David Gemmel
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Brian McClellan, La Promesse de sang

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Lun 12 Mai - 21:06





Résumé :
Au lendemain de son coup d’état, le marshal Tamas a rétabli le calme dans son nouveau royaume. Il a fait exécuter les aristocrates corrompus et a nourri le peuple affamé. Mais sa prise de pouvoir a déclenché une guerre avec les Neuf Nations. Assiégé de l’extérieur, menacé par des royalistes fanatiques et par ses anciens alliés, Tamas devra faire appel aux derniers mages de la poudre et reprendre les armes pour préserver la paix. Mais alors que les menaces se font plus pressantes, le peuple murmure des prophéties de mort, de destruction et de dieux s’éveillant pour marcher parmi les hommes...

"La promesse de sang", je lorgne dessus depuis un ptit moment sans arriver à me décider. Pour le coup j'attend ton avis avant de franchir le cap (j'ai déjà une très grosse pile de livres à lire).

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Lun 12 Mai - 21:33

MEGALOCK a écrit:"La promesse de sang", je lorgne dessus depuis un ptit moment sans arriver à me décider. Pour le coup j'attend ton avis avant de franchir le cap (j'ai déjà une très grosse pile de livres à lire).
Chapitre 1 :
un pays en révolution contre 9 monarchies
des royalistes fanatiques et des montagnards enragés
des alliés douteux (l'Eglise, l'union des travailleurs, les forces mercenaires)
un vieux maréchal qui synthétise tous les héros militaires français
un émule de l'inspecteur Javert qui enquête sur un complot magique
un coup d'Etat rapide et sanglant
...
Et ce n'est que le chapitre 1 !  
en 15 pages il se passe presque plus de choses que dans tout les Mille noms



Dernière édition par Albéric le Mar 13 Mai - 21:44, édité 1 fois

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Mer 14 Mai - 17:53

Pour l'instant La Promesse de sang tient toutes ses promesses : un traitement très Gunpowder & Sorcery de notre bonne vieille French Revolution, et pour ne rien gâcher on sent dans le système de magie (Dons, Marquages et Privilèges) que l'auteur n'est pas pour rien ami avec le très bankable Brandon Sanderson.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Mer 14 Mai - 19:29


je n'avait jamais lu cela en Fantasy
avec Brian McClellan je m'éclate !


Dernière édition par Albéric le Mer 14 Mai - 19:33, édité 1 fois

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Mer 14 Mai - 19:33

je pense que je vais basculer de manière imminente 

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Mer 14 Mai - 19:36

MEGALOCK a écrit:je pense que je vais basculer de manière imminente 
Avec La Voie de la colère Antoine Rouaud nous a fait une Révolution française à la Robin Hobb, avec La Promesse de sang Brian McClellan nous fait une Révolution française à la Jim Butcher. Ici on ne tire à la ligne comme chez certains auteurs surcôtés, ça avance bien et vite sans gras littéraire !
(et en plus il me reste 300 pages du très bon Imaro qui ne peuvent que monter en puissance, donc je suis tranquille niveau aventure pour quelques temps)

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Mer 14 Mai - 20:09

la voie de la colère, un  livre que j'ai vraiment adoré tant par l'histoire en elle même que par la qualité de l’écriture de Antoine rouaud. Petit bémol pour le dernier tiers avec le retour de l'action au temps présent que j'ai trouvé en deçà des attentes soulevés, le final aussi un peu décevant mais bon les deux tiers du roman sont sublimes selon moi.
Y a une vraie vague déferlante de magnifiques auteurs francophones en ce moment, c'est assez incroyable

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Derfel le Mer 14 Mai - 20:12

Albéric a écrit:Brian McClellannous fait une Révolution française à la Jim Butcher.
C'est prometteur !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life

Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Mer 14 Mai - 20:42

Derfel a écrit:
Albéric a écrit:Brian McClellannous fait une Révolution française à la Jim Butcher.
C'est prometteur !
Sérieux, c'est carrément ça ! Un vrai page turner.
Il se passe constamment des trucs qui pulsent.

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Jeu 15 Mai - 19:34

Albéric a écrit:

je n'avait jamais lu cela en Fantasy
avec Brian McClellan je m'éclate !
 ta faute çà  :)


Spoiler:



Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Promesses de sang

Message par Albéric le Jeu 15 Mai - 19:51

@ MEGALOCK
à ton service...  
Ce que je n'avais jamais lu en fantasy c'est un page-turner consacrée à la Revolution Française (avec un couple maudit entre Gavroche / La Fayette  et Cosette / Lady Oscar). Et puis on sent que c'est engagé : merde aux rois, merde aux aristocrates, merde aux ploutocrates !
Sur la forme c'est du Jim Butcher, mais encore plus rythmé : impossible de s'ennuyer un seule seconde. J'en suis à la moitié et il se passe des trucs, parfois de ouf, à tous les chapitres... Genre on tease 200 pages sur une entrevue diplomatique déterminante pour l'avenir des 9 monarchies et cela part grave en cacahuètes avant même qu'ils aient le temps de discuter ! Et ça meurt, et pas qu'un peu !

Par contre, il faut enlever ce sticker infâme. 

Fini le tome 1 des Poudremages.
Du premier au dernier chapitre, ça n'arrête jamais : attentats, représailles, enlèvements, assassinats, traques, cavales, conspirations, trahisons...
C'est épuisant ! un vrai roman-feuilleton !
Vu qu'il s'agit d'un premier roman, je le place au-dessus de Jim Butcher, et au niveau de Larry Correia. J'espère qu'il gagnera le prix Morningstar cette année.
Pour ne rien gâcher, on ne finit pas sur un cliffhanger de ouf. On répond à la plupart des questions posées, et les autres trouveront leurs réponses ultérieurement : la guerre entre la République d'Adro et l'Empire Kez ne fait que commencer !

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Dim 18 Mai - 16:26

L'auteur a de la suite dans les idées :
http://www.brianmcclellan.com/


Napoléon contre Elric ou Dark Agnès ?


Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Sam 31 Mai - 18:57

Tu fais quoi Albéric ???????


Spoiler:

T'a adoré ce livre, tu nous a fait saliver comme des cagouilles et tu nous fait même pas un critique complète ? Au boulot soldat ou sinon ... 
 Qu’on lui coupe la tête !


Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Sam 31 Mai - 19:58

@ MEGALOCK
Comment te dire... prends un ticket et fait la queue !

Je fréquente plusieurs troquets et on m'a tanné tout le semaine pour avoir un guide de lecture de DG, une critique de Jon Shannow, et j'avais une critique des Hommages de Johan Heliot qui était attendue depuis longtemps, et aujourd'hui j'ai reçu des MP me demandant pour quand étaient mes  mes critiques d'Un Eclat de givre et de Cordélia, et j'ai encore en retard Les Héros, Imaro, Lunardente et les derniers tomes des Fantômes de Gaunt... et j'ai de la chance car personne n'a encore rouspété sur les titres lus l'an dernier non encore critiqué et car Derfel ne pas réclamé mes critiques des tomes 3 & 4 du Codex Aléra.

Chaque chose en son temps.


Dernière édition par Albéric le Mar 3 Juin - 22:50, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Derfel le Sam 31 Mai - 21:18

Albéric a écrit:
@ MEGALOCK
une critique de Jon Shannow, et j'avais une critique des Hommages de Johan Heliot qui était attendue depuis longtemps, et aujourd'hui j'ai reçu des MP me demandant pour quand étaient mes  mes critiques d'Un Eclat de givre et de Cordélia, et j'ai encore en retard Les Héros, Imaro, Lunardente et les derniers tomes des Fantômes de Gaunt... et j'ai de la chance car personne n'a encore rouspété sur les titres lu l'an dernier non encore critiqué et car 
Prend ton temps, c'est la seule trilogie que je n'ai pas encore lu. Ce sont mes trois derniers Gemmell qu'il me reste à lire, en fait.
Albéric a écrit:Derfel ne pas réclamé mes critiques des tomes 3 & 4 du Codex Aléra.
Chaque chose en son temps, je les apprécierai quand elles seront là et j'aurai certainement quelque chose à ajouter.
By the way, j'attend de savoir si Bragelonne va traduire le tome 5 avant de continuer ma lecture en v.o.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life

Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Sam 31 Mai - 21:22

Derfel a écrit:By the way, j'attend de savoir si Bragelonne va traduire le tome 5 avant de continuer ma lecture en v.o.
C'est pas toi qui aurait hijacker la page facebook de Bragelonne des fois ? Concernant la poursuite du Codex Aléra les signes sont encourageants mais on a aucune info officielle (voire sujet dédié).


Dernière édition par Albéric le Sam 31 Mai - 21:45, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Derfel le Sam 31 Mai - 21:42

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:By the way, j'attend de savoir si Bragelonne va traduire le tome 5 avant de continuer ma lecture en v.o.
C'est pas toi qui aurait hijacker la page facebook de Bragelonne des fois ? Concernant la poursuite du Codex Aléra les signe sont encourageant mais on a aucune info officielle (voire sujet dédié).
Je peux te dire de ce que j'ai lu du tome V, ça bastonne royalement et ça vaut franchement le détour !
L'arrivée de nouveaux personnages et tellement plus de développements sur les races dont nous connaissions peu de choses (les Vores, les Canims). Bref c'est du lourd et Brag' se doit de relancer la série.
À la lecture de La Furie du Princeps (déjà traduit mais non publié, c'est ça le plus rageant), les fans voudront absolument poursuivre et terminer la saga avec First Lord's Fury.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life

Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Sam 31 Mai - 21:47

On est dans le hors-sujet le plus total, mais il y a tellement de points communs entre Jim Butcher et Brian McClellan qu'on s'en fout royalement / républicanement.

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Dim 1 Juin - 15:25

http://gemmellaward.ning.com/profiles/blogs/gemmells-interviews-2014-brian-mcclellan a écrit:Evening all,

It's that time again as we continue the countdown to the 2014 Gemmell Awards ceremony with our series of nominee interviews, and today we're catching up with Morningstar-nominated author Brian McClellan, author of Promise of Blood.

Alex: Tell us a bit about your Morningstar-nominated title, Promise of Blood.

Brian: Promise of Blood is the first book in the Powder Mage Universe. It begins with the hero, Field Marshal Tamas, committing a coup and sending his king to the guillotine for crimes against the people. The rest of the book, and in fact the entire trilogy, deals with the fallout of this one action. The book deals with betrayal, ancient prophesies, powerful sorcerers, monumental battles, and flawed heroes, all set against the backdrop of a fantasy world's industrial revolution.

Alex: Which books - and authors - inspired you to get into fantasy writing?

Brian: Some of my earliest memories are of my mom reading C.S. Lewis to me as a kid, so the Chronicles of Narnia are certainly up there. Many of the classics, including Tolkien, really furthered my love of the genre. In my early teens I went through a King Arthur phase, where I read just about anything I could get from the library that had anything to do with the Arthurian legends.

It wasn't until I was fourteen or fifteen that I discovered the Wheel of Time books, and after that Tad William's Memory, Sorrow, and Thorn. That was my first real exposure to epic fantasy as we know it today. I've never looked back.

Alex: Promise of Blood has in many places been dubbed as 'flintlock fantasy'. Why did you choose the particular time period for the book?

Brian: I've always known I wanted to write epic fantasy. But I also knew that I needed to write something new and interesting. My first book had been roundly rejected, and I was looking for a new idea when my wife brought home a DVD of a TV show called Sharpe's Rifles. It's a British program about a group of riflemen during the Napoleonic wars.

I knew instantly that I wanted to write a fantasy world that was analogous to the early 1800's. It was a different time period from traditional fantasy, but the advancements in technology weren't enough that I couldn't play with the tropes of the battlefield heroic epic.

Alex: How did you go about combining the very recognizable elements of political intrigue and societal upheaval with the more fantastical aspects of the story?

Brian: I treated the various aspects of my world--powder mages, cabals of elemental sorcerers, and everything in between--like they belonged. They weren't anything new to the characters, but rather just parts of the societal landscape to navigate.

While it does remove some of the "wonder" of the fantasy world for the reader, I think it helps create something with true depth that the reader can immerse themselves in fully.

Alex: And, before I go, I have to ask... can you tell us a bit more about the bees?

Brian: Two summers ago, I decided to get a hive of honeybees. I knew it was an expensive hobby to get started on, but it was my reward for having sold my trilogy. My wife and I got a bunch of books from the library, studied up on the process, and ordered all the equipment and the bees from a local apiary. That fall we got ninety pounds of honey from our one hive!

That may have been beginner's luck, though. Last summer the bees didn't do so well, and they barely survived this last winter. We just ordered a second hive, though, so that should be fun!
Derfel ? Brian McClellan est lui aussi fan de Sharpe !

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Mar 3 Juin - 22:48

L'ère des rois est morte, et j'en suis le fossoyeur.
Quelle réjouissante mise en matière !
D’un côté l’auteur se réclame de Joe Abercrombie, Brandon Sanderson, Steven Erikson, Robert E. Howard et Glen Cook.
D’un autre côté, l’auteur veut rendre hommage à Victor Hugo, Alexandre Dumas, Eugène Sue et Michel Zévaco.
On mêle donc révolution politique, révolution industrielle et fantasy épique.
Le résultat ? Un roman-feuilleton trépidant d’une immense coolitude ! Les héritiers du roman-feuilleton français sont anglo-saxons, c’est assez triste pour la culture française...



Brian McClellan nous remixe la révolution française de la même manière que Jim Butcher nous a remixé l’Empire romain.
Le 1er chapitre démarre par un coup d’Etat mené par une conjuration : le Maréchal Tamas d’Adro, légende vivante militaire, patriote progressiste et maître de la cabale des poudremages, Dame Wenceslav, commandant des mercenaires des Ailes d’Adom, Charlemund, Archidiocèle hédoniste de l’Eglise de Kresimir, Ongaust, le psychorigide préfet d’Adopest, Ricardo Thumbalr, chef des syndicats d’Adro, le doyen Lektor, ambivalent vice-chancelier de l’Université d’Adopest, et le Propriétaire, dirigeant sans nom et sans visage de la pègre d’Adopest.
Le roi Manouh XII a voulu vendre son pays pour conserver son train de vie. Il va le payer de sa vie…
Ensuite cela ne s’arrête jamais même : coups d’Etat progressistes, contre coups d’Etats royalistes, menaces d’invasion, menaces de trahison, chantages, enlèvements, assassinats, traques, cavales, investigations, infiltrations, exfiltrations, escarmouches, sièges… C’est rigoureusement impossible de s’ennuyer une seule seconde d’autant plus que l’auteur a de l’humour à revendre !

Les POVs se repartissent entre 3 personnages principaux :
- la Maréchal Tamas doit diriger la Révolution (liquider l’Ancien Régime, rétablir l’ordre dans la capitale, sauver le pays de la famine et se préparer à l’inéluctable intervention des Kezs)
Homme tourmenté par l’exécution de son épouse bien aimée, le Maréchal Tamas n’a plus peur de rien ni de personne et est désormais prêt à aller jusqu’au bout pour la cause qu’il choisie de défendre, d’où son caractère ombrageux et ses relations tumultueuses avec presque tout le monde.

- son fils Taniel Deux-Coup, héros des deux mondes, accompagné par la jeune shamane muette Ka-Poel, est toujours en mission contre les ennemis extérieurs de la Révolution (sérieux c’est un hybride La Fayette / Jean Valjean protégeant Euphrasie alias Cosette ! Encore que cette Cosette là réserve de sacrées surprises…)
Taniel a souffert d’avoir grandi à l’ombre de l’immense homme qu’est son père et d’avoir été trahi par sa jeune épouse infidèle Vlora, d’où son départ outremer pour soutenir la révolte des colonies de Fastrata (toutes ressemblances avec la révolte des colonies britannique qui donnèrent naissance aux Etats-Unis d’Amérique n’est absolument pas fortuite du tout).
Il est chargé d’assassiner son ami Bobardor, mais fraternité de sang et d’amour de l’aventure ne sont pas des liens qu’on ne peut aisément oublier d’autant plus que sa dépendance croissante à la poudre et l’amour que lui porte son éclaireuse native vont le transformer en quelqu’un d’autre, en quelque chose d’autre…

- l’inspecteur Adamat accompagné du boxeur Sousmith est toujours en mission contre les ennemis intérieurs de la Révolution (toutes ressemblances à un mélange Javert / Vidocq ne sont pas fortuite du tout)
L’enquêteur méthodique va puiser dans mémoire infaillible pour instiguer dans tous les recoins de la capitale d’Adopest et démasquer mystères et comploteurs, mais il va devoir faire un choix entre sauver son pays et sauver sa famille…

- il faut ajouter en fil rouge le POV de Nila, une servante qui cherche à protéger et/ou venger le dernier héritier du trône.
Je gage qu’il s’agit là d’un foreshadowing qui aura son importance dans les tomes suivants…

Les personnages secondaires sont assez nombreux et nombre d’entre eux mourront avant la fin du roman…
Olem le garde du corps insomniaque, Sabon le fidèle second du Maréchal, Vlora la brigadière surdouée, Bobardor le Privilégié paillard, l’ignoble Vetas, la redoutable Julène (Milady de Winter avec des pouvoirs magiques surpuissants !), Mihali le chef cuisinier échappé de l’asile, Tef le chef des assassins des Barbiers de la Rue Noire, Jakoto / Gavril le vaillant guerrier montagnard qui cache bien son jeu…
Ah ça, on ne peut pas dire que le dramatis personae ne soit pas bien rempli !
On identifie très vite les personnages et on retient bien leur noms : la caractérisation est donc réussie.


Le magicbuilding est très cool ! On sent la parenté avec un Brandon Sanderson sur ce point.
Il y a les Privilégiés. De puissants sorciers qui manipulent les forces élémentaires.
Il y a les Marqués. Je n’ai pas réussi à savoir s’ils étaient tous Poudremages ou non.
Il y a les Doués.
Il y a les Brisés qui jouent le rôle de contre-mages.
Au cours du roman nous découvrons les Œil d’Os et leur magie vaudou, les terribles predii et ceux qu’ils ont invoqués…
Et il y aussi les Gardiens, des êtres modifiés magiquement pour être des machines à tuer.
Et il y aussi les mystérieux moines de la Porte de Novi qui cache bien leur jeux.
Et il y aussi d’autres trucs encore plus mystérieux…
L’auteur en garde sous le coude pour la suite !
On sent bien que tout cela est là pour insérer des superhéros et supervilains à la DC Comics ou à la Marvel Comics dans un univers clairement inspiré de la période révolutionnaire française en particulier, européenne en général.
C’est dommage que l’auteur cède à la tentation du grosbillisme à la Steven Erickson.
Spoiler:
On n’a même pas le temps d’assimiler le magicbuilding que l’auteur envoie tout valdinguer en dévoilant l’existence des terrifiants predeii puis l’équivalent de Planewalkers plus puissants encore…
L’un des predii combat la révolution de Tamas avant de tout laisser tomber, un deuxième après avoir soutenu Tamas prend la décision de le détruire, un troisième reste dans l’ombre avant de vouloir soutenir activement Tamas… Au-delà de leurs inimitiés personnelles, on sent une ligne de fracture entre conservateurs et progressistes au sein d’une communauté de sorciers immortels qui rappelle au bon souvenir de la saga Highlander !

Certains pourrait trouver l’ensemble confus, ou se retrouvé avec l’impression de s’être fait bringuebalés…
A tous ceux-là je réponds qu’il a 3 fils directeurs principaux :
Spoiler:
* celui la prophétie de la Cabale royale paraît vite terminé, mais de fausses-pistes en révélations cruciales il va nous emmener vers un final blockbusterien que j’ai trouvé très émouvant (j’ai même failli verser une larme, c’est vous dire !)

* celui des relations entre les progressistes de l’ex-royaume d’Adro et les conservateurs du royaume de Kez
La mainmise des Kez sur Adro est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase d’eau révolutionnaire qu’était devenu le royaume de Manhouch XII : de tractations diplomatiques foireuses en conflits militaires assez sérieux on se dirige vers un bon gros conflit majeur… Qui devrait être au centre des tomes suivants !
* celui whodunit de traître : le Maréchal Tamas cherche à travers les investigations de l’inspecteur Adamat celui qui l’a trahit.
Sauf qu’il n’y a pas un traître mais plusieurs. Ou plutôt 2 groupes de traîtres aux motivations divergentes.
D’un côté on a un groupe de traîtres qui collaborent plus ou moins étroitement avec les espions kez.
D’un autre côté on un groupe de traîtres qui collaborent avec des intérêts étrangers encore indéterminés à l’aune du tome 1.
Et comme la main gauche ignore ce que fait la main droite, les qui propos et les imbroglios sont nombreux !
Pour ne rien gâcher notre Milady de Winter fantasy joue clairement triple jeu !!!


En avant systématiquement de l’avant et en précipitant son foreshadowing Brian McClellane gâche un peu ses effets quand il ne contrecarre pas ses effets de surprise (comme Jakoto / Gavril qui passe de pochtron à meneur d’homme en une seule tirade). Mais bon, ce ne sont que des erreurs de dosage plus que facilement pardonnables pour un premier roman. Gageons que l’auteur va gagner en vista, en maturité et en expérience pour corriger tout cela dans l’avenir.

Le style est très visuel : on imagine facilement les scènes et les situations. Les descriptions courtes mais efficaces restituent bien l’ambiance résolument début XIXe siècle du roman. Et on bascule de l’action pure à la réflexion intimiste avec une facilité assez déconcertante. On est clairement dans un roman populares !
Ceux dont la zone de confort littéraire fait la part belle aux gros pavés plan-plan qui commencent lentement et qui avancent mollement avant de clairement tirer à la ligne peuvent passer leur chemin car le cycle des Poudremages c’est de l’action, de l’action et encore de l’action !
Enjoy et baïonnettes au canon pour The Crisom Campaign, The Automn Republic, Forsworn, Hope’s end, The Girl of Hrusch Avenue et The Face in the Window (The Patriot avec des Natives) !!!

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Marv le Mar 3 Juin - 23:22

Superbe critique une nouvelle fois

Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Sam 14 Juin - 17:07

et pour ne rien gâcher il vient de gagner le Prix Morningstar des Gemmell Award 2014 !

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Dim 15 Juin - 8:02

et pour ne rien gâcher le tome 2 intitulé La Campagne écarlate devrait sortir au mois de juillet prochain !

edit : en fait, il a été repoussé en octobre pour l'instant...

Ailleurs sur la Toile, je m'étais pris le choux avec Herbefol parce que j'avais écrit que les éditeurs n'étaient pas très communicants pour promouvoir leurs livres (avant on savait presque 1 an à l'avance tout ce qui sortait, alors que maintenant on est rarement informé plus de 2 mois à l'avance). Il m'avait répondu que j'avais qu'à entrer dans le XXIe siècle en consultant Amazon et Facebook.
Le livre sort dans 1 mois : on a ni couverture, ni résumé, ni annonce y compris sur le FB d'Eclipse... Eh, ce n'est pas encore les vacances les gars !


Dernière édition par Albéric le Sam 6 Sep - 10:05, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Dim 6 Juil - 7:37

tome 2 coming soon ?



Dernière édition par Albéric le Jeu 18 Sep - 20:50, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Brian McClellan, La Promesse de sang

Message par Albéric le Dim 31 Aoû - 14:35


__________________________________
RES ADVENTURA

Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum