milady me semble destinée semble t-il. Un condensé du "meilleur" de Conan et dans leur version d'origine. Et pour pas trop cher en plus. S'ils y avaient rajouté des illustrations de Frazetta ou d'autres ça aurait pu faire un excellent best of.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum