David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Colleen McCullough, Le Cheval de Troie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Colleen McCullough, Le Cheval de Troie

Message par Marv le Lun 19 Mai - 11:25

Colleen McCullough, Le Cheval de Troie


"Priam, roi de Troie, refusant de donner à Hercule la récompense promise pour avoir tué le lion qui dévorait ses chevaux... Pâris, son fils, enlevant Hélène, épouse du roi Ménélas... Deux affronts que seul le sang peut laver. C'est le début d'une guerre qui, dix ans durant, décimera Grecs."


Dans sa version de la guerre de Troie, Colleen McCullough nous propose un choix narratif des plus surprenants, son récit est scindé en trente-trois chapitres (plus l'épilogue) qui ont chacun la particularité d'avoir un narrateur différent.
Plutôt original, ce concept narratif permet d'appréhender le fil de l'histoire tout en nous faisant partager à chaque fois, le point de vue et les introspections d'un héros différent confronté aux événements auquel il participe ou assiste.
C'est ainsi que tour à tour tous les événements clefs de l'Iliade d'Homère ainsi que les faits antérieurs, nous sont relatés jusqu'à un dénouement qui survole le destin des quelques héros rescapés de ces dix années de guerre.

Le hic, c'est qu'au final l'auteur accouche d'une oeuvre sans âmes, sans véritable liant, sans souffle épique et encore moins d'intensité émotionnelle. 
Tout cela ressemble plus à une mauvaise pièce de théâtre où l'on peine à retrouver les qualités d'écriture de la romancière du cycle "Masters of Rome".
Dans le cheval de Troie, Colleen McCullough ne prend aucun risque, elle se contente de suivre le chemin tracé par d'autres auteurs qui ont exploité avant elle le filon (qui a dit Margaret George !) et nous ressert une énième relecture du sujet bien terne et très ennuyeuse.


Visiblement, ce qui l'intéressait surtout dans ce roman, c'était plutôt de redéfinir (ou détruire!) notre perceptions des figures emblématiques du mythe. 
Si certains personnages comme Agamemnon ou Achille nous apparaissent pour le coup plus sympathique et plus humain, elle prend plaisir à caricaturer les autres à un point excessif (Ulysse, Hélène, Paris et tous les troyens), et ce à la limite de l'insupportable.

À défaut d'avoir eu des idées, à défaut d'avoir réussit à égaler le roman de Marion Zimmer Bradley "La Trahison des Dieux", "Le cheval de Troie" aura au moins le mérite de vous donner envie de (re)découvrir L'Iliade d’Homère et surtout la plus belle et courageuse revisite du sujet par notre maître à tous, David Gemmell.

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t374-le-cheval-de-troie-de-colleen-mccullough
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Colleen McCullough, Le Cheval de Troie

Message par Derfel le Ven 3 Juil - 15:59

Moi, je ne l'ai trouvé nullement ennuyeux ce livre. Une oeuvre surprenante de l'auteure de Les Oiseaux se cachent pour Mourir.

Au final, un autre livre sur Troie qui se lit bien, une rafraichissante (re)visite du mythe.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum