David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donnez votre avis sur le livre

63% 63% 
[ 25 ]
23% 23% 
[ 9 ]
13% 13% 
[ 5 ]
3% 3% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 40

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Owen Odell le Jeu 30 Juin - 17:37

De rien,j'ai une mémoire de barde ^^
avatar
Owen Odell
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 28/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Jeu 30 Juin - 17:41

^^ :violet:
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Ulric329 le Sam 30 Juil - 20:53

moi je trouve le début pas super mais le reste est génial!
avatar
Ulric329

Date d'inscription : 30/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Ulric329 le Sam 30 Juil - 20:56

et je trouve les changements de comportements de tenaka a peux près logiques
avatar
Ulric329

Date d'inscription : 30/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Mar 23 Aoû - 9:30

la psychologie de ce perso est tout simplement superbe, pour moi. C'est un perso géniale, tout autant que le scenar dans lequel il evolue.^^
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Donnez votre avis sur le livre !

Message par Viruk1976 le Jeu 21 Juin - 20:37

dans le cycle drenai, le roi sur le seuil est l'oeuvre que j'ai lu dans les derniers, c'est peut etre pour ca que je l'aime moins, j'ai prefere les héros comme druss ou waylander.

les raisons pour lesquels je trouve ce livre moins réussi c'est la personnalité de tenaka khan et son choix pour vaincre ceska. mais aussi autre chose que je n'apprécie pas c'est le groupe des trente qu'il n'est pas le meilleur que j'ai rencontrer. et aussi le faites que le livre repose plus sur les personnages secondaires que sur le personnage principal.

malgré tout le roman quelques qualités comme les personnages secondaires comme decado ou le guerrier doré, et ça reste une oeuvre de gemmell.

pour conclure je dirai que c'est une oeuvre a lire pour tout fan de gemmell mais pas celle a lire en priorité.

avatar
Viruk1976
Général des légions Felix

Date d'inscription : 30/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mar 20 Nov - 18:53

Celui-là je ne l'ai pas aimé du tout.

Pourtant il y avait beaucoup d'éléments qui auraient du me plaire : les Unis, les Templiers Noirs, l'ambiance crépusculaire, les révolutionnaires brisés et désabusés par leurs précédents échecs qui cherchent désespérément une seconde chance...

Mais quelques leitmotivs gemmelliens lourdement amenés et une fin un peu moisie m'ont décontenancé, surtout que c'est les éléments qui m'avaient déjà déplu dans Légende que j'avais lu juste avant.

Et puis il y a beaucoup de choses qui m'avaient plus dedans, donc je n'avais pas envie de tailler. Dans les points positifs, c'est que les personnages étaient plus travaillé que dans Légende.

Il faudra que le relise pour le replacer dans la symphonie gemmellienne :
- Païen me fait penser à une version conan du scientifique du Loup dans l'Ombre
- Decado est le 1er d'une liste de personnages badass qui annoncent Skilgannon
- le tyran, l'ordre militaire dissous, les créatures bestiales, les révoltés désabusés, la fin des chevaliers rouges exactement similaires à celle des templiers noirs : Renégats en est un remake

Cette critique trouvée sur la Toile est assez intéressante :
http://lombredeskarnsha.blogspot.fr/2011/05/le-roi-sur-le-seuil.html

Annanais et son tragique destin m'a fait bien meilleure impressions que Tenaka (qui ressemble au Talisman de La Légende de Marche-Mort, qui annonce les personnages bâtards de Rigante) et Decado (= Waylander = Jon Shannow = etc).

Le Roi sur le Seuil, remake gemmellien des Sept Mercenaires (6 dans celui-ci, mais 7 dans Renégats qui constitue son remake) ? Et pourquoi pas !

Finalement, j'ai peut-être pris la mouche du coche avec la fin à moitié moisie... ;)
Bref, vous m'avez convaincu de le relire pour lui donner une seconde chance. ;)
Affaire à suivre ! ;)


Dernière édition par Albéric le Dim 9 Déc - 17:09, édité 3 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Mer 21 Nov - 14:27

Oui, Annanaïs est vraiment le héros que j'ai préféré dans le Roi sur le Seuil, bien que je trouve les deux autres protagonistes excellents.

Il est si... magnifique, héroïque, il a ce charisme, cet aura du héros doré ! Je ne crois pas me souvenir d'un personnage reprenant les grandes lignes de celui-ci, contrairement, comme l'a souligné Alberic, à Tenaka et Decado. :suspect:

Spoiler:
Et puis son sacrifice à la fin ne fait que me conforter dans mon opinion, il est vraiment mon personnage favoris dans ce bouquin. :thumright:
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 21 Nov - 14:34

Je ne crois pas me souvenir d'un personnage reprenant les grandes lignes de celui-ci, contrairement, comme l'a souligné Alberic, à Tenaka et Decado.
C'est vrai que celui-ci, il est difficile à retrouver ailleurs dans sa bibliographie :
peut-être qu'il se recoupe en partie avec Samildanach de Renégats mais pas totalement ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Mer 21 Nov - 15:13

En partie, peut-être bien... Mais il à tout de même une identité bien à lui, par rapport à un Decado, un Waylander ou un Bison, par exemple.
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par JMtimba le Mer 21 Nov - 15:15

Je plussoie bien que dans mes souvenir Paien a aussi une très grande place! On découvre l'histoire de ce dernier au fil du livre (en deux fois je crois bien) et ça sort tout de même des persos secondaire gemmelliens (de Drenaï je précise).
avatar
JMtimba
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Duvodas le Mer 21 Nov - 15:27

Oh oui, Paien, le géant à la peau d’ébène !!! :geek:

Pour ce qui est de la couleur de peau, il y eut aussi dans ce cycle le célèbre Nogusta et heu... peut-être d'autres ! ^^ Mais c'est vrai que ce personnage est déjà, de par cet aspect, plutôt marquant.

Sinon, j'adore son côté quasi-imbattable, colossal et sa voix gutturale rendait super bien dans ma p'tite tête ! xD
Mais c'est surtout son passé qui en fait un personnage intéressant. Cette atrocité qui a été commise sur ses ordres mais dont il ne prend pas pleinement conscience, aveuglé par ses convictions superstitieuses...
avatar
Duvodas
Légionnaire de la Martia victrix

Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Dark schneider le Mer 5 Déc - 10:51

Hum j'ai plutôt le souvenir que Païen, très bon personnage à la base, est un poil sous exploité dans le bouquin : il arrive un peu après tout le monde et il part un peu avant tout le monde, il me semble qu'on ne le voit pas tant que ça au final.

Pas étonnant que Gemmell ait mis en avant le perso de Nogusta dans les Guerriers de l'Hiver. Car j'ai l'impression que plutôt que de faire du recyclage, Gemmell aimait surtout approfondir ses idées et réexploiter ses personnages, quitte à les "remaké", mais dans le but de les améliorer ou alors d'en présenter une autre facette.

Par exemple, il est assez évident que Jon Shannow est un approfondissement de Waylander. Tandis que Bison est une déclinaison de Beltzer (pas un approfondissement du personnage, mais juste le même type de perso avec une histoire à la fois différente et très proche), les deux étant assez lié à Annanaïs d'ailleurs.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 13 Fév - 16:49

Pour "Le roi sur le seuil" je lui pardonne tout. J'ai lu qu'il avait presque fini d'écrire le livre quand son ordi a grillé. Il a perdu toutes ses données, l'obligeant à réécrire le roman en catastrophe parce qu'il devait le présenter à son éditeur.
Je crois que c'est dans la préface.
Je n'ai jamais eu vent de cette info Sieben, tu peux trouver une source vérifiable SVP.
Je suis intéressé car si l'histoire est fun, sa réalisation est tronquée... ceci expliquerait cela !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Sieben le Mer 13 Fév - 17:09

Albéric,

Quand j'y pense je suis à peu près sûr de l'avoir lu dans la préface du bouquin. Après je crois savoir pourquoi tu n'as pas eu vent de l'info. Je possédais l'édition Milady du "Roi sur le seuil", et si tu possèdes celle chez Bragelonne, les deux doivent différer. La version Milady est sortie assez récemment alors que celle de Bragelonne date début des années 2000. Cette préface a du être rajouté plus tard.

Malheureusement je ne peux pas vérifier car je ne possède plus cette édition.
Après je pense que c'est vérifiable sur le net.

Mais je suis sûr à 100% de cette info. ça m'avait même surpris. Gemmell s'excusait auprès des lecteurs parce que la critique de l'époque n'avait pas été tendre avec le bouquin, le 2ème du cycle.
Et en gros il racontait l'anecdote que j'ai cité.

Après avoir lu ça je me suis dit qu'il vaut mieux la fermer et dire respect au bonhomme capable de réécrire en quelques jours ce qu'il avait mis des mois à écrire. Il se servait d'un ordinateur tout pourri, l'époque des disquettes...
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Mer 13 Fév - 17:20

Quand j'y pense je suis à peu près sûr de l'avoir lu dans la préface du bouquin. Après je crois savoir pourquoi tu n'as pas eu vent de l'info. Je possédais l'édition Milady du "Roi sur le seuil", et si tu possèdes celle chez Bragelonne, les deux doivent différer. La version Milady est sortie assez récemment alors que celle de Bragelonne date début des années 2000. Cette préface a du être rajouté plus tard.
Effectivement ma version Bragelonne ne contient pas ces infos...
... Par contre en 1985 DG y remercie chaleureusement sa relectrice Stella Graham ! :lol!:

Après avoir lu ça je me suis dit qu'il vaut mieux la fermer et dire respect au bonhomme capable de réécrire en quelques jours ce qu'il avait mis des mois à écrire. Il se servait d'un ordinateur tout pourri, l'époque des disquettes...


(je ne sais dans quelle interview il rendait hommage à son vieil Amstrad qui avait rendu l'âme)


Dernière édition par Albéric le Sam 1 Juin - 17:29, édité 3 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Sieben le Mer 13 Fév - 17:24

Ah ah ah !

Un Amstrad... T'aurais pu choisir autre chose.
J'adore, mon père en avait un quand j'étais gamin. Des milliers de jeux gratos.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Dark schneider le Jeu 14 Fév - 9:09

J'ai vérifié dans mon édition Milady et non comme je le pensais il n'y a aucune préface. D'ailleurs aucun de ses romans n'ont été préfacé il me semble.

J'avais aussi lu quelque part que Gemmell n'était pas satisfait de ce roman. Par contre, cette histoire d'ordinateur grillé ça ne me dit vraiment rien, je me demande si tu ne confonds pas avec son roman perdu, The lost Crown, que Gemmell n'a jamais pu récupérer suite à un crash de son PC.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Sieben le Jeu 14 Fév - 23:30

Bon j'ai cherché sur le net. Je n'ai rien trouvé. Vraiment je comprends pas. J'aurai parié que c'était dans la préface du bouquin mais comme je ne l'ai plus... Et pas de traces de cette anecdote sur internet.
Après on ne trouve pas non plus toutes les infos sur internet, il y a pas mal d'oubli aussi.
Franchement vous avez réussi à me faire douter. Je continuerai de chercher au cas où. Mais franchement, ça m'étonnerai que j'ai pu confondre avec un autre auteur.
Une histoire comme cela ça ne s'invente pas, ou alors je suis dingue :geek:
C'était justement Gemmell qui se justifiait du fait que les critiques n'étaient pas très bonne...

Si un jour j'ai des news je vous tiendrai au courant.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Oncle Kiin le Sam 1 Juin - 4:06

Wow, je l’ai encore préféré à Dark Moon.
J’ai vraiment aimé les personnages, à commencer par Tenaka Khan, mais aussi Rayvan, Ananaïs, Païen et bien d’autres qui m’ont touché ou m’ont fait vibrer. Quant au souffle épique, il a bien fonctionné sur moi, je me suis senti très impliqué dans l’action.
Par ailleurs, j’ai été agréablement surpris par l’humour gemmellien, que je n’avais pas remarqué dans mes précédentes lectures : l’air de rien, ce roman est bourré de réparties spirituelles ou cinglantes, qui m’ont beaucoup fait sourire.

Au niveau thématique, quelques passages relevés en vrac :
-- DG n’aime toujours pas beaucoup les hiérarchies centralisées et absurdes : « Et regardez où on en est aujourd’hui. […] Des lois que personne ne comprend, auxquelles on se contente d’obéir. »
-- Mais il apprécie toujours les fortes têtes : « Je fais le commerce d’herbes médicinales. Et je dis toujours la vérité. » « Ce qui équivaut à de la sorcellerie et de la sédition. » (répond ironiquement l’interlocuteur)
-- Face au tyran, on ne reste pas les mains dans les poches : « Je ne veux pas tuer. Je veux vivre au milieu des plantes. » « Et moi, tu crois que je veux me battre ? J’ai presque soixante ans. J’aime la Source et tout ce qui pousse ou bouge. Je crois que la vie est le plus grand don de l’Univers. Mais il y a un mal bien réel dans ce monde et il faut le combattre. Ainsi, d’autres pourront jouir de la vie. »
-- Et toujours cette philosophie farouchement « hinc et nunc », que ce soit à travers la parabole du diamant dans la cruche d’argile (prendre le temps d’examiner ce qu’on a, et d’en jouir), ou bien dans cette magnifique leçon de volonté, de vitalité et de « sens du présent » qu’Ananaïs dispense au vieux diplomate de Ceska venu lui proposer de se rendre : « Tu as vendu ton âme pour un lit avec des draps de soie. Mais je peux te comprendre – tu es un vieil homme apeuré qui n’a jamais osé vivre, parce que tu avais trop peur de vivre. Dans ces montagnes, il y a la vie, et l’air a goût de vin. Tu as raison de dire que nous ne pouvons pas tenir tête aux Unis. Nous le savons bien, car nous ne sommes pas stupides. Il n’y a pas de gloire à gagner ici ; mais nous sommes des hommes, et les fils des hommes, et nous ne plions devant personne. »

Sinon, pas grand-chose à voir, mais je pense que l’ombre protectrice de Bill Woodford plane sur ce passage, où Tenaka apparaît providentiellement pour venir en aide à un petit garçon terrorisé : « L’homme habillé de noir et encapuchonné était venu jusqu’à son lit et lui avait posé une main gantée sur la bouche. Arvan, un jeune enfant effrayé de six ans, s’était évanoui sur le coup. […] « Si tu tiens à la vie, ne fais pas ça ! » dit une voix. […] L’homme recula dans l’ombre et disparut. Arvan courut jusqu’à Tenaka qui rengaina son épée et le serra dans ses bras. « Il allait me tuer, Tani. » « Je sais. Mais maintenant il est parti. »

Enfin, Païen et les femmes, un passage amusant et sans doute assez lucide : « Les femmes étaient décidément d’étranges créatures. Elles tombaient amoureuses d’un homme et s’empressaient aussitôt de le changer. La plupart du temps, elles y arrivaient – pour passer le reste de leur vie à se demander comment elles avaient bien pu épouser quelqu’un d’aussi ennuyeusement conformiste. »

Les mystérieux serviteurs de la Source et de l’Esprit du Chaos me font penser aux agents du Chaos, de la Loi ou de la Balance chez Moorcock, avec leur manière d’avoir des plans et des objectifs qui dépassent ceux des simples mortels, et d’intervenir dans les conflits du monde selon des schémas connus d’eux seuls. (Et il y a peut-être aussi un côté Sith chez ces Templiers Noirs lookés à la Dark Vador.)

Étant très fan de tout ce qui est hommes-bêtes, lycanthropes, etc., j’ai tout simplement adoré les Unis ! Là encore, j’y vois une certaine filiation de science-fantasy moorcockienne. Mais un truc m’a dérangé tout de même : au début, ils sont censés être quasi invulnérables, un seul d’entre eux est déjà une menace ultime, et même Ananaïs doit sacrifier son visage ou bien avoir recours au poison pour en abattre un... et puis soudain, dans la seconde moitié du bouquin, ils demeurent certes costauds, mais on les affronte presque comme des adversaires normaux, Ananaïs en tranche à tour de bras, etc. J’aurais préféré que ça soit plus cohérent, d’autant qu’il y avait déjà la technique mystique de Decado pour équilibrer les forces contre ces créatures, je trouve que par souci de crédibilité elles auraient dû rester presque impossibles à vaincre en dehors de ça.

Une dernière remarque (sans vouloir commettre de crime de « lèse-majesté » ^^) : je dois bien avouer que je ne suis pas subjugué par la traduction d’Alain Névant. Je la trouve trop « mot à mot », trop plaquée sur l’anglais, et quelquefois trompeuse. Ça n’enlève rien, bien sûr, au rôle immense que Névant a joué dans la publication de Gemmell en France et dans la découverte de cet auteur par le public français, mais au niveau de la pure traduction, bof.

En conclusion, un roman très épique, j’ai vraiment eu l’impression de lire exactement ce que j’étais venu chercher en ouvrant un Gemmell, et j’en ressors plus curieux que jamais de continuer à découvrir cet univers de Drenaï.
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Sam 1 Juin - 18:29

@ Oncle Kiin : encore un compte-rendu très riche !

Par ailleurs, j’ai été agréablement surpris par l’humour gemmellien, que je n’avais pas remarqué dans mes précédentes lectures : l’air de rien, ce roman est bourré de réparties spirituelles ou cinglantes, qui m’ont beaucoup fait sourire.
C'est ce que j'ai régulièrement nommé le revival répliques eighties.

Les mystérieux serviteurs de la Source et de l’Esprit du Chaos me font penser aux agents du Chaos, de la Loi ou de la Balance chez Moorcock.
Je ne serais pas aussi catégorique que toi, mais de toutes les manières tu les retrouveras presque à l'identique dans Waylander II.


Étant très fan de tout ce qui est hommes-bêtes, lycanthropes, etc., j’ai tout simplement adoré les Unis ! Là encore, j’y vois une certaine filiation de science-fantasy moorcockienne.
On peut y voir les mutants d'Hawkmoon et plus encore les hommes-ours du 3e tome d'Erekosë.
Et pour ton bémol, je suis 100% d'accord avec toi.
J'en fait souvent le reproche à DG à ce niveau là.

Une dernière remarque (sans vouloir commettre de crime de « lèse-majesté » ^^) : je dois bien avouer que je ne suis pas subjugué par la traduction d’Alain Névant. Je la trouve trop « mot à mot », trop plaquée sur l’anglais, et quelquefois trompeuse. Ça n’enlève rien, bien sûr, au rôle immense que Névant a joué dans la publication de Gemmell en France et dans la découverte de cet auteur par le public français, mais au niveau de la pure traduction, bof.
http://david-gemmell.frbb.net/t927-david-gemmell-traducteurs-traductions

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Dim 25 Aoû - 15:30



La 1ère fois que j’avais lu ce roman j’ai pesté après avoir été initialement emballé.
La 2e fois j’ai redécouvert un page-turner d’héroïc fantasy qui se lit à 100 à l’heure.


Après avoir réalisé la version fantasy de Fort Alamo, DG s’est lancé dans la version fantasy des Sept Mercenaires (lui-même remake du formidable Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa)
Tout est là, sauf qu’on est dans une vision assez dark de la fantasy : une société résignée à la dictature d’un crevard qui a sacrifié son peuple au nom d’intérêt supérieurs, avec toute une gallerie de personnages tourmentés par la peur, le doute, le regret…


Tenaka, c'est un Nadir qui reprend le rôle du leader jadis dévolu au mongol Yul Brunner.
Il incarne un homme brisé par l’absence d’amour prêt à tout pour combler le vide de son cœur.
Ananaïs, c’est un homme hanté qui reprend le rôle du bras-droit jadis dévolu à Steve McQueen.
Il incarne un homme brisé par un père meurtrier et incestueux qui s’est perdu dans les acclamations de la foule dans les arènes de Drenan avant de perdre le visage dont il était fier.
Galand, c’est un proto Dakeyras qui s’accroche à son frère après la mort de sa famille
Decado, c’est un proto Viruk qui recherche la paix de l’âme dans les jardins d’un monastère
(marrant il ressemble beaucoup au Solomon Kane du film de Michael J. Bassett).
Renya, c’est une l’infirme transformée en Tigra de DC Comics (qui deviendra Ustarte dans WIII)
Scaler, c’est un roublard qui n’arrive pas à porter l’immense héritage de ses ancêtres
(marrant comme le relation Arvan / Belder va se reproduire une génération plus tard)
Païen, c’est à la fois Asmidir dans Reine des batailles et Nogusta dans Les Guerriers de l’hiver
Un héros vengeur de blaxploitation qui vient châtier le tyran colonisateur !


Le roman est divisé en 2 parties : espoir et désespoir, aube et crépuscule
Dans la 1ère partie nous suivons la révolte de Skoda qui se termine par une bataille
Dans la 2e partie nous suivons la révolution de Skoda qui se termine par un massacre
DG oppose aux libérateurs les monstrueux Unis et les dangereux Templiers noirs.
Chaque personnage suit les impératifs de sa mission et on sent arriver l’inéluctable fin.
Evidemment on sent l’héritage du cape et d’épée à la Walter Scott et on devine rapidement que plane sur le roman le souvenir des exploits IRL du légendaire William Wallace.

Mais un s’agit surtout d’un véritable actionner d’héroïc fantasy sans aucun temps mort !
Le style de l’auteur associe toujours au sang et aux larmes romance, poésie et mélancolie.
Tous les personnages ont une histoire tourmentée, passée, présente au à venir.
Et l’épilogue d’une tristesse infinie montre qu’on ne peut pas échapper au poids de la destinée.
Et plein de réminiscences howardiennes et moorcockiennes qu’on retrouve avec plaisir.
Et plein de réflexions sur la dualité de l’homme plein de forces et de faiblesses.


Il y a aussi plein de trucs qui ne marchent pas quand même :
- aucun méchant digne de ce nom car Ceska puisse dans la tradition des tyrans romains, entourés de tyranneaux sans âme, de pervers narcissiques divers et variés et de courtisans prêts à tout et au reste pour grappiller quelques miettes de pouvoir
- la précipitation du dénouement : des moments d’anthologie sont gâchés par des trucs mal fagotés (la trahison d’Orenta, la rédemption de Païen, l’eucharistie des Trente, le coup d’Etat de Scaler, la réunification de Tursk, l’armada de Tenaka…)
- le mélange action et palabre est brut de décoffrage avec des répliques eighties !
(mais c'est ce qui offre un côté Wolverine très plaisant à Decado et ses successeurs)
 
- des romances qui déboulent de nulle part et qui s’installent en 1 page !
- des personnages qui auraient pu nourrir des livres à eux-seuls mais qu’on ne fait qu’effleurer
- la désagréable impression d’arriver après un tome 1 qui n’existe pas (DG a écrit qu’il aurait adoré réaliser un roman sur le Dragon et les camarades des Tenaka avant leur chute)



Mais on s’en fout : c’est un roman d’aventure épique rempli d’héroïsme et d’humanisme !
Le talent n’est pas forcément au rdv, mais le souffle lui est bel et bien là c’est clair.
Et ce n’est que le 2e roman de l’auteur qui ne va cesser d’affiner sa formule pendant 30 livres…


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Albéric le Lun 7 Oct - 15:44

Régis Goddyn a écrit:- Pourquoi m’aimes-tu?
- Je t’aime… parce que tu en as besoin.
- Ce n’est pas une raison.
- Alors je t’aime parce que j’en ai besoin.
C'est exactement ce que Tenaka avait dit à son épouse décédée puis à son amante Renya.
Et Charéos dans La Quête des héros perdus fonctionnait exactement de la même manière.
Oui mine de rien, il y a un un peu de David chez Régis.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mar 4 Fév - 0:06

Sieben a écrit:Quand j'y pense je suis à peu près sûr de l'avoir lu dans la préface du bouquin. Après je crois savoir pourquoi tu n'as pas eu vent de l'info. Je possédais l'édition Milady du "Roi sur le seuil", et si tu possèdes celle chez Bragelonne, les deux doivent différer. La version Milady est sortie assez récemment alors que celle de Bragelonne date début des années 2000. Cette préface a du être rajouté plus tard.
Il n'y a aucune préface dans l'édition grand format de chez Bragelonne.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Derfel le Mar 4 Fév - 0:13

Comme c'est mon 6ème Drenaï d'affilée en l'espace de deux ou trois semaines, je suis peut-être un peu blasé et sur le coup de ficelles que je trouve répétitives. Je ne me suis pas ennuyé, mais je n'ai pas été emballé outre mesure. Ananaïs est mon personnage préféré, je n'ai pas trouvé Tenaka Khan particulièrement sympathique, une chance que la pléthore de personnages secondaires est là pour sauver le roman parce qu'une combinaison méchant ''absent'' (Ceska) et ''gentil'' (Tenaka) pas trop charismatique, ça fait roman moyen.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Le Roi sur le Seuil : donnez votre avis !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum