David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Danielito le Jeu 10 Avr - 1:41



Ca c'est un auteur que j'ai eu le plaisir de lire au travers de la trilogie de la Moïra ! Il ne s'est pas specialisé dans la fantasy mais a mon sens, peut s'assoir chez les grands.

Un pur bonheur, je dirais que j'y ai retrouvé un coté cru de David Gemmell ou les personnages peuvent mourir a n'importe quel instant tout en etant propre, clair, lisse comme un galet de riviere.

Je le conseille, je vais lire la trilogie de Gallica, je pense l'acheter Vendredi (faut que j'me calme, ca coute cher...) et puis voila :).

Concernant la Moira, l'histoire rassemble divers ingredients, un continent ou se trouvent diverses puissances politiques, Druides, Rois et republique (je crois). Des dialogues ou ce qu'il faut comprendre des mots se trouve dans leur sens caché. C'est magnifiquement orchestré (selon moi) et... et j'en ai marre de pas reussir a argumenter de facon convaincante. Lisez le et faites vous votre idée :)
avatar
Danielito
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 10/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Sigarni le Jeu 10 Avr - 12:37

Danielito a écrit:Un pur bonheur, je dirais que j'y ai retrouvé un coté cru de David Gemmell ou les personnages peuvent mourir a n'importe quel instant tout en etant propre, clair, lisse comme un galet de riviere.

Tiens, c'est bizarre, mais moi ce livre m'a insupporté au plus au point, d'ailleurs, je me suis fait violence pour le terminer.
Il est vrai que j'ai commencé par lire Gallica en premier, trilogie que je trouve bien plus aboutie et mature que la Moïra. En fait, cette trilogie, je l'ai trouvé bien trop prévisible et cucul : l'héroïne m'a plus d'une fois tapé sur les nerfs, avec son air de sainte nitouche naïve qui ne comprends rien à ce qui lui arrive mais qui déchire quand même tout.
Oui, trop prévisible, peu d'originalité et un style d'écrire qui lassait franchement à désirer. Le seul atout du livre, et ce qui le rend un peu intéressant, c'est tout ce que l'on apprend sur les loups, leur mode de vie, etc.

Sincèrement, j'ai préféré Gallica, que j'ai trouvé un peu plus fouillé, avec un héros moins stéréotypé. Une écriture plus mature, plus fluide aussi. Bref, pour moi la Moïra c'est un ratage total : certainement l'un de rares livres que j'ai pas du tout apprécié.
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Danielito le Jeu 10 Avr - 14:01

Bah, d'un autre coté, si t'as commencé par Gallica (que je n'ai pas encore lu) qui doit etre plus "abouti" (je trouve pas le bon mot) que la moïra, je comprend. La moira etant son premier essai dans le genre. Previsible ? Y a bien des choses qui m'ont bien surpris quand meme, mais bon :)
avatar
Danielito
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 10/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Sigarni le Jeu 10 Avr - 14:18

Danielito a écrit:Previsible ? Y a bien des choses qui m'ont bien surpris quand meme, mais bon :)

Peut-être, tout n'est pas à jeter, mais c'est ce que j'ai ressenti.
Et figure toi que cela m'a d'autant plus surprise que je suis du genre bon public, et pas franchement critique pour deux sous. J'arrive rarement à ne pas aimer ce que je lis or là, et je ne vois pas en quoi déformer la réalité pourrait être une bonne chose, je me suis vraiment forcée pour le terminer, car ce n'est pas dans mes habitudes de ne pas terminer un livre, aussi médiocre soit-il (ce qui arrive plus que rarement.)

Je sais pas si ça vient du fait que le héros est une fille (ce que je déteste dans 90% des cas), et une "petite" fille qui plus est (ce que je déteste encore plus) mais je n'ai pas du tout accroché à l'histoire, qui m'a semblé fade depuis le début
Spoiler:
et plus exactement lorsque Aléa - me souvenait plus de son nom tiens - découvre la bague dans la campagne là.
avatar
Sigarni
La Reine Faucon

Date d'inscription : 05/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Snaga le Lun 23 Aoû - 22:04

Mince :(
Moi qui pensais que ma première impression allait passer :s Mais ça a l'air d'être pareil tout au long de la série !
J'en avais pas mal entendu parler, je m'attendais quand même à quelque chose de sympathique et là, j'ai du mal.
La lecture en elle-même est agréable mais j'ai envie de l'assommer à chaque page.

L'héroïne super mimi trop forte, le nain enjoué, le vieux druide et le méchant ! Ô le méchant pas beau ! Repoussant, cruel ... A l'opposé de la petite fille, douce et nianiania.
NAN MAIS VOUS VOULEZ PAS ME FAIRE UN MECHANT SUPER CANON ?!
Je commence à me lasser du côté gentil/méchant.
Au moins, dans Gemmell, le méchant ne l'est pas toujours complètement (Ulric ❤ )

Bon, j'en suis au tout début, mon avis peut changer ...

(Par contre, ô miracle ! Au moins une qui a ses règles dans un bouquin XD)
avatar
Snaga
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 21/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Henri Loevenbruck, Moïra & Gallica

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum