David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Akira Toriyama, Dragon Ball

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Dark schneider le Mer 9 Oct - 16:52

Qui ne connait pas Dragon Ball, le manga culte d'Akira Toriyama des années 80 et 90 ?

Manga shonen de référence, Dragon Ball modernisa considérablement le shonen, autant par son histoire que par ses dessins : un manga tout en démesure, poussant à son paroxysme (pour l'époque) le principe du shonen et ses combats à rallonge, mais le tout avec un dessin nettement plus précis et percutant que les mangas à l'ancienne. Toriyama insistant notamment beaucoup sur le dynamisme des combats et la vitesse. Transcrire la vitesse à travers le dessins n'étant pas la chose la plus aisée; Toriyama y excellera.  

Rien d'étonnant à ce que ce shonen ait autant cartonné et demeure encore aujourd'hui une oeuvre référentiel du genre. Le style Toriyama aura une influence énorme sur les mangakas qui lui succéderont.  

Si aujourd'hui je ne m'intéresse que très peu aux mangas, je garde à énorme attachement à cette saga en 42 volumes.
Alors certes, c'est bourré de défauts : un manga rallongé à l'encontre du souhait de son auteur, une histoire tournant au gros-billisme, des personnages sympathiques qui sont abandonnés en cours de route, certains aspects du scénario assez regrettable. Et pourtant, il reste toute une galerie de personnages inoubliables, des combats dantesque, un univers très fun... Le parcours de San go ku durant les 1ers tomes tournant en dérision les habituels récits initiatiques.. Du kiff cette série.

Je reste plus sceptique sur la série animée : beaucoup, beaucoup trop de longueurs et de rajouts peu utiles. Je n'ai jamais vraiment réussi à me l'enquiller en entier. Le score est par contre excellent.
La plupart des OAV sont répétitifs et inintéressants en termes de scénario mais proposent des combats pas trop mal... les meilleurs OAV étant ceux liés au manga : l'histoire de Trunk et celle de Badack notamment.

Je n'ai pas trop aimé DB GT : l'idée de base était bonne, c'est très rythmé et sans longueurs...mais guère convaincant.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Mer 9 Oct - 17:29

Dark Schneider a écrit:Manga shonen de référence, Dragon Ball modernisa considérablement le shonen, autant par son histoire que par ses dessins
A ce niveau-là, c'est un titre plus fondateur que référence. Il faudra que je revienne en parler plus longuement, car celui-là il le mérite bien mine de rien.

Le score est par contre excellent.
Il est de Shunsuke Kikuchi qui avait déjà œuvré sur des œuvres méconnues comme Babel II, Tiger Mask, Getter Robo, Goldorak ou Albator 84... lol

Akira Toriyama s'est grandement inspiré des comics en général et de Superman en particulier (San Goku = Kal El, Végéta = Zod, Piccolo = J'onn J'onzz... faut-il continuer ?) en les associant à la légende du roi-singe...


Dernière édition par Albéric le Dim 1 Mar - 10:42, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Mer 9 Oct - 18:00

Dark schneider a écrit:Si aujourd'hui je ne m'intéresse que très peu aux mangas, je garde à énorme attachement à cette saga en 42 volumes.

La plupart des OAV sont répétitifs et inintéressants en termes de scénario mais proposent des combats pas trop mal... les meilleurs OAV étant ceux liés au manga : l'histoire de Trunk et celle de Badack notamment.

Je n'ai pas trop aimé DB GT : l'idée de base était bonne, c'est très rythmé et sans longueurs...mais guère convaincant.
Il existe plusieurs éditions de Dragon Ball. Celle qu’on a tous feuilleté étant plus jeune, l’impression est vraiment médiocre, beaucoup de tâches d’encre, un petit format, sens de lecture français. Bref, niveau dessin ce n’était vraiment pas terrible. En ce qui concerne le récit et les dialogues, c’est grossier, bourré d’insultes, ce qui a valu à l’époque pas mal de critiques de nos chers politiciens qui se sont dits que les mangas faisaient l’apologie de la violence, pas comme nos bonnes vieilles bd franco-belges, hein ?

Je conseille la lecture de la dernière édition en date, celle dite "Perfect" qui n'est autre que l'édition originale japonaise. C’est simple, c’est tellement nickel qu’on a l’impression d’avoir les planches originales sous les yeux. La qualité du papier est également très agréable au touché, ce n’est pas du papier glacé mais Glénat à quand même sorti le grand jeu. Et le sens de lecture japonais. Il y a aussi une bonne dizaine de pages par tomes coloriées par Toriyama. Quant au scénario, la traduction se veut enfin fidèle à la version japonaise, de même que les vrais noms des personnages. Fini les "tortue génial" et place à "Muten Roshi". Le prix de cette édition peut paraître assez élevé (environ 10 euros) pour une série sortie il y a plus de 20 ans mais ça vaut vraiment le coût comme chaque tome fait à peu près dans les 200 pages.

D'accord avec toi sur les films. Les seuls qui valent le coup sont ceux qui s'imbriquent et complètent le manga. D'ailleurs le personnage de Baddack n'existe pas à la base. Après la sortie du film, Toriyama a tellement aimé le personnage qu'il a décidé de lui offrir un caméo dans le manga.

Ah ! Dragon Ball GT ! Vade Retro Satanas !
Quelle immonde aberration ce truc, on devrait l'envoyé dans le 9ème cercle de l'enfer.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Dark schneider le Ven 11 Oct - 12:12

Sieben a écrit:Il existe plusieurs éditions de Dragon Ball. Celle qu’on a tous feuilleté étant plus jeune, l’impression est vraiment médiocre, beaucoup de tâches d’encre, un petit format, sens de lecture français. Bref, niveau dessin ce n’était vraiment pas terrible. En ce qui concerne le récit et les dialogues, c’est grossier, bourré d’insultes, ce qui a valu à l’époque pas mal de critiques de nos chers politiciens qui se sont dits que les mangas faisaient l’apologie de la violence, pas comme nos bonnes vieilles bd franco-belges, hein ?
Et oui je n'ai que la 1ère édition de chez Glénat. Y'a des défauts, à commencer par lecture dans le sens occidental (complètement con alors que c'est super simple de s'adapter au sens asiatiques). Pour le reste, je trouve que ça va, la traduction de certains noms n'est pas très gênantes. Franchement, quand tu as vu passer certaines éditions d'autres séries chez "J'ai Lu" Manga, tu tolères beaucoup de choses ! Le principal restant pour moi la qualité d'impressions, et pour ça va Glénat s'en sort bien.

Pour les critiques des médias, c'était surtout à l'encontre du DA, le manga était ignoré. Les Chevaliers du Zodiaques ont subit le même sort à l'époque.

Tu as vu le dernier film sorti cette année, Battle of Gods ? Doit-bien y avoir des fansubs qui traînent, faut que je trouve ça. Au japon au mois d'avril, y'avait pleins de pub partout sur ce film.


Ah Piccolo ! J'adorais ce personnage, méga classe quand même ? Et son thème musical est particulièrement excellent.
C'est aussi pour moi une des faiblesses de Dragonball : le fait que ce perso finisse par perdre de plus en plus d'importance car n'arrivant pas à atteindre le niveau de grobillisme des Saiyens. Une série comme Dai no daiboken/Dragon Quest, qui doit énormément à DB, à bien mieux su gérer cela.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Ven 11 Oct - 13:50

Dark schneider a écrit:Tu as vu le dernier film sorti cette année, Battle of Gods ? Doit-bien y avoir des fansubs qui traînent, faut que je trouve ça. Au japon au mois d'avril, y'avait pleins de pub partout sur ce film.
Je l'ai vu oui, en streaming. Il est pas mal franchement comparé au dernière daube sortie (Janemba, Bio Broly...). De la bonne baston, un badass, "Bliss", amusant et surpuissant, une fin différente de ce que l'on a l'habitude de voir.
Je le situe en 4ème position derrière "L'histoire de Trunk", "Le père de Sangoku" et le premier film sur Broly.
Il y a pas mal de nouveaux éléments d'animation en 3D, l'époque des dessins animés est révolue, du coup la magie n'opère plus comme avant.
C'était bien sympa de retrouver Toriyama à la baguette après toute ces années et les derniers navets (Dragon Ball Evolution), mais je préfère désormais juste me relire le manga (spécialement la partie "Dragon Ball", avant le Z, sans le grobilisme).
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Sam 12 Oct - 8:46

Dark Schneider a écrit:Ah Piccolo ! J'adorais ce personnage, méga classe quand même ? Et son thème musical est particulièrement excellent.
C'est aussi pour moi une des faiblesses de Dragonball : le fait que ce perso finisse par perdre de plus en plus d'importance car n'arrivant pas à atteindre le niveau de grobillisme des Saiyens. Une série comme Dai no daiboken/Dragon Quest, qui doit énormément à DB, à bien mieux su gérer cela.
Je plussoie de A à Z.
Faudra qu'on parle du Dragon Quest à la Toriyama.
Hyunckel : voilà un antihéros badass qui a de la gueule


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Sam 21 Juin - 17:48

Je fais le lien avec Javier Negrete et Chroniques de Tramorée dont on évoquait les liens qu'il a en commun avec Akira Toriyama. Dans sa postface JN dit:

Javier Negrete a écrit:Il va de soi que l'idée d'accélérer l'organisme ou de faire en sorte que le temps extérieur ralentisse a souvent été exploitée en littérature, au cinéma ou même dans les jeux vidéo, mais le développement concret de cette idée avec la Mixture, les nanos et l’Épreuve du Fer, je ne l'ai lu nulle part ailleurs.
Et il a bien raison Javier mais l'ombre de Toriyama n'est pas loin encore une fois. Je trouve l'épreuve du choshinsui dans Dragon Ball très proche. Mais si vous savez, lorsque San Goku ne peut vaincre le démon Piccolo et que pour améliorer ses pouvoirs il ingurgite une "mixture" où personne n'a survécut:

Que de points communs entre ces deux auteurs pionniers.

Franchement je ne mettais jamais trop posé de questions auparavant mais la lecture de Tramorée me fait voir Dragon Ball d'un autre œil désormais.
Il y a tout de même une grande différence entre JN et AT. Negrete en plus d'avoir des idées qui lui sont propres, puise dans la littérature, le cinéma, le comics pour livrer un récit encore plus épique. Tandis que Toriyama utilise ces références de la culture populaire pour les tourner en dérision et rendre un récit plus comique qu'autre chose.

Les références (et il y en a plein d'autres):
- Bah déjà, la légende chinoise du roi singe et Le Voyage en Occident, classique de la littérature chinoise. Goku et sa queue de singe, la quête de l'immortalité détournée par Toriyama à travers Kamé Sénin qui veut offrir le phénix à Goku pour le remercier mais l'oiseau est mort d'intoxication alimentaire. Ouarf !; Le nuage supersonique...

- Jackie Choun. En grand fan de Jackie Chan, Toriyama rend hommage à cet immense acteur du film de combat burlesque.

- L'armée du Ruban Rouge est une référence au régime nazi.

- Albéric l'a mentionné plus haut: san goku en kal-el et tout les trucs comics.

- Teriminator avec Schwarzy:

- Le monstre de Frankenstein:

- Alien de Ridley Scott:

- Il aime aussi se foutre des pauses ridicules des bioman et autres power rangers:

On remarque tout de même que ces touches parodiques sont surtout présentes dans la première partie de Dragon Ball, avant le grobilisme et l'apogée des super sayans destructeurs de mondes.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Sam 21 Juin - 20:30

@ Sieben
C'est cool tout ça, cela me donner envie de me replonger dans ce si sympathique imaginaire de SFFF.
Javier Negrete et Akira Koriyama : 2 populares ! 

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 1 Fév - 16:56


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Mar 3 Fév - 17:15

C'est marrant. En lisant La Première Loi avec tous ces Dévoreurs et Mages capables de buter quelqu'un simplement en agitant un doigt, je pensais à TaoPaïPaï.

avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Sam 14 Fév - 15:25


J'ai décidé de me faire Dragonball en manga.
1ères impressions :
- on sent l'héritage cartoon + sf de Dr Slump
- putain ça va vachement plus vite que l'anime !
- les décors sont toujours bien travaillés, pas comme dans One Piece, Bleach voire Naruto bien plus faibles à ce niveau...
- et bien, il y a des polissonneries, mais on est loin des malédictions boobesques actuelles...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 15 Fév - 14:07

Sieben a écrit:On remarque tout de même que ces touches parodiques sont surtout présentes dans la première partie de Dragon Ball, avant le grobilisme et l'apogée des super sayans destructeurs de mondes.
Justement, l'auteur quitte sa zone de confort du mélange manga / cartoon pour aller vers celle du mélange manga / comics. Goku est le nouveau Kal-el, celui qui va devenir le protecteur de la Terre ou lieu d'en être le conquérant et le tyran. Mais là où Superman reste une allégorie fichée, Toriyama est allé au bout de la logique avec Goku qui par deux fois refuse de devenir Dieu car le personnage n'a d'autre ambition que d'être un bon mari et un bon père.
C'est ce qu'expliquent les auteurs de fantasy Gemmell, Kearney, Negrete, Abercrombie, Weeks, Sullivan... : "le monde se divise en 2 catégories : il y a les être humains qui ne souhaitent que mener leurs vies tranquillement, et il y a les homines crevarices qui ne souhaitent que se sentir au-dessus du commun des mortels"
Et je ne parle même de Végéta qui remplace le général Zod que Goku finit par rallier à sa vision de la vie (parce qu'au final ce n'est pas sa force qu'il jalouse mais ses valeurs, et lui aussi passe du statut de super-guerrier à celui de super-papa)


Dernière édition par Albéric le Dim 15 Fév - 15:44, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Dim 15 Fév - 15:26

Albéric,
Dans quelle édition lis-tu le manga ? Les poissonneries comme tu dis sont normales si tu prends les vieilles éditions de Glénat (42 tomes) ou les petits formats sortis en kiosque. Moi je le dis à chaque fois, désormais Glénat à sortie l'édition ultime de Dragon Ball: édition perfect que l'on trouve actuellement en librairie et qui vient de se terminer ce moi-ci. C'est la version qu'on tout les japonais: fidèle aux dialogues VO, on comprend enfin l'humour et contrepèteries de Toriyama avec des astérisques bienvenus, la qualité du papier fait ressortir le dessin (et c'est clair, rien à voir avec One Piece ou les autres mangaka, Toriyama domine le manga japonais)...

Pour le dessin animé, les producteurs ont sorti une version qui s'appelle Dragon Ball Kai qui dépoussière et actualise les graphismes, enlève toutes ses longueurs... Mais comme je suis un très grand nostalgique, je préfère les versions "Club Dorothée" avec tout leurs défauts mais authentiques.

Si le sujet t'intéresse, je ne peux que te renvoyer vers l'interview de Torishima, l'éditeur de Dragon Ball qui raconte la genèse et le succès de la série. C'est vraiment à ne pas louper, une mine d'or ! (en 8 parties):
https://www.youtube.com/watch?v=flb0XwHgJZ4

Toriyama c'est vraiment un mec atypique. Avec Dragon Ball il n'a pas seulement créé un des plus grands succès du manga, il a aussi cassé les codes. Torishima l'explique très bien. Toriyama ne lisait pas de manga ou très peu, il n'a pas subit les influences des autres et a pu totalement lacher la bride à son imagination. Et en grand fan de Jackie Chan il a apporté du mouvement aux scènes de baston alors qu'à l'époque le manga phare de l'éditeur Hokuto No Ken, avait des combats assez statiques, basés sur l'aspect "Fatality".

Albéric a écrit:C'est ce qu'expliquent les auteurs de fantasy Gemmell, Kearney, Negrete, Abercrombie, Weeks, Sullivan... : "le monde se divise en 2 catégories : il y a les être humains qui ne souhaitent que mener leurs vies tranquillement, et il y a les homines crevarices qui ne souhaitent que se sentir au-dessus du commun des mortels"

Exact ! Toriyama est un pur populares. Son héros Goku est à l'image de son créateur, Toriyama c'est un terrien, un mec de la campagne qui n'aime pas se déplacer en ville. En cela je trouve qu'il y a un point commun avec Tolkien qui, on le sait, rejetait l'industrialisation destructrice de la société et préférai vivre plus près de la nature.
Toriyama, Tolkien, Gemmell... c'est le mode de vie du paysan philosophe.

Autre élément qui fait de Toriyama un populare méprisé par l’intelligentsia: Toriyama n'a jamais remporté de prix. Oui oui, c'est assez hallucinant, il n'y a qu'à Angouleme qu'on le snobe. Au Japon il est surnommé "L'Empereur sans couronne".
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 15 Fév - 15:37

Sieben a écrit:Exact ! Toriyama est un pur populares. Son héros Goku est à l'image de son créateur, Toriyama c'est un terrien, un mec de la campagne qui n'aime pas se déplacer en ville. En cela je trouve qu'il y a un point commun avec Tolkien qui, on le sait, rejetait l'industrialisation destructrice de la société et préférai vivre plus près de la nature.
Toriyama, Tolkien, Gemmell... c'est le mode de vie du paysan philosophe.
Cela même plus loin que ça parce que Goku est mort et ressuscité pour le Salut des siens et de la Terre... 2 fois !!! ^^


Mieux ! Combien de personnages le Mahatma Goku a-t-il fait basculer du côté lumineux de la force ? ^^
Oolong, Yamcha et Puerh, Krilin, C-8, Tenshinhan et Chaozu, Piccolo, Vegeta, C-17, C-18 et Boo qui prendra la relève de protecteur de la terre sous l'identité de Oob... JUSTICE FOREVER !!!


Dernière édition par Albéric le Dim 15 Fév - 16:46, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 15 Fév - 15:40


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 15 Fév - 19:26


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Dim 15 Fév - 23:01

Dans l'interview dont j'ai mis le lien plus haut, Toroshima dit un truc qui m'avait jusque là complètement échappé. Selon lui Goku ne tue personne dans le manga. Quand je dis personne, je parle des big boss, ses ennemis, pas la petite soldatesque. Cela m'a paru étrange sur le moment mais en effet:

Goku ne tue pas vraiment Boo puisque ce dernier est réincarné en une personne de bien qu'est Oob.
Goku ne tue pas vraiment le démon Piccolo puisque ce dernier continue de vivre à travers son clone/fils Piccolo junior.

Et pour les autres ? Goku ne tue pas le roi Pilaf et sa clique, il ne tue pas le ninja violet, il ne tue pas le commandant Bleu, il ne tue pas Tao Pai Pai, il ne tue pas Raditz, il ne tue pas Nappa ni Végéta, il ne tue pas Freezer ni sa clique le commando Ginue, Barta et Jeece, il ne tue pas C19, il ne tue pas Cell, ni Végéta dans leur second affrontement.

La mort de ses ennemis ne l'intéresse pas. Son pire c'est lui-même, il se bat contre ses propres limites.

Dragon Ball, révolution graphique et littéraire, succès populaire international, méprisé par l'intelligentsia.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Dim 15 Fév - 23:21

@ Sieben
La mort de ses ennemis ne l'intéresse pas. Son pire c'est lui-même, il se bat contre ses propres limites.
Comme Superman... ^^
Ou Batman qui ne veut pas d'armes à feu...

Goku ne tue personne dans le manga
Freezer se tue lui-même en tombant dans son propre piège, Cell est détruit par Gohan, Boo est détruit par Gogéta (ou Végéku ?)...
Il y a un côté rédempteur dans le personnage. Est-ce un hasard si Dieu lui propose de prendre sa place après sa victoire sur Satan/Piccolo qui était son exact opposé au niveau des valeurs ?
Goku empathique et altruiste voyait le bien en chacun alors que Satan/Piccolo sadique et egocentrique voyait le mal partout.
Et après tout les Saintes Ecritures de Dragonball nous offre une nouvelle trinité : le Père (le Tout-Puissant), le fils (Goku) et le Saint Esprit (Shenron)... ^^


Dragon Ball, révolution graphique et littéraire, succès populaire international, méprisé par l'intelligentsia.
C'est peut-être pour cela qu'il ne s'est pas lancé dans de véritables séries depuis Dragonball... VDM

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Lun 16 Fév - 22:59

Albéric a écrit:
Comme Superman... ^^
Ou Batman qui ne veut pas d'armes à feu...

Et pourtant dans les premiers dessins de Bob Kane sur Batman, ce dernier a un flingue. ^^

Albéric a écrit:C'est peut-être pour cela qu'il ne s'est pas lancé dans de véritables séries depuis Dragonball... VDM

C'est à se demander ce qu'il peut bien faire de ses journées à part compter son pognon. ;) Il a pourtant sorti des trucs intéressant avec Sand Land, et les characters design sur Dragon Quest et Chrono Trigger, et écrire les scénars des derniers OAV de DBZ. J'imagine qu'à l'image de Goku, il est resté dans sa campagne, heureux, entouré de sa famille et ses dinosaures, appréciant la vie, pénard.

Sinon, il y a encore un OAV Dragon Ball Z qui va sortir après Battle of the gods. Toujours scénarisé par Toriyama.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Dark schneider le Mar 17 Fév - 9:47

Ah au fait moi je l'ai trouvé plutôt décevant Battle of Gods, hormis une certaine originalité dans sa conclusion, je l'ai trouvé très quelconque, globalement inintéressant malgré la tentative de refaire de l'humour comme au premier temps de la série au début du film. Après c'est du grosbillisme archi vu. Bref, j'espère que le nouveau film sera meilleur.

Sinon intéressant cette réflexion qu'au final San Goku n'ait quasiment tué aucun de ses adversaires (je mettrais un bémol pour Piccolo tout de même), un bon argument de plus à l'encontre des soi-disant bien pensant qui ont enfoncé la série.

Bon sang l'édition "perfect" me fait envie, ça fait rager quand même d’avoir investi dans les 42 volumes classiques chez glénat à la même époque où l'édition perfect était publiée pour la 1ère fois au Japon. Du coup je me retrouve avec 42 volumes sur les bras en sens de lecture occidental à la con, qui vont devenir invendables et je ne vois pas comment convaincre madame d'investir dans la nouvelle édition...
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Mar 17 Fév - 14:51

Dark schneider a écrit:Bon sang l'édition "perfect" me fait envie, ça fait rager quand même d’avoir investi dans les 42 volumes classiques chez glénat à la même époque où l'édition perfect était publiée pour la 1ère fois au Japon. Du coup je me retrouve avec 42 volumes sur les bras en sens de lecture occidental à la con, qui vont devenir invendables et je ne vois pas comment convaincre madame d'investir dans la nouvelle édition...

C'est vrai qu'on la vanne méchamment l'édition Glénat en 42 volumes mais on n'a eu que celle-là pendant longtemps aussi. Alors que les japonais ont toujours eu l'édition Kanzenban qu'on appelle en France "Perfect".
Ils sont invendables les tomes Glénat que tu possèdes, ou alors il faut la collection complète en bon état et vendu très bas.
Il y a une nouvelle édition qui débute au Japon, même principe que la Perfect mais tout colorié à l'informatique. Elle fait un bide dans les ventes.

Non vraiment la Perfect c'est non seulement une nouvelle traduction fidèles aux textes d'origine: on comprend enfin l'humour, beaucoup moins grossier que les traductions françaises jusqu'alors connues, les noms de personnages expliqués en astérisque: les nameks ont des noms d'instrument de musique, les sayans des noms de légumes, d'autres des noms de fruits. Les onomatopées sont conservés en japonais. Qualité du papier de qualité, les pages ne jaunissent pas. Couverture glacée. Supplément bonus à la fin du tome 34. Une vingtaine de pages par tome coloriées par Toriyama himself. Sens de lecture japonais. Reprise des noms originaux (fini les Tortue Géniale, mais enfin Kamé Sénin).

Il y avait déjà un peu de tout ça dans une précédente édition mais sans la qualité graphique. Glénat a bien baisé tout les français pour le coup avec au moins trois types d'édition avant d'avoir enfin la Perfect.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Dark schneider le Mar 17 Fév - 15:28

C'était malheureusement le lot habituel des mangas à l'époque. Au fond, les éditions glénat proposait quand même une impression de bien meilleur qualité que celle de J'ai Lu. Tu sais, moi je pleure quand je vois mes tomes de "Fly" à la qualité d''impression horrible et leur traduction catastrophique.

Mes volumes de Dragon Ball sont tous en bon état donc je pense peut-être parvenir à les vendre d'un coup, mais de là à racheter toute l'édition perfect..ça va coincer !

Que veut dire au fait Kamé Sennin ? Le Maitre des tortues ? Et Muten-Roshi ?
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Mar 17 Fév - 19:31

Sieben a écrit:C'est à se demander ce qu'il peut bien faire de ses journées à part compter son pognon. ;) Il a pourtant sorti des trucs intéressant avec Sand Land, et les characters design sur Dragon Quest et Chrono Trigger, et écrire les scénars des derniers OAV de DBZ. J'imagine qu'à l'image de Goku, il est resté dans sa campagne, heureux, entouré de sa famille et ses dinosaures, appréciant la vie, pénard.
Elle est pas belle la vie ?
Cela me donne presque envie de me refaire Dragonquest VIII pour la 4e fois ou de dénicher Chrono Trigger sous émulateur.


Dernière édition par Albéric le Mar 17 Fév - 19:39, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Albéric le Mar 17 Fév - 19:38

Dark Schneider a écrit:Sinon intéressant cette réflexion qu'au final San Goku n'ait quasiment tué aucun de ses adversaires (je mettrais un bémol pour Piccolo tout de même), un bon argument de plus à l'encontre des soi-disant bien pensant qui ont enfoncé la série.
On sentait avec l'arc du Ruban Rouge que le héros donc la série montait en puissance. Goku affrontait enfin un adversaire flippant avec Tao Paï-Paï, mais l'enjeu ne concernait que la peau de Goku. Avec Piccolo, Goku ne se bat pas pour lui ou pour ses amis mais pour la Terre entière. C'est l'heure de vérité, c'est son ordalie : il affronte son exact opposé et il en sort grandi ou détruit !

Suis-je le seul à voir le parallèle entre le grand combat de Goku contre Piccolo, avec un bras cassé, qui décide du destin de Goku et de la Terre, et le grand combat de Gohan contre Perfect Cell, avec un bras cassé, qui décide du destin de Gohan et de la Terre ? ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Akira Toriyama, Dragon Ball

Message par Sieben le Mer 18 Fév - 0:38

Dark schneider a écrit:Que veut dire au fait Kamé Sennin ? Le Maitre des tortues ? Et Muten-Roshi ?

Exactement, "Le Maître des Tortues". Kamé signifie tortue, tu remarqueras que sur sa bicoque il y a d'écrit "Kamé House". Et Sennin signie maître.

Pour Muten-Roshi j'ai un doute, je ne pense pas qu'il s'agisse de son vrai nom. Dans l'édition Perfect il est plus souvent appelé Kamé Sennin. Goku l'appelle souvent "grand père", mais de manière respectueuse et non pas de façon péjorative, c'est là un des aspects de l'édition Perfect. On sent tout de suite le changement de ton. Goku lui, est souvent appelé "P'tit son" par Bulma. Muten-Roshi n'est pas très utilisé dans le manga, je ne sais plus.

Albéric a écrit:Cela me donne presque envie de me refaire Dragonquest VIII pour la 4e fois ou de dénicher Chrono Trigger sous émulateur.

Dans ce cas tu devras avoir recours à la technique des 4 corps de Ten Shin Han (don d'ubiquité) ou de la transposition de Goku, parce que Chrono Trigger c'est quand même super long à finir. T'es sûre d'avoir suffisamment de temps de vie ? ^^

Albéric a écrit:Suis-je le seul à voir le parallèle entre le grand combat de Goku contre Piccolo, avec un bras cassé, qui décide du destin de Goku et de la Terre, et le grand combat de Gohan contre Perfect Cell, avec un bras cassé, qui décide du destin de Gohan et de la Terre ? ^^

Oh ! Bah non je l'avais pas vu ça. C'est le passage de relai.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum