David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Robert Harris, Imperium

Aller en bas

White Square Robert Harris, Imperium

Message par Albéric le Ven 27 Déc - 14:16


Résumé :
En 71 avant J.-C., la République romaine est déchirée par les ambitions rivales et le sénat est le théâtre de tous les complots. Tandis que dans le sud Crassus mate Spartacus et ses esclaves en révolte, et qu'en Espagne Pompée lutte contre les rebelles de Sertorius, à Rome, un jeune sénateur, Marcus Tullius Cicéron, rêve lui aussi d'accéder à l'imperium, le pouvoir politique suprême. Mais sans fortune ni naissance, ce brillant avocat ne peut compter que sur son éloquence pour réussir. Or se présente une affaire qui pourrait bien servir ses desseins : un homme lui demande de le défendre contre Gaius Verres, le redouté gouverneur de Sicile, qui l'aurait odieusement spolié. L'irrésistible ascension de Cicéron a commencé...


Magistral. J'ai rarement vu un tel pamphlet contre les élites occidentales en général et anglo-saxonnes en particulier. Tous pourris, à commencer par ce Rastignac d'Arpinum qui ne rêve que de quitter sa condition de petit bourgeois provincial pour devenir aristocrate parmi les happy few de la capitale. L'auteur joue avec nous : quand il devient trop antipathique, il nous rappelle que c'est n'est qu'un homme avec ses failles et ses faiblesses mais surtout avec des sentiments, quand il devient trop sympathique, il nous rappelle qu'il n'est qu'un homines crevarices qui ne défend que les intérêts bien calculés de son ego surdimensionné.

Là après les attentats du 11 septembre après le sac d'Ostie, George W. Bush Pompée le grand déclenche sa war against terror sa campagne contre les pirates, qu'on a sciemment laissé faire pour mieux se poser en sauveur après coup...
Magistral je vous dis !  Je continue ma lecture...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Albéric le Sam 28 Déc - 16:42

Ah tiens, de vieilles connaissances...  




__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Dark schneider le Dim 29 Déc - 11:33

Glaber = Verrès ? 

Sinon Jules César est bien gratiné aussi ! 


Je n'ai d'ailleurs toujours pas lu la suite moi...

Quoiqu'il en soit, Robert harris ne déçoit pas !
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Albéric le Dim 29 Déc - 15:27

@ Dark Schneider
Glaber = Verrès ?
Robert Harris fusionne les 2 adversaires de Spartacus.
Cicéron parle à un moment donné d'un dénommé Varinius Glaber qui vit dans la honte et l'opprobre depuis son humiliation face aux esclaves révoltés.

Sinon Jules César est bien gratiné aussi !
Ils sont tous gratinés : crevards, queutards, pervers narcissiques, radins pathologiques, fins de races aristocratiques, bourgeois arrivistes, avocats et procureurs qui se torchent avec la justice et la morale... comme aujourd'hui IRL !
Le seul qui s'en sort propre c'est le cousin idéaliste de Cicéron qui se suicide devant tant de pourriture complètement assumée et revendiquée.


Dernière édition par Albéric le Dim 29 Déc - 16:53, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Dark schneider le Dim 29 Déc - 16:42

J'avais oublié que Glaber était un vrai personnage historique..oups.

Et oui, on ne peut pas dire que ce roman donne envie de vivre sous la rome antique !
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Albéric le Dim 29 Déc - 16:55

Dark schneider a écrit:Et oui, on ne peut pas dire que ce roman donne envie de vivre sous la rome antique !
Quand tu es pété de tunes, toutes les époques se valent ou presque...
Parce contre, quand tu es dans la dèche la Rome antique offre plus d'aides que d'autres époques... si tu es citoyen romain.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Robert Harris, Imperium

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum