David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Donnez votre avis sur le livre

71% 71% 
[ 27 ]
29% 29% 
[ 11 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 38

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Robin le Sam 12 Sep - 15:26

Bon j'ai fini le premier tome de Troie et je l'ai trouvé génial.

Déja, j'aime bien les personnages qui sont tous intéréssants et complexes. Surtout Argurios et Andromaque. On se fait une ideé d'eux au début, puis après quelques pages on apprend quelque chose de nouveaux et on pense le contraire. J'ai beaucoup aimé ça.
Je ne sais pas si l'histoire reprend celle de l'illiade mais je l'ai quand même trouvé très réalistes.
Le fait de rendre Priam très méchant et non innocent, comme dans le film par exemple, m'a un peu surpris au début. Mais après je me suis dis que c'était pas si mal.
Hélicon est assez étrange. Soit il est le "demi-dieux" qui sauve une petite fille et sa mère, soit il devient celui qui brule les hommes vivants et les bateaux. J'ai beaucoup aimé les différentes facettes de sa personnalité.
Ulysse est un peu pareil. Soit le gentil conteur, soit le pillard des cités.

Donc, je pense que c'est un des meilleurs livre de Gemmell avec Waylander et L'épée de l'orage
avatar
Robin
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Arbonacast le Mer 24 Fév - 14:26

J'ai été gâté pour mon anniversaire. La trilogie Troie plus les deux derniers Rigante. J'ai commencé le Seigneur de l'Arc d'Argent et, pour l'instant, c'est du très bon. J'aime particulièrement les références au Lion de Macédoine comme les noms de certains personnages (Phèdre et Attalus, notamment).
avatar
Arbonacast
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 13/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Duvodas87 le Lun 18 Juil - 10:44

Alors ça c'est un livre que j'aime. Même si je connais très bien l'histoire de troie avec ses tenants et sest aboutissants, on reste le souffle coupé face à cette intrigue à couper le souffle. A la fin du livre, on se pose dans un coin et on se dit:"Et si tout cela c'est passé de cette façon" C'est vrai qu'il y a des différences notables avec homère mais n'oublions pas que l'histoire est écrite par les vainqueurs et qu'homère adorait rajouter des interventions divines à tous les coins de rue. Alors que, sur le coup la version gemmel est très humaine et réaliste. Donc voila, pour moi c'est un début de trilogie qui promet de grandes choses
avatar
Duvodas87
Dépositaire du savoir des Eldarins

Date d'inscription : 13/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 23 Oct - 22:40

Vous vous souvenez du final de tome 1 de Troie ?
Pourquoi dis-je cela ?  
Vous aurez la réponse en lisant La Cité de Stella.
Je n'en dis pas plus, mais je n'en pense pas moins.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Albéric le Ven 3 Jan - 0:00

Avec le recul il y a un côté piraterie et flibusterie dans cette trilogie Troie parfaitement assumée : Hélicon et son Xanthos qui pourchasse sur la Mer Egée les ennemis de Troie à commencer par les sbires d'Agammemnon, c'est Errol Flynn = Geoffrey Thorpe et son Aigle des Mers qui pourchasse sur l'Océna Atlantique les ennemis d'Albion à commencer par les sbires de Philippe II.


D'ailleurs quelles sont les différences entre la Anse de la Chouette et l'Île de la Tortue à part l'habillage peplum. Les mêmes causes les mêmes effets ?
Dave est un enfant des films de la Dernière Séance, d'ailleurs il y a avait un scène d'abordage d'excellente facture dans Druss la Légende... DG aurait écrit de bonne histoires de piraterie à mon humble avis.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Marv le Lun 2 Juin - 19:42


C'est une époque de bravoure et de trahison.
Une époque de bains de sang et de terreur.
Une époque pour les héros !

Ce qui est particulièrement impressionnant dans cette relecture de l'ILiade de David Gemmell, c'est la capacité de l'auteur à renouveler le mythe tout en lui rendant un bien beau témoignage d'affection. 
Si vous connaissez bien  le mythe de la guerre de Troie et avez peur d'y retrouver ici un récit trop contemplatif, trop respectueux du matériau de base, un récit où l'auteur ne réussirait pas à s'octroyer la liberté nécessaire pour  concevoir sa propre histoire, attendez vous à être agréablement surpris. D'ailleurs les deux premiers romans du cycle se déroulent avant les événements contés dans l'Iliade de Homère, ce qui laisse la place à une interprétation libre et appropriée de David Gemmell.

La structure du roman alterne, chose n'est pas coutume selon l'auteur, différents points de vue, avec tour à tour  Hélicon (Enée), prince de Dardanie et allié de Troie, Gershom le mystérieux naufragé égyptien, Andromaque une prêtresse d'Artemis de l’île de Théra, Argurios un légendaire guerrier Mycénien aujourd'hui en disgrâce et enfin Ulysse, l'opportuniste Roi marchand de l'île d'Ithaque..

Ce premier roman dévoile donc la contexte géopolitique de cette Grèce antique où s'oppose les deux super puissance de la méditerranée.
 D'un coté les  rois Achéens avec en chef de file Agamemnon Roi de Mycènes, et de l'autre ce qu'on pourrait appeler une ligue orientale guidée par Priam,  Roi de Troie et vassal de l'empereur hittites.

Deux puissances aux forces dissemblables :
_ les Achéens ont une grande puissance militaire terrestre mais peu de ressources et de richesses
_ les Troyens et leurs alliés sont la grande puissance maritime de son temps, maître des routes maritimes et donc du commerce .. .

A l'instar de Bernard Cornwell sur son cycle d' Arthur Pendragon, David Gemmell s'empare d'un mythe pour le transposer dans une réalité historique probable, et en cela le cycle de Troie constitue bien pour l'auteur une nouveauté puisqu'il s'apparente plus à une fiction historique qu'à un récit de fantasy antique comme pouvait l'être  le Lion de Macédoine ou bien  le diptyque sur Uther Pendragon.
De ce fait l'autre grande particularité de cette histoire est l'abstraction de tout ce qui a trait aux éléments divins et mythologiques de la légende pour véritablement laisser aux hommes dans le récit, la responsabilité de leurs actes et la responsabilité du destin qu'ils se forgent.

Dans l’idéologie de David Gemmell, nous ne sommes pas " prédisposé à" mais nous apprenons avec le temps à  faire le bien ou le mal et nous choisissons et nous mourront pour les valeurs que nous auront bien voulu défendre.
Dans ce sens, les héros de ce récit seront ceux amenés à payer le prix du sang pour une cause humaniste, et non ceux que les conteurs aiment à présenter comme des figures divines et donc inaccessibles. 
David Gemmell aime l'idée qu'en chacun peut naître l’étincelle capable d'enflammer les ténèbres.

Dans Troie, David Gemmell prend de la distance également sur la nature des personnages et requalifie également les liens qui les unissent (Ulysse et Enee, Andromaque et Enée, Hector et Andromaque etc ...) sans toutefois s'affranchir totalement d'une grande ligne directive qui reprend les éléments clefs de l'oeuvre de référence.
Astucieusement  il présente les choses subtilement de manière à ce qu'elle puisse être avec le temps appréhender sous la forme développée par Homère.
L'exemple de Ulysse, présenté également comme un fameux conteur et faiseur d'histoires dans le roman, qui n’hésite pas afin de divertir son auditoire  à agrémenter de manière fantastique ses propres péripéties et ce afin de se forger sa propre légende. (on notera certaines références à l’Odyssée ici ou là).

Le récit regorge de grands moments épiques dans la pure tradition de l'auteur, et pour peu que vous preniez place sur le vaisseau Xanthos sous le commandement d'Helicon, vous aurez droit en prime cette fois à d'inédites batailles navales sur fond de la grande Verte.

Hélicon est l'un des personnages de David Gemmell les plus insaisissable jamais écrit, c'est un homme assez introspectif, un homme qui s'est construit dans la douleur et dans la souffrance un peu à la manière d'un certains Dakeyras.
Mais c'est surtout un homme finalement assez nihiliste, n'ayant pas fondamentalement foi en l'humanité, un homme prêt à faire durement payer le prix de la sauvegarde de ceux dont il a la responsabilité.
C'est aussi un homme qui ne livre pas facilement ses états d’âmes et ne donne pas facilement son amitié comme son amour d’ailleurs. 
C'est un homme forgé par cette époque, pour cette époque, un homme pouvant se montrer d'un cruel réalisme et d'une cruelle efficacité, mais c'est aussi l'image de l'ami fidèle qu'on aimerait avoir, celui avec lequel on aimerait combattre dos à dos dans la fureur de la mêlée, celui à qui on pourrait confier sa vie. 

David Gemmell a toujours eu le don de concevoir des textes ayant la capacité de suspendre le temps au rythme de notre lecture. Le seigneur de l'arc d'argent est admirablement bien écrit et se dévore littéralement jusqu'à ce final magnifique ou Argurios (le héros gemmellien par excellence de ce premier volume) nous livre une des plus belles séquences du cycle.

Argurios ou le nom d'un héros n'ayant jamais existé autrement que sous la plume de Dave, mais un héros au combien magnifique.
Là ou les autres se battent pour quelques choses qu'ils ont à perdre ou à gagner, lui ne combat que pour le sens qu'il donne à la justice et au prix qu'il est prêt à verser pour élever le faible au dessus du fort.

Je vous livre ce passage au combien révélateur de l'humanisme caractérisé de ce guerrier Mycénien, au code de conduite pas si éloigné que çà d'un certain héros Drenai.

"Argurios de Mycenes n’était pas un homme porté à l'introspection. Il avait consacré sa vie à servir son roi et son peuple. Il ne remettait pas en question les décisions de son chef, et il ne se demandait pas si la guerre et la conquête étaient justes ou mauvaises. Pour Argurios, la vie était simple et univoque. Les hommes puissants gouvernaient, les faibles étaient leurs serviteurs ou leurs esclaves. Il en allait de même pour les nations.
Pourtant, au milieu de cette philosophie simpliste, il avait aussi assimilé le code moral du roi Atrée, le père d'Agamemnon. Le pouvoir accompagné de la conscience, la force sans cruauté, l'amour de la patrie sans haine aveugle de celle des ennemis. 
En conséquence, Argurios n'avait jamais torturé un adversaire, violé une femme, ni tué un enfant. Il n'avait pas brûlé de maisons, et n'avait jamais cherché à terroriser ceux qu'il n'avait vaincus."

A défaut d'être le personnage principal de ce premier tome, Argurios de Mycènes est bien le premier des grands héros de ce cycle de Troie.

"Argurios soupesa sa lance.
_ Pour le roi et pour Troie ! hurla-t-il.
Et les aigles chargèrent."
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Derfel le Jeu 19 Juin - 20:52

Le londonien David Gemmell est l'un des écrivains les plus populaires et les plus prolifiques d'Heroic Fantasy de notre époque. Troie : Le Seigneur de l'Arc d'Argent est le premier de ses 31 romans que j'ai lu.
C'est une magnifique histoire qui, reconnaissant les rôles de ses héros comme des archétypes mythiques, parvient à les humaniser d'une manière qui évite la banalité. Le roman de Gemmell épure l'histoire de la plupart de ses éléments fantastiques - comme les Dieux - et la traite comme un phénomène historique simple. (En fait, le seul élément de fantaisy manifeste implique les talents prémonitoires d'un personnage mineur). Il s'agit d'une aventure épique spectaculaire, entièrement satisfaisante, qui mérite d'être un best-seller majeur.

Le Seigneur de l'Arc d'Argent se situe dans les années qui ont précédé la guerre de Troie, le récit que nous connaissons d'Homère.. Notre héros est Énée, ici connu sous son nom d'enfance d'Hélicon. Un homme d'honneur dans un monde barbare, Hélicon vit paisiblement à Chypre, où il a prospéré et il est capitaine d'une flotte de navires qui font du négoce tout au long de la Méditerranée. Le personnage s'installe rapidement dans un rôle de héros crédible, qui a gagné le respect de ses amis et coéquipiers tant par sa générosité que par sa force ainsi que sa propension à ne pas tolérer les imbéciles et ses ennemis. Le roi grec Agamemnon a mis une énorme prime sur la vie de Hélicon, car un devin a prédit le malheur d'Agamemnon de ses mains. Lorsque l'équipage d'Hélicon accoste au port après avoir résisté à une terrible tempête en mer, on se ligue à plusieurs équipages afin de tenter d'assassiner Hélicon. Lorsque Hélicon défait les Grecs dans une bataille en mer, il remorque un navire rempli de survivants, retourne au port et il brûle le bateau et les survivants à bord de celui-ci à la vue de tous. Cet acte le suivra tout au long de sa vie.
L'attitude d'Hélicon concernant l'honneur, la miséricorde et la vengeance sera soumise à un test extraordinaire quand il arrive à Troie et trouve la ville à l'aube de la guerre civile.
Cette saga nous présente aussi un Ulysse terriblement astucieux; Argurios, un guerrier grec à l'intégrité sans faille et souvent têtu dont la loyauté à Agamemnon est remboursé par une vicieuse trahison; et Andromaque, la fiancée du prince troyen Hector. Hélicon se sent une attraction immédiate pour elle quand il la voit brièvement la nuit avant la bataille avec les navires grecs. Et nous savons immédiatement que les deux sont destinés à un amour malheureux. Un voyant prédit que le véritable amour d'Andromaque sera un homme avec une sandale, et à partir de là c'est juste une question de temps jusqu'à ce que Hélicon perde une des siennes.
Gemmell offre un clin d'œil respectueux aux racines mythiques de l'histoire qu'il raconte. Il fait preuve d'un flair certain pour rester fidèle aux anciens mythes tout en les rendant accessibles aux sensibilités modernes.
Alors que l'approche archétypale de ses héros masculins sonne vrai dans le contexte de la période de l'histoire, son personnage d'Andromaque doit être pris avec un grain de sel, sa force semble ici plus celle d'une femme d'aujourd'hui que de l'époque mycénienne.
Qu'est-ce que je n'ai pas aimé ? Rien, vraiment. Le Seigneur de l'Arc d'Argent est riche en détails, avec assez d'action, de violence, de luxure et d'humanité. L'histoire fait exactement ce que ce genre d'évasion est censé faire : vous vous évadez dans un autre temps et un autre lieu, dans un monde que vous ne voulez pas quitter. Le point culminant est la bataille finale, et sa résolution vous laisse attendre avec impatience le reste de la trilogie. Troie : Le Seigneur de l'Arc d'Argent va emballer les fans actuels de Gemmell et c'est certain qu'il en gagnera de nouveaux. Il m'a séduit. À mon sens, cette trilogie représente le meilleur de DG.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Sieben le Mer 10 Déc - 19:49

Fini le tome 1.  

Que dire, un Gemmell grandiose. On sent que le maître était au sommet de son art. Un tome 1 qui est plus un tome 0 en guise de prélude à la guerre de Troie. Gemmell maîtrise mieux qu'auparavant le rythme qu'il impose au récit, une intro un peu longuette mais pas grave car entrecoupée de moments d'actions, d'humanisme et de drame qui parviennent à maintenir l'attention du lecteur. Puis la tension augmente progressivement jusqu'à "The" battle pour la survie des troyens retranchés dans leur palais. Gemmell offre cette fois-ci une vraie fin, certes avec un "à suivre" mais limite le tome 1 peut presque se lire seul.

On retrouve toutes les bonnes recettes que l'auteur à l'habitude de servir dans ses autres romans. Troie se veut une fiction historique et j'ai plus qu'apprécié la façon dont Gemmell rend "réaliste" son intrigue. Point de deus ex machina des dieux grecs, pas de bestiaire fantastique ni de pierres de pouvoirs, Troie se veut une série réaliste. Et les scénariste de péplum peuvent en prendre de la graine, les scénars de Hercule (2014) ou de Troie (2004) qui mettent des datations à la con comme -328 et -2600 avJC. Est-ce que Gemmell date son récit ? Non ! Il a bien compris que c'était de la connerie en barre ce genre de truc, sa mythologie est intemporelle.

Pour les éléments fantastique qui pourrait apporter un cacher "fantasy", il y a quand même Cassandre qui est capable de prédire l'avenir, et Xander qui voit les morts dans ses rêves. Les dieux existent-ils ? Oui et non, aux lecteurs de se faire une idée.C'est marrant d'ailleurs la façon dont DG détourne les mythes: Cassandre est capable de voir l'avenir et Apollon lui crache dans la bouche de sorte que personne ne peut la croire. Dans Troie elle est juste par son entourage comme une fille originale dont il ne faut pas trop prendre les délires au sérieux.

Brillante idée que de remodeler les évènements de l’Iliade et d'amener des personnages nouveaux qui remplacent les héros que l'on connait bien: Achille, Ajax, Diomède... D'un côté il y aurait la véritable histoire de Troie qui est celle de Gemmell, et de l'autre la fable inventée par Homère, ou bien ici peut être que c'est Ulysse qui après la guerre de Troie racontera ces évènements en édulcorants les faits, changeant le nom des acteurs de la guerre. A voir dans la suite.

Pour Achille je ne sais pas encore s'il est présent dans la suite ou non, mais si ce n'est pas le cas, est-ce que le personnage d'Alectruon ne serait pas justement la version gemmelienne de ce grand héros ? Il n'est pas présent dans le T1, seulement évoqué. Il est la principale cause de la haine des mycéniens envers Hélicon-Enée qui l'a tué en combat singulier. Argurios qui est un grand héros mycénien le tenait en très haute estime comme tout les autres soldats. J'aime à croire qu'Alectruon = Achille.

D'ailleurs:
Argurios = prototype de Druss. Personnage peu loquace, maladroit avec les femmes, héros mycénien, héros d'une bataille se déroulant sur un pont où il met en déroute toute une armée adverse = la bataille de la passe de Skeln ? Lorsqu'il est blessé et qu'il met des mois à se remettre il a l'apparence d'un squelette = Un passage dans Druss la Légende, lorsque Druss est fait prisonnier et enfermé dans le noir dans une cage, et qu'il perd énormément de poids.

Hélicon = prototype de Skilgannon ? Les deux épées dans le dos lors de la bataille finale du T1, ça fait un peu épées de la nuit et du jour. Personnage calme d'apparence mais capable de gros coup de sang.

Et comme d'habitude, un moment que j'attends avec impatience, les personnages de raclures avides de fric: Priam, Agamemnon, le roi Gras, Kaligonès, Kolanos (le "spin doctor" d'Agamemnon toujours prompt à accuser les autres pour sauver sa misérable existence). DG n'aime définitivement pas les hommes de pouvoirs.  

Qui déclenche les évènements ? Agamemnon après avoir consulté un oracle lui annonçant que Hélicon causerait sa perte. Pourquoi la tentative de coup d'Etat à Troie ? Parce que Priam est un connard qui aime humilier ses sujets comme ses enfants, il amasse toujours plus de fric alors que le peuple de la cité basse crève la dalle. L'un de ses fils le gros Antiphonès me fait penser à un Robespierre, le mec diabolisé un peu trop vite alors qu'il vit parmi le peuple qu'il aime contrairement aux autres ploutocrates de la cité, et qui rage de voir la fortune de Priam s'amasser et prendre la poussière alors que les pauvres crèvent durant les hivers.

Les méchants comme les gentils ne sont pas toujours ceux que l'ont croit. Gare aux retournements de situations.

Je pense même que DG aurait pu en rajouter car certains personnages ou petites histoires auraient pu être davantage étoffées comme le garde du corps de la reine de Dardanie Halysia, l'adolescence malheureuse d'Hélicon..

Points négatifs:
Spoiler:
fait suer Gemmell à tuer mes personnages favoris:  Zidantas droit comme un i, le petit Diomède, Argurios et Laodicé mes deux chouchous Raaaaaaah m'énerve ! Pourquoi qu'il dézingue mes favoris ? George Martin sort de ce corps !

Vivement la suite !
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mer 10 Déc - 20:02

Sieben a écrit:
Pour Achille je ne sais pas encore s'il est présent dans la suite ou non, mais si ce n'est pas le cas, est-ce que le personnage d'Alectruon ne serait pas justement la version gemmelienne de ce grand héros ? Il n'est pas présent dans le T1, seulement évoqué. Il est la principale cause de la haine des mycéniens envers Hélicon-Enée qui l'a tué en combat singulier. Argurios qui est un grand héros mycénien le tenait en très haute estime comme tout les autres soldats. J'aime à croire qu'Alectruon = Achille.
Achille va être de la suite, et Ulysse aussi. 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Marv le Mer 10 Déc - 20:12

Le meilleur est à venir avec le tome 2
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 10 Déc - 20:24

Sieben a écrit:Hélicon = prototype de Skilgannon ? Les deux épées dans le dos lors de la bataille finale du T1, ça fait un peu épées de la nuit et du jour. Personnage calme d'apparence mais capable de gros coup de sang.
Au-delà de l'archétype gemmellien de l'adolescent mal dans sa peau et en conflit avec son père, Hélicon / Enée c'est Thuro / Uther : le gars gentil et sensible qui va devenir une bête de guerre et un ange vengeur qui va répandre le feu et le sang sur les ennemis de son peuple et de sa famille !!!


Sieben a écrit:L'un de ses fils le gros Antiphonès me fait penser à un Robespierre, le mec diabolisé un peu trop vite alors qu'il vit parmi le peuple qu'il aime contrairement aux autres ploutocrates de la cité, et qui rage de voir la fortune de Priam s'amasser et prendre la poussière alors que les pauvres crèvent durant les hivers.
Le gros est appelé à revenir dans les tomes suivants et à avoir ses heures de gloire (comme le gros de Corvus qui organise à lui tout la dernière ligne de défense de sa cité !)

Sieben a écrit:Est-ce que Gemmell date son récit ? Non ! Il a bien compris que c'était de la connerie en barre ce genre de truc, sa mythologie est intemporelle.
Pour un gars qui soit-disant est un buse en histoire, c'est à ma connaissance l'auteur le plus proche de la réalité historique quand il insère la Guerre de Troie dans la géostratégie de l'âge du bronze finissant (avec Moses le frère de Pharaon et le fils du Roi des Rois hittite).

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mer 10 Déc - 22:48

Marv a écrit:Le meilleur est à venir avec le tome 2
Et le meilleur du meilleur avec le tome 3.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par cyberpunk le Mar 28 Mar - 9:35

Je l'ai fini hier; comme d'habitude avec David Gemmell, j'ai adoré, en même temps, j'ai vu le téléfilm "Hélène de Troire" datant de 2002 pour rester dans l'ambiance; moi qui d'habitude apprécie peu les histoires d'amour, j'ai presque verser ma petite larme aux morts de qui vous savez .....
avatar
cyberpunk
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 23/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Sieben le Mar 28 Mar - 15:46

C'est à mon sens le meilleur roman qu'a pu écrire DG. Il est à maturité, il y a tout ce qu'on aime, et ce qu'on aime moins, de l'auteur britannique là-dedans.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mar 28 Mar - 17:45

Sieben a écrit:C'est à mon sens le meilleur roman qu'a pu écrire DG. Il est à maturité, il y a tout ce qu'on aime, et ce qu'on aime moins, de l'auteur britannique là-dedans.
Cette trilogie est ce qu'il a fait de mieux !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Troie 1 Le Seigneur à l'Arc d'Argent : donnez votre avis !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum