David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

After Earth de Night Shyamalan (2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square After Earth de Night Shyamalan (2013)

Message par Albéric le Dim 30 Mar - 17:59


Résumé :
1000 ans auparavant, la dégradation environementale extrème de la Terre par les humains les a poussé au départ vers une autre planète : Nova Prime. Cependant, sur cette dernière, une créature (Ursa) tue les êtres humains…
Un jour, le Général Raige, un ranger, part en mission, emmenant son fils Kitai avec lui. Malheureusement, une pluie d'astéroïdes provoque un crash de leur vaisseau sur la Terre. Tout l'équipage est mort sauf eux. Leur vaisseau se retrouve séparé en deux morceaux, distants de 100 km. Une balise leur permettrait de contacter les autres Rangers, mais elle ne fonctionne plus. Heureusement, il en existe une deuxième, mais elle se situe à 100 km dans la seconde partie de l'appareil. Le Général Raige, ayant la jambe cassée, suite au crash, décide d'envoyer son fils Kitai chercher l'autre balise. Il va explorer des lieux inconnus remplis d'animaux qui ont pris le contrôle de la Terre, mais aussi affronter l'inquiétante créature extraterrestre Ursa qui s'est échappée lors du crash. Ils devront donc faire preuve de courage et apprendre à collaborer s'ils veulent rentrer chez eux...


Il y a le survival intimiste avec cette jolie quête initiatique sur un préado qui doit vaincre ses peurs et ses démons intérieurs pour devenir adulte. Mais il a aussi cette glorification de la famille Smith et des relents puants d’idéologie scientologue (Will Smith est scientologie ceci expliquant cela).

Scénarisation :
Au secours concernant le scénario du clan Smith.
Dès l’introduction on a l’impression de prendre l’histoire en cours de route et qu’elle est là pour glorifier Will Smith.
On retrouve la vision scientologue de l’avenir : les hommes de demain seront militaires et écolo ou ne seront pas.
Et puis ce concept d’effacement qui transforme ceux qui le pratiquent en robots sans émotions donc sans âme… est plutôt flippant !
Après tout est construit sur la relation entre Kitai Raige et son fils Cypher (ou entre Will Smith et son fils Jaden, difficile de trancher). Une relation vraiment étrange, puisque que j’ai peine à comprendre pourquoi le père reproche à son fils ne peux pas avoir su défendre sa grande sœur désormais décédée. Et du coup le fils culpabilise à mort. Notez que tout cela est plus que tacite et il faut attendre le pétage de plomb des 2 personnages au bord de la falaise pour que cela soit explicite.
L’ensemble reste assez prévisible et il y a pas mal de trucs téléphonés :
- l’aigle géant qui se sacrifie pour Cypher parce qu’il a essayé de protéger ses petits
- Cypher qui hallucine/rêve de sa sœur morte qui lui donne des conseils
- Cypher qui trouve la technique de l’effacement juste quand il faut

Après c’est également truffé d’incohérences :
- technologie hyperdéveloppée mais on combat les monstres qu’à l’arme blanche
(il suffisait de qques lignes de dialogues expliquant que les armes à projectiles ont été perdues…)
- technologie hyperdéveloppée mais attelle bricolée et sutures à la main en cas d’accident
- gravitons ? expansions de masse ? WTF ! (« ta gueule, c’est magique / scientifique »)
- le prédado est plus rapide qu’un marathonien kenyan alors que l’atmosphère est raréfiée et la gravité renforcée
- quel est l’intérêt pour les Aliens de terraformer la Terre pour la rendre invivable pour les humains alors que ces derniers l’avaient quitté parce qu’elle était déjà devenue invivable… (et d’y réintroduire babouins, sangliers, lions, aigles…)
- la Terre a été rendue invivable à cause de la pollution et mais on voit constamment des forêts à perte de vue…
- cette histoire d’écosystème soumis à de brusques changements de températures (du tropical au polaire et vice versa), cela crée du suspens et de belles images mais est un peu capilotracté voir carrément incohérent (il gèle mais il pleut…)
Ce serait sans doute possible sur une exoplanète avec d’autres conditions, mais comme on insiste lourdement sur le fait qu’il s’agit de la Terre…
- l’urza sent la peur et traque les humains qui la ressente… mais il ne trouve pas le gamin qui trouille durant tout le film et quand le gamin lui tombe dessus, paf il parvient à vaincre sa peur d’un coup et l’urza devient aveugle
D’ailleurs sont assez cons ces aliens génies du génie génétique qui créent des prédateurs dotés d’un seul sens !


Interprétation :
With Smith est d’une telle sobriété qu’il en devient inexpressif.
En dehors de quelques scènes, son fils ne transmet pas grand-chose.
Il n’y a rien d’autre…

Réalisation :
J’ai trouvé que Night Shyamalan a apporté une plus value au film.
C’est beau, c’est carré, c’est professionnel. Il connaît son métier.
Difficile de savoir qu’elle a été sa marge de liberté vu que le clan Smith est à tous les post clé du film.

Visuels :
Equipes artistiques et équipes techniques ont bien travaillé.
C’est beau à voir, surtout au niveau des paysages verdoyants ou glacés de la terre terraformée.
Si la créature alien est bien fichue, les autres créatures en CGI font vraiment très artificielle.
Ce n’est pas mal fait, mais cela fini par être aussi peu crédible que les anciens cartons-pâtes.

Bande-son :
On retrouve avec joie les partitions de James Newton Howard.
Comme d’habitude il apporte une vraie plus-value au film.


Joli, mais vite vu et vite oublié. C’est très bien ainsi.


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum