David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Michel Pagel, Le Dernier des Francs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Michel Pagel, Le Dernier des Francs

Message par Marv le Jeu 8 Mai - 22:39

Michel Pagel, Le Dernier des Francs


EDITEUR : CRITIC / RIVIERE BLANCHE
ILLUSTRATION : CREA'R.T. DESIGN STUDIO

"Jules César est mort. 
Le siège d'Alésia s'en trouve bouleversé, les armées romaines mises en déroute. De cet événement fondateur naît l'empire celte.
Huit siècles et demi plus tard, Lucius Antonius Tubero quitte l'Empire romain pour Gergovie. Né bossu, il n'aurait jamais dû vivre et encore moins être promis en noces à la jeune et jolie Lirane. Sensible, d'une bonté naturelle, il ne se doute pas que son oncle, puissant Sénateur, lui ment et l'embarque dans une aventure périlleuse où politique, trahisons et complots seront son pain quotidien et lui dévoileront les chemins sinueux de son destin ; un destin qui se forgera dans le sang, celui des puissants empires celtes et romains, mais aussi celui des Parthes et des Huns, tous plus que jamais engagés dans une guerre implacable, à l'issue incertaine. 
Pour Lucius, malgré sa difformité, malgré les embûches, reste l'amour et l'espoir, qui repose alors sur les épaules d'Alrik, le dernier des Francs..."

Le dernier des francs est un roman d'aventures historique se déroulant près de sept cents ans après le siège d'Alésia. C'est aussi un récit uchronique prenant sa source dans un passé futur où le paysage géopolitique de l'Europe a été profondément bouleversé depuis l'assassinat de César par le Gaulois Brennus et la faillite de la conquête des gaules par les Romains.

Dans la grande tradition des romans prenant comme postulat "et si", Michel Pagel s'amuse à nous faire découvrir comment le monde aurait évolué sans l’avènement de César à la tête de la république romaine et sans la colonisation de la Gaule. Dans ce futur alternatif, l'Empire romain d'occident existe toujours, bien que son influence se limite pour l'essentiel à la péninsule Italique, et doit composer avec les trois autres grandes nations majeures que sont ici les Parthes, les Huns, et les Gaulois.

À ce titre, Michel Pagel nous rappelle l'importance de Jules César dans l’avènement de la Rome antique et la disparition d'autres grandes civilisations de l'antiquité, puisque ici plutôt que de s’éteindre après César, certaines s’épanouiront.
À l'inverse, d'autres civilisations telles que les peuples Goths, francs, Vandales etc. se verront dans l'incapacité de s’émanciper et donc de redéfinir après la chute de l'Empire romain, le visage de l’Europe devenant médiéval.

Michel Pagel illustre aussi de quelle manière les religions peuvent se définir selon le contexte qui les voient naître, pour nous apparaitre sensiblement différente dans leurs expressions au travers des évènements de notre roman.
Ce dernier est écrit à la première personne et son narrateur n'est autre que le personnage principal Lucius Antonius Tubéro que je ne pourrais qualifier de héros tant l'auteur à sembler vouloir abolir ce concept.

C'est un jeune Romain issu d'une haute lignée mais atteint d'une difformité, en d'autres termes il est bossu et inapte à toute forme d'activité martiale et sportive. Plus ou moins contre son gré, il devra entreprendre un long voyage vers Gergovie en terres celte, où il devra sous couvert d'un mariage arrangé, aidé son oncle sénateur à accomplir une mission cruciale pour garantir la survie de sa patrie.
Avec un style tout en subtilité et sans esbroufes, l'auteur nous tient en haleine pendant les 224 pages qui constitue notre histoire, et nous prenons plaisir à revivre les évènements dont se remémore Lucuis, une personnage étonnant, intelligent et doté d'une grande sensibilité.
À ses côtés, nous suivrons son périple en compagnie de la belle Lirane qui lui est promise mais aussi de deux guerriers Francs, dont on dit qu'ils seraient les derniers de leurs peuples.

Entre complots d’état, trahisons, meurtres, escarmouches, course contre la montre, survival, nous suivrons finalement le destin de Lucuis, Lirane et Alrik dans un récit qui sans être exceptionnel, réserve de très bons moments de lecture.
Bien que j’aurai aimé une approche plus en profondeur du sujet, il reste que le dernier des francs est un bon livre de fantasy historique qui ne s'embarrasse pas d'élément superflu le rendant parfaitement adapté à une transposition sur grand écran tant il semble être conçu dans cette idée.

C'est donc un Livre à ne surtout pas manqué si vous êtes à la recherche d'un roman efficace et émouvant, tout en voulant faire une pause après un gros pavé d'heroic-fantasy.

http://avalonfantasyforum.bbfr.net/t585-le-dernier-des-francs-de-michel-pagel
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum